News Baselworld 2016

AeroGT

La Route, Le Temps… L’AeroGT

La Cote des Montres™ le 15 mai 2016



« Chaque année pour créer de nouveaux modèles, j’ai besoin de nouvelles sources d’inspirations », déclare Bruno Belamich le directeur de création. « Après le succès de notre moto B-Rocket en 2014, je souhaitais aller encore plus loin et dessiner la voiture Bell & Ross. L’objectif était de réaliser une voiture “qui tienne la route” y compris vis-à-vis des professionnels de l’automobile. Ce “vrai challenge” a été avant tout un immense plaisir, se souvient le designer. Le concept-car AeroGT a été le point de départ de la création d’un nouveau duo de montres inspirées de l’univers automobile, les BR 03 AeroGT ».



En 2016, Bell & Ross se tourne résolument vers l’automobile, autre univers de prédilection de son designer. La marque imagine l’AeroGT, un concept-car avant-gardiste, une GT de grand sport à la carrosserie fuselée comme un avion de chasse. Cette voiture unique que l’on doit au studio de design de l’horloger, n’est pas née par hasard. « Le Concept Car AeroGT est une extension de notre domaine de compétence, démontrant la capacité créative et la force de notre marque. Il me semblait intéressant, » raconte Bruno Belamich, « d’associer les codes Bell & Ross à une automobile, inspirée directement de l’aéronautique. Ce concept car est en effet, la fusion entre un avion et une GT ». Ce spectaculaire véhicule reprend les grands principes des montres Bell & Ross, soit : des formes induites de la fonction, la passion de la mécanique et bien entendu, une forte connotation aéronautique. La présentation de ce prototype unique s’accompagne de deux montres exceptionnelles à la personnalité fortement connotée automobile.



Bell & Ross au volant

Depuis l’origine, Bell & Ross reprend les codes de l’aviation pour la conception de ses montres. Bruno Belamich, le directeur de création passe donc une grande partie de son temps professionnel à étudier jets, chasseurs et bombardiers. Mais, ce passionné de mécanique, de style et de performance, aime aussi se frotter à l’asphalte des routes. Ainsi cette année, Bell & Ross présente l’AeroGT, un projet d’automobile de très grand-sport, en images de synthèse.



« Le design de ce concept-car a pris un peu plus d’un an. Pour optimiser le résultat, nous avons travaillé avec des spécialistes de la conception automobile, » déclare Bruno Belamich. « Il était très important pour nous de faire une voiture performante, aux caractéristiques réalistes ». In fine, cette stupéfiante super-car, aussi fuselée qu’un jet, montre à quoi pourrait ressembler une auto Bell & Ross.




L’AeroGT, la voiture-avion

Mi-AERO
L’AeroGT est une super-car qui s’inspire de l’aviation. Avec elle, Bell & Ross reste en prise avec ses racines aéronautiques. Très basse (1,10 m) et très aérodynamique, l’auto de 4,7 m de long, semble fendre l’air comme une flèche. Ses formes acérées aux angles vifs et aux décrochés tranchants rappellent certains avions furtifs. Il ne lui manque qu’une paire d’ailes pour décoller. Vu de-dessus, le pavillon vitré en forme de goutte d’eau, évoque la verrière recouvrant le cockpit d’un jet. Les rétroviseurs fins comme des lames s’inspirent quant à eux des petites ailes, dénommées “canards”, disposées sur le nez d’un chasseur. De leur côté, les deux sorties d’échappement aux dimensions inhabituelles, font penser à des extracteurs de turboréacteurs de jet, alors que les jantes façon turbines, imitent les ailettes des moteurs d’un supersonique. Mais le plus impressionnant reste l’aileron longitudinal arrière qui rappelle la dérive d’un avion. Cet élément a pour mission de stabiliser le bolide dans les courbes rapides. In fine, le concept-car AeroGT de Bell & Ross mêle donc au plus près automobile et aviation.



Mi-GT
L’AeroGT de Bell & Ross s’inspire des véhicules de Grand-Tourisme (Gran Turismo en Italien). Cette catégorie de bolides, née au Pays de Pasolini dans les années 50, rassemble les plus illustres sportives de l’histoire de l’automobile. Et notamment l’illustre Ferrari 250 GTO, fabriquée à 36 exemplaires dans les années 60. A l’époque, ces engins sportifs polyvalents étaient conçus pour être aussi à l’aise pour effectuer un voyage à grande vitesse, que pour courir sur circuit. Certains pilotes, “gentlemen drivers”, se rendaient d’ailleurs directement par la route aux compétitions auxquelles ils prenaient part. L’AeroGT de Bell & Ross célèbre ces légendes roulantes, de manière très contemporaine.




