Nouveauté Bâle 2011

Classique Hora Mundi 5717

Un système de fuseau horaire instantané à mémoire

La Cote des Montres™ le 29 mars 2011



Parmi les collections de Breguet, les Classiques portent haut les valeurs traditionnelles et l’art horloger de la maison. Elles en subliment un héritage plus que bicentenaire ainsi que des attributs reconnaissables et originaux au point d’avoir influencé l’histoire même de la Haute Horlogerie. Présentée à l’occasion de Baselworld 2011, la nouvelle montre Breguet Classique Hora Mundi 5717 s’inscrit totalement dans l’esprit de cette prestigieuse collection. Elle est présentée en matériaux précieux : or rouge 18 carats, ou platine 950. Son cadran est quant à lui disponible en trois versions, représentant chacune une partie du monde : le continent américain, les continents européen et africain et enfin l’Asie et l’Océanie ; soit six références au total. La conception, le développement et la mise au point de cette montre à complication ont demandé trois ans de travail aux équipes de Breguet. Il s’agit en effet, pour la première fois, de disposer d’un fuseau horaire à saut instantané sur une montre mécanique. Cette fonction permet au voyageur d’afficher simplement l’heure de deux fuseaux horaires pré sélectionnés en passant de l’un à l’autre de manière instantanée, par simple pression sur un poussoir. Tout cela bien entendu sans perturber la marche de la montre dont la précision, lors de la mise à l’heure, est assurée par un système de stop seconde. Ce changement de fuseau horaire agit non seulement sur l’heure, mais également sur la date, synchronisée au moyen d’un système de quantième « suiveur », et sur l’indication jour/nuit.



Disposant de finitions exceptionnelles – comme son cadran en laque translucide par exemple - la nouvelle Breguet Classique Hora Mundi 5717 se pose ainsi en montre de prédilection du voyageur amateur de belle horlogerie. Un garde-temps qui puise sa légitimité dans l’histoire même de la marque. En effet, son fondateur Abraham-Louis Breguet, tout au long de sa vie, ne conçut sa passion et son génie de l’horlogerie qu’associés à la diffusion de ses montres dans le monde entier. Ainsi, s’il fonda son entreprise quai de l’Horloge à Paris et se cantonna tout d’abord à la France pour écouler ses œuvres, A.L. Breguet comprit, dès avant la Révolution française, qu’il se devait aussi de faire apprécier ses créations par-delà les frontières. Pendant et après la période napoléonienne, il s’employa donc à construire un réseau commercial international. Pour cela, il conçut une stratégie très personnelle, consistant à aborder un marché en s’appuyant sur un réseau d’amis éclairés et de vendeurs professionnels. Si les garde-temps de Breguet trouvèrent des amateurs inconditionnels principalement en Angleterre, en Espagne et en Russie, ils trouvèrent également des clients en Pologne, dans les États et principautés allemands, dans la péninsule italienne, en Turquie et jusqu’aux États Unis d’Amérique.

En souvenir des nombreux voyages effectués par son fondateur, la Manufacture Breguet avait déjà présenté une première montre Hora Mundi en 1996, dans la ligne Marine. Celle de 2011 présente des fonctionnalités sensiblement différentes. Outre l’heure, la minute et la seconde au centre, elle dispose d’un affichage de la date tout à fait original. Celui-ci se fait en effet au moyen d’un disque traînant.

Ce disque apparaît dans un guichet situé sur le cadran à 12h, guichet qui est suffisamment large pour laisser apparaître trois dates successives. En date du 25 du mois par exemple, le numéro « 25 » va ainsi, en 24 heures, traverser le guichet de gauche à droite. Progressivement, le « 23 », puis le « 24 » disparaîtront, tandis que le « 26 », puis le « 27 » feront leur apparition. Afin cependant d’éviter toute confusion dans la lecture de la date, un perfectionnement a été apporté par les horlogers de la manufacture Breguet. Ils ont en effet rajouté au système de quantième traînant une minuscule aiguille rétrograde, cachée sous le cadran et terminée par un cercle de petite taille. Ce cercle va venir entourer la date du jour dès son apparition dans la partie gauche du guichet de quantième, et la suivre tout au long de la journée jusqu’à sa disparition à droite du guichet. À minuit, l’aiguille portant le cercle va sauter pour revenir à la gauche du guichet et entourer la date de la journée qui commence. Ce système tout à fait unique est destiné à faciliter la lecture de la date dans la configuration d’un quantième traînant.

