@LangeSoehne #Zeitwerk #àRépétitionMinutes

Zeitwerk à Répétition Minutes

Édition limitée en or gris avec cadran bleu nuit

La Cote des Montres™ le 24 avril 2020



La Zeitwerk Répétition Minutes, dévoilée en 2015, est la seule montre au monde associant un affichage mécanique à chiffres sautants et une répétition minutes décimale. Ce garde-temps compliqué, dont l’assemblage seul requiert plusieurs mois, était jusqu’à présent uniquement disponible en platine. Cinq ans après sa présentation, il est désormais proposé en édition limitée à 30 exemplaires, en or gris avec cadran bleu nuit.



La Zeitwerk à Répétition Minutes offre une interprétation entièrement nouvelle de cette complication traditionnelle. Sa sonnerie qui, au lieu des quarts d’heure, retentit toutes les dix minutes d’un coup double, vient compléter en toute logique la représentation « numérique » de l’heure.



Dès que le signal sonore est activé, en pressant le poussoir de répétition à 10 heures, l’information visuelle se fait entendre. Et les sons deviennent visibles. Par exemple, à 7 h 52, le marteau de gauche fait retentir sept fois la note grave pour chaque heure pleine. Puis cinq doubles coups se font entendre pour indiquer l’achèvement d’une période de dix minutes, avant que le marteau de droite ne restitue les unités des minutes au moyen de deux notes aigües. Les timbres polis et les marteaux polis noir sont discrètement intégrés dans le design du cadran.


Particularités de la construction

Pour élaborer le mécanisme de sonnerie, les constructeurs Lange se sont appuyés sur le principe de base du mécanisme à chiffres sautants, qui permet de représenter l’heure au moyen d’un anneau des heures et de deux disques des minutes. Cette solution permet de faire palper, directement par le limaçon associé au mécanisme d’affichage, le chiffre correspondant à la note à faire sonner (heures, dizaines et unités des minutes indépendantes). La surface de palpage augmentée améliore en même temps la fiabilité du signal sonore. Elle garantit ainsi que l’heure qui s’affiche et celle qui retentit sont toujours coordonnées.




La glissoire laisse place à un poussoir

La Zeitwerk à Répétition Minutes est dotée, pour déclencher la sonnerie, d’un mécanisme de poussoir unique. Comme l’énergie pour le signal sonore est délivrée par le barillet, il n’est pas nécessaire d’avoir recours à l’habituelle glissoire des répétitions à minute, qui fonctionne à l’aide d’un ressort indépendant. L’abandon de cette large ouverture latérale dans le boîtier supprime une perturbation acoustique, améliorant ainsi la qualité du son. Enfin, comme un poussoir peut être isolé, contrairement à une glissoire, la Zeitwerk à Répétition Minutes offre une étanchéité jusqu’à 3 bar.


Un son harmonieux

Recherchant une qualité acoustique absolue, les développeurs de produit ont minutieusement travaillé les paramètres pertinents, comme le boîtier, les marteaux, les timbres et la construction du mouvement, qu’ils ont accordés les uns aux autres. Le grand boîtier en or gris fait résonner une note ronde et chaleureuse, tandis que les timbres, délicatement ajustés à la main, émettent des sons longs et purs, en parfaite harmonie.




Des détails sophistiqués

La Zeitwerk à Répétition Minutes offre un éventail de raffinements techniques impressionnants, qui veillent avant tout au fonctionnement optimal de l’ensemble.

Puisqu’une commutation effectuée pendant la répétition entraînerait des conflits au niveau mécanique, quand le signal sonore est activé, les disques des chiffres tournent uniquement lorsque le processus de répétition, qui peut durer jusqu’à 20 secondes, est terminé. Cette temporisation garantit par ailleurs que l’heure indiquée numériquement et acoustiquement soient toujours coordonnées.

Pour la même raison, la couronne ne doit pas être tirée lorsque la sonnerie retentit. Lorsque le poussoir de répétition est actionné, le rouage de remontage se désengrène de la roue à rochet, qui entraîne la sonnerie. On évite ainsi que le rouage de remontage, comprenant la couronne, ne tourne pendant le processus de répétition, ce qui entraînerait une perte d’énergie inutile.

Enfin, le signal sonore ne peut pas être activé s’il reste moins de douze heures de réserve de marche. Cette limitation garantit que le processus de répétition aille toujours à son terme et que la montre ne s’arrête pas involontairement pendant la sonnerie. La marque des douze heures est matérialisée par un point rouge sur la graduation de l’indicateur de réserve de marche.