L’AeroGT, architecture technique contemporaine

Comme un avion, l’AeroGT utilise des technologies de pointe et profite de performances de premier ordre. Son architecture de stricte deux places à moteur central apparaît très contemporaine. Dans les années 50 et 60, les GT s’appuient le plus souvent sur une architecture classique : moteur avant et propulsion. Par la suite, les moteurs émigrent en masse au centre de la voiture, juste derrière les passagers. L’AeroGT reprend cette technique qui garantit une excellente répartition des masses entre avant et arrière. Accrochée au bitume, elle jouit d’un comportement routier et d’une tenue de route de premier ordre. Pour obtenir légèreté et rigidité, le châssis monocoque comme la carrosserie, utilisent le carbone. Résultat le bolide ne pèse que 1320 kg. Un poids plume !



Bruno Belamich est allé au bout de sa réflexion concernant l’AeroGT. Il l’a imaginée propulsée par un V8 bi-turbo de 4,2 l, allié à une boite de vitesse robotisée à 8 rapports, dernier cri. La super-car de Bell & Ross disposerait de 610 ch, soit une puissance largement suffisante en toutes circonstances. Une pression sur l’accélérateur déclenche le déferlement des chevaux. Le bolide atteint 100 km/h en moins de 3 secondes... Les deux turbos octroient un maximum de couple aussi bien à bas, qu’à haut régime, pour des reprises canon. Les dépassements deviennent une pure formalité. Côté vitesse maxi, l’AeroGT est sensée rouler à 315 km/h, en pointe. Du coup, le concept-car de Bell & Ross reçoit notamment, un tube de Pitot, installé au sommet de son aile droite. Cette sorte de sonde que l’on croise en aéronautique, mesure les très hautes vitesses. Les freins en céramique anti-échauffement ont pour leur part, la délicate mission de stopper ce missile routier. Enfin, les concepteurs ont opté pour la propulsion, histoire de préserver sensations de conduite et réactivité de l’auto. On ne s’ennuiera pas au volant de l’AeroGT !




BR 03 AeroGT, mécanique horlogère

Le duo de montres BR 03 AeroGT découle directement du concept-car AeroGT. Il faut dire que l’automobile et l’horlogerie comptent bien des similitudes. Dans les deux cas, on parle moteur, performance mais aussi temps et précision. Elles fonctionnent toutes deux à l’aide d’engrenages, d’échappements, de vis et de cames. Il existe aussi une très ancienne tradition de montres pour pilotes auto, principalement des chronographes destinés aux professionnels des circuits. Il parait donc naturel de rapprocher : concept-car AeroGT et montres BR 03 AeroGT.



« Les montres BR 03 AeroGT tout comme le concept-car AeroGT, sont hyper techniques et performantes », affirme le directeur de la création. Le studio de design a conçu deux variantes : un chronographe, essence même de la “montre automobile” et une “trois aiguilles” plus classique. Ces montres reçoivent un boîtier en acier qui rappelle la carrosserie façon fuselage du projet AeroGT. Pour plus de force, le designer a musclé les proportions et les formes de ces modèles qui apparaissent plus sportifs et racés. Leur couronne se pare d’aluminium rouge, un alliage très léger fréquemment utilisé sur les voitures de sport. Leurs cadrans ajourés sont travaillés sur plusieurs couches pour leur donner une intéressante sensation de profondeur. Quant au mécanisme squelette de ces BR 03 AeroGT, il est élaboré de manière à laisser la vue traverser leur mouvement, mais aussi à l’alléger. Un travail d’allègement que l’on détecte aussi sur les voitures de course. Sur ces montres, l’objectif consiste à mettre en valeur la sophistication et la beauté du moteur horloger. Le concept-car AeroGT laisse lui aussi admirer sa mécanique, abritée sous une vitre en verre fumée.


BR 03-94 AeroGT



Émanation directe du concept-car AeroGT, cette montre chronographe très contemporaine d’aspect, constitue l’archétype de la montre de pilote. Son mécanisme est dédié à la mesure des temps courts. Le cadran squelette reçoit des index de métal. Les deux compteurs du chronographe fixés sur un verre teinté gris, affichent les heures et les 30 minutes. La grande aiguille au centre du cadran, les secondes. L’ensemble est complété par une échelle tachymétrique. Cette fonction horlogère permet notamment de calculer la vitesse d’une automobile. Pour conserver une bonne visibilité même par conduite nocturne sous une trombe d’eau, les index comme les aiguilles se couvrent de matière photoluminescente. Toujours pour privilégier la lisibilité, les aiguilles du chronographe sont teintées de rouge. Le poussoir de démarrage en alu est aussi peint en rouge pour inciter à l’action. Une fonction date prend place à 3 heures.


BR 03-92 AeroGT



Dans le droit sillage de l’AeroGT, cette version “trois aiguilles” est également animée par un mécanisme squelette. Elle propose l’affichage central des heures, des minutes et des secondes. L’aiguille des secondes reçoit une teinte rouge que l’on retrouve sur le petit triangle fixe qui indique 12h. Ce dernier rappelle les compteurs des tableaux de bord des voitures de sport GT.


