Nouveautés octobre 2011

Fermez les yeux… et retournons 100 ans en arrière. Et maintenant, essayez d’imaginer : si MB&F avait existé il y a un siècle, qu’aurions-nous créé ? Cette idée folle a été le point de départ de notre nouvelle Machine. Pas juste pour le frisson de voyager dans le temps – un rêve d’enfance ! – mais aussi parce que nos "Horological Machines" ont toujours puisé leurs sources dans le meilleur de l’horlogerie traditionnelle. Ceux qui connaissent bien Maximilian Büsser, savent qu’il est un admirateur inconditionnel de l’horlogerie des 18e et 19e siècles – l’Age d’Or, pendant lequel tout a quasiment été inventé. Il était temps de rendre hommage aux Grands Maîtres de l’époque. Mais à la manière MB&F. Pour ça, il nous fallait deux nouveaux "Friends" : Jean-François Mojon – un des horlogers actuels les plus innovants – et Kari Voutilainen, parmi les horlogers les plus estimés lorsqu’il s’agit d’horlogerie classique et de respect pour la tradition. Le résultat de cette combinaison explosive est plus qu’une nouvelle Machine… c’est une nouvelle ligne : aujourd’hui nous annonçons Legacy Machine N°1 ! Nous sommes partis d’une feuille blanche pour créer le mouvement de la Legacy Machine No.1 (LM1), mais il est inspiré des dessins de calibres classiques. La finition est impeccable… demandez plutôt à Kari, qui pour la première fois a accepté de graver son nom sur un mouvement autre que les siens.

LM1 Legacy Machine No.1

Fermez les yeux… et retournons 100 ans en arrière

La Cote des Montres™ le 05 octobre 2011



Sauvages, extrêmes, excessives, débridées : chacun de ces adjectifs peut à l’évidence s’appliquer aux Horological Machines futuristes de MB&F, mais traditionnelles, classiques… rondes ? Avec son imposant balancier au centre, son mouvement magnifiquement décoré, ses deux zones horaires entièrement indépendantes, un indicateur de réserve de marche vertical unique au monde et un élégant boîtier annulaire, la Legacy Machine N° 1 (LM1) est à la fois un hommage rendu aux grands noms de l’horlogerie et une authentique Horological Machine tridimensionnelle de MB&F.



L’idée de la Legacy Machine N° 1 a germé lorsque Maximilian Büsser a commencé à se demander ce qui serait arrivé s'il avait vu le jour en 1867 plutôt qu'en 1967. « Les montres-bracelets apparaissent dans les premières années du XXe siècle et j'ai envie de créer des machines tridimensionnelles pour le poignet. Mais mes sources d'inspiration - Goldorak, Star Wars, avions à réaction - n'existent pas encore. J’ai par contre les montres de poche, Jules Verne et la Tour Eiffel. A quoi va donc ressembler ma Horological Machine de 1911 ? Elle va être ronde et tridimensionnelle : la Legacy Machine N° 1 était née ».



Fidèle à la remarquable qualité des montres de poche du XIXe siècle, la LM1 se caractérise par un balancier de grand diamètre aux oscillations calmes (2,5 Hz), qui s’accompagne d’un spiral avec courbe terminale Breguet et flotte sous une double arche majestueuse. Dépourvu de toute connexion apparente avec le mouvement, l'énigmatique mécanisme de régulation se révèle entièrement au regard. Les heures et les minutes affichées sur les deux cadrans, dont la conception galbée renforce la référence visuelle à l’âge d’or de l’horlogerie (1780-1850), peuvent être réglées de manière totalement indépendante – une fonctionnalité inédite pour ce type de complication. Semblable à un sextant miniature, l’affichage vertical de la réserve de marche – une autre première mondiale – indique l’énergie résiduelle disponible tout en offrant un contrepoint visuel en trois dimensions aux gracieuses arches qui soutiennent le balancier.



Quand le regard traverse le dôme de saphir de la Legacy Machine N° 1 pour contempler la fantasmagorie micromécanique qu’il recouvre, comment ne pas songer au Capitaine Nemo découvrant la mythique cité de l’Atlantide ?

Le mouvement de manufacture de la Legacy Machine N° 1 témoigne de l’immense talent de ses créateurs. Avec son équipe de Chronode, Jean-François Mojon (couronné Meilleur horloger concepteur au Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2010) a relevé le défi de développer le calibre de la LM1 en partant d’une feuille blanche, tandis que le célèbre horloger indépendant Kari Voutilainen en réalisait le design dans le plus pur respect de la tradition et des finitions classiques. D’impeccables côtes de Genève, des chatons et des ponts en or au poli spéculaire, parfaitement biseautés selon des angles interieurs choisis (qui ne peuvent être réalisés à la machine) illustrent la subtile décoration d'un mouvement sans pareil. Le calibre de la Legacy Machine N° 1 porte fièrement le nom de ses deux auteurs et c’est le premier mouvement autre que les siens à porter le nom de Voutilainen.