Mécanisme à chiffres sautants

Avec leur affichage par chiffres sautants, les modèles Zeitwerk font preuve d’une clarté conceptuelle sans compromis. Le module d’affichage, composé de trois disques, est conçu de manière à ce que l’heure, indiquée par de grands chiffres, respecte le sens de lecture traditionnel de gauche à droite. Avec un clic délicat et un mouvement presque imperceptible pour l’œil humain, le mécanisme à chiffres sautants breveté avance de minute en minute, jusqu’à ce que, à l’heure pleine, les trois disques de la montre se déplacent simultanément d’une unité. Faire avancer ces indicateurs exige un ressort exceptionnellement puissant. Il est tout aussi crucial de contrôler et freiner les disques, avancés à toute vitesse, pour ne pas endommager le mouvement. C’est le rôle du régulateur à ailettes, qui absorbe l’énergie excédentaire après chaque processus de commutation.


Échappement

À l’instar de tous les modèles de la famille Zeitwerk, la Zeitwerk à Répétition Minutes est dotée d’un échappement breveté placé entre le barillet et le balancier, qui donne l’impulsion au disque des chiffres en sautant toutes les minutes. En outre, ce dispositif contribue largement à la régularité de marche en veillant à ce que le balancier soit entraîné avec une force constante pendant toute la durée de fonctionnement, indépendamment de l’état de remontage du ressort de la montre et de l’influence du processus de commutation, énergivore.


Des finitions à la main

de la plus grande qualité


Assemblé à partir de 771 composants, le calibre de manufacture L043.5 présente des finitions exécutées à la main avec le plus grand soin et une extrême minutie. Parmi les 93 coussinets, trois sont sertis dans des chatons en or vissé. Le coq de barillet gravé à la main, signature artistique de toutes les montres Lange, dialogue de manière créative avec le pont de la roue d’ancre, lui aussi gravé du même motif.


Édition 2020

Suite à sa première présentation en 2015, la Zeitwerk à Répétition Minutes est désormais composée d’un boîtier de 44,2 millimètres de diamètre en or gris avec boucle déployante assortie. Son cadran bleu en argent massif crée un contraste particulièrement esthétique avec le pont du temps en maillechort rhodié. Un bracelet en cuir bleu foncé et cousu à la main complète ce design élégant. Limitée à seulement 30 exemplaires, l’édition est exclusivement disponible dans les 33 boutiques de A. Lange & Söhne.


À propos de A. Lange & Söhne

En fondant sa manufacture en 1845, Ferdinand Adolph Lange, horloger établi à Dresde, pose les premiers jalons de l’horlogerie de précision saxonne. Ses montres de poche de qualité sont toujours très prisées par les collectionneurs du monde entier. Après la Seconde Guerre mondiale, l’entreprise est expropriée, et le nom de A. Lange & Söhne tombe presque dans l’oubli. En 1990, Walter Lange, arrière-petit-fils de Ferdinand Adolph Lange, ose une reprise des activités. Actuellement, seuls quelques milliers de montres-bracelets en or et en platine quittent les ateliers Lange chaque année. Elles sont exclusivement animées par des mouvements développés par la manufacture, artistement décorés et assemblés à la main. Avec 63 calibres issus de la manufacture, A. Lange & Söhne s’est assuré depuis 1994 une position de pointe dans le cercle des meilleures marques horlogères du monde. Parmi ses plus grands succès figurent des icônes de la marque telles que la Lange 1, avec la première grande date dans une montre-bracelet fabriquée en série, et la Zeitwerk, avec un cadran indiquant les heures et les minutes par chiffres sautants. Des complications sophistiquées, à l’instar de la Zeitwerk Répétition à Minutes, du Datograph Perpétuel Tourbillon ou du Triple Split, incarnent l’aspiration de la manufacture à toujours porter son art riche d’une longue tradition vers de nouveaux sommets.

A. Lange & Söhne Zeitwerk à Répétition Minutes

Description technique




Référence :147.028F
Édition limitée :30 exemplaires
Mouvement :Calibre L043.5 de manufacture Lange
Remontage manuel
Fabriqué selon les plus hauts critères de qualité Lange
Décoré et assemblé à la main
Réglage de précision en cinq positions
Platine trois quarts en maillechort non traité
Coq de balancier et pont de la roue d’échappement gravés à la main
Échappement à force constante
Composants :771
Coussinets rubis :93
Chatons en or vissés :3
Échappement :Échappement à ancre
Système oscillant :Balancier à masselottes d’équilibrage excentrées, antichocs
Spiral de fabrication propre
Fréquence de balancier :18 000 alternances par heure
Mise au repère haute précision avec vis de réglage latérale et ressort à col de cygne
Réserve de marche :36 heures après remontage complet sans activation de la sonnerie
Fonctions :Heures et minutes sous forme d’affichage par chiffres sautants
Sonnerie avec répétition minutes décimale
Petite seconde avec arrêt secondes
Indicateur de réserve de marche
Correcteurs :Couronne pour le remontage et la mise à l’heure
Poussoir pour activer la sonnerie
Dimensions du boîtier
Diamètre:44,2 millimètres
Épaisseur:14,1 millimètres
Dimensions du mouvement
Diamètre:37,7 millimètres
Épaisseur :10,9 millimètres
Verre et fond :Verre saphir (dureté 9 sur l’échelle de Mohs)
Boîtier :Or gris
Cadran :Argent massif, bleu nuit
Pont du temps :Maillechort, rhodié
Aiguilles :Or, rhodié
Bracelet :Cuir cousu main, bleu
Fermoir :Boucle déployante en or gris

