Nouveauté mars 2009

Horological Machine No1 – Black et RS

« The Final Editions »

La Cote des Montres™ le 09 mars 2009

La montre MB&F HM1-Black Horological Machine No1 – Black en or gris

En 2006, MB&F a présenté la Horological Machine No1 (HM1): une montre-bracelet hors normes qui a simultanément imposé MB&F et surpris le monde par la présentation d’un concept radical de garde-temps conçus comme des sculptures cinétiques en trois dimensions. Pour marquer dignement la fin de ce modèle emblématique, MB&F a réalisé deux étonnantes variations finales, chacune dans une édition strictement limitée de dix pièces : la HM1-Black et la HM1-RS.

Détail de la montre MB&F HM1-Black Horological Machine No1 – Black

La HM1-Black offre des contrastes d’un raffinement absolu avec son boîtier en or gris enveloppé d’un voile au noir intense. Cette tonalité sombre, qui attire immanquablement les regards, compose le cadre idéal pour mettre en valeur l’éclat de lumière qui surgit du cadran. La cage de tourbillon noircie permet à l’œil de pénétrer dans les profondeurs du mouvement alors que le bleu intense des deux aiguilles et du rotor en or massif illumine d’une tache de couleur vive une superbe composition qui se décline sur deux tons.

Détail du dos de la montre MB&F HM1-Black Horological Machine No1 – Black



La HM1-RS se présente dans un habillage en or rouge afin de mettre en valeur son boîtier tridimensionnel d’inspiration architecturale amoureusement sculpté. Un étonnant cadran transparent dévoile quant à lui la partie supérieure d’un mouvement aux exceptionnelles finitions. Ce cadran exerce une véritable fascination car son apparence change selon l’angle de vue, en passant d’une transparence totale à la haute réflexion d’un miroir impénétrable, dans une incessante alternance ludique, entre bravade et dérobade.

La montre MB&F HM1-RS Horological Machine No1 – RS en or rouge


Les deux modèles HM1-Black et HM1-RS possèdent les fonctions heures et minutes sur des cadrans séparés, un tourbillon central surélevé, sept jours de réserve de marche, quatre barillets et un remontage à la fois automatique et manuel.

Détail de la montre MB&F HM1-RS Horological Machine No1 – RS

La lecture des heures et minutes s’effectue par l’intermédiaire de ponts en saphir qui surplombent des chiffres en applique découpés au laser. Un disque rotatif indique la réserve de marche de sept jours sur le cadran de droite.

Détail du dos de la montre MB&F HM1-Black Horological Machine No1 – Black

Un bracelet extra-large, agrémenté d'une boucle déployante harmonisée au matériau de la boîte, complète ce garde-temps.

Le terme d'exclusivité ne rend guère justice à une édition extrêmement limitée de 10 pièces.

HM1-Black

Edition limitée 10 pièces en or gris



MB&F HM1-Black
 1     2     3     4     5   

HM1-RS

Edition limitée 10 pièces en or rouge



MB&F HM1-RS
 1     2     3     4     5   

Horological Machine No1

Introduction :

La Horological Machine No1 est un garde-temps extrêmement sophistiqué à plusieurs titres: visuel, technique et émotionnel. Une pièce qui relève autant, sinon davantage, de l'art et de la sculpture que de la microtechnique. En concevant et en construisant sa première machine tridimensionnelle, MB&F s'est affranchi des contraintes imposées par l'horlogerie traditionnelle.

La HM1 est un garde-temps d'une originalité absolue qui affiche les heures et les minutes sur des cadrans séparés et possède un tourbillon une minute surélevé au centre, une réserve de marche de sept jours, quatre barillets et un remontage à la fois automatique et manuel. Dans une construction et un design radicalement nouveaux, elle abrite un mouvement inédit de manufacture comprenant 376 composants et 81 rubis fonctionnels.

Si l'élément technique le plus apparent du mouvement est le tourbillon une minute situé à l'intersection des deux cadrans, ce sont les quatre barillets massifs qui incarnent les pièces maîtresses du design et de la construction de la HM1. Le caractère tridimensionnel de la Horological Machine No1 s'impose d'emblée, tant par le volume même de la boîte que les multiples niveaux du cadran.

La profondeur et la complexité du cadran incitent le regard à adopter un point de vue oblique, bientôt récompensé par la découverte d'un univers qui offre bien davantage que le simple affichage de l'heure. Le bras unique du pont de tourbillon, évocation nostalgique des anciennes montres de poche Breguet, permet en effet aux yeux de l'observateur de pénétrer sans obstacle jusqu'au coeur même du mouvement.


