SIHH 2015

Collection Villeret Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama

Un voyage dans les territoires inexplorés du monde horloger

La Cote des Montres™ le 19 janvier 2015



L'esprit pionnier de la Manufacture Montblanc à Villeret rend hommage à l'un des plus grands explorateurs de l'histoire. Depuis 157 ans, les maîtres horlogers de Villeret pratiquent l'horlogerie traditionnelle suisse avec la même volonté d’innovation, de précision et de détermination qui animaient Vasco da Gama lors de son expédition historique.

La Manufacture Montblanc à Villeret se distingue par une production artisanale unique et ininterrompue, toujours en parfait accord avec la tradition horlogère suisse. Peu d'autres lieux abritent un artisanat aussi passionné et réalisé avec autant d'engagement que la Manufacture établie dans la vallée de St. Imier. Depuis 1858, patiemment, minutieusement, les horlogers de la vallée créent des mouvements mécaniques sophistiqués à partir de composants de leur propre fabrication, jusqu'à parvenir à la plus grande qualité et à un raffinement inégalé.



Aujourd'hui, leur voyage dans les territoires inexplorés du monde horloger se poursuit avec le Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama qui présente une combinaison inédite d’un tourbillon cylindrique et d'un triple affichage unique des fuseaux horaires. Strictement limitée à dix-huit exemplaires, le Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama est un garde-temps révolutionnaire dont les performances exceptionnelles et la beauté artisanale spectaculaire repoussent les limites de la haute horlogerie.




L'explorateur

C'est le 8 juillet 1497 que Vasco da Gama mit les voiles dans le port de Restelo à Lisbonne avec une petite flotte de quatre navires. Son navire amiral, le São Gabriel, était un nao (ou caraque) mené par un équipage de 60 hommes; il pesait 120 tonnes, mesurait 27 mètres de long pour 8,5 de large, possédait un tirant d'eau de 2,3 mètres et permettait de hisser 372 m2 de voiles. La destination de Vasco da Gama était les côtes indiennes. S'il arrivait à mener son expédition à terme, il deviendrait le premier navigateur à trouver la route de l'Inde par le sud. Aujourd'hui, nous savons que l'expédition fut un succès. Elle allait lui permettre de se passer des intermédiaires arabes, persans, turcs et vénitiens, qui rendaient très onéreuse pour les Européens l'importation de pierres précieuses ou d'épices de valeur comme le poivre. Grâce à ce premier périple et aux expéditions qui suivirent, le Portugal put asseoir sa puissance en tant que nation navigatrice et commerçante. Le succès de l'expédition de Vasco da Gama tint au courage de son commandant, à sa soif d'action, à sa capacité à prendre des risques et, surtout, à son obsession de la précision, des qualités tout aussi importantes dans la Haute Horlogerie aujourd'hui.



Le 4 novembre 1497, la flotte atteignit la baie de Sainte-Hélène, sur la côte sud-ouest de l'Afrique. Quelques jours plus tard, les trois navires portugais décrivirent un grand arc de cercle pour contourner le cap de Bonne-Espérance et accoster à Mossel Bay le 25 novembre. Le 20 mai 1498, Vasco da Gama finit par atteindre l'Inde près de Calicut, sur la côte de Malabar. Pour la première fois, des navires européens avaient voyagé jusqu'en Inde en suivant un itinéraire longeant la pointe sud de l'Afrique. La flotte de Vasco da Gama reprit la mer en direction du Portugal le 8 octobre 1498 avec dans ses cales une généreuse cargaison d'épices précieuses. Le premier navire de la flotte accosta dans son pays natal le 10 juillet 1499. Vasco da Gama débarqua quant à lui le 9 septembre à Lisbonne, où une réception gigantesque fut organisée pour célébrer son triomphe. Cette expédition fit de Vasco da Gama le premier Européen à trouver une route praticable et sûre pour rejoindre l'Inde à partir de l'Europe, et ainsi construire un pont entre l'hémisphère nord et l'hémisphère sud. Son exploit permit de relier les populations des deux hémisphères non seulement géographiquement mais également sur les plans du commerce et de la culture. En hommage à ce grand explorateur, Montblanc Villeret Tourbillon Geosphères relie également les deux hémisphères avec pour théâtre une montre-bracelet.




Montblanc Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama

Depuis de nombreuses années, Montblanc et sa Manufacture à Villeret présentent des garde-temps uniques qui témoignent des compétences exhaustives des artisans qui travaillent dans cette manufacture ancienne. Avec la création de cette pièce-maitresse de la nouvelle collection Montblanc Vasco da Gama, les concepteurs et les horlogers Montblanc ont une fois de plus prouvé leur savoir-faire immense. Aujourd'hui, ce sont cette soif de découvrir de nouveaux mondes et ce courage infaillible de Vasco da Gama qui ont inspiré Montblanc et incité les horlogers de sa Manufacture à réaliser de nouvelles prouesses, dignes de tous les superlatifs.

