Nouveauté octobre 2014

Girard-Perregaux Traveller Grande Date,
Phases de lune & GMT

Taillée pour accompagner les citadins globe-trotters
sur tous les terrains d’aventure

La Cote des Montres™ le 17 octobre 2014



La Traveller a été pensée par la Manufacture Girard-Perregaux pour s’inscrire dans le prolongement des nombreuses créations horlogères conçues, au cours de son histoire, à l’intention des voyageurs. Magnifique d’efficacité, elle est taillée pour accompagner les citadins globe-trotters sur tous les terrains d’aventure. Avec son nom prédestiné, son boîtier aux mensurations contemporaines de 44 mm disponible en acier, en or rose ou en série limitée dédiée à John Harrison à l’occasion du tricentenaire du Longitude Act, elle affiche clairement son ambition d’être une véritable invitation au voyage.




Voyage au long cours

Conçue pour répondre aux besoins des voyageurs au long cours, la Traveller Traveller Grande Date, Phases de Lune & GMT a pour ambition de s’inscrire, dans la vie de ceux qui en auront fait le choix, au nombre des objets familiers ayant des fonctionnalités utiles. Voilà pourquoi cette nouvelle pièce de la collection Traveller est taillée pour être à la fois agréable au poignet et pour accrocher le regard des amateurs avertis dans des lieux où cette référence a toutes les chances d’être portée. Evidente dans les lounges d’aéroports, logique dans le lobby des grands hôtels internationaux, efficace lors de voyages à l’autre bout du monde, cette montre est fondamentalement faite pour être toujours idéalement à l’heure locale comme elle est parfaitement dans l’air du temps. Citadine par destination et bien dans son univers, il lui suffira toutefois d’une invitation à partir, d’un rendez-vous dans un pays voisin ou à l’autre bout de la terre, pour révéler son potentiel et sa faculté d’adaptation.




L’art des détails

Afin de garantir à la Traveller Traveller Grande Date, Phases de Lune & GMT un confort optimal au porter, tout a été étudié dans les moindres détails, du galbe de la carrure à l’intégration de la couronne vissée. Le boîtier aux proportions idéales offre, en raison de son généreux diamètre de 44 mm et par la présence d’une lunette fine associée à un rehaut profond, une lisibilité peu commune. L'affichage de la date au cadran est présenté en grand dans un imposant guichet ouvert à 12 heures. Les informations liées au second fuseau horaire se lisent dans le compteur placé entre 4 et 5 heures et, celles relatives à la lunaison, s’observent à travers le guichet pratiqué dans le compteur des secondes permanentes. Et parce que dans pareille référence chaque détail compte, le travail précis du cadran, inspiré par les méridiens et les parallèles terrestres, lui donne un volume saisissant. En plus d’être de façon subliminale une invitation au voyage, ces lignes se fondant avec les fins index contribuent à faire converger le regard vers le guichet où apparaît la lune. Sa précision d’affichage associée à un traitement graphique ultra détaillé, participent à la rendre unique. Cet exercice de style fait se dégager de cette montre sobre et atypique quelque chose de fort tout en incitant les plus cartésiens à se laisser aller à la poésie que réveille notre satellite naturel, la lune.




Calibre de référence

Etanche à dix atmosphères (soit environ 100 mètres), le boîtier en acier ou en or rose 18 carats poli satiné de 44 mm de diamètre pour 12,10 mm d’épaisseur protège des agressions extérieures le calibre automatique de manufacture GP 03300-0093. Visible par le fond transparent, le mouvement à remontage automatique de 13 lignes ½ (soit 30,40 mm de diamètre) laisse voir quelques-uns de ses composants dont la masse oscillante inspirée par la forme du pont de tourbillon Girard-Perregaux, et le soin apporté par la Manufacture à ses finitions, toutes réalisées dans ses ateliers. Délicat mais robuste, ce cœur de haute volée doté de 35 rubis et de 46 heures de réserve de marche, vibre à 28 800 alternances par heure pour garantir, en toute situation, une haute précision. La Traveller Traveller Grande Date, Phases de Lune & GMT est, par définition, une montre citadine dont la principale fonctionnalité la déstine au voyage. Elle séduira pour ses mensurations généreuses et pour son cadran très lisible dont la symétrie contribue à son équilibre. Proposée sur un large bracelet en cuir d’alligator parfaitement ajusté pour mieux souligner la finesse du dessin du boîtier, cette nouvelle référence se ferme au poignet à l’aide d’une boucle déployante afin d’en garantir l’intégrité, en toute situation.




