Nouveautés SIHH 2012

Depuis son lancement en 2006, la Spitfire Chronographe d’IWC Schaffhausen connaît un succès croissant. Elle est aujourd’hui dotée d’un cadran ardoise qui lui confère un look élégant et du calibre de manufacture 89365 hautement performant.

Spitfire Chronographe

Prendre de l’altitude tout en gardant les pieds sur terre

La Cote des Montres™ le 01 mars 2012



Dans les années 1930, au moment même de la construction des Spitfire, la Royal Air Force était une véritable institution sociale, voire même un club de jeunes gens de bonne famille, élégamment vêtus, qui faisaient la meilleure impression lors des cérémonies et manifestations.



Élégance classique et développements technologiques caractérisent également les nouveaux modèles Spitfire Chronographe de la famille des Montres d’Aviateur. IWC lance ainsi pour la première fois une Spitfire Chronographe dans un boîtier en or rouge 18 carats. Les références 387802 et 387804 se présentent en acier fin. Les surfaces du boîtier sont longuement travaillées à la main pour leur donner le brillant ou le satiné qui confère un caractère d’exception à ce modèle. La finition soleil du cadran ardoise donne l’illusion que la lumière tournoie lorsque l’on fait pivoter la montre. La gravure sur le fond illustrant un Spitfire tire elle aussi tout son charme du contraste entre les surfaces différemment travaillées. Par la couleur foncée du cadran et par l’affichage de la date en forme d’altimètre, la Spitfire affiche de manière encore plus marquée le look façon instruments de bord classique des Montres d’Aviateur. Les boîtiers étanches 6 bar des chronographes affichent un diamètre de 43 millimètres, soit 1 millimètre de plus que la génération précédente, ce qui améliore encore la lisibilité.




Inspirées par l’ère des pionniers de l’aviation

La Spitfire Chronographe est dotée du mouvement de manufacture 89365 développé par IWC, une autre innovation de la manufacture. Ce mouvement permet d’accroître la réserve de marche de 44 à 68 heures après remontage complet. Il est également doté d’une fonction flyback, un dispositif qui permet de lancer un nouveau chronométrage sans devoir arrêter et «effacer» un chronométrage en cours. Cette fonction trouve elle aussi son origine dans l’aéronautique lorsque les pilotes devaient réaliser des rayons de courbure déterminés au sein d’un certain laps de temps. Les aiguilles s’inspirent des pales d’hélices et sont recouvertes d’un enduit luminescent. Le guichet à « 12 heures » indique les minutes chronométrées alors que l’aiguille centrale affiche les secondes. La seconde permanente rouge dans le compteur à « 6 heures » sert au contrôle des fonctions. Le verre saphir antireflet sur les deux faces est protégé contre les dépressurisations.



Le modèle en or rouge se porte avec un bracelet en cuir brun doté d’une boucle ardillon classique. Le modèle en acier fin est disponible avec le nouveau bracelet en acier fin avec un fermoir doté d’un mécanisme de précision qui permet d’adapter facilement la longueur. Le design de la boucle ardillon et de la boucle déployante est légèrement plus marqué pour mieux correspondre visuellement au diamètre du boîtier.

Avec une Spitfire Chronographe d’IWC au poignet, les gentlemen modernes font assurément partie des hommes les plus élégants du monde, pour le plus grand plaisir sans nul doute des as de l’aviation britannique des années 1930.

IWC Spitfire Chronographe
 1     2     3     4     5   

IWC Spitfire Chronographe

Réf .: IW387802 / IW387803 / IW387804


Caractéristiques :Mouvement de chronographe mécanique,
remontage automatique,
affichage de la date,
fonction stop minute et seconde,
fonction flyback,
petite seconde avec dispositif d’arrêt,
couronne vissée,
verre saphir avec fixation assurée en cas de dépressurisation
Mouvement :Calibre 89365
Fréquence :28 800 A/h / 4 Hz
Rubis :35
Réserve de marche :68 h
Remontage :automatique
Montre
  • Boîtier en or rouge 18 carats, cadran ardoise, bracelet en alligator brun, boucle ardillon en or rouge 18 carats
  • Boîtier en acier fin, cadran ardoise, bracelet en alligator brun, boucle déployante en acier fin
  • Boîtier en acier fin, cadran ardoise, bracelet en acier fin, boucle déployante en acier fin avec mécanisme de précision
Verre :saphir bombé, antireflet sur les deux faces
Étanche :6 bar
Diamètre :43 mm
Hauteur :15,5 mm

Collection Spitfire

Dans le cadre de l’année 2012 dédiée aux Montres d’Aviateur, IWC Schaffhausen propose des nouveautés dans la collection Spitfire toujours très recherchée. Qu’il s’agisse du design, de l’usinage, du choix des matériaux ou de la technique horlogère bien sûr, les nouveaux modèles Spitfire décollent à pleine puissance. L’innovation la plus spectaculaire est l’affichage de la date du calendrier perpétuel sous forme digitale, un design inspiré d’instruments de bord tel que l’altimètre.

