Nouveauté SIHH 2013

L’Ingenieur Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois, avec calendrier perpétuel et grand affichage digital de la date, crée la surprise par son design sport et un boîtier en aluminure de titane. Son mécanisme sautant intégré régissant le changement de mois libère l’énergie maximale requise exactement quand il le faut, comme le fait le bouton « boost » hybride au volant d’une voiture de Formule 1™.

Ingenieur Calendrier Perpétuel Digital
Date et Mois

Le titane en pôle position

La Cote des Montres™ le 15 février 2013



Le volant d’une Mercedes AMG Petronas d’origine ne fascine pas seulement les adeptes de compétition automobile. Sur un espace extrêmement restreint se trouvent des dizaines d’affichages, de touches, de leviers et de boutons : déroutant au premier abord, mais si évident pour les pilotes, qui se servent du volant intuitivement, même à une vitesse de 300 km/h. Les designers et ingénieurs d’IWC se sont inspirés de ces instruments de bord pour le design de la nouvelle Ingenieur Calendrier Perpétuel Date et Mois (réf. IW379201). Le cadran noir-blanc semble aussi complexe que le volant d’une voiture de Formule 1™.



Quatre totaliseurs sont groupés autour de l’axe central, où ressortent les très grands chiffres du calendrier perpétuel affichant la date du jour et le mois. Le calendrier perpétuel fait partie des inventions impressionnantes d’IWC Schaff­hausen. Les chiffres carrés soulignent le caractère technique du chronographe. Des ouvertures au milieu des guichets laissent entrevoir les axes du mécanisme raffiné des disques. Le cycle quadriennal des années bissextile, est représenté de manière digitale. Une nouveauté vient compléter le design du calendrier perpétuel : au-dessus des disques de la date, du mois et de l’année bissextile, le cadran est incrusté de verre saphir semi­ transparent, ce qui permet d’observer le jeu complexe des disques lors de la commutation. Durant la nuit de la Saint ­Sylvestre, les cinq disques d’affichage se mettent en mouvement de manière synchronisée – un évènement technologique impressionnant que les amateurs de complications ne voudraient manquer à aucun prix. Tous les quatre ans, le calendrier perpétuel affiche le 29 février comme jour supplémentaire. C’est seulement le 1er mars 2100 qu’une correction devra être effectuée, car cette année ­là n’est pas une année bissextile, en dépit du cycle quadriennal habituel. Malgré son mécanisme compliqué, le calendrier est facile à régler au moyen de la couronne.




L'affichage digital de la date

Les premières montres « digitales » construites par IWC datent de 1884. Celles qu’on appelait les « montres Pallweber » indiquaient les heures et les minutes à l’aide de chiffres. Seul l’affichage des secondes se faisait comme d’habitude en mode analogique, par le biais d’une aiguille. En 2009, IWC réserva une surprise aux amateurs de montres en proposant un mouvement à calendrier perpétuel nouvellement développé indiquant en grands chiffres non seulement la date mais également – ce qui était une première pour une montre IWC – le mois. La force nécessaire pour entraîner les disques d’affichage des mois est emmagasinée tout au long du mois par un mécanisme sautant. Pour ce faire, un levier à ressort du mécanisme sautant est tiré chaque jour un peu plus via une came. À la fin du mois, le levier atteint sa tension maximale et la force décisive se libère : le levier du mécanisme sautant revient brusquement à sa position initiale et entraîne les deux disques d'affichage des mois au mois suivant, seuls ou en parallèle, selon le mois. Le 31 décembre, le disque de l’année bissextile est aussi actionné.




L'aluminure de titane

Un matériau courant en sport automobile


Quand il s’agit d’utiliser les tout derniers matériaux high­ tech, la concurrence est rude, tant dans l’horlogerie que dans la compétition automobile. C’est la première fois qu’IWC Schaffhausen présente un boîtier en aluminure de titane (TiAl), soulignant ainsi sa passion pour les solutions innovantes. En 1980 déjà, la manufacture de Schaffhausen avait eu recours au titane pour fabriquer des boîtiers de montres. En sport automobile, l’aluminure de titane est utilisée pour les pistons et les soupapes, car cet alliage, plus dur et plus léger que le titane pur, résiste parfaitement aux températures extrêmes régnant dans la chambre de combustion d’un moteur. Travailler ce matériau haute performance pour les ébauches de boîtiers représente un défi technologique. Chez IWC, une équipe spécialisée a étudié la question pendant trois ans avant d’en maîtriser la fabrication. Poussoirs, couronne, têtes de vis et protection de la couronne de l’Ingenieur Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois sont en céramique noire high­tech (oxyde de zirconium). En 1986, IWC fut également la première manu­ facture horlogère à utiliser ce matériau antimagnétique et résistant aux acides et aux rayures : pour le boîtier de la Da Vinci Céramique (réf. 3755). Les matériaux composites à base de céramique se sont imposés en Formule 1™ pour les disques de freins, en raison de leur extrême résistance à l’usure et à la chaleur. Combiner l’aluminure de titane et la céramique dans un boîtier de montre ne témoigne pas seulement des avancées de l’ingénierie chez IWC, mais également de l’affinité particulière liant les montres Ingenieur au sport automobile.