Traveller John Harrison Série Limitée à 50 exemplaires

L’année 2014 marque le tricentenaire du Longitude Act par le Parlement britannique. Par cet acte officiel pris en 1714, en particulier suite à un terrible naufrage aux îles Scilly ayant emporté plusieurs navires de la Royal Navy et ayant coûté la vie à des centaines de marins, le gouvernement de sa Majesté mettait en place le Board of Longitude, un bureau destiné à juger la fonctionnalité des méthodes proposées pour mesurer la longitude en mer. L’inventeur de la plus pertinente, celle permettant de garantir à un vaisseau à voile d’arriver à destination après une navigation de six semaines vers les Indes Occidentales (l’Amérique et les îles caraïbes) avec une précision égale ou inférieure à 30 miles nautiques, devait se voir remis un prix de 20 000 livres sterling, une somme considérable pour l’époque.



 Ce bureau présidé par d’éminents scientifiques et personnalités de l’époque a, durant des années, jugé des propositions, certaines farfelues ou étonnantes au point que les membres de ce bureau finissaient par douter de la possibilité de parvenir à mesurer la longitude en mer autrement que par la méthode astronomique alors en cours de constitution. C’était sans compter avec John Harrison, un ébéniste, horloger autodidacte, né en Angleterre, à Foulby dans le Yorkshire, le 24 mars 1693. Cet homme visionnaire et brillant présentait en 1735 -soit 21 ans après la mise en place du Longitude Act-, le premier instrument véritablement digne d’intérêt et susceptible d’apporter une réponse à l’épineux problème du calcul de la longitude. Ce que cet homme devenu le plus brillant horloger de son temps ne soupçonnait pas en présentant la première horloge marine connue sous le nom de H1, c’est que son invention allait non seulement prouver que la longitude pouvait se calculer par l’utilisation d’horloges marines, puis de chronomètres de marines et enfin de montres dédiées, mais que sa découverte allait aiguillonner la profession horlogère et pousser ses contemporains et concurrents à se lancer dans la course à la précision. Ainsi, malgré le dépit de n’avoir pas remporté le prix de 20 000 livres pour sa première œuvre, il présentait en 1739 sa seconde réalisation (H-2), puis H-3 prés de vingt ans plus tard. Enfin, en octobre 1759, il dévoilait H-4, une montre de poche ultra précise. Mais le board imposa de nouvelles conditions, parmi celles-ci que des copies de son invention soient testées. John Harrison travaille également sur un cinquième garde temps H5 qui obtiendra des performances exceptionnelles. En 1773, le parlement fini par accorder une prime de 8'750 livres au vieil Harrison.



En célébrant le tricentenaire du Longitude Act, la Manufacture Girard-Perregaux, et à travers elle toute l’horlogerie contemporaine, rend hommage à John Harrison, cet homme pugnace et méthodique qui su faire la démonstration par son travail qu’il était possible et finalement aisé de mesurer la longitude à l’aide de montres précises. L’invention de cet horloger a permis de sauver la vie à de nombreux marins au fil des siècles, mais a également contribué à leur permettre de s’affranchir des routes connues, infestées de pirates, pour s’aventurer sur l’immensité liquide. Grâce au calcul journalier de la latitude et de la longitude, ils ont pu savoir où ils se trouvaient de façon précise et partir ainsi en exploration à la conquête de terres inconnues. C’est ce que fit le capitaine James Cook, lorsqu’il explora le Pacifique de 1772 à 1774 avec, à son bord une réplique de la montre H4 réalisée par l’horloger Kendall.



Pour rendre hommage au génie visionnaire de John Harrison, horloger symbolisant les progrès horlogers réalisés durant le siècle des Lumières, la Manufacture Girard-Perregaux propose cette année la Montre Traveller Traveller Grande Date, Phases de Lune & GMT Tribute to John Harrison en série limitée éditée à 50 exemplaires en or rose 18 carats.
Cette montre de 44 mm de diamètre à porter sur alligator, dotée d’une fonctionnalité utile aux voyageurs, est dédiée au père de la chronométrie moderne et à l’inventeur du calcul de la longitude en mer. Pour distinguer cette rare référence des modèles de série la manufacture dont les montres de voyage font partie de ses spécialité de longue date, a choisi de réaliser un cadran spécifique pour l’occasion et un fond portant la mention « Tribute to John Harrison ».