Inspiration et réalisation :

La Horological Machine No1 n'aurait pu voir le jour sans le designer Eric Giroud qui a consacré des centaines d'heures à transposer les esquisses de Maximilian Büsser en projections 3D, ni sans le concepteur de mouvements Laurent Besse et l'horloger indépendant membre de l'AHCI Peter Speake-Marin qui ont uni leurs forces pour transformer les dessins d'un concept radical en une réalité micromécanique. L'expérience technique de Besse et les racines horlogères classiques de Speake-Marin se sont conjuguées pour conférer à un mouvement qui semble venu du futur une qualité et des finitions qui s'inscrivent dans la plus noble tradition de la haute horlogerie.


Innovations techniques :

L'utilisation de quatre barillets massifs en parallèle - deux de chaque côté du mouvement - a permis à MB&F de réduire le couple de chaque ressort pour améliorer ainsi l'isochronisme, réduire l'usure et prolonger la durée de vie du mouvement tout en offrant une impressionnante réserve de marche de sept jours.

Cependant, les barillets ne sont pas les seuls éléments à devoir communiquer à travers cette étroite séparation: les heures sur la gauche doivent être synchronisées avec les minutes sur la droite, pour la mesure précise du temps comme pour le réglage de l'heure. Cette particularité de construction a requis le développement d'une roue surdimensionnée placée en position centrale sous le cadran. Extrêmement plate et polie miroir, cette roue est ingénieusement maintenue en suspension entre deux couches de rubis ajustés avec précision.

Un tourbillon une minute au centre représente déjà en soi un mécanisme complexe dans sa position habituelle, c'est-à-dire inséré dans le mouvement pour être à fleur avec le cadran. Cependant, comme les Horological Machines sont des structures tridimensionnelles, le tourbillon a été surélevé afin de devenir un centre d'intérêt à part entière. En outre, l'entraînement de la cage de tourbillon depuis les deux côtés, qui assure une transmission plus régulière de la force, réduit le couple et accroît la durée de vie du mouvement, constitue une autre innovation d'importance.


Architecture :

Le caractère tridimensionnel de la Horological Machine No1 s'impose comme une évidence, tant par le volume même de la boîte que les multiples niveaux du cadran. La forme inhabituelle de la HM1, qui a dicté la construction du mouvement, s'adresse à tous les sens. Avec ses 48 éléments, la boîte de la HM1 possède une complexité et un raffinement qui font écho à la complication de son mouvement.

La boîte de la HM1 est entièrement modulaire afin de permettre à chaque composant d'être remplacé indépendamment.

Son design hors du commun semble s'insérer parfaitement dans les mondes fantasmagoriques de 20'000 Lieues sous les Mers et de 2001, l'Odyssée de l'Espace.


Indications :

En regardant le cadran, nous voyons les heures indiquées sur la gauche; le tourbillon une minute au centre; les minutes affichées sur la droite; la réserve de marche de sept jours apparaît sur une zone surélevée dans le cadran des minutes. Les deux ponts saphir n'offrent pas uniquement une vue claire et dégagée sur toutes les indications, les quatre colonnes qui les supportent abritent également d'ingénieux petits cônes qui permettent de fixer le mouvement à la boîte.

Horological Machine No1

Données techniques


Mouvement :
Tourbillon central une minute surélevé, heures et minutes séparées, réserve de marche de sept jours.
Balancier oscillant à 28'800 alternances/heure.
Remontage automatique. Rotor « astero-hache » en or 22 carats.
Quatre barillets montés en parallèle.
Nombre de rubis : 81 (tous fonctionnels).
Nombre de composants : 376 (rubis compris).


Fonctions :
Cadran de gauche : heures.
Cadran de droite : minutes et réserve de marche de sept jours.

Boîte :
Disponible en or blanc 18 carats, rose 18 carats ou en or blanc 18 carats traité en PVD noir (édition limitée à 10 pièces).
Dimensions : longueur 41 mm, largeur 64 mm, hauteur 14 mm.
Nombre de composants: 48.

Glaces saphir :
Côté cadran traité antireflet sur les deux faces. Fond traité antireflet sur une face.

Cadrans :
Disponible en argenté/ruthénium (argent), ruthénium/argenté (gris foncé) ou ouvert (HM1-RS et HM1-Black).
Ponts des heures et des minutes en verre saphir.

