L’Événement

Bruno Belamich, directeur de la création

Des débuts visionnaires

La Cote des Montres™ le 13 mai 2013

Bruno Belamich

Une enfance marquée par l’avènement de la haute technologie Dès sa prime jeunesse, Bruno Belamich développe un goût prononcé pour le dessin. Très vite, sa curiosité naturelle et sa sensibilité se portent sur ce qui se cache derrière l’objet, sa conception. Adolescent des années 1980, il vit à plein la révolution technologique qui accompagne cette période faste en innovations. Il conserve de cette époque le souvenir de lieux emblématiques comme le Drugstore Publicis de Paris, ou de sa première calculatrice. Il se prend alors au jeu de l’innovation et de la performance, à une époque où les maîtres du genre viennent du Japon. De là sa fascination précoce pour ce pays captivant qui lui montrait le monde du futur.

Son intérêt pour l’horlogerie naît avec la mutation engendrée par les premières montres à Quartz.

Les premières montres de sport emblématiques de cette période le marquent également durablement. À l’adolescence, fort de sa passion pour l’aviation, il développe un goût pour les belles mécaniques et l’instrumentation. Son père lui offre sa première « belle montre » à l’occasion de ses 16 ans : une montre LIP (Roger Tallon) ; point de départ d’un intérêt grandissant pour l’horlogerie traditionnelle suisse, qui allie mécanique de précision et avancée technologique. L’intérêt devient une passion...




Un gout précoce pour le design fonctionnaliste

Une culture et un apprentissage ciblés
A 20 ans Bruno Belamich voit dans le design, alors marginal auprès du grand public, un des marqueurs du futur. Pour lui déjà, « Chaque occasion était bonne pour transformer un instant en dessin ». C’est donc tout naturellement qu’il se dirige vers le métier de designer.

Au début des années 1990, il intègre L’ENSCI (École Nationale Supérieure de Création Industrielle) et signe ses premières créations.

Bell & Ross by Sinn

Une vision précise
Il interrompt ses études pendant 2 ans durant lesquels il effectue son service national dans la coopération en Nouvelle Calédonie. Ce premier grand voyage au bout du monde attise son esprit naturellement curieux et avide de découvertes. Il lui donne aussi l’envie d’explorer de nouveaux territoires. Son attirance pour l’Asie le mène alors à Hong-Kong, Mecque de l’horlogerie, où il pose ses bagages. Il y effectue 6 mois de stage dans une agence de design qui lui offre une vision très claire de son futur métier et plonge dans la culture horlogère du pays. Au-delà, il trouve dans certains magazines avant-gardistes comme MONO une véritable source d’inspiration.

Une rencontre clé
Riche de ses expériences, il rentre en Europe pour reprendre ses études, en marge desquelles il collabore avec la société Sinn. Cette marque horlogère allemande spécialisée dans les montres de navigation et l'instrumentation de bord lui offre ainsi sa première véritable immersion dans un univers qui le fascine : l’aéronautique. L’affinité est immédiate entre le jeune étudiant designer et le fabricant expérimenté de montres d'aviation, M. Helmut Sinn animés par la même passion pour l'horlogerie utilitaire.

Le mémoire de fin d’études de Bruno Belamich : « le lancement d’une marque horlogère spécialisée dans la fabrication de montres utilitaires à usage professionnel » est un projet professionnel qui porte déjà en lui toutes les fondations de la marque Bell & Ross.

Tableau de bord


Un projet autour de la passion horlogère

En 1992 leur passion commune pour l’horlogerie réunit Bruno Belamich et son ami d’enfance, Carlos Rosillo. Elle les conduit à s’associer autour d’un projet ambitieux : la fondation d’une marque horlogère.

En marge du chemin que Bruno Belamich prend dans le design, Carlos Rosillo poursuit des études dans la finance et sort diplômé d’H.E.C. Associant leurs compétences, parfaitement complémentaires, ils fondent Bell & Ross avec la volonté de créer des montres utilitaires à usage professionnel, inspirées de l’instrumentation aéronautique.

