Nouveauté mars 2009

L’Aquatimer Deep Two marque le retour de la montre de plongée avec profondimètre mécanique. Elle possède tout ce dont le plongeur a besoin pour sa sécurité.

Aquatimer Deep Two

Parce qu’on n’est jamais trop prudent

La Cote des Montres™ le 13 mars 2009

L’Aquatimer Deep Two d’IWC Schaffhausen marque le retour de la montre de plongée à profondimètre mécanique.
Par sa technicité et ses dimensions, ce modèle est véritablement le chef de file de la nouvelle génération d’Aquatimer

Plonger, ce n’est pas seulement se glisser dans un environnement étranger fascinant. C’est aussi s’en remettre à la technique : profondeur, durée, vitesse de descente et de remontée, paliers de décompression, tous les paramètres doivent être minutieusement étudiés pour que la plus belle des aventures ne se transforme pas en cauchemar. Fort heureusement, l’informatique vient à la rescousse des plongeurs et les libère de la plupart des calculs. Mais c’est un peu comme pour le parachutiste : si celui-ci pouvait être absolument certain que le système ne risque pas la moindre défaillance, quelles que soient les circonstances, il n’aurait nul besoin d’un parachute de réserve. C’est précisément ici qu’interviennent, en ce qui concerne la plongée, les compétences de l’Aquatimer Deep Two, la deuxième montre de plongée d’IWC avec profondimètre mécanique et affichage de la profondeur maximale. Un système de sauvegarde complet, au cas où l’électronique de l’ordinateur de plongée devait quand même déclarer forfait.



Techniquement et par ses dimensions, la montre de plongée Aquatimer Deep Two est le vaisseau amiral de la nouvelle génération d’Aquatimer d’IWC. Elle est « l’ultime gardienne du temps » pour le plongeur, en indiquant la durée d’une plongée sur une bague extérieure marquante. Celle-ci demeure d’ailleurs parfaitement opérationnelle même dans l’obscurité la plus totale, puisque la lunette abrite, sous l’anneau de 4mm en verre saphir, une dose hautement concentrée de substance luminescente Super-LumiNova®*. Ce détail fonctionnel très important confère également à toute la gamme Aquatimer son nouveau visage, même si la lunette tournante extérieure a aussi été redessinée afin d’augmenter le confort d’utilisation.

Un deuxième paramètre essentiel pour le plongeur, la profondeur, et plus particulièrement la profondeur maximale d’un cycle de plongée, fait également de l’Aquatimer Deep Two un deuxième système de sécurité à part entière. Grâce à ces deux repères, le plongeur émérite peut à tout moment prévoir les paliers de décompression qui s’imposent et s’arrêter à la profondeur requise pour achever sa plongée sans dommage. L’aiguille des secondes, associée au profondimètre, permet en outre de contrôler très précisément la vitesse de remontée maximale de 10 mètres par minute. Parce qu’on n’est jamais trop prudent.



Dans sa boîte en acier de 46 mm de diamètre et 15,5 mm de hauteur, l’Aquatimer Deep Two abrite un mouvement automatique d’une remarquable fiabilité, le cal. 30110, avec seconde centrale, date et une réserve de marche de 40 heures. Sa véritable spécialité, la mesure de la profondeur, fonctionne totalement séparément et indépendamment. En d’autres termes : le profondimètre fonctionnerait même si le mouvement venait à s’arrêter. Dans le cadre de la réalisation technique, les ingénieurs se sont certes inspirés des connaissances réunies lors de la construction de la montre de plongée GST Deep One il y a exactement dix ans, mais en empruntant des voies nouvelles pour la mesure de la pression sous l’eau.

La GST Deep One était munie d’un tube enroulé autour du mouvement qui se remplissait d’eau, à travers les microperforations d’une couronne-valve, pendant un cycle de plongée et se tendait progressivement lorsque la pression d’eau augmentait, transmettant ainsi la pression ambiante à une aiguille double par l’intermédiaire d’un levier. Les axes de l’aiguille du profondimètre étaient amenés au milieu du mouvement. Cette montre pouvait mesurer des profondeurs jusqu’à 45 mètres.



