L’Événement

Nicolas G. Hayek décide un jour de lancer à ses horlogers l'important défi de reconstruire la montre dite « Marie-Antoinette ».

La montre Marie-Antoinette

Une horloge de cathédrale dans quelques centimètres carrés

La Cote des Montres™ le 06 octobre 2008

La montre Marie-Antoinette N°160 volée en 1983
Un peu d'histoire
En 1782, Breguet réalise pour la Reine Marie-Antoinette la montre perpétuelle à répétition et quantième n°2 10/82. La Reine apprécie les œuvres du maître et le prouvera durant toute son existence en acquérant bien d'autres de ses garde-temps. En 1783, A.-L. Breguet reçoit une commande étonnante et mystérieuse, émanant d'un officier des Gardes de la Reine : il s'agit de réaliser pour la Reine une montre incorporant toutes les complications et tous les perfectionnements connus à l'époque, c'est à dire toutes les complications possibles. Aucune limite n'est imposée ni en terme de délai, ni en terme de prix et partout où cela est possible, l'or doit remplacer tout autre métal…

Les horlogers de Breguet se mettent au travail. Bien qu'encore au début de sa carrière, A.-L. Breguet tient à son actif quelques belles inventions, en particulier la montre perpétuelle et il est le spécialiste des montres à répétition. La montre sera donc automatique, procédé que Breguet est le seul à maîtriser totalement à l'époque ; l'automatisme, on le sait, fascine le 18e siècle et ses philosophes qui voient dans la montre une représentation miniaturisée de l'Univers.

On demande à Breguet de faire une horloge de cathédrale dans quelques centimètres carrés, le résultat sera la fabuleuse montre N° 160 dite « Marie-Antoinette» que la Reine ne verra jamais puisque après de longues interruptions, elle ne sera terminée qu'en 1827, après la mort de la Reine et celle de A.-L. Breguet.

La montre Marie-Antoinette N°1160

Il faut souligner, bien sûr, qu'il s'agit d'une œuvre collective, comme tout ce qui se fait de grand en horlogerie ; elle a mobilisé également les compétences d'une vingtaine de collaborateurs, dont, en particulier, Michel Weber, l'un des plus brillants horlogers de la maison.

Breguet La montre Marie-Antoinette
 1     2     3     4     5   


Montre perpétuelle, c'est-à-dire à remontage automatique avec masse oscillante en platine, elle est dotée des fonctions et complications suivantes : répétition des minutes ; quantième perpétuel complet (indiquant le jour, la date, le mois et le cycle de quatre ans) ; équation du temps ; réserve de marche ; thermomètre métallique ; grande seconde indépendante à volonté (qui fait de la montre le premier chronographe) ; petite seconde trotteuse ; échappement à ancre ; spiral en or ; double pare-chute (antichoc). Tous les frottements, les trous et les rouleaux sont en saphir, sans exception. La montre possède une boîte d'or avec un cadran en émail blanc et un autre en cristal de roche. Le contrat initial a été largement rempli ; il s'agit de la montre la plus compliquée jamais fabriquée et elle restera pendant près d'un siècle la montre la plus compliquée au monde.

La suite de l'histoire pourrait être simple, elle ne l'est pas. Alors qu'aucune indication de vente n'est mentionnée dans les archives, la montre sort des ateliers Breguet en 1827 pour y revenir en 1838 quand le marquis de La Groye la confie pour une révision ; il semble en être alors le propriétaire. Nouveau mystère : il ne revient jamais chercher la montre et meurt sans héritier. Personne ne réclamant la montre, celle-ci réintègre le stock de la maison Breguet qui la conserve jusqu'en 1887, année où elle est cédée à un collectionneur britannique, Sir Spencer Brunton, avant d'appartenir au frère de ce dernier. Elle deviendra ensuite la propriété de Mr. Murray Mark, avant d'intégrer au début du 20e siècle la prestigieuse collection de Sir David Lionel Salomons. En 1925, à la mort de ce dernier, la « Marie-Antoinette » devient la propriété de sa fille Vera Salomons et l'aventure continue. Au cours de séjours en Israël, Vera Salomons se lie étroitement à un professeur de l'université hébraïque de Jérusalem nommé Leo Arie Mayer qui se passionne pour l'art islamique. Elle décide alors de fonder un musée d'art islamique en hommage à son mentor et ami. Elle met à la disposition de son projet toutes les collections d'art islamique qu'elle possède et choisit d'y inclure également les collections d'horlogerie occidentale héritées de son père. C'est ainsi que la « Marie Antoinette », chef d'œuvre d'horlogerie conçu à Paris par un horloger suisse pour une archiduchesse d'Autriche devenue reine de France intègre en 1974 les collections d'un musée de Jérusalem.

