2015, année Portugaise

Portugaise Calendrier Annuel

Première du Calendrier Annuel IWC

La Cote des Montres™ le 02 janvier 2015



La nouvelle Portugaise Calendrier Annuel combine dans un seul boîtier deux créations IWC et trois prouesses techniques de Haute Horlogerie : le nouveau calendrier annuel comble le vide laissé entre le calendrier perpétuel et le simple affichage de la date. Grâce à ses deux barillets, le nouveau calibre de manufacture IWC 52850 fournit l’énergie nécessaire à cette nouvelle fonction, tout en étant encore assez puissant pour assurer une réserve de marche de sept jours.

IWC Schaffhausen ne cesse d’enrichir la famille des Portugaises de nouvelles complications magnifiques. Après la répétition minutes (1995), la réserve de marche de sept jours (2000), le calendrier perpétuel (2003), le tourbillon mystère (2004) et le tourbillon à force constante (2011), pour n’en nommer que quelques-unes, c’est le mouvement à remontage manuel de huit jours (2013) qui a dernièrement confirmé la réputation des montres Portugaise, qui font figure de précurseurs dans la branche de la Haute Horlogerie.



En 2015, année Portugaise, la manufacture horlogère inaugure avec le nouveau calendrier annuel une autre fonction supplémentaire passionnante venant compléter le calendrier perpétuel. Cette complication est animée par le nouveau calibre de manufacture IWC 52850. Ces deux innovations se combinent pour la première fois chez IWC dans la Portugaise Calendrier Annuel (réf. 5035). La montre marque ainsi le début d’un nouveau concept de mouvement de manufacture IWC, destiné à s’étendre à d’autres familles de calibres de propre fabrication dans les années à venir.

Le calendrier annuel d’IWC indique sur le cadran à « 12 heures », dans trois fenêtres semi-circulaires distinctes, le mois, la date et le jour de la semaine. Son mécanisme de commutation tient compte des longueurs de mois différentes. Toutefois, contrairement au calendrier perpétuel, le calendrier annuel ne prend pas en compte la longueur variable du mois de février ni les années bissextiles. Par conséquent, il faut le corriger une fois par an, à la main, et ce à la fin du mois de février. En développant le module du calendrier annuel, les constructeurs d’IWC ont tout mis en œuvre pour que cette correction s’effectue très simplement au moyen de la couronne. Grâce à cette élégante solution, les astucieux ingénieurs ont pu se passer de poussoirs de correction, qui auraient nui à la sobriété du design de la Portugaise Calendrier Annuel.




Le style d'une icône design

Pour un affichage de la date le plus large possible, les horlogers ont placé les trois disques d’affichage à la place des index de « 11 heures » à « 1 heure ». Pourtant, l’affichage de la date à « l’américaine » ne renvoie pas seulement à une contrainte technique ou formelle : c’est un hommage rendu à F. A. Jones, le fondateur américain d’IWC. Avec son volumineux boîtier de 44,2 millimètres, sa lunette rainurée, sa minuterie chemin de fer classique, ses fines aiguilles feuilles et ses chiffres arabes presque inchangés, la Portugaise Calendrier Annuel ressemble beaucoup au modèle original de 1939, une véritable icône design. Toutefois, la petite seconde n’est pas indiquée à « 6 heures », comme sur l’original, mais à « 9 heures ». La réserve de marche s’affiche dans le guichet placé en vis-à-vis. Avec sa réserve de marche de sept jours, le mouvement de manufacture représente une formidable avancée technologique dans l’histoire de la famille des Portugaise. L’exceptionnelle association du calendrier annuel et du calibre de manufacture doté d’une autonomie de 168 heures a rendu la dernière complication de la maison IWC encore plus séduisante aux yeux des amateurs de montres.



Un aperçu fascinant du nouveau mouvement de manufacture

La Portugaise Calendrier Annuel est proposée dans un boîtier en or rouge 18 carats (réf. IW503504) avec cadran argenté ou dans un boîtier en acier fin avec cadran argenté (réf. IW503501) ou bleu nuit (réf. IW503502). Sur le cadran bleu, la délicate finition soleil fait chatoyer de vigoureux reflets de lumière. Toutes les versions de la montre se portent avec un bracelet en alligator noir de Santoni. Le verre saphir à bord arqué fait paraître le boîtier plus fin et souligne la classique élégance de la montre. Les cornes de bracelet arrondies assurent un plus grand confort de port, y compris pour les poignets fins. Le fond transparent en verre saphir du verso permet d’admirer le beau calibre de manufacture 52850. Dans l’ensemble de la famille de calibres 52000, les masses oscillantes sont plus fines, les ponts plus ouverts et dotés d’un médaillon « Probus Scafusia » en or massif. Cela permet de voir encore davantage de détails du mouvement et de ses deux barillets. Le remontage Pellaton, rendu encore plus performant grâce à ses composants en céramique noire et blanche presque inusables, est, quant à lui, facilement reconnaissable.


