L‘Événement

C’est sous un soleil éclatant et un vent de sud-ouest soufflant jusqu’à 19 nœuds que les 221 monocoques ont pu courir le parcours de cette deuxième journée des régates côtières de la Giraglia Rolex Cup. Esimit Europa 2 (Eur) continue de s’imposer en temps réel devant un trio composé de Shockwave (Nzl), Alegre (Gbr) et Container (Ger). Au classement en temps compensé, Container (Ger), Imagine (Fra), Sleeper (Gbr), Brancaleone (Ital) et le Class 40 Vecteur Plus (Fra) occupent provisoirement la première place dans leur catégorie respective.

Giraglia Rolex Cup

2e jour des régattes côtières
Le calme avant la tempête

La Cote des Montres™ le 15 juin 2010



2e jour des régattes côtières - Le parcours de la journée a mené la flotte des IMA vers le banc de la Nioulargue puis vers Les Issambres, le banc de la Seiche à l’huile et Saint-Tropez. Toutes les autres catégories couraient, quant à elles, sur le parcours initialement prévu dimanche. D’une longueur de 21,5 milles pour les IMA et 16,1 milles pour les IRC et ORC, il n’aura pas fallu longtemps aux concurrents pour réaliser la distance. En 1 heure 37min, Esimit Europa 2 s’impose une nouvelle fois en temps réel mais demeure à la 5e place en temps compensé. Un classement provisoire dominé par Container qui devance de 2 points Alegre, le vainqueur du jour. Neville Crichton sur Shockwave occupe la 3e place. Philippe Meyer sur Carbon Arrow remonte de la 12e à la 9e place juste devant le Swan 601, @robas.



Dans la catégorie IRC A, Imagine et Earlybird devancent Near Miss de Franck Noël, vainqueur l’an dernier des régates côtières, qui dans ces conditions météos souffre de son rating. « Nous savions que notre première place acquise hier allait être difficile à conserver. » nous confiait François Brénac, barreur de Near Miss. Night Eagle, disqualifié hier, s’impose aujourd’hui et pointe désormais à la 64e place au général.
Dans le groupe B, le trio de tête composé de Sleeper, Almogaver et Albacor se tient en 2 points au classement mais demeure sous la menace du voilier français Tchin-Tchin.
En ORC B, Brancaleone conserve sa première place devant le français Per Abel III.



Dans la division des Class 40, Sam Manuard sur Vecteur Plus s’impose une nouvelle fois et termine cette deuxième journée en tête du classement provisoire, devant Rififi de David Augeix.



La journée de demain, mardi, sera marquée par l’arrivée d’un front actif générant un fort vent d’est de 20 – 25 nœuds et une mer formée. Ces conditions seront donc sportives pour les équipages. Ils pourront ensuite pleinement profiter de la soirée de remise des prix des régates côtières à la Citadelle de Saint-Tropez, à la veille du départ de la grande course qui emmènera la flotte jusqu’à San Remo.

La mythique Giraglia Rolex Cup

Depuis quelques éditions, les participants aux différentes éditions de la Giraglia Rolex Cup bénéficient de conditions clémentes lors des régates côtières et de la course au large. Cette année, les caprices de la Méditerranée donneront-ils du fil à retordre aux 192 voiliers déjà pré-inscrits ? Que ce soient la catégorie des Class 40, la redoutable armada Swan, les Maxis, les X, Comet, First ou bien les différents prototypes, cette flotte devra être affûtée pour affronter les éléments. Rendez-vous dans 10 jours pour le début de la compétition et les premières confrontations des forces en présence.

Giraglia Rolex Cup 2010

Une édition ouverte et compétitive
11 au 19 juin 2010 - Saint-Tropez / San Remo



Avec une participation avoisinant à nouveau les 200 participants, une gamme de monocoques aussi variée en modèles qu’en tailles et des marins parlant aussi bien le hongrois, l’anglais, le russe, le maltais, l’espagnol, l’italien et bien entendu le français, Saint-Tropez sera une nouvelle fois la capitale mondiale de la voile. Depuis quelques semaines, la Méditerranée semble perturbée et les conditions ventées permettent à certains marins d’espérer battre de nouveaux records.

Le dernier en date, celui du skipper belge Gérald Bibot sur son Class 40, Great Circle, avec un temps de traversée de la Grande Bleue en 35 heures, prouve non seulement les capacités de cette catégorie de monocoque mais également que le vent est présent sur le bassin. Gérald Bibot sera l’un des participants de la Giraglia Rolex Cup au même titre que 6 autres skippers de cette classe.



La pré-liste des inscrits révèle aussi des noms bien connus du circuit et d’anciens vainqueurs des régates côtières ou de la course au large à l’image de Near Miss, Esimit Europa, l’ancien Alfa Romeo de 100 pieds de Neville Crichton, Alegre, Libertine, Aurora, Edimetra, Kora ou encore FareWell. Entraînés, affûtés et prêts à en découdre, les marins devront anticiper et bien gérer les conditions météorologiques pour sortir victorieux de ces confrontations nautiques.



