2015, année Portugaise

Portugaise Tourbillon Mystère Rétrograde

Pour les amateurs des délicatesses de la mécanique horlogère

La Cote des Montres™ le 21 janvier 2015



La Portugaise Tourbillon Mystère Rétrograde allie mystère, par son tourbillon volant, et logique, par l’aiguille rétrograde de la date et la puissance d’un calibre de manufacture de sept jours. En 2015, ce garde-temps exclusif se fait encore plus séduisant. La Portugaise Tourbillon Remontage Manuel continue à ravir les amateurs des délicatesses de la mécanique horlogère grâce à son tourbillon volant.

À l’occasion du 75e anniversaire de la famille des montres Portugaise, IWC Schaffhausen a doté la Portugaise Tourbillon Mystère Rétrograde (réf. 5046) de nouveaux charmes. Le nouveau verre du cadran à bord arqué accentue sa finesse et son élégance. Les cornes de bracelet ont été optimisées selon des principes ergonomiques afin de rendre le port plus agréable pour les poignets plus fins. Une autre nouveauté : le bracelet en alligator exclusif de la maison Santoni, un accessoire à la hauteur de la Portugaise Tourbillon Mystère Rétrograde. Le cadran de la version en platine est argenté, quand le modèle en or rouge est doté d’un cadran ardoise. Le fond transparent en verre saphir augmente encore le charme du verso. Ornée d’une gravure en relief « Probus Scafusia », la masse oscillante en or rouge massif, plus fine et en partie ajourée, permet d’admirer le calibre de manufacture IWC 51900.


Des jalons dans l'histoire de la manufacture IWC

En suivant le sens horaire, le cadran de la Portugaise Tourbillon Mystère Rétrograde est rythmé par trois jalons de l’histoire de la manufacture IWC : à « 12 heures », le tourbillon minutes, présenté pour la première fois en 1993 ; à « 3 heures », la réserve de marche de sept jours de la famille de calibres 50000, qui date de l’an 2000 ; et finalement, entre « 6 heures » et « 9 heures », l’affichage rétrograde de la date, créé spécialement en 2010 pour cette Portugaise.



Mis en scène sous la forme d’un « douze vivant », le tourbillon n’a pas donné à la montre que son nom : il lui confère aussi tout son mystère. Enchâssé dans un anneau réfléchissant du cadran, il capte toute l’attention. La complication est volante, c’est-à-dire qu’elle n’est montée que d’un seul côté. Cela donne l’impression que le balancier est en suspens dans le néant, sur un fond noir, tout en nous permettant de voir le tourbillon à l’œuvre. À l’origine, le tourbillon avait pour but de contrebalancer dans les montres de poche les déséquilibres dus à la gravitation terrestre, toujours présents dans un système oscillant avec balancier et spiral, qui perturbent la marche du mouvement. À cette fin, le balancier, l’ancre et la roue d’ancre sont enfermés dans une minuscule cage qui tourne sur elle-même une fois par minute. Ce minuscule chef-d’œuvre se compose de 82 pièces et pèse 0,635 gramme : c’est un véritable tour de force de Haute Horlogerie, made in Schaffhausen.


Un affichage rétrograde qui donne une autre perception du temps

La deuxième complication qui donne son nom à la montre, l’affichage rétrograde de la date, n’est pas moins importante, comme en témoigne son impressionnante présence : l’échelle de 1 à 31 en arc de cercle, évoquant la minuterie chemin de fer, occupe tout un quart du cadran. Ce mode d’affichage inhabituel n’offre pas seulement une autre perception du temps ; il se distingue aussi avantageusement du disque classique de la date par le fait que le tourbillon n’est pas caché par le disque de la date. Sans compter qu’à chaque fin de mois, le retour de la grande aiguille de la date à son point de départ est toujours un petit événement. Pour les mois plus courts ou lorsque la montre n’a pas été portée pendant un certain temps, l’affichage de la date se règle aisément et rapidement au moyen de la couronne jusqu’à ce qu’elle revienne sur le premier du mois. L’heure ne doit pas être réglée pour autant.

Sur la partie droite du cadran, l’affichage de la réserve de marche de sept jours renseigne sur l’énergie dont dispose encore le calibre de manufacture 51900.

IWC Portugaise Tourbillon Mystère Rétrograde
 1     2     3     4     5   

IWC Portugaise Tourbillon Mystère Rétrograde

Réf. : IW504601 · IW504602


Caractéristiques :Mouvement de montre mécanique
Mouvement :Calibre de manufacture 51900
Fréquence :19 800 A/h / 2,75 Hz
Rubis :44
Réserve de marche :7 jours (168 h)
Remontage :Automatique
Poids du tourbillon :0,635 g
Boîtier
Réf. IW504601: Boîtier en platine
Cadran argenté
Bracelet en alligator noir de Santoni
Boucle déployante en platine
Réf. IW504602:Boîtier en or rouge 18 carats
Cadran ardoise
Bracelet en alligator brun foncé de Santoni
Boucle déployante en or rouge 18 carats
Verre :Saphir, bord arqué, antireflet sur les deux faces
Étanchéité :3 bar
Diamètre :44,2 mm
Hauteur :15,3 mm

* IWC Schaffhausen n’est pas propriétaire de la marque Glucydur®.

 PUBLICITÉ
Tous les shooting
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Ferrari J50
Jaguar I-Pace
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Patek Philippe, 4 montres Richard Mille, 5 montres Audemars Piguet, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres IWC, 9 montres Vacheron Constantin, 10 montres Jaeger-LeCoultre, 11 montres Tag Heuer, 12 montres Breitling, 13 montres Panerai, 14 montres Zenith, 15 montres Montblanc, 16 montres Baume & Mercier, 17 montres Breguet, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Piaget, 20 montres Bell & Ross, 21 montres Chopard, 22 montres Girard-Perregaux, 23 montres Chanel, 24 montres Blancpain, 25 montres Tudor, 26 montres Louis Vuitton, 27 montres Roger Dubuis, 28 montres Corum, 29 montres BRM, 30 montres Ebel, 31 montres Dior, 32 montres Bulgari, 33 montres L.Leroy, 34 montres Parmigiani, 35 montres JeanRichard, 36 montres Ferdinand Berthoud, 37 montres H. Moser & Cie, 38 montres Hermès, 39 montres Franck Muller, 40 montres Perrelet, 41 montres Jaquet Droz, 42 montres Urwerk, 43 montres Ulysse Nardin, 44 montres Van Cleef & Arpels, 45 montres Salon de Genève, 46 montres MB&F, 47 montres Porsche Design, 48 montres Ralf Tech, 49 montres HYT, 50 montres Christophe Claret, 51 montres Chaumet, 52 montres Greubel Forsey, 53 montres Bucherer, 54 montres Vianney Halter, 55 montres Frédérique Constant, 56 montres Vulcain, 57 montres Rebellion, 58 montres Anonimo, 59 montres Ange Barde, 60 montres Dubail,