L’Événement

En tant que maison de tradition, Piaget s’est donné la mission de préserver et de développer les métiers d’art de la haute horlogerie. En cultivant avec passion ce patrimoine unique au monde et en l’intégrant avec soin à ses collections, elle sauve de l’oubli et redonne leurs lettres de noblesse à des savoir-faire qu’on croyait condamnés par les révolutions successives qui ont traversées l’horlogerie. Cet engagement entier explique pourquoi, aujourd’hui, la Manufacture de Haute Horlogerie Piaget maîtrise l’art de l’émail. A la fois peintres, verriers, les artisans maîtres émailleurs décorent cadrans et boîtiers de montres avec une finesse inouïe.

L’art de l’émail chez Piaget

« L’émail est devenu la fontaine de jouvence
des créations Piaget. »

La Cote des Montres™ le 22 août 2008




Un art millénaire

Lointain cousin du cristal, l’émail plonge ses racines sur les rives chaudes de la mer Méditerranée. Dès l’Antiquité, il embellit bijoux et parures avant de se diffuser dans toute l’Europe. Utilisé d’abord dans l’orfèvrerie et la joaillerie, les horlogers y recourent dès le XVe siècle. Dès lors, les artisans affineront perpétuellement leurs techniques jusqu’à en tirer quatre différentes. Champlevé, cloisonné, flinqué et miniature deviennent ainsi quatre façons de jouer avec cette matière sur laquelle le temps n’a aucune prise.

A Genève, les artisans locaux se muent au fil du temps en spécialistes de cette technique qu’ils utilisent pour décorer les cadrans et les boîtiers des montres qu’on leur soumet. Consciente de la valeur de ce patrimoine, la Manufacture de Haute Horlogerie Piaget a décidé de redonner ses lettres de noblesse à l’émail dont la présence sur des pièces d’horlogerie était devenue quasi confidentielle au cours du siècle dernier. Comme le confirme son CEO Philippe Léopold Metzger : « L’émail est devenu la fontaine de jouvence des créations Piaget. » C’est pourquoi la manufacture crée des pièces uniques ou en séries limitées dévoilant un degré de beauté et de raffinement que seul l’émail permet d’atteindre. Après avoir été précurseur dans la maîtrise des mouvements mécaniques extra-plats et démontré ses compétences techniques au travers de réalisations marquantes – à l’instar du Tourbillon relatif - Piaget renforce désormais aussi sa maîtrise des métiers d’art.




De la poudre concassée aux scintillements…

La matière émail est une composition de verre à laquelle sont ajoutés des oxydes métalliques en guise de colorants. La gamme infinie de couleurs et de nuances d’émaux résulte des divers oxydes pouvant être associés à l’émail et de leur combinaison entre eux. Par rapport aux émaux « classiques », la particularité des émaux « grand feu », tels ceux réalisés par Piaget, réside dans le fait qu’ils atteignent leur point de fusion à une température nettement plus élevée, soit entre 820°C et 850°C. Cette technique leur confère une pureté exceptionnelle et garantit la longévité éternelle des pièces.

L’émail brut se présente en morceaux ou en poudre grossière. Lors de la préparation, la matière est broyée dans un mortier jusqu’à obtenir une poudre très fine, laquelle est ensuite longuement rincée. Les émaux ainsi nettoyés et prêts à l’usage sont stockés dans de l’eau distillée.

L’émail se dépose toujours sur une matrice en métal et seuls le cuivre, l’argent et l’or affichent les qualités nécessaires à cet usage. La Maison Piaget, toujours à la recherche de l’excellence, utilise uniquement l’or sur l’ensemble de ses créations. Suivant l’épaisseur de la pièce métallique, cette dernière devra être contre-émaillée. Le contre-émail a une importance considérable car il maintient le support en fusion de manière à ce qu’il ne bombe pas, ni ne se creuse. L’émailleur peut ensuite appliquer l’émail à l’aide d’un fin pinceau et de colle végétale et le laisser sécher avant de procéder à la cuisson.