Repeint aux couleurs de l’Union européenne, le 100 pieds Esimit Europe possède l’un des palmarès les plus impressionnants de cette flotte 2010. Le nouvel équipage et son skipper Flavio Favini, porteront haut les couleurs de l’Europe lors de la Giraglia Rolex Cup et devront dompter cette machine unique pour continuer d’engranger les succès. Si la victoire en temps réel semble une formalité pour Esimit, la bataille pour la victoire en temps compensé sera une toute autre histoire. Avec une flotte aussi éclectique, la victoire en temps corrigé peut se jouer entre une cinquantaine de voiliers, seules les conditions permettront de départager les skippers. Les tacticiens et les navigateurs auront donc beaucoup de travail pour faire face aux pièges de la Méditerranée, entre Saint-Tropez et San Remo et à proximité du fameux rocher de la Giraglia.

En prélude à ce long sprint, les régates côtières seront l’occasion de se jauger, de valider les postes et d’effectuer les derniers régalages.

Le programme de la Giraglia Rolex Cup

11 au 19 juin 2010 - Saint-Tropez / San Remo


Vendredi 11 juin Départ du prologue entre San Remo et Saint-Tropez.
Samedi 12 juin Clôture des inscriptions aux régates côtières. Contrôle de jauge.
Dimanche 13 juin Régates côtières constituées d’un ou plusieurs parcours au vent et sous le vent, et de parcours côtiers d'une longueur maximale de 35 milles le long du littoral.
Lundi 14 juin Régates côtières constituées d’un ou plusieurs parcours au vent et sous le vent, et de parcours côtiers d'une longueur maximale de 35 milles le long du littoral.
Mardi 15 juin Régates côtières constituées d’un ou plusieurs parcours au vent et sous le vent, et de parcours côtiers d'une longueur maximale de 35 milles le long du littoral. Clôture des inscriptions à la course au large de la Giraglia Rolex Cup. Dîner de prestige à la Citadelle de Saint-Tropez à l’occasion de la remise des prix des régates côtières. Feu d’artifices en clôture de la soirée.
Mercredi 16 juin Départ de la course au large de la Giraglia Rolex Cup (245 milles), Saint-Tropez - Ile de La Fourmigue - Rocher de la Giraglia - San Remo.
Jeudi 17,
vendredi 18
et samedi 19 juin
Arrivées des concurrents à San Remo.
Samedi 19 juin Cérémonie de remise des prix au Yacht Club de San Remo.

Une course mythique



Depuis 57 ans, amateurs et professionnels de la voile et du Yachting International ne manquent pas une édition de la prestigieuse Giraglia Rolex Cup. Cette course franco-italienne, devenue une classique en Méditerranée, réunit, à Saint-Tropez, propriétaires et équipiers des plus beaux et des plus rapides voiliers du monde. Les 200 monocoques de prestige, classiques ou modernes, y disputent une épreuve en deux temps : aux 3 journées de régates côtières dans la baie tropézienne qui s’achèvent traditionnellement par la remise des prix à la Citadelle, succède une course au large de 245 milles ralliant Saint-Tropez à San Remo, via le fameux rocher de la Giraglia. Une course pour gentlemen au caractère unique dans laquelle monstres de technologie et voiliers de construction plus ancienne naviguent à armes égales grâce à un classement établi en temps compensé. Une particularité qui fait le charme de cette course de légende.



La Giraglia Rolex Cup a été créée en 1953. Les gentlemen de la mer souhaitaient, à travers cette course, œuvrer pour le rapprochement de l’Italie et de la France, après la seconde guerre mondiale. Plus de 50 ans après, l’esprit de fraternité demeure. Cette incontournable course méditerranéenne est organisée par le Yacht Club Italiano et la Société Nautique de Saint-Tropez, sous l’égide de la Fédération Italienne de Voile, de la Fédération Française de Voile et en collaboration avec la Ville de Saint-Tropez et le Yacht Club de France. Depuis 1997, l’engagement de Rolex a donné une nouvelle impulsion à la manifestation et lui a permis de renouer avec la splendeur de ses premières années. L’implication fidèle et active de la marque horlogère confirme sa volonté d’accompagner les exploits sportifs les plus performants et d’être toujours à la pointe de la technologie.