La nouvelle collection Spitfire

Décollage vertical avec commande IWC

Sud de l’Angleterre, 5 mars 1936. Le premier prototype Spitfire effectue son vol inaugural. Le ministère de l’aéronautique est enthousiaste : « A true aeronautical thoroughbred », le nouvel avion est un pur-sang des airs. Au même moment, dans la ville suisse de Schaffhausen à quelque 800 kilomètres à vol d’oiseau, des horlogers travaillent à la mise au point d’un prototype d’un tout autre genre, la Montre Spéciale IWC pour Aviateur. La première Montre d’Aviateur IWC est lancée cette même année.

L’avion et le garde-temps n’ont pas uniquement leur année de naissance en guise de point commun. Ces deux modèles originaux ont révolutionné leur domaine respectif avec une mécanique élaborée et un design fonctionnel. Le Spitfire, chef-d’œuvre technique et aérodynamique, devint un véritable mythe. Des 24 versions auxquelles cet avion a donné lieu au cours de sa carrière, on a construit plus de 20 000 exemplaires, un nombre jusqu’ici inégalé en Grande-Bretagne. Avec sa première Montre d’Aviateur du milieu des années 1930, IWC Schaffhausen répondait aux demandes de l’époque pour la mesure du temps en situation de vol. Le mouvement était régulé pour résister à des températures extrêmes, l’échappement étant amagnétique en raison des champs magnétiques puissants dans le cockpit. Le cadran noir aux aiguilles contrastées luminescentes marque aujourd’hui encore le design façon instruments de bord pour les montres d’aviateur classiques.


Technique innovante et design sophistiqué

En 2003, IWC Schaffhausen lança une gamme de Montres d’Aviateur qui n’empruntent pas uniquement leur nom aux avions de légende que sont les monomoteurs Spitfire, mais également leur élégance et leur technique innovante. Cette fois, les designers et les constructeurs ont soumis les montres Spitfire à un contrôle général poussé. Le résultat est spectaculaire: avec leur design modernisé, de nouvelles fonctions et de nouveaux mouvements de manufacture développés chez IWC, les machines à voyager dans le temps sont prêtes pour un décollage vertical éblouissant.

Élégance et classe sont depuis toujours les caractéristiques des Montres d’Aviateur Spitfire. Un caractère dont se prévalent les deux nouveaux modèles en acier fin et en or rouge 18 carats, également dans le choix du matériau du boîtier. Les boîtiers sont meulés, polis ou satinés à la main pour leur conférer des surfaces brillantes, satinées et structurées et créer ainsi une nouvelle dynamique résultant de l’éclat métallique, rappelant celui de l’avion légendaire. La finition soleil du cadran ardoise donne l’illusion que si l’angle d’incidence de la lumière change, la lumière reflétée par la surface polie tournoie dans le cercle lorsque l’on fait pivoter la montre.


Rencontre entre digital et analogique

La Spitfire Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois (réf. 379103) dotée du mouvement de manufacture 89800 témoigne de l’infatigable esprit de pionnier des horlogers d’IWC. Le calendrier perpétuel programmé mécaniquement jusqu’en 2100 constitue à lui seul une prouesse horlogère. Quant à l’affichage digital de la date du jour et du mois, il n’attire pas seulement le regard avec ses chiffres surdimensionnés, mais il représente lui aussi un chef-d’œuvre de Haute Horlogerie de la manufacture IWC. Non sans raison: il nécessite une «centrale d’énergie» à la mécanique compliquée pour assurer, à la fin du mois, l’entraînement synchronisé de jusqu’à quatre disques d’affichage et, à la fin de l’année, de cinq disques afin de faire avancer l’affichage des années bissextiles. Et sans que cela n’ait, comme il se doit, la plus petite répercussion sur la précision de marche, également lorsque le ressort du mouvement est presque au bout ou lorsque le chronographe fonctionne simultanément.


Quatre ans de développement

Une équipe IWC composée d’horlogers et de constructeurs a travaillé pendant quatre ans pour maîtriser ce défi technique. Les spécialistes ont développé un accumulateur d’énergie appelé mécanisme sautant qui prélève un peu d’énergie chaque fois que l’aiguille dépasse minuit, la garde en réserve et la libère juste au moment où les disques de la date et du mois à la fin du mois ainsi que le disque de l’année bissextile à la fin de l’année sont avancés. Une expérience digitale à admirer sur le cadran de la Spitfire Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois à chaque début de mois et dans la nuit de la Saint-Sylvestre. Il va sans dire que le calendrier de cette mécanique raffinée, programmé jusqu’au 1er mars 2100, tient compte du 29 février de chaque année bissextile.