L’expression « grand feu » prend ici tout son sens. Pour figer la matière sur la matrice, cette dernière est passée dans un four pour une durée oscillant entre 40 et 60 secondes. L’émail se réduisant en cuisant, il faudra plusieurs passages pour obtenir une belle intensité de couleur et faire en sorte que toutes les anfractuosités soient remplies. Cette étape occupe une place cruciale dans le processus : à ce moment-là peuvent apparaître des micro-fissures réduisant à néant le travail de l’artisan et l’obligeant à recommencer entièrement son ouvrage.

A l’issue du premier passage au feu, l’émail déborde ; aussi est-il indispensable d’égaliser toute la surface avec une pierre d’émeri et de l’eau. Cette étape de lapidage égalise la surface de l’émail mais le rend néanmoins mat. Il faudra donc passer la pièce une dernière fois au four pour lui rendre sa brillance, une opération intitulée « feu de glaçage. »

L’émail pur

La beauté se nourrit souvent de la plus grande simplicité. Avec ses couleurs d’une densité profonde, l’émail permet aux horlogers de créer des modèles d’une sobriété et d’une finesse exceptionnelles. Piaget l’a bien compris et même si la Manufacture maîtrise les différents modes de travail de l’émail, elle ne rechigne pas à l’employer sous sa forme la plus simple et pure. Un cadran émaillé monochrome ponctué de fins chiffres romains suffit à donner de la noblesse et de la force à un garde-temps. Révélant les bases de l’art de l’émail, ce procédé consiste à déposer de la matière cuisson après cuisson avant d’y dessiner les chiffres et le logotype de la marque par exemple. Par son savoir-faire, l’émailleur parvient à nuancer finement la teinte de la matière pour l’adapter parfaitement à celle du boîtier ou de la lunette de la montre.


Piaget Emperador Coussin



Avec le modèle Emperador Coussin, la Manufacture de Haute Horlogerie Piaget a utilisé l’émail pour l’intensité de ses couleurs. Sur un fond blanc profond ont été inscrits de fins index en chiffres romains. Ici, l’émail ne sert pas à reproduire des images mais à offrir au regard une surface immaculée et dense. Au cœur de ce modèle d’exception, visible à travers un fond saphir, le mouvement mécanique à remontage automatique Manufacture Piaget 809P. Ce mécanisme raffiné prend place dans un boîtier en or blanc 18 carats doté d’une lunette polie et d’une carrure satinée. Ce modèle Piaget Emperador Coussin est réalisé en une édition limitée à 50 exemplaires mais existe également dans une version limitée or rose avec un cadran coquille d’œuf.

L‘émail miniature

La technique de l’émail miniature ou technique de l’émail peint est probablement celle qui exige le plus de patience et de savoir-faire artistique de l’émailleur. Cette technique consiste à recouvrir une plaque d’or d’une couche d’émail cuite qui tiendra lieu de support au dessin. Les motifs sont ensuite appliqués sur cette première couche d’émail et entièrement peints à la main. Les poudres utilisées pour la miniature sur émail sont extrêmement fines et mélangées avec des essences grasses naturelles pour faciliter leur dépôt.



Appliquée en plusieurs fines couches, la peinture est fixée à chaque fois par une cuisson. La couleur des émaux devenant plus intense au fil des feux, l’émailleur devra connaître à l’avance le nombre de passages au feu nécessaires ainsi que l’influence exacte de ces allers-retours consécutifs sur l’évolution des couleurs.

La peinture étant achevée, la technique de Genève, fondamentale pour Piaget, veut que l’on protège la peinture à l’aide d’un émail transparent appelé fondant pour donner une profondeur et un éclat particulier à l’œuvre.

