Nouveauté novembre 2009

Tourbillon Chronographe Millenary “Carbon One”

Un design tridimensionnel

La Cote des Montres™ le 09 novembre 2009



Tout droit sortie du laboratoire de recherche le plus pointu d’Audemars Piguet, la montre Millenary « Carbon One » a été conçue par une cellule spéciale de développement qui réunit les meilleures compétences – ingénieurs, designers et horlogers – issues aussi bien du site de production du Brassus que de celui du Locle. Sa tâche consiste à explorer des pistes techniques les plus poussées ; à concevoir, prototyper et produire, entièrement à l’interne, des mouvements exclusifs en parfaite adéquation avec leur habillage. La Millenary Carbon One, série limitée à 120 exemplaires vient de ce creuset de créativité. Elle s’inspire librement des sports mécaniques automobiles, ces extraordinaires machines de performance et de légèreté. Elle s’empare aussi de l’ovale de la collection Millenary comme d’une formidable aire de jeu. Elle cumule les points forts : design tridimensionnel, matériaux novateurs, calibre 100% manufacture doté d’un tourbillon, d’un chronographe et d’une réserve de marche de dix jours.


Le design tridimensionnel

La montre Millenary « Carbon One » poursuit une recherche sur le design tridimensionnel initiée il y a quelques années avec des modèles tels que la Tradition d’Excellence N°5, la Millenary avec seconde morte ou, dans la gamme classique, le Chronomètre Jules Audemars avec échappement Audemars Piguet. L’ambition ici était même d’enrichir cette exploration par l’apport de nouveaux matériaux.



Le design tridimensionnel vise à dépasser l’opposition entre le dedans et le dehors, entre l’intérieur de la montre, son mouvement, et l’extérieur, son boîtier et son cadran avec ses multiples affichages. Grâce à l’ajourage du cadran, la Millenary « Carbon One » dévoile la manière dont les composants sont étagés à différents niveaux de profondeur. Elle laisse voir un calibre au design moderne qui joue sur les symétries – entre les barillets et les ponts de barillets, de part et d’autre du compteur de chronographe –, sur des formes redessinées, comme le pont de tourbillon, et sur les matériaux. Ceux-ci mettent le noir à l’honneur : acier noirci pour les ponts côté cadran, aluminium éloxé pour les ponts côté fond et carbone pour la platine. Mais il s’agit là d’un carbone très particulier, un matériau isotrope constitué de nanofibres de carbone injecté sous une pression très élevée de 7500 N/cm2, à une température de 2400° C afin d’obtenir un matériau à la stabilité mécanique, physique et chimique dans toutes les directions. Ce matériau composite amorphe et chimiquement neutre conserve ses dimensions dans une large plage de température. Par sa faculté à offrir une infime déformation élastique, ce carbone présente en outre des propriétés mécaniques exceptionnelles pour le chassage des éléments métalliques comme par exemple les pieds-vis dans le corps de la platine. Une fois chassés, ces composants offrent une stabilité optimale.



Dans un souci de cohérence et de continuité, des matériaux high-tech noirs ont également été sélectionnés pour l’habillage. Le boîtier est composé de carbone forgé. Ce matériau ultra-léger et résistant a été développé en exclusivité par Audemars Piguet, de la méthode de fabrication à l’outillage. C’est grâce à une matrice idoine que l’on obtient les formes sophistiquées de Millenary. Un assemblage de fils de carbone est placé dans la matrice. Ce fil, d’un millimètre de diamètre, est lui-même composé de plusieurs milliers de fibres de carbone de sept microns retenues par un fil de résine. La carrure de la Millenary « Carbone One » requiert un assemblage de 12,7 g de fils de carbone. Mis bout à bout, ces brins équivalent à 22,7 m de fil de carbone et à 102,2 km de fibres de carbone ! La matrice est ensuite comprimée à haute température sur des pressions qui dépassent 300 kilos par cm2. Grâce à ce procédé, le matériau obtenu est composé de 76% de carbone et de seulement 24% de polyamide. Sa dureté est exceptionnelle : 626 Vickers, que l’on peut comparer par exemple aux 420 Vickers de l’alacrite, matériau extrêmement résistant. La carrure et les cornes sont réalisées en une seule pièce. Audemars Piguet déploie ensuite tout son savoir-faire pour l’usinage. L’intérieur du boîtier et la reprise des différents perçages peuvent ainsi être dûment terminés. Au final, le touché est soyeux, les arrondis maîtrisés et la carrure robuste et pourtant si légère : la Millenary « Carbon One » ne pèse que 69,44 grammes !