Au fil du temps, la Giraglia Rolex Cup s’est affirmée comme le rendez-vous annuel des marins professionnels et propriétaires. La dernière édition a rassemblé 200 participants de 12 nationalités différentes. Amoureux de la mer et de la voile, ils ont inscrit leur nom dans l’histoire de cette course de légende : Gianni Agnelli, le Baron Bic, Franck Cammas, Gaston Deferre, Michel Desjoyeaux, Roland Jourdain, Herbert Von Karajan, Lindsay Owen Jones, Bruno Troublé, Marc Pajot, Kito de Pavant, Thierry Peponnet, Carlo Puri Negri, Edmond de Rothschild, Giovanni Soldini, Marc Thiercelin…



Tous ces marins apprécient particulièrement la navigation en Méditerranée, une mer dont les systèmes météo sont toujours parmi les plus délicats à décrypter et anticiper. La difficulté d’appréciation des régimes de vent, particulièrement à cette période de l’année, demande aux équipages d’allier manœuvres et sens tactique, d’être constamment à l’écoute de leur embarcation.

San Remo nouveau port d’arrivée en 2010
Depuis 12 ans, les monocoques de la Giraglia Rolex Cup ralliaient Saint-Tropez à Gênes. Cette année, San Remo, destination originelle de la régate, redevient le port d’arrivée de cette course au large de légende. Le temps de référence de 24h 21min 47sec, établi en 1998 par Riviera di Rimini sur ce parcours, devrait tomber cette année…




Un parcours de rêve

Saint-Tropez / Rocher de la Giraglia/ San Remo


Saint-Tropez
Tout à la fois très extraverti et très confidentiel, ce village de pêcheurs réussit à conjuguer vocation nautique et tradition de fêtes, faisant rêver le monde entier. Il est devenu, en Méditerranée, la terre promise des marins conquis par sa baie exceptionnelle et son port bien abrité du mistral. Plusieurs dizaines de manifestations nautiques s’y déroulent chaque année, contribuant à asseoir la réputation sportive de la ville.



Pour la Giraglia Rolex Cup, la cité du Bailli de Suffren se prépare à accueillir une flotte de près de 200 voiliers composée de magnifiques bateaux de course parmi les plus rapides du monde, mais également d’équipages amateurs et passionnés courant sur de plus petites unités.

Sur les eaux azurées de la baie de Saint-Tropez, le ballet des voiles offre un beau spectacle. Les petits voiliers se mesurent d’égal à égal à des monstres de course d’une technologie de pointe (mâts en carbone, quilles pendulaires…), véritables « pur-sang » des mers. Cette particularité associée au charme mythique de Saint-Tropez, fait de cet événement un rendez-vous d’exception très prisé des marins.



Le rocher de la Giraglia
Pour la course au large, la flotte rallie la France à l’Italie avec comme point de passage le rocher de la Giraglia, un immense récif dressé à la pointe nord du Cap Corse, péninsule située à l’extrême nord de l’Ile de Beauté.

San Remo
Véritable bijou de la région de Ligurie, San Remo bénéficie d’une aura qui attire chaque année italiens et touristes désireux de découvrir cette station balnéaire historique aux senteurs et aux couleurs enivrantes.

Initialement créée en 1920, la Compagnia della vela est rebaptisée Yacht Club de San Remo en 1956, 3 ans après la création de la Giraglia Rolex Cup. À cette époque, San Remo était le port d’arrivée de la course dont le départ se faisait de Cannes. 9 ans plus tard, San Remo devenait le port de départ de la course et ce n’est quand 1998 que Gênes en est devenue la ville d’arrivée. La Giraglia Rolex Cup retourne donc à ses premiers amours et c’est certainement avec beaucoup d’émotion que le Commodore du Yacht Club de San Remo, Beppe Zaoli, accueillera les participants de la 58e édition de cette grande classique méditerranéenne.




Le format de la Course

Les épreuves
  • Prologue du 11 au 12 juin
    Course de ralliement entre San Remo et Saint-Tropez. Un sprint de 57 milles qui permettra à certains concurrents de rallier le port tropézien tout en s’entraînant. Le départ sera donné le vendredi 11 juin à 23 heures.
  • Régates côtières (coefficient 1) du 13 au 15 juin
    Trois jours durant, la flotte sort du port de Saint-Tropez pour disputer dans la baie, un ou deux parcours au vent et sous le vent ou parcours côtiers d'une longueur maximale de 35 milles, le long du littoral varois.
    
  • Course au large (coefficient 1) du 16 au 19 juin
    Point d’orgue de l’événement, la course au large s’élance de Saint-Tropez le mercredi 16 juin pour un parcours méditerranéen de 245 milles : baie de Saint-Tropez – La Fourmigue – Rocher de la Giraglia – San Remo.

Les concurrents peuvent s'inscrire soit pour la totalité de l'épreuve, soit pour les seules régates côtières ou encore pour la course au large uniquement.

La flotte
La Giraglia Rolex Cup est l’occasion de découvrir, dans la tradition des grandes régates classiques, une flotte unique réunissant à la fois des majestueux maxis de plus de 20 mètres et des bateaux plus petits de 30 pieds.