Leur cahier des charges d’exigence militaire les pousse à s’entourer de maîtres horlogers, ingénieurs, designers et professionnels aux talents complémentaires.

Ils songent immédiatement à un logo qui pose les fondamentaux de la Marque. Bruno Belamich le voit extrêmement simple : épuré, visuel, efficace, capable de faire rêver et d’évoquer un univers professionnel.

Collection Aviation

La contraction de leurs 2 noms, Belamich et Rosillo, fait vite évidence. Bruno Belamich souhaite avant tout une typographie fonctionnelle, lisible, en référence au marquage professionnel utilitaire et intemporel. Le choix des caractères de typographie Din* et Franklin, couramment employés dans les univers de l’aviation et de la sécurité s’impose alors.

En touche finale, l’esperluette vient compléter un logo qui s'inscrit dans les contours d'une montre à plat. Le cercle entourant cette esperluette représente le boîtier avec au centre les aiguilles. Le "Bell" et le "Ross" forment les deux parties du bracelet. Le "&" cerclé est dès lors devenu le symbole identifiant de la marque.



Ce sigle souvent employé dans le domaine de la signalétique fonctionnelle a été choisi comme symbole d’union des compétences.

Le logo Bell & Ross est la première concrétisation de la formation fonctionnaliste du designer. Jamais modifié depuis ses origines, ce logo démontre, si besoin était, la corrélation qui existe entre l’esprit d’hier et la marque d’aujourd’hui.

Deux années de recherches et de développement sont nécessaires avant que les premières montres Bell & Ross voient le jour en 1994. Les premières pièces sont produites avec la société Sinn et commercialisées sous le label Bell & Ross by Sinn.

Collection Vintage

L’aventure Bell & Ross est lancée, cette première collection est immédiatement plébiscitée par les professionnels de l’horlogerie. Pour preuve, les détaillants les plus pointus et la presse spécialisée ne s’y tromperont pas...

* Din (« Deutsches Institut für Normung » soit l’Institut Allemand de Normalisation)

BR-01 92 - Dessin


Une double inspiration

Bruno Belamich a toujours été fasciné par l’instrumentation aéronautique et par l’avion en tant qu’objet au design si intimement lié à sa fonctionnalité et témoin privilégié des évolutions technologiques. Cette inspiration a nourri dès les premières créations horlogères le développement des collections Bell & Ross autour de deux axes clairement définis :
  • D’un côté, l’instrumentation aéronautique, et plus précisément celle du tableau de bord : Collection Aviation.
  • De l’autre, l’évocation des époques clés de l’histoire de l’aviation à travers l’évolution des montres de pilotes : Collection Vintage.

Bruno Belamich développe ses créations selon un principe clé : « Chaque détail a son sens et sa fonction ».

BR-01 92 - Dessin

Pour concevoir et fabriquer ses montres, le designer suit un cahier des charges précis, qui tient compte avant tout des besoins et des contraintes des utilisateurs professionnels.

La fonctionnalité est clé, le minimalisme, sacrifiant ornement et superflu à l’essentiel, indispensable.

Ainsi, toutes les montres Bell & Ross sont conçues selon 4 principes fondamentaux nécessaires à l’accomplissement de missions en conditions extrêmes : Lisibilité, Étanchéité, Précision, Fonctionnalité.

Perspective technique

Cette vision marque également l’attachement de Bruno Belamich au design fonctionnaliste des pays nordiques, de l’Allemagne et du Danemark. L’héritage de l’école du Bauhaus, mouvement artistique novateur qui posa les bases de l’architecture moderne, influence également très fortement la culture et le travail de Bruno Belamich. Un travail qui s’inscrit en droite ligne avec celui des illustres prédécesseurs et maîtres à penser qui l’ont inspiré. Parmi ces grands noms du Design, on peut citer Arne Jacobsen, George Nelson, Jasper Morrison, Marc Newson, pour leur modernité et leur créativité. Mais aussi Dieter Rams, créateur de Braun dans les années 1960, et Mies van der Rohe. Et bien-sûr Jonathan Ive, designer d’Apple pour sa capacité à avoir démocratisé le design fonctionnaliste.