La lunette, la couronne et les poussoirs sont en céramique. C’est un noir brillant qui vient donc s’ajouter à la tonalité mat du carbone forgé. Le fond du boîtier apporte également sa touche puisqu’il est réalisé en titane noirci, à l’instar de la boucle déployante AP du bracelet. Jamais la palette des noirs n’avait été aussi subtile. Elle magnifie le blanc et le rouge – index, aiguilles, compteur de chronographe et réserve de marche – qui assurent la lisibilité et animent le cadran de cette très exclusive série limitée. Grâce à cette vue plongeante sur le mouvement et au choix des matériaux, la dominante est noire, sportive et technique, avec quelques touches de couleur blanche et rouge qui ne vont pas sans rappeler les tableaux de bord des voitures de course. Autre clin d’œil au monde automobile : la grille excentrée sur le cadran à 3 heures qui évoque des buses d’aération et qui constitue une pièce à elle toute seule, de sorte que le cadran doit être réalisé en plusieurs parties. La Millenary « Carbon One » s’adresse aux connaisseurs de Haute Horlogerie qui affichent un goût marqué pour les belles mécaniques mais qui aiment aussi à se placer à l’avant-garde du design, là où habillage et mouvement ne font qu’un, là où l’esthétique rejoint la technique.


Le calibre 2884



Le calibre Audemars Piguet 2884 est un mouvement à remontage manuel ovale entièrement développé et manufacturé par AP. Il s’agit d’un mouvement complexe doté d’un tourbillon, d’un mécanisme de chronographe à roue à colonne ultra-performant et d’un double barillet. Chaque mouvement fait l’objet d’un premier montage à blanc pour la mise en fonction. Cette étape exige dix jours de patients ajustements. Une fois que l’horloger s’est assuré que le fonctionnement est optimal, il démonte l’ensemble et procède à un méticuleux nettoyage des composants avant le remontage final et l’emboîtage. Il faut compter quinze jours avant d’obtenir une pièce finie qui subira encore différents contrôles.

Le propre du tourbillon est d’accroître la chronométrie en renfermant les organes de l’échappement – roue, ancre et balancier – à l’intérieur d’une cage mobile. Ceci permet à l’ensemble des composants de changer continuellement de position et de compenser ainsi les écarts de marche dus aux effets de la gravitation. Le tourbillon de la Millenary « Carbon One », composé de 80 pièces, est fixé à un pont en acier noirci dont le design a été entièrement retravaillé. Sur les quinze jours nécessaires à l’assemblage, le tourbillon et ses mises au point chronométriques occupent trois jours à eux seuls.



Monté sur une base en aluminium et construit expressément pour s’adapter aux dimensions du boîtier ovale de Millenary, le mécanisme de chronographe présente un principe de bascule d’embrayage très performant. Hormis l’extrémité du levier en contact avec la roue à colonnes, la bascule est entièrement usinée dans du nickel traité PVD noir. Elle permet un double réglage, gage de précision accrue, et évite un saut d’aiguille du chronographe lors du démarrage de ce dernier. La position des poussoirs de chronographe ajoute à l’originalité et à la teneur sportive de cette montre qui s’apparente à une stop watch. La mise en fonction et l’arrêt du chronographe se font par le poussoir à 10 heures. Le poussoir de remise à zéro est quant à lui situé à 2 heures. Le montage du chronographe requiert un soin tout particulier, notamment au moment du réglage final et de la synchronisation qui assure la cadence du Start/Stop/Reset. Cette dernière se faisant par excentriques et entièrement

manuellement, le risque de dérapage est important et peut entraîner le remplacement des composants. A noter également : la roue à colonne peut être admirée aisément sur le côté fond de la montre muni d’une glace saphir. C’est l’occasion de poser un regard attentif sur les ponts en aluminium éloxé noir, savamment découpés, et sur l’élégance des finitions qui présentent des alternances de surfaces polies et brossées.

La fonction du barillet est d’accumuler l’énergie mécanique nécessaire à la marche régulière du mouvement. Au départ, cette énergie est fournie par le remontage manuel. La couronne est dotée ici d’un limitateur de couple qui évite toute contrainte trop importante lors du remontage.