Pour l’Aquatimer DeepTwo, les ingénieurs d’IWC ont en revanche choisi une approche totalement nouvelle. Sur le côté gauche du cadran, cette montre possède un affichage semi-circulaire de la profondeur. Les profondeurs actuelle et maximale sont indiquées au moyen de deux pointes d’aiguille, en bleu et rouge. Le système de mesure de la pression de l’Aquatimer Deep Two se trouve dans une deuxième couronne, munie d’un couvercle, également du côté gauche du boîtier, c’est-à-dire du côté protégé. Au-dessus du niveau de l’eau, le commutateur de pression est réglé sur « pression zéro », c’est-à-dire sur la pression atmosphérique normale. A travers les microperforations du couvercle de la couronne, la pression d’eau agit sur une membrane élastique commandée mécaniquement et enfonce une tige jusqu’au cœur du boîtier. Ce mouvement, défini avec une précision extrême, active à son tour un levier logé sous le rotor, soit juste derrière le fond de la boîte, et oriente les deux aiguilles par l’intermédiaire d’un rouage.

La plus grande partie des deux aiguilles du profondimètre reste pourtant invisible de l’extérieur. Seules les pointes surélevées au niveau du cadran apparaissent dans un demi-cercle dé coupé dans celui-ci et balaient l’échelle graduée. Les aiguilles sont guidées autour du mouvement. Une solution raffinée, qui a l’avantage d’éviter le parcours des axes au milieu du mouvement.

Le module de profondimètre de l’Aquatimer Deep Two d’IWC Schaffhausen indique la profondeur de plongée actuelle
avec la pointe d’aiguille bleue, la rouge restant figée sur la profondeur maximale atteinte. De haut en bas: position des aiguilles
avant la plongée à 0 bar, profondeur maximale à 5 bar et profondeur actuelle lors de la remontée à 3 bar

L’indicateur de la profondeur (bleu) bouge, en fonction de la profondeur actuelle, sur le champ blanc. L’indicateur de la profondeur maximale (rouge) est toujours figé sur la plus grande profondeur atteinte. Il est en effet logé sur une roue munie d’une denture spéciale qui s’accroche dans un cliquet et arrête la roue après chaque mouvement partiel supplémentaire (vers une profondeur supérieure). Ce cliquet ne peut être libéré que par le biais d’un bouton fixé sous la couronne-valve du côté gauche du boîtier. L’effet de ressort ramène alors aussi l’aiguille de la profondeur maximale à la position de l’indicateur de la profondeur. Un système très sûr.

A une indication de profondeur de 50 mètres, le commutateur de pression protégé par un ressort touche sa butée. D’un point de vue purement théorique, la montre résistant à une pression de 12 bar permettrait de plonger encore plus profond, mais alors, la profondeur effective n’est plus indiquée. La profondeur maximale recommandée pour un plongeur amateur ne devrait de toute façon pas excéder 40 mètres. La couronne avec valve pour l’élément de mesure a encore une deuxième fonction : elle se tourne pour calibrer exactement les deux aiguilles du profondimètre. Le couvercle, encastré et fixé par une charnière sur la couronne-valve, s’ouvre pour nettoyer le système au besoin.

En hommage aux pionniers de la plongée, la forme d’un casque de plongeur, orne le fond du boîtier
de l’Aquatimer Deep Two d’IWC Schaffhausen

Il va sans dire que l’Aquatimer Deep Two possède une glace saphir sphérique traitée antireflet des deux côtés. La montre est proposée avec un bracelet en acier ou en caoutchouc noir, ou un bracelet scratch pour la plongée. Les deux bracelets et le bracelet long à scratch livré avec se remplacent bien entendu aisément grâce au nouveau système de remplacement rapide de bracelets**. Le fond en acier de l’Aquatimer Deep Two est orné d’une belle gravure en relief évoquant un casque de plongeur.