 PUBLICITÉ
  • CHANEL Mademoiselle Privé Bouton
  • Breguet Reine de Naples 8918 en Émail « Grand Feu »
  • Breitling Navitimer Automatic 35
  • La Montre Maillon de Cartier
  • Vacheron Constantin Égérie
  • Égérie automatique
  • Égérie phase de lune
  • Égérie phase de lune pavé diamants
  • Zenith DEFY Midnight
  • MAI TROPPO Bvlgari
  • Omega
  • Hublot
  • Roger Dubuis
  • Jaeger-LeCoultre
  • Girard-Perregaux
  • Omega
  • Jacob & Co.
  • Hublot
  • Omega
  • Audemars Piguet
  • Panerai
  • Patek Philippe
  • TAG Heuer
  • Omega
  • Hublot
  • Audemars Piguet
  • Bucherer
  • Tudor
  • Hublot
  • TAG Heuer
  • Bell & Ross
  • Panerai
  • Harry Winston
  • Bulgari
  • Patek Philippe
  • Zenith
  • Patek Philippe
  • Hublot
  • Chanel
  • LVMH
  • Watches & Wonders
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Panerai
  • Bucherer
  • Hublot
  • Les Ambassadeurs
  • Richard Mille
  • Cartier
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Panerai
  • Bulgari
  • Roger Dubuis
  • Vacheron Constantin
  • Hublot
  • Grand Prix de Genève
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Frédéric Arnault est nommé Président-directeur général de TAG Heuer
  • Watches & Wonders Geneva annule son édition
  • LVMH annonce la première exposition de ses marques horlogères suisses à Dubai
  • CHANEL prend une participation dans la Manufacture KENISSI
  • Le SIHH et Baselworld harmonisent leurs dates à partir de 2020
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Breitling comme nouvelle marque partenaire
  • Richard Mille annonce son retrait du SIHH
  • CHANEL prend une participation dans Montres Journe SA
  • Kering nomme Patrick Pruniaux directeur général de ses maisons horlogères suisses
  • Swatch Group a décidé de quitter Baselworld
  • Hublot nomme Benoit Lecigne comme directeur général de tous les pays sous sa responsabilité
  • Bucherer annonce l'acquisition de Tourneau LLC
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Zenith comme nouvelle marque partenaire
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Omega, 4 montres Richard Mille, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Hublot, 7 montres Cartier, 8 montres Jaeger-LeCoultre, 9 montres Tag Heuer, 10 montres Breitling, 11 montres Panerai, 12 montres Baume & Mercier, 13 montres Zenith, 14 montres A. Lange & Söhne, 15 montres Roger Dubuis, 16 montres Chopard, 17 montres IWC, 18 montres Vacheron Constantin, 19 montres Blancpain, 20 montres Breguet, 21 montres Bell & Ross, 22 montres Girard-Perregaux, 23 montres Chanel, 24 montres Tudor, 25 montres Piaget, 26 montres Corum, 27 montres BRM, 28 montres Montblanc, 29 montres Louis Vuitton, 30 montres Dior, 31 montres Jacob & Co., 32 montres Ebel, 33 montres JeanRichard, 34 montres L.Leroy, 35 montres Bulgari, 36 montres Yema, 37 montres Porsche Design, 38 montres Ulysse Nardin, 39 montres Bucherer, 40 montres F. P. Journe, 41 montres Eterna, 42 montres Chaumet, 43 montres Jaquet Droz, 44 montres Anonimo, 45 montres Reservoir, 46 montres Ange Barde, 47 montres De Bethune, 48 montres Perrelet, 49 montres Hermès, 50 montres Ikepod, 51 montres Harry Winston, 52 montres LVMH, 53 montres Franck Muller, 54 montres RJ, 55 montres Van Cleef & Arpels, 56 montres Ralf Tech, 57 montres Urwerk, 58 montres Parmigiani, 59 montres Giuliano Mazzuoli, 60 montres Christophe Claret,