Cette année, la course devrait à nouveau offrir un plateau prestigieux : des maxis aux équipements « high tech » allant jusqu’à 35 mètres, des voiliers de la classe IMOCA avec entre autres l’un des grands noms de la course au large, Kito de Pavant sur Groupe Bel, et à leurs côtés, des 40 pieds, une classe monotype qui attire de plus en plus de marins pour des régates côtières, des transatlantiques et des tours du monde. En Class 40, Cécile Poujol, Thierry Bouchard, David Augeix ainsi que cinq autres équipages, ont déjà confirmé leur participation.

Grâce à un système de mesure unique (IRC ou ORC), basé sur une correction de temps, la Giraglia Rolex Cup permet à tous les différents types de bateaux de régater les uns contre les autres avec les mêmes chances de victoire.




Les différentes classes de bateaux

Les différentes classes de bateaux sont réparties en trois groupes

Groupe IMA (regroupement de l’ensemble de la classe maxi)
  • Maxi IRC – voiliers à partir de 23,90 mètres
    
  • SwanMaxi Class IRC – classe regroupant les voiliers de la marque Swan
    
  • Wally IRC – classe regroupant les voiliers de la marque Wally
    
  • MiniMaxi IRC – voiliers entre 18 mètres et 23,90 mètres

Groupe A
  • IRC (Classes 0 – 1 – 2) – calcul de mesure qui permet à tous types de quillards de régater avec les mêmes chances. L’IRC est basé sur les informations fournies par les propriétaires. Jauge la plus répandue dans le monde.

Groupe B
  • IRC (Classes 3 – 4) – calcul de mesure qui permet à tous types de quillards de régater avec les mêmes chances. L’IRC est basé sur les informations fournies par les propriétaires. Jauge la plus répandue dans le monde.
    
  • ORC / ORC Club (Classes 3 - 4) – tout comme la jauge IRC, l’ORC fait appel à un système de calcul.
    
  • Bateaux Classiques – monocoques construits avant 1980 en possession d’un certificat de jauge IRC ou IOR.
    
  • Class 40 – classe regroupant les monocoques de course de 40 pieds soit 12,18 mètres.
    
  • Monotypes – il faut un minimum de 10 bateaux identiques pour ouvrir cette classe.




Des bateaux et des chiffres

  • 22 concurrents au départ de la première édition en 1953.
    
  • 200 participants de 12 nationalités différentes se sont retrouvés à Saint-Tropez pour l’édition 2009.
    
  • 14 ans de partenariat Rolex. En 1997, première édition parrainée par l’horloger, 46 voiliers avaient pris le départ de la course.
    
  • 18h 03min 15s, le dernier record de la course en temps réel établi par Alfa Romeo, en 2008 sur Saint-Tropez – Gênes.
    
  • 13,4 noeuds est la vitesse moyenne d’Alfa Romeo sur l’ensemble du parcours en 2008.
    
  • 24h 21min 47s, le dernier record de la course en temps réel établi par Riviera di Rimini en 1998 sur Saint-Tropez / San Remo.
    
  • 2 400 places assises sont dressées pour la soirée de remise des prix des régates côtières à la Citadelle de Saint-Tropez, le mardi 15 juin.
    
  • 5 300 fusées d’artifice sont tirées lors du somptueux spectacle pyrotechnique, point d’orgue de la soirée à la Citadelle de Saint-Tropez.
    
  • Le plus vieux voilier concurrent de la course : Tomahawk, un Swan 44 datant de 1972, propriété du français Jean-Claude Barthelemy.
    
  • Le plus grand voilier ayant participé à la Giraglia Rolex Cup : Alfa Romeo II, 30 mètres, participation en 2008.
  • Le plus petit bateau : un First 31.7 de 10,56 mètres.




La climatologie de la course

La Méditerranée est probablement l’une des mers où les prévisions météorologiques sont les plus complexes à effectuer.
Le mois de juin est souvent une période de « tout ou rien » où mistral et zones de calme peuvent alterner et surprendre les concurrents.
Plusieurs systèmes météorologiques sont susceptibles d’entrer en jeu :

  • Une dépression située sur le Golfe de Gênes pourrait engendrer un fort mistral de la vallée du Rhône à la Corse.
    
  • Un régime d’est - le plus rare - contraindrait les participants à naviguer au près dans 40 noeuds de vent accompagnés de rafales et d’une mer formée.
    
  • Un large anticyclone de faible gradient, positionné sur la France, n’offrirait que très peu de marge car les effets de brise ne se ressentent que dans une zone de 0 à 20 milles. En revanche, un anticyclone avec de fortes chaleurs sur la France serait propice à des vents pouvant souffler jusqu’à 30 noeuds et se propageant à 20 ou 30 milles des côtes.
    
  • La situation de Marais barométrique - la pire des configurations - empêche le vent de souffler aussi bien le long des côtes que plus au large. Quelques orages peuvent cependant apporter du vent.