Avec la Legacy Machine N° 1, MB&F a superbement réinterprété l’excellence horlogère du XIXe siècle pour créer un objet d’art contemporain en trois dimensions.




La Legacy Machine N° 1 en détail

Inspiration et réalisation : Maximilian Büsser cultive depuis toujours de profondes affinités avec les montres de poche des XVIIIe et XIXe siècles. Presque toutes les complications que nous connaissons aujourd'hui ont été imaginées durant cette période, mais aussi développées à l’aide d’un crayon et d’une feuille de papier, sans logiciels sophistiqués. Les composants étaient fabriqués avec un très haut degré de précision sur des machines sans électricité, puis finement décorés, assemblés et réglés avec une qualité que nous peinons aujourd'hui à égaler. Les dimensions de ces montres de poche, généreuses si on les compare aux montres-bracelets modernes, favorisaient la création de mouvements à l’architecture aérienne, avec des ponts et des platines aux formes magnifiques.

Alors que les Horological Machines futuristes de MB&F sont fermement ancrées dans le meilleur de l'horlogerie traditionnelle, Maximilian Büsser souhaitait rendre hommage au riche patrimoine du XIXe siècle en imaginant le type de garde-temps qu’il aurait dessiné s’il était né cent ans plus tôt, en 1867 plutôt qu’en 1967. Avec son grand balancier aux oscillations calmes, ses cadrans bombés, son pont au dessin historique et ses finitions classiques et raffinées, la Legacy Machine N° 1 donne à ce rêve une concrétisation à la fois traditionnelle et très contemporaine.

Moteur : c'est Jean-François Mojon - et son équipe de Chronode, au Locle, en Suisse - qui a développé l’ingénieux mouvement tridimensionnel de la LM1 spécialement pour MB&F, à partir d’esquisses de Maximilian Büsser et du design d’Eric Giroud. Le balancier annulaire et le spiral constituent le cœur même de toute montre mécanique car ils assurent la précision de la mesure du temps. Maximilian Büsser a toujours été fasciné par les balanciers aux oscillations longues et lentes des anciennes montres de poche - 18'000 alternances par heure comparées aux 28'800 des montres d'aujourd'hui. Il n’est donc pas surprenant qu'un tel balancier ait représenté le point de départ d'une réflexion créative fertile. Etonnante en revanche est la manière dont il a radicalement réinterprété la tradition : habituellement dissimulé à l'arrière du mouvement, le balancier a ici été déplacé, pas seulement à l'avant, mais flottant au-dessus du mouvement, et même au-dessus des cadrans.



Si la position de l’organe réglant de la Legacy Machine N° 1 peut être considérée comme avant-gardiste, le respect de la tradition s’exprime dans l’imposant diamètre (14 mm) de ce balancier doté de vis de régulation, mis au point pour MB&F, ainsi que dans le spiral muni d’une courbe terminale Breguet et d’une fixation mobile au piton.

Autre particularité du mouvement de la LM1 : le réglage totalement indépendant des deux zones horaires. La très grande majorité des mécanismes à deux zones horaires ne permettent qu’un ajustement indépendant des heures, de rares modèles ne proposant qu'un réglage à la demi-heure. La Legacy Machine N° 1, elle, autorise le réglage séparé des heures et des minutes, sur chaque cadran, selon le bon vouloir de l’utilisateur.



Première mondiale : l'indicateur de réserve de marche vertical de la LM1 est commandé par un différentiel ultraplat doté de roulements à billes en céramique qui rend possible une complication plus mince et un mécanisme plus robuste et plus résistant.

Cadran et indications : la mesure du temps des deux cadrans est contrôlée par le même organe réglant (balancier et échappement), de sorte qu’une fois ajustées, les deux indications temporelles sont parfaitement synchronisées. Les heures et les minutes des deux cadrans peuvent être réglées séparément au moyen de leur couronne respective.

Pour compléter la tridimensionnalité du balancier flottant dans l'espace, les deux cadrans blancs avec leurs aiguilles en or bleu brillant flottent eux aussi au-dessus du mouvement. Ils brillent d'un éclat translucide doux, obtenu selon la technique dite de la laque tendue, consistant à appliquer et à chauffer de multiples couches afin de s’étendre sur toute la surface.