Plus qu’un simple artisanat, l’émail miniature est un art pouvant donner naissance à d’extraordinaires tableaux. Les objets réalisés en miniature sur émail témoignent de la virtuosité dont sont capables ces artistes d’un genre à part. Art de rigueur, art de la patience, art du détail, l’émail miniature a naturellement fait sa place dans le monde d’initiés qu’est la Haute Horlogerie. Poussant toujours l’excellence jusqu’au moindre détail, les équipes de créateurs et d’émailleurs de Piaget, en place depuis plusieurs années, ont la chance de pouvoir travailler à l’amélioration constante des créations. Enrichies depuis des années de leur complicité et de leurs connaissances mutuelles, elles travaillent en effet à l’exploration de nouvelles techniques permettant des effets nouveaux. Les récentes créations de Piaget en sont la preuve.


Piaget Altiplano



La famille des orchidées compte plusieurs milliers de fleurs différentes mais Piaget en a sélectionné quatre pour orner cette année les cadrans de modèles Piaget Altiplano. Portant les noms de Cattleya, Doritaenopsis-Kenneth Schubert, Doritaenopsis-Malibu Easter et Dendrobium-Pale Doreen, elles ont été sélectionnées pour incarner les quatre pièces uniques réalisées selon la technique de la miniature. Profitant de la taille généreuse du cadran, les pétales se déploient sur toute la surface dévoilant ainsi le jeu des coloris et la finesse des nervures. Pour obtenir ce résultat, l’émailleur a utilisé la technique de la miniature permettant de reproduire en émail des motifs à petite échelle. Un mois de travail est nécessaire à l’artisan pour atteindre un résultat définitif qui recourt à une seconde technique, le flinquage. Utilisée ici pour créer le fond du dessin, cette méthode se base sur une surface guillochée recouverte d’un émail transparent et légèrement coloré. Tous uniques, ces cadrans prennent place dans des boîtiers en or blanc 18 carats sertis de diamants taille brillant. A l’intérieur, le mouvement mécanique Piaget à remontage manuel ultra-plat 430P, qui fait la fierté de la maison.

L’émail champlevé

Technique de loin la plus ancienne, l’émail champlevé consiste à graver le motif dans une matrice métallique avant de remplir les cavités ainsi formées avec de l’émail. Le graveur trace sur la boîte ou le cadran de la montre le dessin souhaité à l’aide d’une pointe sèche. Puis, en épargnant ses contours, il évide les champs. Il obtient ainsi une gravure en relief en « taille d’épargne » dont les sillons, d’une largeur et d’une épaisseur variant selon les effets désirés, présentent des bords aussi nets que possibles. Les émaux sont ensuite déposés dans les anfractuosités avant d’être fondus à plus de 800°C. Plusieurs feux sont nécessaires à la réalisation d’un tel travail qui prendra fin avec un lapidage pour égaliser les masses de matière et un feu de glaçage pour rendre son aspect définitif à l’œuvre.

Une étroite collaboration et une véritable complicité créative sont nécessaires entre le graveur et l’émailleur car le résultat final dépendra autant du travail de l’un que de l’autre, surtout lors de l’utilisation d’émaux translucides qui permettent de voir les détails de la gravure par transparence.


Piaget Polo Tourbillon Relatif – Collection Paris - New York



En hommage aux villes de Paris et de New York, Piaget a imaginé une collection unissant ces deux métropoles phares. La manufacture a ainsi présenté deux versions sœurs de son modèle Tourbillon relatif où chaque détail rappelle l’une ou l’autre des célèbres cités. Ici, le cadran et le boîtier ont été ouvragés selon la technique de l’émail champlevé. Sur le modèle parisien par exemple, le cadran affiche les douze avenues qui aboutissent à la place de l’Etoile au centre de la montre, sur le new-yorkais, ce sont les 12 plus hauts buildings qui sont stylisés. Gravée dans de l’or blanc 18 carats, elles s’illuminent grâce au jeu de contrastes offert par l’émail noir qui les embrasse. Le modèle new-yorkais répond au même principe. Comme pour le modèle français, il affiche gravés sur la tranche du boîtier émaillé noir, des monuments et édifices célèbres qui font la réputation de la ville.