Conclusion
Il semble difficile de prévoir une situation sur l’ensemble du parcours de la Giraglia Rolex Cup. L’arrivée sur San Remo sera une autre difficulté car bon nombre de participants aborderont la ville ligurienne pour la première fois. Le sens tactique sera déterminant pour faire face aux nombreux et différents scénarii.




Historique et palmarès

L’histoire des origines de la Giraglia Rolex Cup est désormais devenue une légende. Un soir de décembre 1952 Beppe Croce, président du Yacht Club Italiano, et René Levainville, président du Yacht Club de France étaient assis à une table de bistrot parisien quand ils donnèrent naissance à la régate, leur idée était de rétablir les rapports bilatéraux après les sombres années de la guerre. Un défi né presque comme un jeu entre la France et l’Italie.

Dates et records
1953:1 juillet – 1ère Edition - 22 partants, 15 classés.
Parcours : Cannes - Rocher de la Giraglia - San Remo
1962:12 juillet - Record de gros temps : 23 abandons parmi les 58 voiliers.
Parcours : San Remo - Rocher de la Giraglia - Toulon
1976:14 juillet - Record de l’édition la plus lente. Le premier met 68 heures à boucler le parcours et le dernier, plus de 84 heures !
Parcours : Toulon - Rocher de la Giraglia - San Remo
1997:3 juillet - Rolex devient partenaire de la compétition. 46 voiliers au départ de la course.
Parcours : Le Lavandou - Rocher de la Giraglia - San Remo.
Palmarès en TC : Mascalzone Latino de Vincenzo Onorato (Ita)
1998:28 juin - Le record du parcours, vieux de 14 ans, est amélioré par Riviera di Rimini en 24h 21min 47s.
Parcours : Saint-Tropez - Ile du Levant - Rocher de la Giraglia - San Remo.
Palmarès en TC : Paul & Shark de Beppe Zaoli (Ita) et Xa-Elena de Santiago Vacca (Ita)
2002:20 juin - 50e anniversaire - Participation record de 162 voiliers pour le jubilé de la course !
Parcours : Saint-Tropez - Ile du Levant - Rocher de la Giraglia - Gênes.
Palmarès en TC : La Forza del Destino d'Aldo Fozzati (Ita)
2003:26 juin - Alfa Romeo décroche le record de vitesse de l’épreuve en 22h 13min 48s.
Parcours : Saint-Tropez - Ile du Levant - Rocher de la Giraglia - Gênes.
Palmarès en TC : Alexia d’Alberto Roma (Arg)
2006:11 juin - Nouveau record de participation : 202 monocoques prennent le départ de la course.
Parcours : Saint-Tropez - Ile du Levant - Rocher de la Giraglia - Portofino.
Palmarès en TC : Ala Bianca de Camillo Capozzi (Ita)
2008:12 juin - 170 participants à la course. Alfa Romeo de Neville Crichton établit le nouveau temps de référence de la course en temps réel, en 18h 03min 15s.
Parcours : Saint-Tropez - La Fourmigue - Rocher de la Giraglia - Gênes.
Palmarès en TC : Tartaruga de Marco Paolucci (Ita) en ORC et Fissa de Ettore Yachting (Fra) en IRC

Rolex, un esprit pionnier au nom de l’excellence

La Yacht Master II - première montre au monde à offrir un compte à rebours à mémoire mécanique programmable, simple d'utilisation et réglable à volonté, la Yacht-Master II se révèle indispensable dans la phase cruciale qui précède le départ d'une régate.

Précise et surtout étanche, l’Oyster est synonyme de modernité dès son lancement en 1926. Adaptée au mode de vie d’une société en pleine évolution, où le loisir occupe une place de plus en plus prépondérante, elle est destinée à détrôner peu à peu la traditionnelle montre-gousset.

L’univers du sport offre un extraordinaire terrain de validation et d’expansion à cette montre-bracelet aux qualités inédites. Hans Wilsdorf, fondateur de Rolex, réalise un premier coup de maître en 1927 en équipant d’une montre Oyster Mercedes Gleitze, une jeune anglaise, lors de sa traversée de la Manche à la nage. Il réserve la première page du Daily Mail pour communiquer l’événement au grand public : alors que la montre est restée immergée pendant plusieurs heures dans une eau glaciale, elle fonctionne toujours, preuve de son indéniable étanchéité et robustesse.

Désormais, aux avancées de l’Oyster seront associés des téméraires sportifs, excellant dans des disciplines alors naissantes comme la course automobile avec Malcolm Campbell ou l’aviation avec Stewart Blacker et Chuck Yeager. Ces personnalités de haut vol parlent toutes de victoire, de prouesse, d’exploit et mettent en exergue les qualités techniques de l’Oyster.

