SIHH 2015

Duomètre Sphérotourbillon Moon

De la terre à la lune, la Duomètre Sphérotourbillon Moon signe l’équilibre entre harmonie esthétique et précision

La Cote des Montres™ le 19 janvier 2015



Qu’il s’agisse des effets de la gravité de la terre, du décalage que rencontre la phase de lune, ou encore de l’impact sur la précision de la montre quand une complication est activée, la Duomètre Sphérotourbillon Moon de Jaeger- LeCoultre a su inventer ses propres réponses.

La Duomètre Sphérotourbillon Moon a élu le registre des complications calendaires pour déployer sa force de caractère. Dotée d’une phase de lune dont la fiabilité est le fruit d’un travail de longue haleine, elle concentre la sagesse séculaire de l’astronomie traditionnelle et le pouvoir d’invention de Jaeger-LeCoultre.




Une phase de lune qui laisse rêveur

Une phase de lune classique présente un jour de décalage tous les deux ans et demi. Pour un Quantième Perpétuel Jaeger-LeCoultre, la déviation est d’un jour tous les 122 ans. La Duomètre Sphérotourbillon Moon est d’une autre galaxie. Quand sa phase de lune est correctement réglée, elle est conçue pour rester précise pendant 3887 ans ! C’est là, dans ce sentiment d’éternité ou presque, que réside la profondeur et la beauté de la Haute Horlogerie.



Faire évoluer les limites, rêver plus grand parfois, se double toujours pour la Grande Maison du postulat selon lequel la montre ne doit être altérée ni par la culture horlogère, ni par les prouesses techniques. Ainsi la Duomètre Sphérotourbillon est-elle destinée à être portée avec plaisir. Son diamètre de 42 millimètres, son épaisseur de 14.3 millimètres lui confèrent un confort certain... Et suggèrent tout le talent prodigué pour loger au sein d’un espace restreint un mécanisme qui déploie une telle maîtrise de la précision.




Analogies entre les axes, invitation à la passion de l’astronomie

Les férus d’astronomie se passionnent pour l’axe de la Terre. Chaque planète tourne ainsi autour d’un axe qui n’est jamais perpendiculaire au plan orbital. L’angle que forme l’axe de la Terre est d’environ 23°. Ce phénomène d’inclinaison naturelle explique la succession des saisons. C’est donc à cette posture que nous devons les alternances climatiques qui nous ravissent... ou pas. Ce penchant est partagé par l’axe de rotation supplémentaire qui fait toute la magie du Sphérotourbillon. En plus d’effectuer une révolution autour de l’axe de sa cage en titane, le Sphérotourbillon tourne également autour d’un deuxième axe, incliné lui de 20°. Un clin d’œil à l’inclinaison de la Terre, qui se poursuit selon une ligne imaginaire jusqu’à Ursae Minoris, l’étoile polaire.




Codes esthétiques forts... et exceptions à la règle

La collection Duomètre a ceci de captivant que la performance technique ne l’emporte pas sur l’esthétique. Eloquente du point de vue horloger, elle possède cette élégance où l’on sent toute la force de la création.



L’une des forces du design de la Duomètre Sphérotourbillon Moon, retravaillé pour encore plus de lisibilité, réside dans la symétrie du ballet des fonctions affichées sur le cadran grené. Un œil averti n’aura pas manqué de le remarquer, la phase de lune occupe une position à 3 heures, alors que chez Jaeger-LeCoultre sa place se situe plus souvent à 6 heures.

Hommage à l’astronomie, ce disque est réalisé en lapis lazuli, une roche qui semble tout droit issue de la voute céleste. Il accueille des étoiles poudrées qui font écho à la lune, aux aiguilles et aux index, dans une ambiance bicolore qui elle aussi déroge aux codes traditionnels de la Grande Maison.



Théâtral, un escalier en maillechort non traité à la finition satinée compose une véritable scène pour les mouvements de rotation du Sphérotourbillon. Une ouverture sur le flanc du boîtier offre un autre angle de vision, plus intimiste. Comme un invité qui serait aux premières loges de ce spectacle mécanique, celui qui porte la montre noue ainsi une relation privilégiée avec sa Duomètre Sphérotourbillon Moon.




Un tourbillon ajustable avec exactitude

Grâce à l’utilisation du concept Dual-Wing®, le poussoir placé à 2 h permet de ramener à zéro la petite seconde située à 6 heures selon le principe du Flyback. La particularité de ce retour en vol est qu’il n’arrête pas le fonctionnement de l’organe réglant. Dans une construction classique, lorsque



l’on tire sur la couronne, la petite seconde se fige et le balancier spiral s’arrête. Dans la configuration de la Duomètre Sphérotourbillon, la petite seconde se positionne à zéro et reprend immédiatement sa course, le balancier ne s’arrêtant pas. On ne perd pas de temps entre l’arrêt et la reprise du va et vient de l’organe réglant. La montre reste précise, même lors du réglage de l’heure à la seconde près. En matière de précision, la Duomètre Sphérotourbillon Moon est sur tous les fronts.




Genèse du concept Dual-Wing®

Avant et après. C’est ainsi que l’on pourrait caractériser l’effet produit par le concept Dual-Wing® lorsque Jaeger-LeCoultre le dévoila.

Hier encore, exiger d’un calibre traditionnel la mission d’assurer une complication additionnelle en plus de l’indication de l’heure, faisait courir un risque quant à la précision de fonctionnement du mouvement. Une telle équation, insoluble de prime abord au regard des lois de la physique et les limites de la micro-mécanique, ne manquait pas de piquant pour les équipes de Jaeger-LeCoultre. Au cœur de la Vallée de Joux, le tempérament des horlogers de la Grande Maison est rigoureux.. Plutôt que de chercher à améliorer l’existant, les équipes de la Manufacture prennent le parti de tout reprendre à zéro. De la page blanche naît alors un concept à l’architecture bicéphale qui trace une voie inédite pour concilier fonctionnement harmonieux de la montre, complications, et précision.