Pour garantir la pureté esthétique des cadrans et de leurs chiffres romains traditionnels, un système sophistiqué de fixation inférieure rend superflue l’utilisation de vis toujours gênantes pour le regard. Le précieux filet qui entoure chaque cadran souligne avec élégance leur classicisme intemporel.

Raffinement des finitions et légitimité historique : le célèbre maître horloger Kari Voutilainen garantit la précision historique du style et de la décoration du mouvement de la Legacy Machine N° 1. Sur cette construction reposant sur un balancier au design aussi peu conventionnel, cette mission était loin d'être facile.

Un motif soleil délicat ornant la platine du mouvement (côté cadran) attire subtilement le regard sous certains angles sans pour autant détourner l’attention des deux cadrans blancs, du balancier flottant ou de la réserve de marche verticale. Cependant, c’est dans le style et la décoration des ponts et des planches, visibles à travers l’ouverture à l’arrière du mouvement, que Kari Voutilainen a démontré une grande fidélité historique, tant dans la courbe élégante des ponts que dans l'espace, traditionnellement grand, entre les ponts mais aussi entre les ponts et le boîtier.

Sur le fond du mouvement, des pierres de grandes dimensions, serties dans des chatons en or biseautés, offrent un contraste saisissant avec les côtes de Genève traversant des ponts aux courbes sensuelles. S’ils évoquent les grands rubis qui ornaient autrefois les mouvements de haute qualité destinés aux montres de poche, les paliers en rubis ont une utilité pratique : ils réduisent l’usure et accroissent la longévité, en abritant des pignons plus grands et une quantité d’huile plus importante.

MB&F LM1 Legacy Machine No.1
 1     2     3     4     5   

MB&F LM1 Legacy Machine No.1

Spécifications techniques




Moteur :Mouvement horloger tridimensionnel, entièrement développé pour MB&F par Chronode et réalisé par Jean-François Mojon et Kari Voutilainen
Remontage: manuel avec barillet simple
Réserve de marche:45 heures
Balancier:diamètre 14 mm, créé spécialement, avec les quatre vis de réglage traditionnelles, flottant sur le mouvement et les cadrans
Spiral:avec courbe terminale Breguet, dans une fixation mobile au piton selon la tradition
Fréquence du balancier:18'000 a/h, 2,5 Hz
Nombre de composants:279
Nombre de rubis:23
Chatons:en or avec moulures polies
Décoration :minutieuse entièrement réalisée à la main dans le style du XIXe siècle, biseaux internes des angles soulignant la facture manuelle des chanfreins, côtes de Genève, gravures réalisées à la main.
Fonctions :Heures et minutes: deux zones horaires totalement indépendantes, affichées sur deux cadrans
Réserve de marche :par indicateur vertical unique au monde.
Couronne gauche :à 8h pour le réglage de l’heure sur le cadran gauche,
Couronne droite :à 4h pour le réglage de l’heure sur le cadran droit et le remontage.
Boîtier :Disponible en or rose 18 carats ou or gris 18 carats
Dimensions:diamètre de 44 mm, hauteur de 16 mm
Nombre de composants: 65
Verres :Dôme en verre saphir sur le sommet avec traitement antireflet des deux côtés; verre saphir sur le fond avec traitement antireflet d’un seul côté.
Bracelet :en alligator noir ou brun cousu à la main avec boucle ardillon en or de la même couleur que le boîtier.

« Friends » responsables de la Legacy Machine N° 1

Maximilian Büsser - Kari Voutilainen - Jean-François Mojon

Concept:Maximilian Büsser / MB&F
Design du produit:Eric Giroud / Eric Giroud Design Studio
Direction technique
et gestion de la production
:Serge Kriknoff / MB&F
Développement du mouvement:Jean-François Mojon / Chronode
Construction du mouvement
et spécifications de décoration
:Kari Voutilainen
Roues:Jean-Marc Naval / Rouages SA
Pont de balancier:Benjamin Signoud / AMECAP
Balancier:Yann Le Martret / Manufacture d’ébauches de balanciers
Planches et ponts:Arnaud Faivre / Tec ébauches
Gravure manuelle
du mouvement
:Eddy Jaquet
Décoration manuelle
des composants du mouvement
:Jacques-Adrien Rochat / C.-L. Rochat
Assemblage
du mouvement
:Didier Dumas, Georges Veisy, Alexandre Bonnet / MB&F
Boîtier:Bertrand Jeunet et Dominique Mainier / G&F Chatelain
Boucle:Erbas S.A.
Cadrans:François Bernhard et Denis Parel / Natéber
Aiguilles:Pierre Chillier, Isabelle Chillier et Félix Celetta / Fiedler
Bracelet:Olivier Purnot / Camille Fournet
Ecrin:Olivier Berthon
Logistique de production:David Lamy / MB&F
Communication :
MB&F:Charris Yadigaroglou, Virginie Meylan, Céline Cammalleri, Isabelle Boutantin
Design graphique:Alban Thomas et Gérald Moulière / GVA Studio
Photographie produit:Maarten van der Ende
Architecture du display:Frédéric Legendre / Lekoni
Photographie portrait:Régis Golay / Federal
Webmasters:Stéphane Balet et Guillaume Schmitz / Sumo Interactive
Textes:Ian Skellern / underthedial