A ces premières disciplines sportives viendront, au fil des ans, s’en ajouter de nouvelles. Aujourd’hui, Rolex en dénombre cinq : le golf, la voile, le tennis, l’équitation et les sports automobiles. Toutes ont pour mots d’ordre l’endurance, le dépassement de soi et la réussite.

Paul Cayard - Skipper. Fin stratège. Solide comme un roc. Leader exemplaire. Premier skipper américain à avoir gagné la course autour du monde en équipage. Champion du monde en « Star ». Explorateur de nouveaux territoires. Sur l'eau.


Oyster Perpetual Yacht-Master II

La montre incontournable des passionnés de yachting


Dotée d’un compte à rebours à mémoire programmable, une complication horlogère inédite, l’Oyster Perpetual Yacht-Master II est un concentré d’innovation. Elle constitue l’instrument incontournable tant du skipper chevronné que de l’amateur de yachting.



Le chronographe de régate Oyster Perpetual Yacht-Master II fait la part belle au rêve et au souffle de l’évasion. Audacieuse et racée, cette montre ouvre de nouveaux horizons à l’art horloger.

Il est le fruit de la relation privilégiée que Rolex entretient depuis toujours avec la mer, la voile et le grand large et perpétue la suprématie de l’Oyster, née pour résister à l’eau et donc épouser l’univers marin.



Nouvelle montre professionnelle, complication horlogère inédite, la Yacht-Master II et son compte à rebours à mémoire programmable s’imposent comme une réalisation de nouvelle génération, prolongement spectaculaire d’une inépuisable tradition de savoir-faire et d’innovation.

Rolex et la voile



Depuis toujours, Rolex entretient une relation privilégiée avec la mer, le monde de la voile et le grand large. Parmi les sports que Rolex soutient depuis de nombreuses années, le yachting occupe sans conteste une place à part. L’esprit et la philosophie de ce sport sont en parfaite harmonie avec les valeurs chères à Rolex : l’excellence, la précision et l’esprit d’équipe.

Le partenariat entre Rolex et le yachting remonte à la fin des années 1950. Les liens étroits qui unissent la société à l’univers de la voile n’ont, depuis, cessé de se renforcer. Aujourd’hui, Rolex est Sponsor Titre d’une vingtaine d’événements internationaux majeurs, regroupés en trois catégories d’épreuves :


  • Les courses au large classiques, telles que la Rolex Sydney Hobart Yacht Race et la Rolex Fastnet Race ;
    
  • Les régates de grand prestige, telles que laMaxi Yacht Rolex Cup, la Rolex Swan Cup et la Giraglia Rolex Cup ;
    
  • Le championnat du monde le plus disputé, le Rolex Farr 40 World Championship.

Par son soutien à la Fédération Internationale de Voile (ISAF), instance de référence au niveau mondial dans le domaine de la voile, Rolex participe au développement de ce sport spectaculaire et passionnant.
Depuis 2001, elle soutient les ISAF Rolex World Sailor of the Year Awards, des prix honorifiques qui récompensent les navigateurs et navigatrices s’étant particulièrement illustrés au cours de l’année écoulée.



Au fil des ans, Rolex a également tissé des liens étroits avec les yacht-clubs les plus en vue et organisateurs d’événements majeurs dans le monde de la voile. On peut citer à titre d’exemples : Le New York Yacht Club, le Yacht Club Costa Smeralda (Porto Cervo, Italie), le Royal Yacht Squadron (Cowes, Angleterre), le Yacht Club Italiano (Gênes, Italie), le Yacht Club Ilhabela (San Sebastian, Brésil), le Royal Hong Kong Yacht Club (Chine).

Parmi ses Témoignages, Rolex compte plusieurs figures emblématiques :

Le danois Paul Elvström, régatier de légende avec ses quatre médailles d’or olympiques et ses dix-neuf médailles aux Championnats du monde, est aujourd’hui encore considéré comme un modèle ;



L’américain Paul Cayard est un navigateur très complet puisqu’il compte à son actif cinq participations à la Coupe de l’America, deux aux Jeux olympiques et a remporté sept médailles aux Championnats du monde ;

La jeune navigatrice grecque Sofia Bekatorou, médaillée d’or en 2004 lors des Jeux Olympiques d’Athènes, a reçu deux fois l’ISAF Rolex World Sailor of the Year Award dans la catégorie féminine ;

L’américain Gary Jobson, tacticien de Ted Turner lorsque le voilier Courageous a remporté la Coupe de l’America en 1977, est aujourd’hui journaliste sportif. Il est entré dans l’America’s Cup Hall of Fame en 2003.