Bracelet et boucle :
HM1- Bracelet en alligator cousu main avec boucle déployante personnalisée en or 18 carats.

Présentation :
Sacoche en flanelle rayée et cuir spécialement créée par ETRO pour contenir l'écrin de présentation.

Le Collectif de Horological Machine No1

Maximilian Büsser - MB&F

Concept : Maximilian Büsser - MB&F
Design Produit : Eric Giroud - Eric Giroud Design Studio
Direction technique et production  : Serge Kriknoff – MB&F
Développement mouvement : Laurent Besse and Patrick Lété - Les Artisans Horlogers
Consultant mouvement et contrôle qualité : Peter Speake-Marin - The Watch Workshop
Fabrication mouvement : Claude Blanc et Hervé Schlüchter - Dimier
Finition des composants mouvement : Jacques-Adrien Rochat/C-L Rochat, Denis Garcia/C-L Rochat
Assemblage mouvement :
Stewart Lesemann,
Bruno Losa – A la Poursuite du Temps
Didier Dumas – MB&F
Boîte et boucle déployante, construction et fabrication : Philippe Marti, Dominique Mainier, Bertrand Jeunet - G&F Châtelain
Cadrans : François Bernhard et Denis Parel - Nateber
Aiguilles : Pierre Chillier, Isabelle Chillier et Guy Curioz - Fiedler
Ecrin : Isabelle Vaudaux - Vaudaux

Communication :
Graphisme : Alban Thomas et Gérald Moulière - GVA Studio
Photo produit : Maarten van der Ende
Photo collectif  : Régis Golay
Images virtuelles : David Delarue - kdg!
Site internet : Stéphane Balet et Guillaume Schmitz – Sumo Interactive
Textes : Ian Skellern
Coordination : Estelle Tonelli - MB&F

 PUBLICITÉ
  • Porsche Design
  • Ulysse Nardin
  • Bulgari
  • Corum
  • Corum
  • Corum
  • Anonimo
  • Montblanc
  • Breitling
  • Vacheron Constantin
  • Vacheron Constantin
  • Blancpain
  • Hublot
  • Zenith
  • Girard-Perregaux
  • Jacob & Co.
  • Patek Philippe
  • Bulgari
  • Chanel
  • Hublot
  • Rolex
  • Chanel
  • Chopard
  • Breguet
  • Tudor
  • Zenith
  • Hublot
  • Tag Heuer
  • Rolex
  • Ulysse Nardin
  • Richard Mille
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Bucherer
  • Montblanc
  • Rolex
  • Tag Heuer
  • Bucherer
  • Rolex
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Montblanc
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Ralf Tech
  • Salon de Genève
  • H. Moser & Cie
  • Breitling
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Piaget
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • JeanRichard lance le compte à rebours rugbistique
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Patek Philippe, 4 montres Hublot, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres Tag Heuer, 10 montres IWC, 11 montres Breitling, 12 montres Panerai, 13 montres Zenith, 14 montres Vacheron Constantin, 15 montres Baume & Mercier, 16 montres Montblanc, 17 montres Chopard, 18 montres Breguet, 19 montres Girard-Perregaux, 20 montres Piaget, 21 montres Blancpain, 22 montres Bell & Ross, 23 montres A. Lange & Söhne, 24 montres Corum, 25 montres Tudor, 26 montres Chanel, 27 montres Dior, 28 montres Louis Vuitton, 29 montres Bulgari, 30 montres BRM, 31 montres Ebel, 32 montres Roger Dubuis, 33 montres Jaquet Droz, 34 montres Porsche Design, 35 montres Parmigiani, 36 montres Ulysse Nardin, 37 montres L.Leroy, 38 montres Hermès, 39 montres Bucherer, 40 montres JeanRichard, 41 montres Franck Muller, 42 montres Yema, 43 montres MB&F, 44 montres Anonimo, 45 montres HYT, 46 montres Van Cleef & Arpels, 47 montres Perrelet, 48 montres Harry Winston, 49 montres Chaumet, 50 montres Ralf Tech, 51 montres Urwerk, 52 montres Jacob & Co., 53 montres Christophe Claret, 54 montres Graham-London, 55 montres Ange Barde, 56 montres Bovet, 57 montres Greubel Forsey, 58 montres Alpina, 59 montres Eterna, 60 montres Romain Jerome,