La complication la plus emblématique de cette montre est toutefois son système de fuseau horaire instantané à mémoire avec date, indication jour/nuit et ville synchronisées, une première mondiale pour une montre mécanique. Cette fonctionnalité permet de pré sélectionner deux villes parmi celles des 24 fuseaux horaires, deux villes pour lesquelles on pourra afficher l’heure locale et passer de l’une à l’autre via un saut instantané déclenché par une pression sur la couronne-poussoir située à 8h. Admettons qu’il soit 16h à Paris, le 25 du mois. Par rotation de cette couronne-poussoir, on affiche le nom de Paris dans le guichet à 6h puis, grâce à la couronne à 3h, on règle les aiguilles sur 4h et la date sur 25, tout en prenant soin que l’indicateur de jour/nuit affiche le soleil. Si l’on souhaite pouvoir afficher rapidement l’heure locale de Sydney, on va d’abord devoir tourner la couronne-poussoir pour faire apparaître le nom de la ville australienne dans le guichet à 6h, la mise à l’heure du fuseau de Sydney se fait automatiquement. Étant donné le décalage horaire de 9 heures, l’aiguille des heures va avancer de 9 heures, la date simultanément passer au 26 et l’indicateur de jour/nuit tourner jusqu’à afficher la lune. Lorsqu’il est 16 heures à Paris, il est en effet 1 heure du matin, le lendemain, à Sydney. Une fois cette opération de pré-réglage effectuée, le système de double fuseau instantané permettra, par simple pression sur la couronne-poussoir, d’aller et venir de l’heure de Paris à celle de Sydney, tous les indicateurs – heure, date et jour/nuit – se réglant de façon simultanée et coordonnée. Cette complication s’avère être ainsi d’une grande utilité pour ceux qui voyagent souvent ou qui sont amenés à être en rapport avec des correspondants vivant dans des pays lointains ; elle leur permet en effet de les contacter avec la certitude de ne pas les réveiller en pleine nuit.

Le mouvement mécanique à remontage automatique équipant la nouvelle Hora Mundi est le 5717, mouvement dont la base est le calibre 777 avec échappement en silicium, muni ici d’un module additionnel. Quatre demandes de brevets ont été déposées lors de sa conception. L’un se rapporte à une pièce d’horlogerie comprenant un mécanisme à deux fuseaux horaires ; le second l’affichage d’un fuseau horaire à la demande via l’aiguillage principal ; le troisième porte sur la roue de mémoire mécanique programmable et reprogrammable pour une pièce d’horlogerie ; et le dernier concerne le dispositif d’affichage d’une dimension temporelle via une aiguille traînante.

Côté finitions et habillage, cette montre de 44mm de diamètre et de 13.55mm d’épaisseur s’inscrit dans la plus pure tradition Breguet. Son boîtier en or 18 carats ou en platine 950 est étanche à 30 mètres. Équipé d’un fond saphir, il dispose de multiples raffinements tels qu’une mince lunette arrondie, des flancs de carrure cannelés et des attaches de bracelet rapportées et soudées. Côté affichage, celui-ci se fait au moyen des fameuses aiguilles Breguet, reconnaissables entre toutes à leur « pomme » excentrée et évidée. Ces aiguilles courent sur un cadran en or massif d’une grande complexité. Sa partie périphérique, portant un tour d’heures en chiffres romains décalqués a une finition argentée et satinée circulaire, un guillochage liseré fait à la main ainsi que des index en or rouge (ou en platine selon la version de la boîte). Le centre du cadran figurant une vue du globe terrestre est étampé puis guilloché à la main pour donner un motif « vagues » au niveau des océans. Ces océans font ensuite l’objet d’un laquage multicouche, les continents étant eux polis. Sur l’affichage jour/nuit, le ciel est réalisé en utilisant un lapis lazuli contenant nombre d’inclusions en pyrite qui, semblables à de minuscules pointes d’or, viennent y figurer les étoiles. Le soleil et la lune sont en or massif, or jaune pour le soleil, or jaune rhodié pour la lune. Le cache de ce même disque, représentant un nuage et portant la mention Breguet ainsi que le numéro de série de la montre, est aussi en or 18 carats argenté et entièrement gravé à la main.

Une fois de plus, la manufacture Breguet réussit le pari de l’excellence et de l’innovation en présentant cette nouvelle Classique Hora Mundi, première montre mécanique avec fuseau horaire instantané à mémoire avec date, indication jour/nuit et ville synchronisées.

