L‘Événement

Girard-Perregaux, 1er horloger établi au Japon

partenaire du Musée d’ethnographie de Neuchâtel pour l’exposition “Imagine Japan”

La Cote des Montres™ le 10 février 2014

Cérémonie du 6 février au MEN

Neuchâtel, le 7 février 2014 – La Manufacture suisse de Haute Horlogerie Girard-Perregaux a eu le plaisir d’annoncer son partenariat avec le Musée d’ethnographie de Neuchâtel (MEN) pour l’exposition Imagine Japan qui ouvrira ses portes le 19 juin prochain. La partie introductive de cette exposition conçue par le MEN a été inaugurée à la date emblématique du 6 février 2014, commémoration officielle des 150 ans du traité d’amitié et de commerce entre la Suisse et le Japon.

Modélisation de l’espace 1 de l’exposition Imagine Japan : « La mission d'Aimé Humbert » (MEN)

Dans cet espace sont présentées des montres de poche importées au Japon par François Perregaux, protagoniste des premiers pas, au milieu du XIXe siècle, de l’horlogerie suisse au Pays du Soleil Levant. Propriété du Musée Girard-Perregaux, ces pièces sont un précieux témoignage des liens qui unissent la Maison chaux-de-fonnière à l’archipel nippon depuis plus d’un siècle et demi. La cérémonie commémorative s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités officielles dont S.E. Georges Martin, Secrétaire d’Etat adjoint au Département Fédéral des Affaires Etrangères et M. Yukihiro Nikaido, Ministre et Chargé d’affaires a.i.

Montre de poche signée « Girard-Perregaux », vers 1875, importée au Japon par François Perregaux
(Collection Musée Girard-Perregaux)

Toujours dans le cadre de ce 150e anniversaire, Girard-Perregaux présente simultanément à Tokyo d’autres montres ayant connu la même destinée, lors de l’exposition The Mastery of Time, organisée par la Fondation de la Haute Horlogerie (FHH) dont elle est marque partenaire.

Montre de poche signée « Girard-Perregaux », vers 1865, importée au Japon par François Perregaux
(Collection Musée Girard-Perregaux)


Il y a 150 ans, le 6 février 1864,

était signé, dans le temple de Choji à Edo (Tokyo), un traité d’amitié et de commerce entre une délégation suisse et des représentants du Gouvernement impérial japonais. A la base de relations d’exception entre la Suisse et le Japon, cet accord bilatéral est un succès diplomatique et économique: il va permettre aux horlogers suisses d’exporter officiellement leurs produits sur le marché nippon.

Cérémonie du 6 février au MEN - M.Yukihiro Nikaido


Aime Humbert, artisan du premier traité Suisse-Japon

L’homme chargé de cette mission par le Conseil fédéral est le Chaux-de-Fonnier Aimé Humbert (1819-1900), nommé pour la circonstance « envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire de la Confédération suisse au Japon ». Débarqué sur l’archipel en avril 1863, Humbert doit patienter près d’une année avant que les autorités japonaises acceptent d’entrer en matière. Il met à profit ces mois d’attente pour visiter le pays, il s’en imprègne, prend des notes, recueille des témoignages, des dessins, estampes, photographies, etc., qui vont constituer la documentation de base du livre qu’il projette de publier sur le Japon.
C’est l’un des plus anciens résidents de la communauté francophone au Japon qui a accueilli dans ce pays Aimé Humbert et ses compagnons suisses: l’horloger François Perregaux.

Portrait d’Aimé Humbert (1819-1900)
(gravure de Hébert, 1875, Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel, Inv. Po Ne 2/2)


François Perregaux, pionnier de l’horlogerie suisse au Japon

Né en 1834 dans une famille d’importants négociants horlogers du Locle, frère de Marie Perregaux - qui fonda avec son époux Constant Girard la Maison Girard-Perregaux portant aujourd’hui encore leurs patronymes réunis - François Perregaux s’embarque en 1859 pour l’Asie. Mandaté par l’Union Horlogère pour la fondation d’un comptoir d’exportation, il se fixe dès 1860 à Yokohama, devenant ainsi le premier négociant horloger suisse établi au Pays du Soleil Levant, quelques années avant la signature du traité d’amitié et de commerce précité. En 1865, le Loclois fonde à Yokohama la société F. Perregaux & Co et sera, jusqu’à son décès en 1877, l’agent officiel de Girard-Perregaux.

François Perregaux et Hanzo, son ami et assistant (Archives Girard-Perregaux)


Perregaux et Humbert ou la fascination du Japon

Initiée avant leur rencontre au Japon, la correspondance entre les deux hommes se poursuit après le départ d’Humbert. Le diplomate prie l’horloger de le tenir au courant des affaires de l’archipel. Travaillant à la rédaction de son ouvrage sur le Japon, il lui demande de lui transmettre tout élément oral, histoire, légende, etc. pouvant compléter ceux collectés sur place. Comme l’attestent les lettres conservées aux Archives de l’Etat de Neuchâtel, Humbert dépêche Perregaux auprès de photographes à Yokohama afin qu’il sélectionne les dernières nouveautés en matière de clichés et les lui expédie. L’ambassadeur de Girard-Perregaux au-delà de l’océan Indien a ainsi participé à l’élaboration du fameux ouvrage d’Aimé Humbert. Créant l’événement, Le Japon Illustré paraîtra en 1870, publié en deux volumes par la maison Hachette, à Paris.