IWC Aquatimer Deep Two
 1     2     3     4     5   


Un instrument de professionnel sophistiqué fait des vagues, en 1999, auprès des amateurs de montres et de sports aquatiques.
Avec sa technique révolutionnaire, la GST Deep One est alors la seule et unique montre de plongée munie d’un profondimètre mécanique
jusqu’à 45 mètres, d’une aiguille rattrapante pour la profondeur maximale et d’une lunette tournante interne pour la durée de plongée

IWC Aquatimer Deep Two

Réf. : IW3547


Caractéristiques
Montre de plongée avec mouvement automatique et nouveau profondimètre mécanique pour les profondeurs actuelle et maximale jusqu’à 50 m ;
nouvelle bague tournante extérieure ;
système de remplacement rapide de bracelets**;
gravure en relief d’un casque de plongeur sur le fond de la boîte
Mouvement
Calibre:30110
Alternances:28800/h
Rubis:21
Réserve de marche:40h
Remontage:automatic
Boîtier
Matériau:acier inoxydable
Verre:saphir, bombé, antireflets
Couronne:vissée
Etanchéité:12 bar
Diamètre:46mm
Hauteur:15,5mm
Poids
Montre en acier inoxydable
avec bracelet en acier inoxydable
:205g
Montre en acier inoxydable
avec bracelet en caoutchouc
:135g

**Le système de bracelet interchangeable Aquatimer a été développé par IWC sous licence d’un brevet Cartier.

La vue éclatée de l’Aquatimer Deep Two d’IWC Schaffhausen présente de façon spectaculaire le convertisseur à pression à 10 heures,
qui transforme la pression de plongée en un mouvement mécanique et, ainsi, actionne le profondimètre (bleu)
et l’indication de profondeur maximale (rouge)
 PUBLICITÉ
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Piaget Altiplano - 60 ans et toujours jeune
  • Promesse « Les Exceptionnelles » by Baume & Mercier
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Panthère de Cartier par Sofia Coppola
  • Panthère de Cartier
  • Cartier Panthère Royale
  • Cuir Neonude sur Petite Promesse Baume & Mercier
  • Montre Papyrus de Cartier
  • Bell & Ross BR S Novarosa
  • Anonimo
  • Roger Dubuis
  • IWC
  • Hublot
  • Breitling
  • A. Lange & Söhne
  • Ralf Tech
  • Zenith
  • HYT
  • Hublot
  • Corum
  • Panerai
  • Breitling
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Hermès
  • Hublot
  • Audemars Piguet
  • IWC
  • Hublot
  • Urwerk
  • Omega
  • Richard Mille
  • Richard Mille
  • Ralf Tech
  • Bell & Ross
  • BRM
  • Oris
  • Louis Vuitton
  • Girard-Perregaux
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Breitling
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Rolex
  • Baume & Mercier
  • Cartier
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Richard Mille, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres IWC, 9 montres Jaeger-LeCoultre, 10 montres Vacheron Constantin, 11 montres Roger Dubuis, 12 montres Breitling, 13 montres Zenith, 14 montres Tag Heuer, 15 montres Montblanc, 16 montres Panerai, 17 montres A. Lange & Söhne, 18 montres Baume & Mercier, 19 montres Chopard, 20 montres Girard-Perregaux, 21 montres Blancpain, 22 montres Breguet, 23 montres Bell & Ross, 24 montres Chanel, 25 montres Piaget, 26 montres Corum, 27 montres Tudor, 28 montres Dior, 29 montres Louis Vuitton, 30 montres Ebel, 31 montres BRM, 32 montres L.Leroy, 33 montres Jaquet Droz, 34 montres JeanRichard, 35 montres Hermès, 36 montres Ulysse Nardin, 37 montres Ralf Tech, 38 montres Bucherer, 39 montres Bulgari, 40 montres HYT, 41 montres Porsche Design, 42 montres Franck Muller, 43 montres Chaumet, 44 montres H. Moser & Cie, 45 montres Oris, 46 montres Anonimo, 47 montres Urwerk, 48 montres Perrelet, 49 montres Yema, 50 montres Cresus, 51 montres Eterna, 52 montres Ressence, 53 montres Vulcain, 54 montres De Bethune, 55 montres Van Cleef & Arpels, 56 montres Graham-London, 57 montres Parmigiani, 58 montres Christophe Claret, 59 montres Wyler Genève, 60 montres MB&F,