Calendrier 2010 des manifestations voile Rolex



Rolex Farr 40 World Championship
21 – 24 avril 2010 / Casa de Campo (République Dominicaine)
Cette année, le Rolex Farr 40 World Championship se déroulera en République Dominicaine dans le cadre prestigieux du complexe de Casa de Compo. Une quarantaine de voiliers de course de 40 pieds et de conception identique s’affronteront quatre jours durant, dans dix courses, pour décrocher le titre de Champion du Monde, remporter la Coupe du Monde, ainsi qu’une montre Rolex. Les équipages se composent d’un maximum de quatre navigateurs professionnels et de cinq à six amateurs. Chaque voilier doit être barré par son propriétaire, nécessairement amateur.

Portofino Rolex Trophy
13 – 16 mai 2010 / Portofino (Italie)
Rolex et le Yacht Club Italiano présentent la seconde édition du Portofino Rolex Trophy 2010 exclusivement réservée aux yachts classiques, partie intégrante de l’histoire de la voile. Ouverte sur invitation uniquement, la régate s’adresse aux voiliers classiques des classes J, 12 et 8 mètres.

Rolex Capri Sailing Week
26 – 29 mai 2010 / Capri (Italie)
Dès sa première édition en 2005, la Rolex Capri Sailing Week a rencontré un vif succès. En ce début de saison de voile en Méditerranée, elle offre un moment fort de compétition dans les eaux turquoises de Capri. Accueillie par le Yacht Club Capri, cette régate voit s’affronter de nombreuses classes de monocoques pendant une semaine de compétition intense. L’île de Capri offre un cadre aussi pittoresque que magnifique à cette compétition nautique qui se jouera dans la baie de Naples, au large de l’île.

Giraglia Rolex Cup
11 – 19 juin 2010 / Saint-Tropez (France) – San Remo (Italie)
La Giraglia Rolex Cup est l’une des courses au large les plus réputées de Méditerranée. Il s'agit d’une tradition qui remonte à plus de 50 ans pour les navigateurs européens. Les concurrents prennent le départ dans le petit port mythique de Saint-Tropez, puis mettent le cap sur les splendides îles d’Hyères et prennent le large vers la Giraglia, un îlot rocheux au nord de la Corse, avant de poursuivre vers la ligne d’arrivée à San Remo, en Italie, soit une distance totale de 245 milles nautiques.

Maxi Yacht Rolex Cup
5 – 12 septembre 2010 / Porto Cervo (Sardaigne, Italie)
Outre un cadre saisissant de beauté, la Costa Smeralda offre des conditions de navigation variées, idéales pour accueillir la Maxi Yacht Rolex Cup, point d’orgue de cette fin de saison méditerranéenne de voile. Le premier Maxi World Championship a été organisé en 1980, en Sardaigne, sous l’égide du Yacht Club Costa Smeralda et de son Président, l’Aga Khan. La régate est aujourd’hui l’une des manifestations les plus attendues de l’année et accueille, en septembre, une vaste flotte de majestueux voiliers à Porto Cervo.

Rolex Big Boat Series
9 – 12 septembre 2010 / San Francisco (Etats-Unis)
Depuis 1964, le St. Francis Yacht Club organise les Rolex Big Boat Series dans la baie de San Francisco. En 2005, Rolex est devenu le sponsor titre de cette prestigieuse course qui comprend des épreuves monotypes et à handicap très disputées. Largement reconnue comme l’une des manifestations nautiques les plus importantes de la côte ouest des Etats-Unis, cette compétition « historique » verra se mesurer les meilleurs navigateurs et voiliers du pays et quelques équipages étrangers.

Rolex Swan Cup
13 – 19 septembre 2010 / Porto Cervo (Sardaigne, Italie)
En septembre 2010, Porto Cervo sera au centre de l’univers Swan puisque la ville accueillera plus d’une centaine de ces voiliers pour une régate d’une semaine. Nautor’s Swan est reconnu dans le monde entier comme l’un des plus grands constructeurs de voiliers de luxe, et cet événement biennal attire tant les voiliers de course que les voiliers de course-croisière. Rendez-vous des meilleurs navigateurs du monde, la Rolex Swan Cup combine la course et les soirées de gala faisant la renommée du Yacht Club Costa Smeralda.

Les voiles de Saint-Tropez
26 septembre – 3 octobre 2010 / Saint-Tropez (France)
Les Voiles de Saint-Tropez est un événement incontournable créé, il y a 26 ans, sous le nom de La Nioulargue. Ces régates rassemblent les plus incroyables voiliers modernes du monde, mais également de fantastiques voiliers classiques, pendant la première semaine d’octobre. Une foule de voiliers de course et de marins enthousiastes viennent des quatre coins du monde pour se mesurer les uns aux autres. Le Trophée Rolex est décerné au voilier de tradition de plus de 16 mètres qui aura fait preuve de la plus grande régularité.

