Nouveauté Pre-Bâle 2012

H1 Hydro Mechanics

Rencontre entre haute horlogerie et mécanique des fluides
Mise à jour de la parution du 14 janvier 2012

La Cote des Montres™ le 25 novembre 2012



H1 de HYT. Ou quand la Haute-Horlogerie rencontre la mécanique des fluides. A 6h, les deux réservoirs. Tandis que le premier se compresse, l’autre se détend et inversement, entraînant le mouvement des fluides dans le capillaire. Au fil des heures, le liquide fluorescent avance. Le ménisque, en forme de demi-lune, marque le point de rupture avec l’autre fluide dans le tube, indiquant l’heure.



Arrivé à 18h, le liquide revient en position initiale, dans un mouvement rétrograde. Une architecture tridimensionnelle révélée par une sculpturale glace saphir de 5 mm taillée dans la masse. Comme déstructurée, la partie supérieure de la montre dicte une géométrie faite de strates et de reliefs.



Au centre, le régulateur minute, chevauché par une petite seconde exaltée qui rappelle furieusement une roue à eau. A 2h30, une réserve de marche de 65 heures découpe la charge disponible sur trois arcs de cercle.




H1: mécanique fluidique

On connaissait les clepsydres. La plus ancienne retrouvée à ce jour date de l’époque des pharaons. Il aura fallu attendre 3400 ans pour s’affranchir de la force de la gravité et indiquer l’heure avec un fluide dans une montre-bracelet mécanique. Beaucoup en ont rêvé, HYT l’a fait.




Le principe


Rencontre entre haute horlogerie et mécanique des fluides. Une utopie à priori. Balayant toutes les certitudes, laminant le conformisme, l’idée-force qui a conduit à la H1 est pourtant simple : deux réservoirs flexibles soudés, fixés à chaque extrémité d’un capillaire. Dans l’un, un liquide aqueux chargé de fluorescéine. Dans l’autre, un liquide transparent visqueux. Pour les maintenir séparés : la force de répulsion des molécules de chaque fluide. Délimitant la frontière entre les deux : le ménisque.



A 6 heures, les deux réservoirs. Tandis que le premier se compresse, l’autre se détend, et inversement, entraînant le mouvement des fluides dans le capillaire. Au fil des heures, le liquide fluorescent avance. Le ménisque, en forme de demi-lune, marque le point de rupture avec l’autre fluide dans le tube, indiquant l’heure. Arrivé à 18h, le liquide fluorescent revient en position initiale, dans un mouvement rétrograde. Le secret pour actionner les réservoirs ? Deux soufflets en alliage électro-déposé extrêmement souples et résistants, mus par un piston. Et c’est pour activer ce système qu’intervient l’horlogerie.




Un mouvement mécanique pour actionner le système fluidique

Orchestré par Bruno Moutarlier, avec le concours de Jean-François Mojon et son équipe de Chronode SA : un mouvement mécanique. Logé dans la partie supérieure de la montre, il entraîne une came. Celle-ci pousse le piston, qui vient actionner le soufflet.



Le principal défi a consisté à trouver une interface entre mouvement mécanique et système fluidique dans un circuit fermé et étanche. D’abord, le volume à disposition pour loger les deux était réduit. Ensuite, il s’est agi de les monter séparément pour les garder autonomes, puis de les faire fonctionner ensemble. Une intégration modulaire pour le moins délicate, qui a engendré d’autres contraintes, comme le montage du cadran en deux parties, par les côtés.




De la conception à la réalisation :

Convergence de deux mondes vers un objectif commun


Si l’idée de base est en soi simple, sa concrétisation est pour le moins complexe. Sous la direction de Bruno Moutarlier, deux équipes s’y sont collées. Pour la partie horlogère : Jean-François Mojon et ses acolytes de Chronode. Pour la partie fluidique : Preciflex, la société dépositaire des brevets créée par les fondateurs de HYT – Patrick Berdoz, Lucien Vouillamoz et Emmanuel Savioz. Pour épauler Preciflex : Helbling Technik, issu du domaine médical, où le fluid motion est utilisé dans certains traitements.



Une formidable aventure humaine qui propulse deux mondes à priori aux antipodes vers une nouvelle ère commune : celle d’une technologie unique qui chamboule non seulement l’horlogerie, mais également le medtech, puisque ce système de pompe ouvre la voie à des applications inédites dans le domaine.




Exploration horlogère aux confins des nanotechnologies

Etape N° 1 : élaborer des fluides qui obéissent à un cahier des charges horloger. Couleur, texture homogène, résistance aux vibrations, aux chocs et aux variations de température, pas d’altération à long terme, étanchéité à toute épreuve.