Designer


Naissance d’une montre Bell & Ross

Selon Bruno Belamich, le défi du directeur de création est de mettre le design au service de l'entreprise.

Il doit avant tout répondre aux contraintes de l’utilisateur puis les concilier avec les contraintes techniques et de production de l’entreprise, et enfin les intégrer dans une montre.

Ingénieur CAO

En première approche, Bruno Belamich recense avec minutie les besoins de l’utilisateur afin d’établir le cahier des charges qui permettra de définir les fonctions de la montre. Au cours du processus créatif, c’est un dessin exécuté à la main qui exprime l’idée première. Ce dessin est ensuite retranscrit sous forme de plan, à l’aide de logiciels de modélisation 3D spécialisées tels CATIA. Des études techniques sont alors menées en étroite collaboration avec les maîtres horlogers et les ingénieurs Bell & Ross afin d’optimiser les performances de la montre. Viennent ensuite la réalisation d’un prototype, et le lancement d’une longue série de tests en vue de la production et la commercialisation.



Selon les modèles, ce processus créatif peut s’échelonner sur une, voire plusieurs années. Une fois les modèles optimisés, c’est en Suisse, dans l’unité de production de La Chaux-de-Fonds, que les maîtres horlogers mettent au point, assemblent et procèdent aux ultimes réglages des montres Bell & Ross.

Bruno Belamich à l'atelier


Toute l’histoire de l’aéronautique militaire au poignet

Les montres Bell & Ross créées par Bruno Belamich s’articulent autour de 3 collections Aviation, Vintage, Marine, et 5 types de boîtiers correspondant chacun à une étape-clé de l’histoire de l’aviation. Quelle que soit la forme du boîtier, les montres possèdent un signe distinctif qui marque leur filiation au premier regard : l’utilisation de l’Adonis Cyrillic sur les cadrans, une typographie spécifique inspirée de la signalétique aéronautique.

Évolution de la série BR - Montres militaires


Une vision cohérente et différente

La vision créative de Bruno Belamich qui, dès l’origine, le poussa à concevoir des montres à usage professionnel, inspirées de l’univers aéronautique, n’a pas varié. Il cultive au fil des années et des collections la différence dans la cohérence.

BR01-94 dans un cockpit

Comme il le souligne lui-même : « Le designer est au service de la marque, il doit adapter sa démarche créative en intégrant les innovations technologiques ». C’est cette quête permanente d’innovation et de performance qui le nourrit au quotidien pour concevoir les collections Bell & Ross de demain.

Bell X-1

Avec le temps, Bruno Belamich s’est forgé une philosophie qui tient en 3 mots-clés : une approche : le fonctionnalisme, une méthode : l’union des compétences et une vision : le développement des montres et de la marque qu’il a fondée.

Animé par la même passion et le même enthousiasme qu’à l’époque de ses premières collections, il demeure plus que jamais fidèle à cette maxime : « Parce qu’il veut toucher les étoiles et atteindre le fond des mers, parce qu’il vit ses passions jusqu’à l’extrême, l’homme se mesure depuis toujours au temps. Pour faire de quelques secondes un instant d’éternité ».

La Villa Savoye - Le Corbusier.