La Millenary « Carbon One » est équipée non pas d’un, mais de deux barillets montés en parallèle assurant une réserve de marche exceptionnelle de dix jours. Celle-ci se lit sur la gauche du cadran, sur un indicateur rouge et blanc. Ce système de double barillet à rotation rapide – avec un nombre de tours limité à 19,75 – garantit une force constante pendant les dix jours d’autonomie, d’où un meilleur rendement et une meilleure chronométrie. En réalité, la réserve de marche disponible est de douze jours. Mais un ingénieux système de blocage concentre la marche sur les dix jours de fonctionnement les plus réguliers.

Les barillets jouent un rôle considérable du point de vue esthétique. Décorés de la prestigieuse signature Audemars Piguet, on les distingue dans les profondeurs du mécanisme côté cadran, au cœur du mouvement, accentuant ainsi l’effet de relief tridimensionnel. Il en va de même pour la platine en carbone que l’on devine plus bas encore dans l’étagement.

L’on conçoit ainsi à quel point la Millenary « Carbon One » intègre parfaitement la forme et le fond. Le calibre 2884 assure une performance inégalée, tandis que le volume offert par la forme ovale du boîtier permet de le mettre en scène de façon spectaculaire. Visible aussi bien côté cadran que côté fond, le mouvement fait partie intégrante du design.

Audemars Piguet Tourbillon Chronographe Millenary “Carbon One”
 1     2     3     4     5   

La montre Audemars Piguet Tourbillon Chronographe
Millenary “Carbon One”

Réf. : 26152AU.OO.D002CR.01




Référence :26152AU.OO.D002CR.01
Boîtier :en carbone forgé, bracelet en crocodile noir
Edition limitée:120 exemplaires
Mouvement
Calibre:2884 à remontage manuel à double barillet avec tourbillon
Platine:en carbone
Ponts:en aluminium éloxé et acier noirci
Diamètre total :38,40 x 33,40 mm
Diamètre d’encageage:37,40 x 32,40 mm
Hauteur:9,7 mm
30 rubis
336 composants
Réserve de marche:jusqu’à 240 heures
Cadence du balancier :21'600 alternances par heure
Finition:décoration manuelle de tous les composants
Boîtier :Carbone forgé avec lunette, couronne et poussoirs en céramique noire
Dimension:47 x 42 mm
Glace:saphir galbée avec traitement anti-reflet
Fond :saphir en titane noirci
Etanchéité:20 m
Cadran :Ajouré sur le mouvement
Index blancs avec dépôt luminescent
Aiguilles luminescentes noircies
Bracelet :Crocodile noir « grande écaille carrée » cousu main avec boucle déployante AP en titane noirci
Fonctions:Heures et minutes
Chronographe
Indication de réserve de marche

 PUBLICITÉ
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Mercedes Maybach G650 Landaulet
Ferrari 812 Superfast
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres Breitling, 10 montres Tag Heuer, 11 montres Panerai, 12 montres Vacheron Constantin, 13 montres IWC, 14 montres Montblanc, 15 montres Breguet, 16 montres Zenith, 17 montres Baume & Mercier, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Bell & Ross, 20 montres Piaget, 21 montres Chopard, 22 montres Blancpain, 23 montres Chanel, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Tudor, 26 montres Roger Dubuis, 27 montres Louis Vuitton, 28 montres Corum, 29 montres Ebel, 30 montres BRM, 31 montres Dior, 32 montres MB&F, 33 montres Bulgari, 34 montres Parmigiani, 35 montres L.Leroy, 36 montres Ulysse Nardin, 37 montres JeanRichard, 38 montres Ferdinand Berthoud, 39 montres Jaquet Droz, 40 montres Hermès, 41 montres Urwerk, 42 montres 29 Vendôme, 43 montres Porsche Design, 44 montres Ralf Tech, 45 montres Franck Muller, 46 montres H. Moser & Cie, 47 montres Bucherer, 48 montres Van Cleef & Arpels, 49 montres Vianney Halter, 50 montres Romain Jerome, 51 montres Christophe Claret, 52 montres Chaumet, 53 montres Ange Barde, 54 montres Anonimo, 55 montres Harry Winston, 56 montres Ressence, 57 montres Yema, 58 montres De Bethune, 59 montres Concord, 60 montres Rebellion,