Ce cadran, a été travaillé afin de rappeler les apports de John Harrison à la science. L'un des méridiens gravé dans le cadran est mis en exergue à l’aide d’une graduation rapportée en applique. Cette représentation a pour objet d’illustrer le méridien d’origine correspondant à celui de Greenwich, en Angleterre. C’est ce méridien qu’utilisait Harrison pour définir l’heure de référence et cette heure que devaient conserver le plus précisément possible les horloges et montres de son invention. Par ailleurs, pour souligner plus encore sa dimension géographique, la manufacture a choisi de reporter dans le compteur du second fuseau horaire une carte de l’Europe occidentale en noir sur fond gris anthracite. En rouge vif, apparaît la Grande Bretagne, la patrie de John Harrison qui a, par l’invention de cet horloger et la puissance de son Empire, pu imposer le Méridien de Greenwich comme celui de référence pour le monde entier.



On notera tout de même et comme un clin d’œil que le méridien d’origine passe par le guichet de phase de lune dont la représentation réaliste est le fruit d’un patient travail de métallisation d’un disque. Ceci n’est assurément pas un hasard car, pour la petite histoire, John Harrison a eu à lutter contre l’astronome royal Nevil Maskeline. Celui-ci, membre du bureau des Longitudes, tenait pour sa part à faire valoir le calcul de la longitude par l’astronomie et en particulier par la méthode dite des « Distances Lunaires » également appelée à l’époque : la méthode des « Lunaires ». 

Girard-Perregaux Hunter Pocket Watch - 1860


Au fil de l’histoire

Les horlogers ont toujours eu à cœur de produire des garde-temps utiles en toute occasion. En précurseur, Jean-François Bautte, créateur de la maison rattachée dans les premières années du XXème siècle (1906) à la manufacture Girard-Perregaux, proposait dès 1820 une montre de poche disposant d’un calibre autorisant l’affichage au cadran en émail de deux heures différentes, indépendamment réglables. Plus tard, en 1860, soit en plein cœur de la révolution industrielle, la Maison, pour mettre en exergue le souci qu’avaient les patrons d’industrie d’embrasser le monde, mettait au point une montre de poche affichant l’heure locale de cinq capitales: San Francisco, Montevideo, Rio de Janeiro, New-York et Paris. Mais il faudra attendre la mise en place des premières lignes de chemin de fer transcontinentales pour voir les industriels et les scientifiques se pencher sur le découpage du globe en fuseaux uniformisés afin de coordonner les horaires des transports ferroviaires.

John Harrison

Le Canadien Sir Sandford Fleming devait proposer en 1876 de diviser le globe en 24 zones horaires de 15° chacune. L’idée, aussi intéressante qu’elle fut, ne devait partiellement aboutir qu’après la conférence de Washington en 1884 qui définissait un temps universel de 24 heures débutant à minuit au méridien le plus largement employé alors : Greenwich. Cependant, ce découpage ne devait véritablement s’imposer à l’ensemble du monde qu’au début de XXème siècle. A cette période, les montres disposant de la capacité d’afficher deux ou plusieurs heures au cadran ont connu un franc succès en raison de l’accélération des transports et la généralisation du téléphone. Porté par cet élan universaliste, l’horloger Genevois Louis Cottier mettait au point un ingénieux mécanisme permettant d’afficher l’heure des 24 fuseaux principaux en fonction de celle du pays ou du fuseau sélectionné. Ce n’est toutefois qu’à partir du milieu des années 1950 -en relation avec la généralisation des voyages en avions et des communications internationales-, que l’affichage du second fuseau horaire sur 24 heures, connu sous l’acronyme GMT (Greenwich Mean Time), s’est imposé avec intelligence au public. Depuis, cet affichage fait partie des fonctionnalités les plus appréciées des voyageurs.