Techniquement parlant, les maîtres horlogers et les ingénieurs des courses ont à relever le même défi :
atteindre un maximum de puissance, par exemple grâce à la récupération de l’énergie


Mécanisme sautant pour une puissance maximale

Quand les pilotes de Formule 1™ ont besoin de plus de puissance, ils pressent le bouton « boost » hybride situé sur le volant, ce qui pousse le moteur au maximum. Dans le cas de l’Ingenieur Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois, il n’y a pas de bouton «boost» pour faire avancer le disque de l’année bissextile en plus des deux disques de la date et des deux disques du mois. Il a fallu quatre ans à une équipe d’ingénieurs, de constructeurs et d’horlogers d’IWC pour maîtriser ce défi technique. Ils ont développé un mécanisme stockant l’énergie, dit mécanisme sautant. Cette construction raffinée prélève une petite quantité d’énergie chaque fois que la date change, à minuit, puis l’engrange et la libère ponctuellement à la fin du mois. Avec l’affichage digital des années bissextiles, ce sont même cinq disques d’affichage qui doivent être actionnés de manière synchronisée à la fin de l’année. Et, bien entendu, sans impact sur la régularité de marche, même si la puissance du ressort est presque épuisée ou que la fonction chronographe est activée.




Une montre dans la montre

Pour permettre de consulter rapidement et intuitivement des temps chronométrés allant d’une minute à 12 heures, on a eu recours à une innovation : la « montre dans la montre ». Comme toujours, l’aiguille centrale du chronographe indique les temps chronométrés jusqu’à 60 secondes, mais les heures et les minutes chronométrées se lisent sur un compteur situé à « 12 heures », aussi simplement que l’heure sur un cadran analogique. La fonction flyback intégrée permet de remettre à zéro l’aiguille du chronographe lors d’un chronométrage en cours et d’en relancer immédiatement un nouveau. Afin de pouvoir réaliser cette fonction pratique du chronographe, les constructeurs d’IWC ont développé le calibre de manufacture 89802 avec remontage automatique à doubles cliquets, particulièrement efficace. Le mouvement comprend 474 composants et engrange une réserve de marche pouvant aller jusqu’à 68 heures. 2013 étant l’année du sport automobile, la masse oscillante est en forme de jantes de voiture. On peut l’admirer à travers le fond transparent en verre saphir au dos de l’Ingenieur Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois. Le séduisant bracelet en caoutchouc noir incrusté de textile garantit un très grand confort et une solidité à toute épreuve.

Quand le titane rencontre l'aluminium

IWC Ingenieur Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois
 1     2     3     4     5   

IWC Ingenieur Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois

Réf. : IW379201




Chaque fois que l'affichage de la date change, le mécanisme sautant instantané d'IWC emmagasine un peu d'énergie qu'il libère à la fin du mois. À la fin de l'année, grâce aux trois totaliseurs semi-transparents, c'est tout le cadran qui se met en mouvement. Le calendrier perpétuel prend en compte les années bissextiles et ne devra être corrigé qu'en 2100.

Caractéristiques:Mouvement de chronographe mécanique
Fonction stop heure, minute et seconde
Compteurs des heures et des minutes réunis dans un seul compteur à 12 heures
Fonction Flyback
Petite seconde avec dispositif d’arrêt
Calendrier perpétuel
Grands affichages à deux chiffres pour la date et le mois
Affichage des années bissextiles
Couronne:Vissée
Fond:Transparent en verre saphir
Masse oscillante:En forme de jantes de voiture
Mouvement:Calibre 89802
Fréquence:28 800 A/h / 4 Hz
Rubis:51
Réserve de marche:68 h
Remontage :Automatique
Boîtie:Aluminure de titane, cadran noir incrusté de verr e saphir
Verre:Saphir, plat, antireflet sur les deux faces
Étanche:12 bar
Diamètre:46 mm
Hauteur:17 mm
Bracelet:Caoutchouc noir incrusté de textile
Boucle ardillon:Titane

 PUBLICITÉ
Tous les shooting
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Ferrari J50
Jaguar I-Pace
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Patek Philippe, 3 montres Hublot, 4 montres Richard Mille, 5 montres Audemars Piguet, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Tag Heuer, 9 montres Breitling, 10 montres Jaeger-LeCoultre, 11 montres IWC, 12 montres Panerai, 13 montres Vacheron Constantin, 14 montres Montblanc, 15 montres Zenith, 16 montres Baume & Mercier, 17 montres Bell & Ross, 18 montres Breguet, 19 montres A. Lange & Söhne, 20 montres Piaget, 21 montres Chopard, 22 montres Chanel, 23 montres Girard-Perregaux, 24 montres Blancpain, 25 montres Tudor, 26 montres Louis Vuitton, 27 montres Ebel, 28 montres Dior, 29 montres BRM, 30 montres Corum, 31 montres Ulysse Nardin, 32 montres Roger Dubuis, 33 montres Bulgari, 34 montres L.Leroy, 35 montres Parmigiani, 36 montres Jaquet Droz, 37 montres H. Moser & Cie, 38 montres Hermès, 39 montres JeanRichard, 40 montres Christophe Claret, 41 montres Ferdinand Berthoud, 42 montres Van Cleef & Arpels, 43 montres Porsche Design, 44 montres HYT, 45 montres Chaumet, 46 montres Yema, 47 montres Rebellion, 48 montres Bucherer, 49 montres Salon de Genève, 50 montres Franck Muller, 51 montres Eterna, 52 montres Bombardier, 53 montres Vianney Halter, 54 montres Ralf Tech, 55 montres Perrelet, 56 montres Harry Winston, 57 montres Romain Jerome, 58 montres Greubel Forsey, 59 montres MB&F, 60 montres Urwerk,