Référencé 608P, le mouvement tourbillon volant mécanique à remontage manuel Piaget, entièrement conçu, développé et produit au sein de la manufacture, met en scène cette fonction tourbillon d’une manière inattendue. Positionné à l’extrémité de l’aiguille des minutes et donc totalement mobile, il palpite au rythme d’une rotation par minute. Sa cage qui possède trois ponts en titane complète un mouvement décoré Côtes de Genève circulaire où les vis ont été bleuies et les composants anglés et étirés à la main. Ce dernier se love dans un boîtier en or blanc 18 carats émaillé champlevé. Sur chaque modèle, les couronnes arborent un symbole rappelant la ville représentée. Le modèle « Paris », par exemple, dévoile une grande roue avec en son centre un diamant. Piaget a choisi de limiter sa production à trois exemplaires pour chacune des villes.

Le champlevé flinqué

Avec la technique du flinqué, l’émail révèle et protège la surface de la base en métal précieux. Transparent et parfois coloré, il souligne avec force le travail de guillochage comme il intensifie le jeu des reflets si particulier à cette technique. Le flinquage peut se suffire à lui-même mais il sert aussi de toile de fond pour d’autres décorations telle la miniature. De plus, il permet surtout des jeux de couleurs exceptionnels dont Piaget est passée maître grâce au talent des artisans émailleurs et guillocheurs qui perpétuent avec précision et amour les gestes ancestraux de la décoration en Haute Horlogerie.


Piaget Altiplano



Sur les deux modèles Piaget Altiplano doté d’un cadran flinqué, la manufacture a reproduit le dessin rare du guilloché dit « panier ». A mi-chemin entre tradition et ère moderne, ce travail méticuleux du support en métal offre un puissant effet géométrique. La montre pour femme (34 mm de diamètre) se distingue par la couleur pourpre du cadran ainsi que par une lunette entièrement sertie. Le modèle masculin (38 mm de diamètre), lui, arbore un cadran gris vert. Dans les deux cas, sous le cadran en or blanc 18 carats bat le calibre Piaget 430P, un mouvement mécanique extra-plat à remontage manuel. Chacun des modèles est produit en une édition limitée de 50 exemplaires.



Avec la technique de l’émail cloisonné , il s’agit de former des alvéoles pour créer un dessin. Il s’agit d’abord de cerner le contour des motifs à l’aide d’un fil d’argent ou d’or. Chez Piaget, l’exceptionnel étant toujours au rendez-vous, seul l’or est utilisé pour tracer les alvéoles. Une fois le dessin reproduit, on les fixe sur le socle en or lui aussi avec une colle nommée « gomme adragante » qui disparaîtra avec la cuisson. Les cloisons délimitent ainsi un certain nombre de cuvettes, correspondant aux différentes zones de couleurs. L’émail est ensuite déposé dans chacune des cuvettes et cuit. Cette opération est répétée plusieurs fois afin d’augmenter l’intensité de la couleur et de remplir toutes les alvéoles. Après la dernière cuisson, le tout est lapidé et glacé pour le rendu final.
Il existe des dérivés de cette technique. Le cloisonné dit « à jours » (ou plique à jours ») en est un : les alvéoles sont collées sur un support en cuivre fin qui est ensuite dissout avec des acides. Il n’y a donc pas de fond et cela permet des effets de transparence identiques à ceux produits par un vitrail.


Piaget Miss Protocole



Piaget a introduit pour la première fois l’émail dans son assortiment à travers la collection Piaget Miss Protocole en 2005. A chaque année correspond un nouveau thème tel les fleurs, les fonds marins ou les papillons comme c’est le cas aujourd’hui. Et à chaque fois, le concept propre aux pièces baptisées Miss Protocole a été scrupuleusement suivi. Basé sur un dessin qui déborde du cadran sur le boîtier et le fermoir, ce dernier passe naturellement d’un élément à l’autre de l’habillage. Les surfaces ont ainsi été prises dans leur ensemble pour former un vaste terrain d’expression dédié à l’art de l’émail et à celui de la joaillerie.



