L'histoire des Marques

• 1815 Naissance de Ferdinand Adolph Lange à Dresde.

• 1830 Le jeune Ferdinand entre en apprentissage chez l’horloger Johann Christian Friedrich Gutkaes, dont il deviendra le gendre et l’associé en 1842. En 1843, il négocie avec le ministre de l’intérieur du royaume saxon, qui lui offre un prêt suffisamment conséquent pour s’installer à son compte dans ses premiers ateliers, en échange de la formation de quinze jeunes horlogers dans la région des Monts Métallifères (très touchée par la pauvreté).

• 1845 Ferdinand Adolph Lange fonde alors l’horlogerie allemande de précision dans la petite ville de Glashütte dont il devint maire et le resta pendant dix huit ans. Quand il s’éteint à l’age de soixante ans le 3 décembre 1875, les montres A. Lange & Söhne figurent parmi les plus convoitées et il lègue à ses fils Richard et Emil une affaire florissante.

• 1906 Otto Lange, le fils d’Emil rejoint l’affaire de famille avec ses frères Rudolf et Gérhard.

• 1922 Au décès d’Emil Lange, son fils Otto prend les rênes de l’entreprise dans une conjoncture très difficile due aux premiers signes d’une crise économique mondiale et à l’avènement de la montre-bracelet.

• 1924 Naissance de Walter Lange, arrière-petit-fils d’Adolph et fils de rudolf Lange. Adolescent, il entrera en apprentissage à Karlstein et à Glashütte pour obtenir la qualification de maître-horloger et suivre ainsi, les traces de ses ancêtres. Mobilisé en 1942, il ne rentrera à Glashütte qu’en 1945 pour assister au bombardement des ateliers Lange juste avant l’armistice.

• 1948La manufacture A. Lange & Söhne est confisquée et expropriée par le gouvernement socialiste pour finir intégrée à un combinat en 1951. Walter Lange fuit à l’ouest pour échapper aux travaux forcés. La manufacture A. Lange & Söhne plonge alors dans un profond sommeil.

• 1990 Fruit de la réunification des deux Allemagnes, le 7 décembre, Walter Lange, arrière-petit-fils d’Adolph Lange, fait enregistrer la société Lange Uhren GmbH et la marque A. Lange & Söhne après un long sommeil de plus de 50 ans. La marque mythique renaît enfin pour le plus grand bonheur des amateurs de gardes temps d’exception.

Quatorze ans après sa résurrection, la manufacture allemande crée toujours de véritables chefs-d’œuvre d’horlogerie et les montres A. Lange & Söhne ont su rester des pièces de très grande qualité de réputation internationale.

 PUBLICITÉ
Tous les shooting
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Ferrari J50
Jaguar I-Pace
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Patek Philippe, 3 montres Hublot, 4 montres Richard Mille, 5 montres Audemars Piguet, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Tag Heuer, 9 montres Breitling, 10 montres Jaeger-LeCoultre, 11 montres IWC, 12 montres Panerai, 13 montres Vacheron Constantin, 14 montres Montblanc, 15 montres Zenith, 16 montres Baume & Mercier, 17 montres Bell & Ross, 18 montres Breguet, 19 montres A. Lange & Söhne, 20 montres Piaget, 21 montres Chopard, 22 montres Chanel, 23 montres Girard-Perregaux, 24 montres Blancpain, 25 montres Tudor, 26 montres Louis Vuitton, 27 montres Ebel, 28 montres Dior, 29 montres BRM, 30 montres Corum, 31 montres Ulysse Nardin, 32 montres Roger Dubuis, 33 montres Bulgari, 34 montres L.Leroy, 35 montres Parmigiani, 36 montres Jaquet Droz, 37 montres H. Moser & Cie, 38 montres Hermès, 39 montres JeanRichard, 40 montres Christophe Claret, 41 montres Ferdinand Berthoud, 42 montres Van Cleef & Arpels, 43 montres Porsche Design, 44 montres HYT, 45 montres Chaumet, 46 montres Yema, 47 montres Rebellion, 48 montres Bucherer, 49 montres Salon de Genève, 50 montres Franck Muller, 51 montres Eterna, 52 montres Bombardier, 53 montres Vianney Halter, 54 montres Ralf Tech, 55 montres Perrelet, 56 montres Harry Winston, 57 montres Romain Jerome, 58 montres Greubel Forsey, 59 montres MB&F, 60 montres Urwerk,