Des impératifs qui ont nécessité la mise au point de nombreuses innovations. A ce jour, sept brevets ont été déposés pour la technologie et un pour le design. Une plongée vertigineuse dans l’inédit, qui a conduit les prouesses techniques horlogères aux frontières des nanotechnologies.


Dompter les besoins en énergie

Qui dit force hydraulique dit pression. Lorsque le liquide chargé de fluorescéine a accompli un tour complet et arrive vers 6h / 18h, la pompe émettrice se comprime, tandis que le soufflet récepteur se détend, générant de la résistance, et donc un besoin accru en énergie. Pour y remédier, Preciflex a développé des soufflets totalement novateurs. En alliage très fin, à la fois extrêmement souples et résistants, ils sont inspirés des capteurs de mesures utilisés par la NASA et leur conception a dû être adaptée aux besoins horlogers. Leur forme spécialement étudiée permet de diminuer l’énergie nécessaire à leur compression, d’absorber les chocs et d’assurer une étanchéité à toute épreuve.




Métaphysique des fluides

Tout au long du processus de développement, mené parallèlement à l’engineering, les quantités de liquides auront fait l’objet de toutes les attentions. Chaque microlitre compte, et le volume total dans le circuit fermé est extrêmement précis, le système devant présenter une étanchéité qui confine aux nanotechnologies. De par le rapport inhabituel entre la couronne et les fluides, un système de mise à l’heure spécial a été conçu afin d’éviter que le liquide ne circule trop rapidement et vienne endommager le ménisque.




Accélérateur d’émotions

Nerveux, agressif. Le design signé Sébastien Perret impose le caractère chargé de testostérone de la H1. Une construction hors normes. Une architecture tridimensionnelle, révélée aussi bien de face que de profil ou de ¾, par une sculpturale glace saphir de 5 mm taillée dans la masse. Dominant ce bloc, le dôme à 6h revendique ses propres lois. De lui jaillissent les particules de fluorescéine, comme suspendues dans leur fuite des heures.



Vers lui convergent pistons et soufflets au tempérament industrieux. Comme déstructurée, la partie supérieure de la montre dicte une géométrie faite de strates et de reliefs. Au centre, le régulateur minute, chevauché par une petite seconde exaltée qui rappelle furieusement une roue à eau. A 2h30, une réserve de marche de 65 heures découpe la charge disponible sur trois arcs de cercle. Et pendant ce temps, les fluides poursuivent leur course dans le pourtour de la boîte. Une « bête » de 48.8 mm de diamètre et de 17.9 mm d’épaisseur qui impressionne par sa légèreté et sa chute parfaite au poignet. Les encoches de sa carrure viennent prolonger les index baignoire en applique, tandis que dans l’axe du calibre, la couronne s’arrime à 2h30, comme poussée par son imposant protège-couronne.

HYT H1 Hydro Mechanics
 1     2     3     4     5   

HYT H1

Données techniques




Mouvement:mécanique à remontage manuel
Calibre exclusif HYT
Fréquence:28’800 Alt/h, 4 Hz
Rubis:35
Ponts:décorés Côtes de Genève anglés main
Soufflets:rhodiés
Réserve de marche:de 65 heures
Fonctions:heures fluidiques rétrogrades, minute, seconde et indicateur de réserve de marche
Boîte:titane
Diamètre:48.8 mm
Hauteur:17.9 mm
Finitions:brossées, microbillées et satinées
Couronne:vissée gainée de caoutchouc
Protège-couronne:titane
Cornes:rapportées vissées
Dôme:métallique à 6h
Glace:saphir bombée, traitement antireflet intérieur
Fond:saphir vissé
Cadran:déstructuré opalin argentéheures fluidiques
Index et aiguilles:luminescents
Régulateur à 12h
Roue de la petite seconde à 9h30
Indicateur de la réserve de marche à 2h30
Bracelet:toile cousue doublée cuir, boucle ardillon
Autres versions :boîte en titane traité DLC noir, sous-cadran noir
boîte or rouge 5N 18K, sous-cadran noir

HYT

Alchimistes de l’extrême



Alchimistes de l’extrême, les Hydro Mechanical Horologists de HYT font de l’utopie une réalité : celle de mélanger mécanique et fluides dans une montre-bracelet. Véritables addicts à l’anticonformisme, ils s’appuient sur les codes les plus stricts de la haute horlogerie. Sans se gêner de les faire voler en éclats.

En réussissant le pari insensé d’indiquer l’heure avec de l’eau, ils propulsent non pas un nouvel OVNI dans la stratosphère horlogère, mais pulvérisent toutes les certitudes en réunissant deux mondes à priori opposés. Jamais depuis les clepsydres des pharaons on n’avait réussi à s’affranchir des lois de la gravité pour transposer cette énergie dans une montre portable. HYT l’a fait.