Breguet Classique Hora Mundi 5717
 1     2     3     4     5   

Breguet Classique Hora Mundi 5717

Réf. : 5717BR/US/9ZU


Boîtier :rond en or rouge 18 carats à carrure finement cannelée.
Fond guilloché à la main avec glace saphir.
Attaches :arrondies et soudées, barrettes vissées.
Couronne vissée :à 3h.
Couronne-poussoir :à 8h.
Diamètre :44mm.
Étanche :jusqu’à 3 bar (30 mètres).
Cadran :en or 18 carats représentant le continent Américain, guilloché à la main, décor « vagues » sous laque translucide.
Affichage :indication jour/nuit en or 18 carats argenté, gravé à la main.
Individuellement numéroté et signé BREGUET.
Appliques du tour d’heures en chiffres romains.
Indication des villes à 6h.
Date dans un guichet à 12h.
Aiguilles :Breguet à « pomme évidée » en acier bleui.
Mouvement :mécanique à remontage automatique numéroté et signé BREGUET.
Fuseau :horaire instantané avec date, indication jour/nuit et ville synchronisées.
Cal. 77F0 composé du calibre de base 777 avec planche additionnelle.
12 lignes.
43 rubis.
Réserve de marche :de 55 heures.
Masse oscillante :en or 18 carats guillochée à la main.
Spiral :plat et échappement à ancre suisse en ligne en silicium.
Balancier :Breguet à 4 vis réglantes.
Fréquence :4Hz.
Ajusté en 6 positions. 
Bracelet :en alligator.
Disponible également avec cadran Européen et Asiatique et en platine 950 avec cadran continent Asiatique, Américain et Européen.
Références sur demande.

 PUBLICITÉ
  • TAG Heuer Link – Bella Hadid
  • Cartier Libre
  • Corum Golden Bridge Rectangle Sertie
  • TAG Heuer présente 3 nouveaux modèles femme de sa célèbre collection MONACO
  • Chopard montre Lotus Blanc
  • De nouvelles couleurs pour la collection Millenary d’Audemars Piguet
  • Van Cleef & Arpels Montre sautoir Cerf-Volant
  • CHANEL CODE COCO
  • Corum Heritage Sublissima
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Hautlence
  • Jaeger-LeCoultre
  • Ralf Tech
  • Hublot
  • Hublot
  • Parmigiani
  • Corum
  • Jaeger-LeCoultre
  • Hublot
  • IWC
  • Vacheron Constantin
  • Audemars Piguet
  • Breitling
  • Ferdinand Berthoud
  • Hublot
  • Vacheron Constantin
  • Ulysse Nardin
  • Audemars Piguet
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Schwarz Etienne
  • Bell & Ross
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Anonimo
  • Corum
  • Montblanc
  • Anonimo
  • BRM
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Zenith
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Maier
  • Zenith
  • Bucherer
  • Hublot
  • Rolex
  • Corum
  • Vacheron Constantin
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Zenith
  • Panerai
  • Cartier
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Jaeger-LeCoultre, 9 montres Breitling, 10 montres Tag Heuer, 11 montres IWC, 12 montres Vacheron Constantin, 13 montres Zenith, 14 montres Panerai, 15 montres Baume & Mercier, 16 montres Breguet, 17 montres Montblanc, 18 montres Bell & Ross, 19 montres Chopard, 20 montres A. Lange & Söhne, 21 montres Tudor, 22 montres Chanel, 23 montres Blancpain, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres BRM, 26 montres Piaget, 27 montres Louis Vuitton, 28 montres Dior, 29 montres Corum, 30 montres Roger Dubuis, 31 montres Ebel, 32 montres L.Leroy, 33 montres Anonimo, 34 montres Bulgari, 35 montres Jaquet Droz, 36 montres JeanRichard, 37 montres Ralf Tech, 38 montres Parmigiani, 39 montres Ulysse Nardin, 40 montres Bucherer, 41 montres Porsche Design, 42 montres Yema, 43 montres Chaumet, 44 montres Van Cleef & Arpels, 45 montres Wyler Genève, 46 montres Franck Muller, 47 montres Hermès, 48 montres MB&F, 49 montres Urwerk, 50 montres Harry Winston, 51 montres Schwarz Etienne, 52 montres Romain Jerome, 53 montres HYT, 54 montres Ikepod, 55 montres Ferdinand Berthoud, 56 montres Christophe Claret, 57 montres De Bethune, 58 montres Eterna, 59 montres S.T. Dupont, 60 montres Perrelet,