Bruno Belamich

Portrait chinois

  • Une voiture : le Land Rover qui, selon lui, est à l’automobile ce que Bell & Ross est à l’horlogerie.
  • Un lieu : l’habitacle isolé de sa voiture où il se ressource en conduisant.
  • Un avion : deux légendes, le premier avion expérimental supersonique à réaction Bell X-1 (1945) et le Rafale : fleuron de la technologie aéronautique française.
  • Un pays : le Japon, pays de la perfection visuelle, qui possède l’art de sublimer les moindres choses avec un raffinement maîtrisé.
  • Une pièce d’architecture : la Villa Savoye, Maison manifeste de la modernité selon Le Corbusier.
  • Une image : les travaux des photographes William Eggleston, Ronan Guillou, André Kertész pour leur sublimation du quotidien ; et plus récemment, Bruce Weber.
  • Un vêtement : les modèles de la CP Compagnie, qui propose une mode d’inspiration militaire très fonctionnelle. Les vêtements techniques de Stone Island, dont l’approche est innovante, notamment en termes de matières textiles.
  • Une gastronomie : la cuisine asiatique.

Rafale & Pilote
 PUBLICITÉ
  • Cartier Panthère Royale
  • Cuir Neonude sur Petite Promesse Baume & Mercier
  • Montre Papyrus de Cartier
  • Bell & Ross BR S Novarosa
  • Vacheron Constantin Malte petit modèle
  • Chanel Première Squelette Camélia
  • Hublot Spirit of Big Bang Moonphase
  • Bulgari Serpenti Incantati
  • Dior et d’Opales
  • Jaquet Droz Grande Seconde Tourbillon Nacre
  • Breitling
  • Ulysse Nardin
  • Cartier
  • Corum
  • Hublot
  • Cartier
  • Rolex
  • Panerai
  • Bell & Ross
  • Vacheron Constantin
  • Roger Dubuis
  • Ulysse Nardin
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Vacheron Constantin
  • Ralf Tech
  • Bulgari
  • Breitling
  • Hermès
  • Porsche Design
  • Ulysse Nardin
  • Bulgari
  • Corum
  • Corum
  • Corum
  • Anonimo
  • Montblanc
  • Breitling
  • Vacheron Constantin
  • Vacheron Constantin
  • Baume & Mercier
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Richard Mille
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Bucherer
  • Montblanc
  • Rolex
  • Tag Heuer
  • Bucherer
  • Rolex
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Montblanc
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Ralf Tech
  • Salon de Genève
  • H. Moser & Cie
  • Breitling
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Piaget
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • JeanRichard lance le compte à rebours rugbistique
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
    L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
    Lamborghini Huracan Performante
    Mercedes Maybach G650 Landaulet
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Richard Mille, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Hublot, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Jaeger-LeCoultre, 9 montres IWC, 10 montres Breitling, 11 montres Vacheron Constantin, 12 montres Tag Heuer, 13 montres Montblanc, 14 montres Panerai, 15 montres Zenith, 16 montres Baume & Mercier, 17 montres Chopard, 18 montres Breguet, 19 montres Girard-Perregaux, 20 montres Piaget, 21 montres A. Lange & Söhne, 22 montres Bell & Ross, 23 montres Blancpain, 24 montres Chanel, 25 montres Corum, 26 montres Tudor, 27 montres Bulgari, 28 montres Roger Dubuis, 29 montres Dior, 30 montres BRM, 31 montres Louis Vuitton, 32 montres Ulysse Nardin, 33 montres Parmigiani, 34 montres Jaquet Droz, 35 montres Ebel, 36 montres L.Leroy, 37 montres Porsche Design, 38 montres JeanRichard, 39 montres Hermès, 40 montres Franck Muller, 41 montres Perrelet, 42 montres Chaumet, 43 montres Ralf Tech, 44 montres Christophe Claret, 45 montres MB&F, 46 montres Bucherer, 47 montres Harry Winston, 48 montres Vianney Halter, 49 montres Yema, 50 montres Van Cleef & Arpels, 51 montres De Bethune, 52 montres Graham-London, 53 montres Anonimo, 54 montres H. Moser & Cie, 55 montres HYT, 56 montres Bombardier, 57 montres Jacob & Co., 58 montres Frédérique Constant, 59 montres Ralph Lauren Watch & Jewelry, 60 montres Romain Gauthier,