Annonce publicitaire (The Japan Gazette, Hong List and Directory, 1 er janvier 1877)


A propos du Musée d’ethnographie de Neuchâtel (MEN)

Issu du Cabinet d’histoire naturelle du général Charles Daniel de Meuron donné à la Ville de Neuchâtel en 1795, le MEN, établi dans la villa offerte par James-Ferdinand de Pury, est inauguré en 1904. Son fonds est constitué aujourd’hui de quelque 40’000 objets des cinq continents. Reconnu internationalement pour ses expositions temporaires pertinentes, le MEN propose aux visiteurs des réflexions originales autour de thématiques liées à l’actualité et de questions essentielles au fonctionnement des sociétés humaines.

« Les magasins de soierie de Mitsousi »
(gravure tirée d’Aimé Humbert, Le Japon illustré, Hachette, Paris, 1870, Tome 2, Chap. 35, p. 71)


Le fonds Aimé Humbert

Le MEN conserve dans ses collections un fonds iconographique exceptionnel sur le Japon des années 1860, constitué de plus de 2’500 images - photographies, estampes, dessins et peintures - réunies par le Neuchâtelois Aimé Humbert en vue de la rédaction et l’illustration de son ouvrage Le Japon Illustré, publié chez Hachette à Paris en 1870. Ayant fait l’objet d’un important travail de recherche, numérisation, restauration et identification, une partie de ce fonds inédit est présentée au public lors de l’exposition organisée par le MEN à l’occasion du 150e anniversaire du traité d’amitié et de commerce entre la Suisse et le Japon.

Figurine féminine, Japon, seconde moitié du XIX e siècle (MEN, Inv. K. 48, photographie Alain Germond)

Musée d’ethnographie de Neuchâtel, vue du sud (photographie Alain Germond)

« Balançoire » (artiste non identifié, vers 1860, MEN, Collection Humbert, 12.41.0241)

 PUBLICITÉ
  • Breguet
  • Tudor
  • Zenith
  • Hublot
  • Tag Heuer
  • Rolex
  • Ulysse Nardin
  • Jaeger-LeCoultre
  • Panerai
  • Montblanc
  • Tag Heuer
  • Bulgari
  • De Bethune
  • Zenith
  • IWC
  • A. Lange & Söhne
  • Louis Vuitton
  • Bell & Ross
  • Roger Dubuis
  • Tag Heuer
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Anonimo
  • Bulgari
  • Ulysse Nardin
  • Girard-Perregaux
  • Piaget
  • Zenith
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Bucherer
  • Rolex
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Montblanc
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Ralf Tech
  • Salon de Genève
  • H. Moser & Cie
  • Breitling
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Piaget
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Tag Heuer
  • Zenith
  • Tag Heuer
  • Bucherer
  • Breguet
  • Richard Mille
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • JeanRichard lance le compte à rebours rugbistique
  • TAG Heuer optimise son outil de production
  • Richard Mille félicite le Manchester City Football Club
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Patek Philippe, 4 montres Hublot, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres Breitling, 10 montres Tag Heuer, 11 montres IWC, 12 montres Vacheron Constantin, 13 montres Zenith, 14 montres Montblanc, 15 montres Panerai, 16 montres Breguet, 17 montres Bell & Ross, 18 montres Piaget, 19 montres Baume & Mercier, 20 montres A. Lange & Söhne, 21 montres Chopard, 22 montres Blancpain, 23 montres Girard-Perregaux, 24 montres Chanel, 25 montres Tudor, 26 montres Louis Vuitton, 27 montres BRM, 28 montres Ulysse Nardin, 29 montres Roger Dubuis, 30 montres Bulgari, 31 montres Corum, 32 montres Dior, 33 montres Ebel, 34 montres Jaquet Droz, 35 montres L.Leroy, 36 montres Parmigiani, 37 montres Franck Muller, 38 montres De Bethune, 39 montres Bucherer, 40 montres JeanRichard, 41 montres Hermès, 42 montres Christophe Claret, 43 montres Ralf Tech, 44 montres HYT, 45 montres Yema, 46 montres Chaumet, 47 montres Harry Winston, 48 montres MB&F, 49 montres Perrelet, 50 montres Vianney Halter, 51 montres Frédérique Constant, 52 montres Van Cleef & Arpels, 53 montres H. Moser & Cie, 54 montres Wyler Genève, 55 montres Porsche Design, 56 montres Rebellion, 57 montres Greubel Forsey, 58 montres Anonimo, 59 montres Romain Jerome, 60 montres Graham-London,