Le leitmotiv : la mécanique fluidique, ou l’hybridation ultime. La formule : des développements horlogers d’avant-garde, l’ingénierie poussée à son paroxysme, des matériaux high-tech, un design générateur d’émotions.

Première performance de HYT : la H1. Une pièce de haute horlogerie qui matérialise à elle seule l’identité de la marque. Une obsession pour l’innovation, une exécution sans concession, une intransigeance totale sur la qualité. Car c’est bien le produit qui est au cœur de toutes les réflexions de HYT. Un objet du temps qui propose des lectures intuitives, hors des sentiers battus. Une mécanique de haut vol, témoin d’une approche totalement nouvelle. Une architecture insolente, qui ne laisse pourtant rien au hasard. Chaque élément est savamment pensé, patiemment construit. Inspiré et rebelle, le design impose ses codes, soulignant le tempérament et la créativité hors normes de l’ensemble.

Incubateur de l’inédit, le laboratoire de génie hydromécanique HYT poursuit sa quête d’absolu en matière d’hybridation. La H1 le fait entrer de plain-pied dans la légende de la haute horlogerie 2.0.

 PUBLICITÉ
  • Hermès Klikti
  • Cartier Révélation d’une Panthère
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye Day and Night Haute Joaillerie
  • Total look Hublot à Zermatt
  • Richard Mille RM 07-01 Céramique Noire Sertie
  • TAG Heuer Link – Bella Hadid
  • Cartier Libre
  • Corum Golden Bridge Rectangle Sertie
  • TAG Heuer présente 3 nouveaux modèles femme de sa célèbre collection MONACO
  • Chopard montre Lotus Blanc
  • A. Lange & Söhne
  • Ralf Tech
  • Breitling
  • Hublot
  • Bucherer
  • Hublot
  • Ulysse Nardin
  • Roger Dubuis
  • Cartier
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Baume & Mercier
  • IWC
  • Montblanc
  • A. Lange & Söhne
  • Zenith
  • Girard-Perregaux
  • Zenith
  • Tag Heuer
  • Hublot
  • Ulysse Nardin
  • Panerai
  • Girard-Perregaux
  • Richard Mille
  • Jaeger-LeCoultre
  • Vacheron Constantin
  • Vacheron Constantin
  • Vacheron Constantin
  • Tag Heuer
  • Montblanc
  • Rolex
  • Rolex
  • Roger Dubuis
  • Girard-Perregaux
  • Anonimo
  • Vacheron Constantin
  • SIHH
  • Hublot
  • Audemars Piguet
  • Zenith
  • Hublot
  • Anonimo
  • BRM
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Zenith
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Maier
  • Zenith
  • Bucherer
  • Hublot
  • Rolex
  • Corum
  • Vacheron Constantin
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Zenith
  • Panerai
  • Bucherer annonce l'acquisition de Tourneau LLC
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Zenith comme nouvelle marque partenaire
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Patek Philippe, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Hublot, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Breitling, 9 montres IWC, 10 montres Cartier, 11 montres Tag Heuer, 12 montres Zenith, 13 montres Vacheron Constantin, 14 montres Panerai, 15 montres Montblanc, 16 montres Baume & Mercier, 17 montres A. Lange & Söhne, 18 montres Bell & Ross, 19 montres Breguet, 20 montres Blancpain, 21 montres Chopard, 22 montres Girard-Perregaux, 23 montres Tudor, 24 montres Louis Vuitton, 25 montres BRM, 26 montres Chanel, 27 montres Piaget, 28 montres Ralf Tech, 29 montres Corum, 30 montres Dior, 31 montres Roger Dubuis, 32 montres Ebel, 33 montres Ulysse Nardin, 34 montres L.Leroy, 35 montres JeanRichard, 36 montres Bucherer, 37 montres Franck Muller, 38 montres Parmigiani, 39 montres Jaquet Droz, 40 montres Porsche Design, 41 montres Harry Winston, 42 montres Boucheron, 43 montres MB&F, 44 montres Van Cleef & Arpels, 45 montres Yema, 46 montres De Bethune, 47 montres Bulgari, 48 montres Perrelet, 49 montres Hermès, 50 montres Ikepod, 51 montres Giuliano Mazzuoli, 52 montres Chaumet, 53 montres Graham-London, 54 montres Anonimo, 55 montres Jacob & Co., 56 montres Romain Jerome, 57 montres de Grisogono, 58 montres HYT, 59 montres Vianney Halter, 60 montres Vulcain,
     PUBLICITÉ