Rolex Middle Sea Race
23 – 30 octobre 2010 / la Valette (Malte)
Considérée comme l’une des plus belles courses du monde, la Rolex Middle Sea Race se déroule au coeur de la Méditerranée. Elle a la particularité de partir du magnifique cadre de Grand Harbour pour y revenir après un parcours de 606 milles traversant le bleu profond des eaux de Sicile et du détroit de Messine, avec pour amers les îles de Pantelleria et Lampedusa, ainsi qu’un volcan en activité : le Stromboli. 2010 marque la 31e édition de la course.

ISAF Rolex World Sailor of the Year Awards
9 novembre 2010 / Athènes (Grèce)
Ces Trophées récompensent les meilleurs marins, homme et femme du monde. Les vainqueurs sont élus par 130 membres des autorités nationales et de l’ISAF, parmi une liste impressionnante de nominés. Les précédents lauréats sont les meilleurs de leur catégorie, que ce soit dans la course au large ou dans les régates monotypes. Le lieu de la cérémonie est toujours sélectionné en fonction de la réunion annuelle de l’ISAF. Athènes a été choisi en 2010 pour marquer le 50e anniversaire de l’implication de son altesse le Roi Constantin de Grèce avec l’ISAF.

Rolex Sydney Hobart Yacht Race
26 décembre 2010 – 1er janvier 2011 / Sydney – Hobart (Australie)
La Rolex Sydney Hobart figure incontestablement parmi les trois plus prestigieuses courses océaniques. Cette course hauturière de 628 milles, organisée par le Cruising Yacht Club of Australia, est connue pour être l’une des plus rudes épreuves pour les skippeurs, les tacticiens et les équipages. Cette année marquera la 67e édition de cette manifestation mythique.

Rolex Fastnet Race
14 – 19 août 2011 / Cowes - Plymouth (Angleterre)
Courue tous les deux ans, la Rolex Fastnet Race est une course au large connue et reconnue par tous depuis 1926 ; elle attire à chaque édition une flotte hétéroclite de 300 voiliers. Le parcours de 608 milles représente un challenge pour les équipages qui vont rencontrer des courants, des vents et une mer imprévisibles rendant la course très difficile. Le départ de la flotte, donné devant le prestigieux Royal Yacht Squadron à Cowes laisse place ensuite à la descente du Solent vers la Manche et la redoutable Mer d’Irlande avant de contourner le rocher du Fastnet puis le retour vers Plymouth où sera jugée l’arrivée.

 PUBLICITÉ
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Panthère de Cartier par Sofia Coppola
  • Panthère de Cartier
  • Cartier Panthère Royale
  • Cuir Neonude sur Petite Promesse Baume & Mercier
  • Montre Papyrus de Cartier
  • Bell & Ross BR S Novarosa
  • Vacheron Constantin Malte petit modèle
  • Chanel Première Squelette Camélia
  • Hublot Spirit of Big Bang Moonphase
  • Hublot
  • Audemars Piguet
  • IWC
  • Hublot
  • Urwerk
  • Omega
  • Richard Mille
  • Richard Mille
  • Ralf Tech
  • Bell & Ross
  • BRM
  • Oris
  • Louis Vuitton
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Montblanc
  • Breitling
  • Chanel
  • Dior
  • Bell & Ross
  • Hublot
  • Chopard
  • Anonimo
  • Ralf Tech
  • Vacheron Constantin
  • Tudor
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Breitling
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Rolex
  • Baume & Mercier
  • Cartier
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Richard Mille
  • Zenith
  • Zenith
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Richard Mille, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Hublot, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres IWC, 10 montres Tag Heuer, 11 montres Breitling, 12 montres Vacheron Constantin, 13 montres Panerai, 14 montres Breguet, 15 montres Montblanc, 16 montres A. Lange & Söhne, 17 montres Zenith, 18 montres Chopard, 19 montres Baume & Mercier, 20 montres Blancpain, 21 montres Chanel, 22 montres Bell & Ross, 23 montres Louis Vuitton, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Piaget, 26 montres BRM, 27 montres Tudor, 28 montres Corum, 29 montres Roger Dubuis, 30 montres Dior, 31 montres Ebel, 32 montres Jaquet Droz, 33 montres Bulgari, 34 montres L.Leroy, 35 montres JeanRichard, 36 montres Urwerk, 37 montres Bucherer, 38 montres MATWATCHES, 39 montres Porsche Design, 40 montres Ulysse Nardin, 41 montres Parmigiani, 42 montres Yema, 43 montres Franck Muller, 44 montres Perrelet, 45 montres Hermès, 46 montres Ralf Tech, 47 montres MB&F, 48 montres Anonimo, 49 montres Vulcain, 50 montres Oris, 51 montres Chaumet, 52 montres Ange Barde, 53 montres Eterna, 54 montres Van Cleef & Arpels, 55 montres Harry Winston, 56 montres H. Moser & Cie, 57 montres Romain Jerome, 58 montres Vianney Halter, 59 montres Frédérique Constant, 60 montres Cresus,