Maximilian Büsser


De gauche à froiteMaximilian Büsser, Benjamin Signoud, Frédéric Legendre, Bertrand Jeunet, Dominique Mainier, Denis Parel, Alban Thomas, Guillaume Schmitz, Jean-François Mojon, Serge Kriknoff, Olivier Purnot, Didier Dumas, Stéphane Balet, Régis Golay, Eric Giroud, Jean-Marc Naval, Jacques-Adrien Rochat, Kari Voutilainen, Gérald Moulière, Isabelle Chillier, Pierre Chillier, Ian Skellern, Charris Yadigaroglou, Maarten van der Ende, Félix Celetta, Yann Le Martret, Georges Veisy, Virginie Meylan, Eddy Jaquet, David Lamy, Céline Cammalleri, Alexandre Bonnet, Isabelle Boutantin, Olivier Berthon, Martin Stettler, François Bernhard.
 PUBLICITÉ
  • TAG Heuer présente 3 nouveaux modèles femme de sa célèbre collection MONACO
  • Chopard montre Lotus Blanc
  • De nouvelles couleurs pour la collection Millenary d’Audemars Piguet
  • Van Cleef & Arpels Montre sautoir Cerf-Volant
  • CHANEL CODE COCO
  • Corum Heritage Sublissima
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Piaget Altiplano - 60 ans et toujours jeune
  • Promesse « Les Exceptionnelles » by Baume & Mercier
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Hublot
  • Vacheron Constantin
  • Ulysse Nardin
  • Audemars Piguet
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Schwarz Etienne
  • Bell & Ross
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Anonimo
  • Corum
  • Montblanc
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • F. P. Journe
  • Louis Vuitton
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Vacheron Constantin
  • Bell & Ross
  • Vacheron Constantin
  • Louis Vuitton
  • Tag Heuer
  • Anonimo
  • Tag Heuer
  • Maier
  • Zenith
  • Bucherer
  • Hublot
  • Rolex
  • Corum
  • Vacheron Constantin
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Zenith
  • Panerai
  • Cartier
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Hublot, 4 montres Richard Mille, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Vacheron Constantin, 7 montres Cartier, 8 montres Jaeger-LeCoultre, 9 montres Omega, 10 montres Breitling, 11 montres Zenith, 12 montres Tag Heuer, 13 montres Baume & Mercier, 14 montres IWC, 15 montres Panerai, 16 montres Montblanc, 17 montres A. Lange & Söhne, 18 montres Girard-Perregaux, 19 montres Tudor, 20 montres Chopard, 21 montres Bell & Ross, 22 montres Chanel, 23 montres Breguet, 24 montres Blancpain, 25 montres Louis Vuitton, 26 montres Roger Dubuis, 27 montres Corum, 28 montres Piaget, 29 montres Dior, 30 montres Ebel, 31 montres Ulysse Nardin, 32 montres BRM, 33 montres Jaquet Droz, 34 montres L.Leroy, 35 montres Bucherer, 36 montres JeanRichard, 37 montres Bulgari, 38 montres Porsche Design, 39 montres Hermès, 40 montres MB&F, 41 montres Maier, 42 montres Chaumet, 43 montres Anonimo, 44 montres Franck Muller, 45 montres Yema, 46 montres Van Cleef & Arpels, 47 montres Ange Barde, 48 montres Parmigiani, 49 montres Jacob & Co., 50 montres Perrelet, 51 montres Schwarz Etienne, 52 montres Christophe Claret, 53 montres Urwerk, 54 montres F. P. Journe, 55 montres S.T. Dupont, 56 montres Ralf Tech, 57 montres HYT, 58 montres H. Moser & Cie, 59 montres Oris, 60 montres Glashütte,