Duomètre, pour des fonctions sans compromis de précision

L’épilogue de mois de réflexion porte un nom : Dual-Wing®. Soit deux mécanismes distincts et autonomes réunis dans un même boîtier, l’un dédié à la précision et l’autre aux fonctions, tous deux étant reliés à un seul organe réglant ce qui assure à la montre un fonctionnement d’une très grande précision.

Sous le nom de Duomètre à Chronographe, cette invention décisive donne naissance au premier chronographe conservant la même précision en mode fonction ou arrêt du chrono.

Jaeger-LeCoultre Duomètre Sphérotourbillon Moon
 1     2     3     4     5   

Jaeger-leCoultre Duomètre Sphérotourbillon Moon

Fiche technique




Mouvement :Calibre Jaeger-LeCoultre 389
Mécanique à remontage manuel, fabriqué, assemblé et décoré à la main, ponts et platine en maillechort
Barillets :2
Réserve de marche :45 heures
Pièces :476
Rubis :56
Hauteur :10.45 mm
Diamètre :33.70 mm
Sphérotourbillon:105 composants
Cage de tourbillon:titane grade 5
Vitesse de rotation totale:30 secondes pour une révolution complète
2 mouvements combinés:Vitesse de rotation de l’axe de cage : 15 secondes pour une révolution complète
Vitesse de rotation de la cage : 30 secondes pour une révolution complète
Inclinaison de la cage:20°
Diamètre de la cage:11.50 mm
Masse de la cage:0.518 gramme
Balancier :En or 14 carats avec masselottes de réglage excentriques en or 14 carats, inertie = 12.5 mg.cm², 21'600 alternances par heure
Spiral :Cylindrique
Fonctions :Heure locale, minute et petite seconde avec retour en vol
2 Réserves de marche : une pour l’organe réglant et l’autre pour les fonctions
Indication des phases de lune avec un jour de déviation tous les 3,887 ans
Heure de référence sur 24 heures
Sphérotourbillon
Boîtier: Platine
Diamètre:42 mm
Hauteur:14.3 mm
Finition :Polie et satinée
Ouverture :Sur le côté de la boite laissant apparaître le Sphérotourbillon
Verres :Saphir bombés
Étanchéité:3 bar
Cadran :Grené argenté • Appliques 4N
Aiguilles :Heures-minutes : type “feuille”
Petite seconde : bâton avec contrepoids en forme de poire, acier bleui
Couronnes :Une couronne pour le remontage de la montre, la mise à l’heure et le réglage de la phase de lune
Un poussoir à 2h pour actionner le mécanisme de retour en vol de la petite seconde
Bracelet :Alligator cousu main
Boucle :À ardillon haut de gamme en platine
Référence :Q608 65 20, série limitée à 75 exemplaires

 PUBLICITÉ
  • Porsche Design
  • Ulysse Nardin
  • Bulgari
  • Corum
  • Corum
  • Corum
  • Anonimo
  • Montblanc
  • Breitling
  • Vacheron Constantin
  • Vacheron Constantin
  • Blancpain
  • Hublot
  • Zenith
  • Girard-Perregaux
  • Jacob & Co.
  • Patek Philippe
  • Bulgari
  • Chanel
  • Hublot
  • Rolex
  • Chanel
  • Chopard
  • Breguet
  • Tudor
  • Zenith
  • Hublot
  • Tag Heuer
  • Rolex
  • Ulysse Nardin
  • Zenith
  • Zenith
  • Bucherer
  • Montblanc
  • Rolex
  • Tag Heuer
  • Bucherer
  • Rolex
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Montblanc
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Ralf Tech
  • Salon de Genève
  • H. Moser & Cie
  • Breitling
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Piaget
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Tag Heuer
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • JeanRichard lance le compte à rebours rugbistique
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Richard Mille, 4 montres Hublot, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres IWC, 10 montres Breitling, 11 montres Tag Heuer, 12 montres Panerai, 13 montres Vacheron Constantin, 14 montres Zenith, 15 montres Baume & Mercier, 16 montres Breguet, 17 montres Montblanc, 18 montres Bell & Ross, 19 montres Blancpain, 20 montres Chopard, 21 montres Piaget, 22 montres Girard-Perregaux, 23 montres Chanel, 24 montres A. Lange & Söhne, 25 montres Tudor, 26 montres Corum, 27 montres Louis Vuitton, 28 montres Roger Dubuis, 29 montres Dior, 30 montres BRM, 31 montres Ebel, 32 montres Bulgari, 33 montres Porsche Design, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres L.Leroy, 36 montres Parmigiani, 37 montres Jaquet Droz, 38 montres JeanRichard, 39 montres Bucherer, 40 montres Perrelet, 41 montres Franck Muller, 42 montres Yema, 43 montres MB&F, 44 montres Chaumet, 45 montres Graham-London, 46 montres Anonimo, 47 montres Hermès, 48 montres Jacob & Co., 49 montres Wyler Genève, 50 montres Greubel Forsey, 51 montres HYT, 52 montres Christophe Claret, 53 montres Harry Winston, 54 montres Van Cleef & Arpels, 55 montres Eterna, 56 montres Urwerk, 57 montres Alpina, 58 montres Hautlence, 59 montres Ressence, 60 montres Ralf Tech,