Nicolas Hayek avec la montre Marie-Antoinette N°1160

Neuf ans plus tard : le samedi 16 avril 1983, le musée désert et insuffisamment gardé est cambriolé et vidé de ses collections d'horlogerie ; naturellement la « Marie-Antoinette » disparaît également. Les années passent, et malgré les efforts d'Interpol, le butin reste introuvable. L'absence de la « Marie-Antoinette » fait régulièrement l'objet d'articles et d'études qui peuvent seulement constater que l'espoir de revoir ce chef d'œuvre est mince.

Désireux de pouvoir exposer dans ses musées la pièce mythique et extraordinaire qu'est la « MarieAntoinette » disparue, Nicolas G. Hayek décide en 2004 de la recréer, bien qu'il ne dispose que de quelques descriptions et plans sommaires et d'anciennes photographies en possession de la marque. C'est le début du second chapitre de l'histoire entre Marie-Antoinette et Breguet.

L'aventure continue
La montre Marie-Antoinette a donc disparu depuis plus de 20 ans. La société Breguet a retrouvé et même dépassé sa splendeur d'antan et Nicolas G. Hayek souhaite reconstruire la pièce la plus mythique de l'histoire de l'horlogerie. La manufacture Breguet retrouve des documents incomplets dans les archives, des descriptions sommaires des travaux effectués, des photographies datant des années qui précèdent sa disparition, analyse d'autres mouvements anciens qui correspondent en partie à certaines pièces de la n°160. De fil en aiguille, les ingénieurs de Breguet redoublent d'ingéniosité jusqu'à ce que des plans réalisables de la montre soient constitués et que la seconde « Marie-Antoinette » commence à être construite.

À prouesse technique, somptueux atours
En parallèle, deux collaborateurs de Breguet entendent parler du chêne de Marie-Antoinette situé dans le parc du domaine national de Versailles victime des tempêtes passées et de la canicule de 2003 qui doit être abattu, à l'âge de 322 ans. Semé en 1683, le chêne avait atteint une hauteur de 35 mètres et le diamètre du tronc allait jusqu'à 167 cm. Nicolas G. Hayek envoie ses collaborateurs à Versailles afin de rencontrer le jardinier et voir si Breguet pourrait acheter un morceau du chêne de Marie-Antoinette pour lui donner une seconde vie en le transformant en un majestueux écrin pour la montre du même nom.

Versailles accepte et offre le chêne à Breguet. En échange, Versailles propose à Breguet de restaurer une statue de son parc. Nicolas G. Hayek reçoit un dossier avec les possibilités de mécénat au domaine de Marie-Antoinette et préfère aux statues le financement de la restauration du Petit Trianon et du Pavillon Français, domaines privilégiés de la reine Marie-Antoinette pour un montant de 5 millions d'Euros. Breguet rend ainsi un double hommage à la Reine, en redonnant à sa montre et à son château leur splendeur d'antan.