Détails techniques et spécificités

La Grande Date :
Le mode de conception breveté par Girard-Perregaux permet à la date d’apparaître sans une séparation entre les deux chiffres constituant la date. Pour parvenir à ce résultat, le disque des dizaines est opaque tandis que les chiffres des unités sont apposés sur un disque transparent de seulement 0,10 mm, soit l’épaisseur d’une feuille de papier. Ces deux disques superposés permettent d’afficher les 30 ou 31 jours des mois dans un format inusité et bien pratique pour qui entend la lire sans avoir à ajuster la distance de la montre à sa vue. Comme de juste, cette merveille est associée à un saut instantané de date, permettant de la faire change en une fraction de seconde (15/1000ième de seconde)
 


Phases de lune :
Magique et onirique l’affichage des phases de lune sort de l’ordinaire car notre satellite n’est pas, comme à l’habitude, représenté par un simple disque doré sur fond bleu. Ici, il présente toutes les caractéristiques en miniature de notre lune qu’il est possible d’observer au firmament par une nuit claire. Pour parvenir à ce niveau de détail, l’astre nocturne est métallisé avec une multitude de niveaux de gris sur un très fin disque. Cela permet de donner cette transparence unique et cette légèreté à cette représentation. Par ailleurs ultra précise, cette lune n’est pas associée au train de rouage classique, mais au barillet. Cela permet, grâce à sa roue de 135 dents, de garantir une précision telle qu’elle n’aura besoin d’être recalée d’un jour qu’après 122 ans et 45 jours. Et parce que chaque détail compte, l’une des fines étoiles argentées symbolisant le firmament porte en son centre, comme une signature secrète, le logo de la Manufacture.

Girard-Perregaux Traveller Grande Date,
Phases de lune & GMT
 1     2     3     4     5   

Traveller Grande Date, Phases de Lune et GMT
Série Limitée Traveller John Harrison

Réf. : 49655-52-133-BBBA



Girard-Perregaux Traveller Grande Date, Phases de Lune
et GMT Série Limitée Traveller John Harrison
 1     2     3     4     5   

Boîtier :Or rose  
Diamètre: 44,00 mm
Cadran:Noir galvanique
Glace:Saphir antireflet
Fond :Glace saphir, fermé par 6 vis
Etanchéité :100 mètres (10 ATM)
Mouvement :Girard-Perregaux GP03300-0093
Mécanique à remontage automatique
Diamètre : 30,40 mm (13 ½ ’’’)
Fréquence :28’800 Alt/h - (4 Hz)
Réserve de marche:Min. 46 heures
Rubis:35
Fonctions: heure, minute, petite seconde, grande date
Indicateur des phases de lune
2ème fuseau horaire 24 heures avec indicateur jour/nuit
Bracelet:Alligator brun
Boucle : Déployante
Référence: 49655-52-133-BBBA
Edition limitée :50 pièces

Traveller Grande Date, Phases de Lune et GMT
Or rose - cadran coquille d'œuf

Réf. : 49655-52-131-BB6A



Girard-Perregaux Traveller Grande Date, Phases de Lune
et GMT Or rose - cadran coquille d'œuf
 1     2     3     4     5   

Boîtier :Or rose
Diamètre: 44,00 mm
Cadran:Coquille d’œuf
Glace:Saphir antireflet
Fond :Glace saphir, fermé par 6 vis
Etanchéité :100 mètres (10 ATM)
Mouvement :Girard-Perregaux GP03300-0093
Mécanique à remontage automatique
Diamètre : 30,40 mm (13 ½ ’’’)
Fréquence :28’800 Alt/h - (4 Hz)
Réserve de marche:Min. 46 heures
Rubis:35
Fonctions: heure, minute, petite seconde, grande date
Indicateur des phases de lune
2ème fuseau horaire 24 heures avec indicateur jour/nuit
Bracelet:Alligator brun
Boucle : Déployante
Référence: 49655-52-131-BB6A

Traveller Grande Date, Phases de Lune et GMT
Or rose - cadran noir galvanique

Réf. : 49655-52-631-BB6A



Girard-Perregaux Traveller Grande Date, Phases de Lune
et GMT Or rose - cadran noir galvanique
 1     2     3     4     5   