Bien arrimées au poignet

Ces deux versions reçoivent des bracelets matelassés en cuir noir qui évoquent les intérieurs des voitures de luxe. Leurs micro-perforations et leurs surpiqures rouges rappellent les sièges des meilleures automobiles sportives


En 2014, Bell & Ross se lance dans une chevauchée mécanique avec le duo BR 03 B-Rocket. Aujourd’hui, l’horloger se glisse derrière le volant d’un concept car avec les deux BR 03 AeroGT. Ces incursions qui prouvent la force créative de la marque, ont déjà donné naissance à une moto rétro-futuriste et un concept-car avant-gardiste. Quel sera le prochain terrain de jeu qu’explorera la maison horlogère, férue d’aviation ? Réponse d’ici peu…

Bell & Ross AeroGT
 1     2     3     4     5   

BR 03-94 AeroGT

Édition limitée à 500 pièces



Mouvement:Calibre BR-CAL.319
Mécanique automatique squelette
Fonctions:Heures, minutes et petite seconde à 12h
Grande date
Chronographe:Compteur 12 heures à 6h
Compteur 30 min à 9h
Seconde du chronographe au centre
Échelle tachymètrique sur le rehaut
Boîtier:Acier poli-satiné
Diamètre:42 mm
Fond :Avec ouverture en verre saphir, centré sur le balancier
Cadran:Squelette
Index:Appliques métalliques
Aiguilles:Aiguilles des heures et des minutes métalliques squelettées remplies de Superluminova
Verre:Saphir traité antireflet
Étanchéité:100 mètres
Bracelets:Veau noir perforé avec passepoil rouge et toile synthétique ultra-résistante noire
Boucle:Ardillon. Acier poli-satiné

BR 03-92 AeroGT

Édition limitée à 500 pièces



Mouvement:Calibre BR-CAL.318
Mécanique automatique squelette
Fonctions:Heures, minutes et secondes
Boîtier:Acier poli-satiné
Diamètre:42 mm
Fond :Saphir traité antireflet
Cadran:Squelette
Index:Appliques métalliques
Aiguilles:Aiguilles des heures et des minutes métalliques squelettées remplies de Superluminova
Verre:Saphir traité antireflet
Étanchéité:100 mètres
Bracelets:Veau noir perforé avec passepoil rouge et toile synthétique ultra-résistante noire
Boucle:Ardillon. Acier poli-satiné

Concept-car AeroGT

Caractéristiques techniques




Moteur :Type V8 Bi-Turbo
1 turbo de petit diamètre pour le couple à bas régime + 1 turbo de gros diamètre pour le couple à haut régime
Cylindrée:4199 cm³ – 4,2 l
Puissance max. :610 ch
Transmission :Propulsion
Pour maintenir un poids léger et conserver les sensations de conduite
Boîte de vitesse :Boîte robotisée à double embrayage
8 vitesses
Performances
Accélération :0-100 km/h : 2,9 s
1000 m départ/arrêté:19,8 s
Vitesse max.:315 km/h
Dimensions et poids
Longueur:4696 mm
Largeur:2072 mm
Hauteur:1090 mm
Empattement:2884 mm
Poids à sec:1320 kg
Pneus
Avant:245/35 ZR 20
Arrière:305/30 ZR 20
Freins
Disques:Céramique
AV 410 mm – AR 390 mm
Résiste à l’échauffement pour usage intensif (circuit)
Étriers:Fixes 6 pistons AV/AR
Matériaux
Châssis:Cellule monocoque carbone
Carrosserie :Aluminium / carbone

 PUBLICITÉ
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Mercedes Maybach G650 Landaulet
Ferrari 812 Superfast
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Patek Philippe, 3 montres Hublot, 4 montres Audemars Piguet, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Breitling, 9 montres Cartier, 10 montres Tag Heuer, 11 montres IWC, 12 montres Vacheron Constantin, 13 montres Panerai, 14 montres Montblanc, 15 montres Zenith, 16 montres Breguet, 17 montres Baume & Mercier, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Bell & Ross, 20 montres Chopard, 21 montres Piaget, 22 montres Blancpain, 23 montres Girard-Perregaux, 24 montres Eterna, 25 montres Chanel, 26 montres Roger Dubuis, 27 montres Tudor, 28 montres Louis Vuitton, 29 montres BRM, 30 montres Dior, 31 montres Bulgari, 32 montres Ulysse Nardin, 33 montres Corum, 34 montres Ebel, 35 montres Jaquet Droz, 36 montres L.Leroy, 37 montres Parmigiani, 38 montres Anonimo, 39 montres Franck Muller, 40 montres Ralf Tech, 41 montres JeanRichard, 42 montres MB&F, 43 montres Vianney Halter, 44 montres Porsche Design, 45 montres Bucherer, 46 montres Perrelet, 47 montres Ange Barde, 48 montres Yema, 49 montres Hermès, 50 montres Chaumet, 51 montres Bombardier, 52 montres HYT, 53 montres Van Cleef & Arpels, 54 montres Harry Winston, 55 montres Romain Jerome, 56 montres Christophe Claret, 57 montres Vulcain, 58 montres Ressence, 59 montres Aquanautic, 60 montres H. Moser & Cie,