Le chêne est emmené en Suisse, et les travaux débutent sur tous les fronts. Ebénistes pour l'écrin, maîtres d'œuvre pour le château et horlogers pour la montre, tous travaillent avec enthousiasme sur le projet « Marie-Antoinette », La montre prend vie déjà en 2007 quand, pour la première fois, son coeur se met à battre. Dès que les médias s'emparent de l'affaire, la saga de la N°160 reprend, et Nicolas G. Hayek reçoit un courrier anonyme lui proposant de racheter la montre ancienne qui aurait ré-apparu. Après quelques échanges de courriers, vérifications d'usage et discussions avec la police, Hayek refuse une transaction illégale et on apprend quelques mois plus tard que la pièce est de retour au musée de Jérusalem. Mais Breguet a, entre-temps, terminé son second chef-d'oeuvre et en avril 2008 la « Marie-Antoinette de Hayek » est enfin présentée lors du salon international d'horlogerie de Bâle, dans son écrin de reine.

La boîte de la montre Marie-Antoinette N°1160

L'extérieur de l'écrin est une reproduction fidèle du dessin particulier du parquet du Château de Petit Trianon. A l'intérieur, on y découvre une marqueterie, cachant la fameuse montre et représentant la main du célèbre portrait de Marie-Antoinette à la rose, peint par Elisabeth-Louise Vigée Le Brun en 1785. Composée de plus de mille minuscules pièces de diverses essences de bois, ce chef d'œuvre a été entièrement réalisé par un ébéniste suisse de la Vallée de Joux.

La boucle est bouclée
Après quatre ans, Montres Breguet atteint aujourd'hui la fin d'une fabuleuse aventure riche en rebondissements et Nicolas G. Hayek est heureux de dévoiler au public le Petit Trianon après les travaux de restauration rendus possibles grâce à son mécénat. La montre de Marie-Antoinette est exposée pour l'occasion dans son majestueux écrin en bois du chêne de Marie-Antoinette, dans le Château de la Reine.

Marie-Antoinette, les femmes et Breguet
Les femmes célèbres, depuis plus de deux siècles, choisissent Breguet. Ne citons que Marie-Antoinette, la Marquise de Condorcet, l'Impératrice Joséphine ou Caroline Murat, Reine de Naples, qui ont été conquises par la finesse et l'éclat de ces garde-temps. Breguet a toujours mis au service de la femme sa maîtrise de l'art horloger et bijoutier joaillier.

Les dernières collections de Haute Joaillerie de Breguet sont inspirées de l'univers romantique de Marie-Antoinette et de son Domaine du Petit Trianon. Elles signent une dédicace étincelante à la splendeur de Versailles et à l'élégance du Domaine de Marie-Antoinette, se faisant l'écho du mécénat de Breguet pour la rénovation du Petit Trianon.

Les décors enchanteurs du jardin anglais et ses fabriques qui s'ouvraient aux rêveries de la Reine ont inspiré des parures comme Le Temple de l'Amour de Marie-Antoinette, Le Pavillon de la Reine et Les Jardins du Petit Trianon, alors que la féminité et l'élégance de l'épouse du roi Louis XVI stimulaient les créateurs pour la parure Marie-Antoinette — Dentelle.

Joaillerie Breguet

Montre Marie-Antoinette Fleurs diamants roses

Les Jardins du Petit Trianon — Les Glycines

Le Temple de l'Amour

Montres Breguet,
culture et histoire européennes

Peu après sa fondation en 1775, la marque horlogère Breguet devient la référence en matière de haute horlogerie. Au cours de sa riche histoire, elle a su préserver précieusement les valeurs essentielles insufflées par son fondateur et inventeur génial, A. -L. Breguet, que sont la beauté, l'élégance et la maîtrise des grandes complications. On lui doit notamment le tourbillon, une invention de Breguet. Par son histoire, par sa constance et sa vitalité actuelle, Breguet est une exception dans le monde de l'horlogerie. Elle possède sans conteste le patrimoine le plus riche, mais surtout une histoire exceptionnelle dont pourraient rêver toutes les marques. De tout temps, elle a exercé une réelle influence technique et artistique, jouant ainsi un rôle particulier dans le monde de la culture.