Cinq ans de travail de développement

En tout, les constructeurs d’IWC auront eu besoin de près de cinq années pour développer le calendrier annuel. Contrairement au calendrier perpétuel, cette fonction ne pouvait s’appuyer sur aucune expérience interne. Le nouveau calibre de manufacture 52850 correspond parfaitement au calendrier annuel : grâce à la puissance de ses deux barillets, il assure le couple maximum requis pour entraîner les trois disques d’affichage. Les barillets fournissent également assez d’énergie pour assurer une réserve de marche d’une semaine après remontage complet.



Pour les amateurs de technique, voici comment fonctionne le calendrier annuel. La roue des heures met en mouvement la roue d’entraînement de la date, qui comporte deux doigts de commande différents. L’un des doigts de commande se charge d’afficher la date et le mois, tandis que l’autre sert à indiquer le jour de la semaine. Tous les jours, vers minuit, le doigt de commande supérieur fait avancer la date. L’affichage du mois et la roue de programme, qui commande les différentes longueurs de mois, sont pilotés par deux chevilles situées dans le disque de la date. La première cheville du disque fait tourner la roue de programme d’une division. Un doigt palpeur placé sur le cliquet de la date identifie les mois qui durent trente jours au moyen d’une encoche plus profonde dans la roue de programme, qui met ainsi à disposition une course plus longue. Le jour suivant a lieu le double changement de la date grâce au cliquet de la date. La deuxième cheville dans le disque de la date sert à régler le nouveau mois.

Les cinq années de travail de développement qu’a nécessitées le calendrier annuel ont été récompensées. Avec la Portugaise Calendrier Annuel, IWC Schaffhausen a de nouveau démontré sa force d’innovation et ses compétences manufacturières, élargissant le répertoire des complications IWC d’une fonction supplémentaire aussi charmante qu’utile.

IWC Portugaise Calendrier Annuel
 1     2     3     4     5   

IWC Portugaise Calendrier Annuel

Réf. : IW503501 · IW503502 · IW503504


Caractéristiques :Mouvement de montre mécanique
Remontage automatique Pellaton
Affichage de la réserve de marche
Calendrier annuel avec affichage de la date, du jour de la semaine et du mois
Petite seconde avec dispositif d’arrêt à 9 heures
Balancier en Glucydur®* sans raquette avec vis microréglantes sur la serge du balancier
Spiral Breguet
Fond transparent en verre saphir
Masse oscillante avec médaillon en or 18 carats
Mouvement :Calibre de manufacture 52850
Fréquence :28 800 A/h / 4 Hz
Rubis :36
Réserve de marche :7 jours (168 h)
Remontage :Automatique
Boîtier
Réf. IW503501:Boîtier en acier fin, cadran argenté, bracelet en alligator noir, boucle déployante en acier fin
Réf. IW503502:Boîtier en acier fin, cadran bleu nuit, bracelet en alligator noir, boucle déployante en acier fin
Réf. IW503504:Boîtier en or rouge 18 carats, cadran argenté, bracelet en alligator noir, boucle déployante en or rouge 18 carats
Verre :Saphir, bord arqué, antireflet sur les deux faces
Étanchéité :3 bar
Diamètre :44,2 mm
Hauteur :15,3 mm

* IWC Schaffhausen n’est pas propriétaire de la marque Glucydur®.

 PUBLICITÉ
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Mercedes Maybach G650 Landaulet
Ferrari 812 Superfast
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Patek Philippe, 3 montres Hublot, 4 montres Audemars Piguet, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Breitling, 9 montres Cartier, 10 montres Tag Heuer, 11 montres IWC, 12 montres Vacheron Constantin, 13 montres Panerai, 14 montres Montblanc, 15 montres Zenith, 16 montres Breguet, 17 montres Baume & Mercier, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Bell & Ross, 20 montres Chopard, 21 montres Piaget, 22 montres Blancpain, 23 montres Girard-Perregaux, 24 montres Eterna, 25 montres Chanel, 26 montres Roger Dubuis, 27 montres Tudor, 28 montres Louis Vuitton, 29 montres BRM, 30 montres Dior, 31 montres Bulgari, 32 montres Ulysse Nardin, 33 montres Corum, 34 montres Ebel, 35 montres Jaquet Droz, 36 montres L.Leroy, 37 montres Parmigiani, 38 montres Anonimo, 39 montres Franck Muller, 40 montres Ralf Tech, 41 montres JeanRichard, 42 montres MB&F, 43 montres Vianney Halter, 44 montres Porsche Design, 45 montres Bucherer, 46 montres Perrelet, 47 montres Ange Barde, 48 montres Yema, 49 montres Hermès, 50 montres Chaumet, 51 montres Bombardier, 52 montres HYT, 53 montres Van Cleef & Arpels, 54 montres Harry Winston, 55 montres Romain Jerome, 56 montres Christophe Claret, 57 montres Vulcain, 58 montres Ressence, 59 montres Aquanautic, 60 montres H. Moser & Cie,