L'Évènement

Bravo à Sébastien Ogier, roi du Rallye
de Monte-Carlo

Sebastien Ogier, nouveau partenaire de Richard Mille

La Cote des Montres™ le 02 février 2016



Le pilote français, dernier né des partenaires Richard Mille a survolé la première manche WRC (World Rallye Championship) de la saison, s’adjugeant par la même occasion une quatrième victoire (la 3e consécutive) à Monte-Carlo.

Imperturbables au volant de la Polo R WRC, le pilote Gapençais et son co-pilote Julien Ingrassia auront mené cette épreuve du début jusqu’à la fin de la course, finissant devant le Norvégien Andreas Mikkelsen (Volkswagen également), deuxième à moins de deux minutes, suivi du Belge Thierry Neuville (Hyundai). « Ce rallye est à mes yeux le plus important de la saison, se réjouit Ogier. C’est une grosse émotion de gagner ici pour la troisième fois de suite. J’en rêvais depuis que j’étais tout petit. Remporter une épreuve si difficile trois années de suite est fantastique et résulte du formidable effort collectif fourni par l’équipe » confirme le triple champion du monde. Sébastien Ogier a fêté cette victoire comme si c’était sa première, un enthousiasme rare dans cette compétition. Ce succès confirme la domination du pilote en ce début de saison.

La maison Richard Mille, qui a su s’entourer des meilleurs compétiteurs, se joint à Sébastien Ogier dans la célébration de cette victoire et est très heureuse d’associer son nom à ce pilote de renom.

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia prendront la direction de Karlstad pour le Rallye de Suède du 11 au 14 février, une étape exceptionnelle où la neige règne en maitre sur ce parcours.




Sebastien Ogier, nouveau partenaire de Richard Mille

Au lancement de la 84e édition du Rallye de Monte Carlo à Monaco, Richard Mille était heureux d’annoncer son association avec le triple champion du monde des rallyes WRC. Sébastien Ogier rejoint la famille des amis sportifs de la maison horlogère jurassienne. Il portera la plus iconique des montres de pilote de la marque.

Agé de seulement 32 ans, le Gapençais pilote cette saison la Volkswagen Polo R WRC. A son poignet le chronographe flyback RM 011 titane. Sébastien Ogier affiche l’un des plus beaux parcours qui soient dans le monde des rallyes, moins de dix ans après avoir démarré sa carrière. Tandis qu’il décroche un volant pour la Coupe Peugeot 206 2006, Sébastien rencontre par la même occasion son copilote Julien Ingrassia. Ils ne se quitteront plus. Sébastien finit meilleur débutant avec un podium et une 6e place à cette coupe qui est une formule de promotion rallye offrant une réelle diversité en conjuguant des manches terre et des manches asphalte. Vainqueur du championnat dès l’année suivante, Sébastien Ogier est immédiatement reconnu par la presse et les professionnels de l’automobile qui s’accordent à lui reconnaître un avenir très prometteur, le comparant ouvertement à un autre grand de la discipline, Sébastien Loeb (partenaire Richard Mille depuis 2013).


Un avenir prometteur

En 2008, la carrière de Sébastien Ogier prend une dimension internationale avec sa participation au J-WRC, championnat du monde des Rallyes junior. Lors de la première manche au Mexique – et pour la première fois dans l’histoire de cette compétition – il remporte la course et marque un point au classement WRC du championnat du monde des rallyes. Sacré champion du monde en Corse, Sébastien Ogier accède en 2009 à la catégorie reine du WRC avec le Citroën Junior Team au volant d’une C4 WRC, remportant en 2010 une seconde place au rallye de l’Acropole ainsi que sa première victoire au rallye du Portugal. Quatre années de fulgurants progrès tant au niveau du pilotage que des performances et des palmarès ont conforté Citroën dans son choix de l’intégrer au Citroën World Rallye Team au côté de Sébastien Loeb. Pilote titulaire dès 2011, il conclut la saison à la 3e place. Mais c’est en 2012 que la carrière de Sébastien Ogier s’envole avec le Volkswagen Motorsport. Toujours accompagné de son copilote Julien Ingrassia, il remporte en 2013 le championnat du monde WRC avec 9 victoires, 11 podiums, 111 temps scratches et 290 points au compteur. Exploits réitérés en 2014 et 2015 avec respectivement 267 et 236 points qui en font le 2e pilote au monde quant au nombre de rallyes remportés.


Des affinites horlogères

C’est par l’entremise de son ami Nicolas Todt, que Richard Mille est entré en contact avec Sébastien Ogier. Les affinités entre la marque et le pilote s’expliquent d’abord par leur passion partagée. Sébastien ne cache pas son enthousiasme lorsqu’il évoque Richard Mille : « Sa réputation est grande tant dans le milieu horloger que dans celui de la course automobile. Richard Mille est aussi passionné et fortement lié à cet univers ». Sans doute est-ce là l’une des raisons qui permettent à la marque d’accompagner le sportif dans l’exercice de sa discipline. « Avant, témoigne Sébastien Ogier, je n’avais jamais piloté avec une montre. Comme le dit Rafael Nadal, une Richard Mille c’est une seconde peau ! Le fait qu’elle soit très légère, me rend confiant. Dans une voiture de rallye, ce n’est pas comme un cockpit de F1 où l’espace est réduit ! Il y a de la place donc la dimension de la montre importe moins que le confort au poignet. Dans mon métier on se bat sans cesse contre le temps pour gagner des dixièmes, des centièmes. Donc la fiabilité du chrono est un autre élément décisif. J’ai une vie à 100 à l’heure, où le timing est important, avoir un partenaire horloger comme Richard Mille à mes côtés, c’est donc une grande chance ». Richard Mille quant à lui tout naturellement séduit par les performances sportives du triple champion du monde et admiratif de son parcours, l’est encore plus par sa personnalité. Les deux hommes partagent également la même attitude : toujours viser l’excellence dans leurs disciplines respectives. Ils se sont donc bien trouvés.

 PUBLICITÉ
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Mercedes Maybach G650 Landaulet
Ferrari 812 Superfast
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Patek Philippe, 4 montres Audemars Piguet, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Jaeger-LeCoultre, 9 montres IWC, 10 montres Breitling, 11 montres Tag Heuer, 12 montres Vacheron Constantin, 13 montres Panerai, 14 montres Zenith, 15 montres Montblanc, 16 montres Breguet, 17 montres Baume & Mercier, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Piaget, 20 montres Blancpain, 21 montres Bell & Ross, 22 montres Chanel, 23 montres Chopard, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Tudor, 26 montres Dior, 27 montres Corum, 28 montres Ebel, 29 montres Louis Vuitton, 30 montres Roger Dubuis, 31 montres BRM, 32 montres Ulysse Nardin, 33 montres Bulgari, 34 montres Anonimo, 35 montres Jaquet Droz, 36 montres Parmigiani, 37 montres JeanRichard, 38 montres Perrelet, 39 montres Ferdinand Berthoud, 40 montres Franck Muller, 41 montres L.Leroy, 42 montres Chaumet, 43 montres MB&F, 44 montres Porsche Design, 45 montres Christophe Claret, 46 montres Vianney Halter, 47 montres HYT, 48 montres Ralf Tech, 49 montres Alpina, 50 montres Hermès, 51 montres Bombardier, 52 montres Ressence, 53 montres H. Moser & Cie, 54 montres Harry Winston, 55 montres Yema, 56 montres Bucherer, 57 montres Rebellion, 58 montres Eterna, 59 montres Graham-London, 60 montres Artya,