Des inventions décisives
A.-L. Breguet passe à Paris la majeure partie de sa vie riche en inventions. Il débute sa carrière par une série de coups de maître : la mise au point de la montre automatique dite "perpétuelle", l'invention du ressort timbre pour les montres à répétition, puis celle du pare-chute, premier dispositif anti-choc. Le Tourbillon est sans doute le plus beau symbole des inventions de Breguet. Le 26 juin 1801, ou plutôt le 7 Messidor An 9, selon le calendrier républicain de l'époque, Breguet obtient un brevet pour ce nouveau dispositif du Ministre de l'Intérieur français. Depuis l'intégration de la marque dans le Swatch Group et particulièrement ces quatre dernières années, les inventions fusent : jamais Breguet n'a déposé autant de brevets. Les derniers en date, portent sur un dispositif de sonnerie pour répétition minutes, système amélioré selon la volonté de Nicolas G. Hayek, Président Directeur Général de Breguet, afin d'obtenir le plus beau son possible sur une montre bracelet.


Les clients célèbres de Breguet

Portrait de Marie-Antoinette
La marque Breguet a toujours exercé une véritable fascination et s'est imposée à travers les siècles comme synonyme de beauté, de culture et d'innovation. Les plus grands hommes et femmes de ce monde ont porté une Breguet, et la littérature, avec entre autres Honoré de Balzac, Pouchkine, Stendhal ou encore Victor Hugo, a consacré ces garde-temps comme des objets mythiques. Très vite, Breguet est introduit dans les grandes cours européennes, en particulier à Versailles, où la reine Marie-Antoinette était une fervente admiratrice de ses montres.

Portrait de Napoléon

Sur la base des importantes archives de la marque, Breguet a pu retrouver certains clients célèbres qui ont marqué, chacun à sa manière, leur époque et leurs domaines respectifs tels que Marie-Antoinette, Napoléon Bonaparte, Winston Churchill et beaucoup d'autres hommes d'Etat du 20e et 21e siècle.

Breguet au sein du Swatch Group

La manufacture Breguet

Depuis le rachat de Breguet par Nicolas G. Hayek, fondateur du Swatch Group et Président de son Conseil d'Administration en septembre 1999 et sous son impulsion, la marque bénéficie de la solidité industrielle du groupe, gardien du savoir-faire de la haute horlogerie artisanale. Dès 2000, Nicolas G. Hayek prend la direction générale de la marque. Dès lors, il approfondit le message de la marque, donne à Breguet une dimension émotionnelle, améliore autant la beauté que la qualité des produits et permet à Breguet de bénéficier de ressources et de moyens importants.

La manufacture Breguet

Des investissements sont réalisés à la Vallée de Joux, berceau de la haute horlogerie, où les montres Breguet sont manufacturées. Ainsi, la Manufacture Breguet qui a été modernisée en2003, s'est depuis déjà agrandie à plusieurs reprises. L'accent est mis sur le développement des ressources de production et surla conservation du savoir-faire artisanal. La création d'un grand atelier de guillochage, l'art de graver les cadrans pour améliorer leur lisibilité, où de nouvelles recrues sont formées en permanence, en est un exemple. De nouvelles infrastructures, des machines sophistiquées et l'engagement d'horlogers hautement qualifiés permettent à Breguet de répondre à une demande croissante. Toujours plus innovantes, plus techniques, les montres Breguet doivent aujourd'hui leur rayonnement à une équipe d'ingénieurs qualifiés, de maîtres horlogers, d'artisans et de créateurs qui mettent toute leur énergie à créer de nouveaux critères de beauté horlogère. C'est ainsi que sont nés la Reine de Naples Cammea, l'audacieuse ligne Tradition, le tourbillon Marine avec échappement en silicium et bien d'autres premières mondiales.

La réception de la manufacture Breguet

En parallèle et ceci dès son entrée au Swatch Group, Breguet reconstitue et réunit l'exceptionnel patrimoine de la marque dans l'un de ses musées sur la place Vendôme. Aujourd'hui, les musées Breguet reflètent tous les temps forts de son histoire en exposant autant de pièces ayant appartenu à Napoléon, au tsar Alexandre 1er et à d'autres clients célèbres, mais aussi des pièces majeures dans l'histoire de l'horlogerie comme l'un des premiers mouvements avec régulateur à tourbillon, des montres à souscription ou des montres à tact.