L’affichage digital de la date s’inscrit
dans les grandes innovations d’IWC

Le calendrier perpétuel avec grand affichage digital de la date et du mois s’inscrit dans la série des innovations techniques qui marquent l’histoire d’IWC Schaffhausen, tout comme le système Pallweber, la protection contre les champs magnétiques, le remontage Pellaton, la réserve de marche de sept jours ou l’introduction du titane et de la céramique dans l’horlogerie. En 1885 déjà, la manufacture de Schaffhausen mettait au point le système Pallweber pour les premières montres dotées d’un affichage digital des heures et des minutes. Après l’âge d’or des montres à quartz, de nombreuses personnes préfèrent à nouveau l’affichage analogique de l’heure. Pour la date, l’affichage sous forme de chiffres s’est imposé. Il est très clair, offre une lisibilité optimale et témoigne d’une certaine modestie de la part de la Spitfire Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois : qui soupçonnerait la présence d’un calendrier perpétuel mécanique sous les grands chiffres du cadran ?

L’affichage analogique des temps chronométrés entre 1 minute et 12 heures fait également partie des innovations les plus remarquables d’IWC. Ils sont regroupés dans un guichet et se lisent comme s’il s’agissait d’une heure normale. La masse oscillante sous forme d’une élégante silhouette de Spitfire, que l’on peut admirer à travers le fond en verre saphir, représente également une première dans cette gamme de montres.


Mouvement de manufacture IWC pour chronographes

La Spitfire Chronographe en or rouge (réf. 387803) et en acier fin (réf. 387802, 387804) est dotée du calibre de chronographe de manufacture 89365. Il permet d’accroître la durée de marche de la montre à 68 heures et dispose également, en plus de la fonction stop minute et seconde, d’une fonction flyback intégrée. Les designers d’IWC se sont inspirés du design façon instruments de bord pour la fenêtre de la date. La disposition verticale des chiffres fait référence à la forme d’un altimètre. La date actuelle est signalée par un repère triangulaire rouge vif, élément qui est devenu entretemps emblématique du design des Montres d’Aviateur IWC inspiré par les éléments rouges des tableaux de bord des avions.

Le bracelet métallique pour la référence 387804 est doté d’un nouveau mécanisme de fermeture de précision. Il permet d’adapter aisément, rapidement et précisément la longueur du bracelet au poignet. Il suffit d’appuyer sur le poussoir avec le logo IWC dans la boucle déployante pour augmenter la longueur du bracelet jusqu’à six millimètres en 6 étapes et, pour la diminuer, de le comprimer à la longueur souhaitée. Le design de toutes les boucles ardillon et boucles déployantes est maintenant un peu plus marqué pour mieux correspondre visuellement au boîtier imposant de la montre.

 PUBLICITÉ
  • Van Cleef & Arpels Montre sautoir Cerf-Volant
  • CHANEL CODE COCO
  • Corum Heritage Sublissima
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Piaget Altiplano - 60 ans et toujours jeune
  • Promesse « Les Exceptionnelles » by Baume & Mercier
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Panthère de Cartier par Sofia Coppola
  • Panthère de Cartier
  • Cartier Panthère Royale
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • F. P. Journe
  • Louis Vuitton
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Vacheron Constantin
  • Bell & Ross
  • Vacheron Constantin
  • Louis Vuitton
  • Tag Heuer
  • Anonimo
  • Bell & Ross
  • Ulysse Nardin
  • Bulgari
  • Anonimo
  • Roger Dubuis
  • IWC
  • Hublot
  • Breitling
  • A. Lange & Söhne
  • Ralf Tech
  • Zenith
  • HYT
  • Hublot
  • Corum
  • Panerai
  • Breitling
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Corum
  • Vacheron Constantin
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Zenith
  • Panerai
  • Cartier
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Breitling
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Rolex
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Richard Mille, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres Tag Heuer, 10 montres Vacheron Constantin, 11 montres IWC, 12 montres Breitling, 13 montres Zenith, 14 montres Panerai, 15 montres Baume & Mercier, 16 montres A. Lange & Söhne, 17 montres Breguet, 18 montres Montblanc, 19 montres Girard-Perregaux, 20 montres Bell & Ross, 21 montres Chopard, 22 montres Blancpain, 23 montres Chanel, 24 montres Piaget, 25 montres Tudor, 26 montres Corum, 27 montres Roger Dubuis, 28 montres Louis Vuitton, 29 montres Dior, 30 montres BRM, 31 montres L.Leroy, 32 montres Ebel, 33 montres Bulgari, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres F. P. Journe, 36 montres Jaquet Droz, 37 montres Hermès, 38 montres Perrelet, 39 montres Porsche Design, 40 montres JeanRichard, 41 montres Anonimo, 42 montres Yema, 43 montres Franck Muller, 44 montres Parmigiani, 45 montres Christophe Claret, 46 montres Urwerk, 47 montres Ralf Tech, 48 montres MB&F, 49 montres Oris, 50 montres Greubel Forsey, 51 montres Graham-London, 52 montres Harry Winston, 53 montres Bucherer, 54 montres Bombardier, 55 montres S.T. Dupont, 56 montres Ange Barde, 57 montres H. Moser & Cie, 58 montres Romain Jerome, 59 montres Chaumet, 60 montres HYT,