Boîtier :Or rose  
Diamètre: 44,00 mm
Cadran:Noir galvanique
Glace:Saphir antireflet
Fond :Glace saphir, fermé par 6 vis
Etanchéité :100 mètres (10 ATM)
Mouvement :Girard-Perregaux GP03300-0095
Mécanique à remontage automatique
Diamètre : 30,40 mm (13 ½ ’’’)
Fréquence :28’800 Alt/h - (4 Hz)
Réserve de marche:Min. 46 heures
Rubis:35
Fonctions: heure, minute, petite seconde, grande date
Indicateur des phases de lune
2ème fuseau horaire 24 heures avec indicateur jour/nuit
Bracelet:Alligator noir
Boucle : Déployante
Référence: 49655-52-631-BB6A

Traveller Grande Date, Phases de Lune et GMT
Acier - cadran argenté opalin

Réf. : 49655-11-132-BB6A



Girard-Perregaux Traveller Grande Date, Phases de Lune
et GMT Acier - cadran argenté opalin
 1     2     3     4     5   

Boîtier :Acier
Diamètre: 44,00 mm
Cadran:Argenté opalin
Glace:Saphir antireflet
Fond :Glace saphir, fermé par 6 vis
Etanchéité :100 mètres (10 ATM)
Mouvement :Girard-Perregaux GP03300-0093
Mécanique à remontage automatique
Diamètre : 30,40 mm (13 ½ ’’’)
Fréquence :28’800 Alt/h - (4 Hz)
Réserve de marche:Min. 46 heures
Rubis:35
Fonctions: heure, minute, petite seconde, grande date
Indicateur des phases de lune
2ème fuseau horaire 24 heures avec indicateur jour/nuit
Bracelet:Alligator nubuck brun
Boucle : Déployante
Référence: 49655-11-132-BB6A

 PUBLICITÉ
  • TAG Heuer présente 3 nouveaux modèles femme de sa célèbre collection MONACO
  • Chopard montre Lotus Blanc
  • De nouvelles couleurs pour la collection Millenary d’Audemars Piguet
  • Van Cleef & Arpels Montre sautoir Cerf-Volant
  • CHANEL CODE COCO
  • Corum Heritage Sublissima
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Piaget Altiplano - 60 ans et toujours jeune
  • Promesse « Les Exceptionnelles » by Baume & Mercier
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Ferdinand Berthoud
  • Hublot
  • Vacheron Constantin
  • Ulysse Nardin
  • Audemars Piguet
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Schwarz Etienne
  • Bell & Ross
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Anonimo
  • Corum
  • Montblanc
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • F. P. Journe
  • Louis Vuitton
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Vacheron Constantin
  • Bell & Ross
  • Vacheron Constantin
  • Louis Vuitton
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Maier
  • Zenith
  • Bucherer
  • Hublot
  • Rolex
  • Corum
  • Vacheron Constantin
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Zenith
  • Panerai
  • Cartier
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Richard Mille, 4 montres Hublot, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres IWC, 9 montres Jaeger-LeCoultre, 10 montres Vacheron Constantin, 11 montres Tag Heuer, 12 montres Breitling, 13 montres Baume & Mercier, 14 montres Zenith, 15 montres Montblanc, 16 montres A. Lange & Söhne, 17 montres Panerai, 18 montres Tudor, 19 montres Blancpain, 20 montres Breguet, 21 montres Girard-Perregaux, 22 montres Chanel, 23 montres Chopard, 24 montres Bell & Ross, 25 montres Dior, 26 montres Louis Vuitton, 27 montres Piaget, 28 montres Roger Dubuis, 29 montres Corum, 30 montres BRM, 31 montres Ebel, 32 montres Ferdinand Berthoud, 33 montres Bulgari, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres L.Leroy, 36 montres Bucherer, 37 montres Jaquet Droz, 38 montres Anonimo, 39 montres JeanRichard, 40 montres Porsche Design, 41 montres Parmigiani, 42 montres Ange Barde, 43 montres Christophe Claret, 44 montres MB&F, 45 montres Perrelet, 46 montres Schwarz Etienne, 47 montres Hermès, 48 montres Franck Muller, 49 montres HYT, 50 montres Maier, 51 montres Eterna, 52 montres Van Cleef & Arpels, 53 montres Jacob & Co., 54 montres Urwerk, 55 montres Ikepod, 56 montres Vulcain, 57 montres Romain Jerome, 58 montres Ralf Tech, 59 montres Frédérique Constant, 60 montres H. Moser & Cie,