Montre Breguet Tradition Tourbillon 7047BA


Breguet n°1188 avec tourbillon
La marque Breguet est aujourd'hui synonyme d'exceptionnel pour les amateurs comme pour un public averti. Numéro un incontestable des Horlogers de Prestige, son identité et sa philosophie s'expriment au travers du dynamisme, de l'innovation constante, de la beauté de ses montres et par un fort message culturel soutenu par diverses actions de mécénat et de nombreux événements. Plusieurs de ces soutiens ont propulsé Breguet sur le devant de la scène. Parmi eux, les associations avec le Concours de Musique de Genève, le Lucerne Festival mais aussi le Los Angeles Philarmonic Orchestra répondent parfaitement à la philosophie de la marque. La volonté de Nicolas G. Hayek de promouvoir l'art et la culture, s'affirmait déjà en 2004 au Musée de l'Ermitage à St-Pétersbourg, où Breguet a commémoré les liens historiques qui lient la marque à la Russie. Breguet exposait, dans ce musée prestigieux, un trésor de pièces anciennes et rares réunies pour la première fois dans une exposition. La marque réaffirmait ainsi son amitié vieille de plus de deux siècles avec le pays des Tsars.

C'est dans cet esprit de soutien et de développement de l'art et de la culture que Nicolas G. Hayek décide un jour de lancer à ses horlogers l'important défi de reconstruire la montre dite « Marie-Antoinette ».

La Manufacture Breguet

 PUBLICITÉ
  • Van Cleef & Arpels Montre sautoir Cerf-Volant
  • CHANEL CODE COCO
  • Corum Heritage Sublissima
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Piaget Altiplano - 60 ans et toujours jeune
  • Promesse « Les Exceptionnelles » by Baume & Mercier
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Panthère de Cartier par Sofia Coppola
  • Panthère de Cartier
  • Cartier Panthère Royale
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • F. P. Journe
  • Louis Vuitton
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Vacheron Constantin
  • Bell & Ross
  • Vacheron Constantin
  • Louis Vuitton
  • Tag Heuer
  • Anonimo
  • Bell & Ross
  • Ulysse Nardin
  • Bulgari
  • Anonimo
  • Roger Dubuis
  • IWC
  • Hublot
  • Breitling
  • A. Lange & Söhne
  • Ralf Tech
  • Zenith
  • HYT
  • Hublot
  • Corum
  • Panerai
  • Breitling
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Corum
  • Vacheron Constantin
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Zenith
  • Panerai
  • Cartier
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Breitling
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Rolex
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Richard Mille, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres Tag Heuer, 10 montres Vacheron Constantin, 11 montres IWC, 12 montres Breitling, 13 montres Zenith, 14 montres Panerai, 15 montres Baume & Mercier, 16 montres A. Lange & Söhne, 17 montres Breguet, 18 montres Montblanc, 19 montres Girard-Perregaux, 20 montres Bell & Ross, 21 montres Chopard, 22 montres Blancpain, 23 montres Chanel, 24 montres Piaget, 25 montres Tudor, 26 montres Corum, 27 montres Roger Dubuis, 28 montres Louis Vuitton, 29 montres Dior, 30 montres BRM, 31 montres L.Leroy, 32 montres Ebel, 33 montres Bulgari, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres F. P. Journe, 36 montres Jaquet Droz, 37 montres Hermès, 38 montres Perrelet, 39 montres Porsche Design, 40 montres JeanRichard, 41 montres Anonimo, 42 montres Yema, 43 montres Franck Muller, 44 montres Parmigiani, 45 montres Christophe Claret, 46 montres Urwerk, 47 montres Ralf Tech, 48 montres MB&F, 49 montres Oris, 50 montres Greubel Forsey, 51 montres Graham-London, 52 montres Harry Winston, 53 montres Bucherer, 54 montres Bombardier, 55 montres S.T. Dupont, 56 montres Ange Barde, 57 montres H. Moser & Cie, 58 montres Romain Jerome, 59 montres Chaumet, 60 montres HYT,