La Piaget Miss Protocole 2008 se décline en quatre versions disponibles en 10 exemplaires en hommage aux 10 ans de la ligne. Dotées d’un boîtier en or blanc ou jaune 18 carats, elles abritent un mouvement à quartz référencé 57P offrant les heures et les minutes.




Piaget Protocole XXL – Collection Paris - New York



Cette année, la collection Piaget Protocole XXL se drape pour la première fois d’émail. Combinant les techniques du champlevé et la miniature, les deux modèles Piaget Protocole XXL donnent pour l’un une vue de Paris et pour l’autre une perspective de New York. Les dessins occupent là aussi toute la surface des boîtiers, eux-mêmes cambrés et réalisés en or blanc ou or jaune 18 carats. A l’intérieur bat un mouvement Piaget mécanique à remontage manuel de nouvelle génération référencé 830P. Offrant les fonctions heures et minutes, il est décoré avec soin et affiche des finitions Côtes de Genève circulaires, une platine perlée, des ponts anglés et étirés ainsi que des vis bleuies. Sur le modèle new yorkais, la Statue de la Liberté située en bas gauche voit l’aiguille des heures passer en dessous d’elle. Chacun des deux modèles est disponible en trois exemplaires uniquement.

 PUBLICITÉ
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Panthère de Cartier par Sofia Coppola
  • Panthère de Cartier
  • Cartier Panthère Royale
  • Cuir Neonude sur Petite Promesse Baume & Mercier
  • Montre Papyrus de Cartier
  • Bell & Ross BR S Novarosa
  • Vacheron Constantin Malte petit modèle
  • Chanel Première Squelette Camélia
  • Hublot Spirit of Big Bang Moonphase
  • Hermès
  • Hublot
  • Audemars Piguet
  • IWC
  • Hublot
  • Urwerk
  • Omega
  • Richard Mille
  • Richard Mille
  • Ralf Tech
  • Bell & Ross
  • BRM
  • Oris
  • Louis Vuitton
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Montblanc
  • Breitling
  • Chanel
  • Dior
  • Bell & Ross
  • Hublot
  • Chopard
  • Anonimo
  • Ralf Tech
  • Vacheron Constantin
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Breitling
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Rolex
  • Baume & Mercier
  • Cartier
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Richard Mille
  • Zenith
  • Zenith
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Richard Mille, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Hublot, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Breitling, 9 montres IWC, 10 montres Jaeger-LeCoultre, 11 montres Vacheron Constantin, 12 montres Tag Heuer, 13 montres Zenith, 14 montres Panerai, 15 montres Montblanc, 16 montres A. Lange & Söhne, 17 montres Girard-Perregaux, 18 montres Baume & Mercier, 19 montres Chanel, 20 montres Bell & Ross, 21 montres Tudor, 22 montres Breguet, 23 montres Chopard, 24 montres Blancpain, 25 montres Piaget, 26 montres Louis Vuitton, 27 montres Roger Dubuis, 28 montres Dior, 29 montres BRM, 30 montres Corum, 31 montres Ebel, 32 montres L.Leroy, 33 montres Jaquet Droz, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres Urwerk, 36 montres Franck Muller, 37 montres JeanRichard, 38 montres Bucherer, 39 montres MATWATCHES, 40 montres Hermès, 41 montres Vulcain, 42 montres Eterna, 43 montres Oris, 44 montres Bulgari, 45 montres Porsche Design, 46 montres Parmigiani, 47 montres Yema, 48 montres Cresus, 49 montres Graham-London, 50 montres Harry Winston, 51 montres Romain Jerome, 52 montres S.T. Dupont, 53 montres Ralf Tech, 54 montres Perrelet, 55 montres Chaumet, 56 montres Celsius X VI II, 57 montres Bombardier, 58 montres Bovet, 59 montres Schwarz Etienne, 60 montres Anonimo,