Le Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama va au-delà des traditionnelles montres à complication en offrant des performances horlogères sans pareil. Le boîtier de 47 mm de diamètre abrite un cadran tridimensionnel qui invite à un examen admiratif. Les 281 composants qui forment le tourbillon à remontage manuel calibre MB M68.40 animent de nombreuses fonctions dans une combinaison inédite : un triple affichage des fuseaux horaires avec l'heure locale en heures et en minutes; à 6 heures, l'affichage continu de l'heure de référence, réglable indépendamment et présenté par une rose des vents sur 12 heures en trois dimensions; et deux globes affichant les 24 fuseaux horaires du monde dans les hémisphères nord et sud, ainsi que le passage des jours et des nuits. Sur les deux demi-sphères, des gravures et des peintures miniatures en relief reproduisent les contours des continents, leurs frontières et les océans qui les séparent. L'écoulement du temps devient un spectacle extraordinaire qui se rejoue jour après jour au poignet de l'utilisateur et rappelle la route maritime à travers les deux hémisphères que suivit Vasco da Gama en 1497.

Le cadran
Le cadran en or 18K est construit en plusieurs parties et sur plusieurs niveaux. Pour les deux globes, les concepteurs de Montblanc ont fait le choix de formes rondes et d'un décor arrondi. La partie supérieure du cadran met en scène le tourbillon et son pont arqué et convexe est terminé par une finition polie. Le motif guilloché suit les mêmes principes: exécuté à la main sur les composants à gauche et à droite du mécanisme du tourbillon, il forme des vagues pour rappeler le voyage de Vasco da Gama sur les océans. La partie inférieure du cadran est l'arène des deux globes et de l'indication de l'heure de référence sur une rose des vents en trois dimensions. L’aiguille qui balaie cette rose pour indiquer les heures est en forme de Fleur-de-Lys.

Les globes
Les globes illustrent le passage du jour et de la nuit dans les hémisphères nord et sud. Minutieusement élaborés, finement détaillés, ils indiquent également les cercles de latitude et de longitude. Les deux globes fixés au mouvement restent parfaitement immobiles tandis que les deux disques servant à l'affichage 24 heures des heures du monde et du jour/nuit effectuent un tour complet en un jour. Le disque de l'hémisphère nord tourne dans le sens des aiguilles d'une montre tandis que son homologue de l'hémisphère sud évolue en sens inverse. Cet agencement permet au porteur de la montre de visualiser, tout au long de la journée, les moitiés du globe éclairées par le soleil et celles qui n'y sont pas exposées. Pour connaître l'heure dans toutes les parties du monde, le porteur de la montre n'a qu'à suivre les méridiens de longitude jusqu'aux deux disques gradués de 24 heures.

La rose des vents
À 6 heures, le cadran du Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama offre un affichage continu de l'heure de référence, réglable de manière indépendante; son design est inspiré de la gigantesque rose des vents en marbre que l'on peut admirer au pied du Padrão dos Descobrimentos, le monument érigé en hommage aux explorateurs portugais dans le quartier de Belém, à Lisbonne. Véritable sculpture miniature, la rose des vents de la montre se compose de quatre parties, chacune entièrement réalisée et décorée à la main.

Le tourbillon
Montblanc a développé le mouvement à remontage manuel calibre MB M68.40 composé de 281 composants qui garantit une réserve de marche de 48 heures. 91 composants sont dédiés au tourbillon à spiral cylindrique qui anime ce mécanisme. Le balancier oscille à la fréquence de 18’000 alternances par heure (2,5 Hz) et offre un moment d'inertie exceptionnel de 59 mgcm² grâce à son diamètre de 14,5 mm. Peu de manufactures disposent d'artisans au savoir-faire et aux compétences manuelles nécessaires pour fabriquer leurs propres balanciers et spiraux. Sans ces talentueux spécialistes, Montblanc n'aurait jamais pu développer le spiral cylindrique du Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama.

Par rapport à leurs homologues plats, les spiraux cylindriques sont considérés comme le summum des spiraux, et ne sont installés que dans les plus beaux et les plus onéreux chronomètres de marine. Sur les navires, les chronomètres étaient absolument indispensables aux navigateurs, auxquels ils fournissaient l'heure précisément sur une longue durée et permettaient ainsi de déterminer leur longitude en haute mer. Aujourd'hui encore, le spiral cylindrique est la garantie d'une précision ultime. Le spiral cylindrique est, comme le spiral conventionnel, un très fin ressort en métal flexueux. Cependant, au lieu que les spires se contractent et se détendent l’une à côté de l’autre, sur un même plan, en faisant augmenter la distance d’un centre commun aux spires, on trouve dans le spiral cylindrique des spires qui ont un diamètre de tension identique et sont superposées. En conséquence, le centre de gravité perd son excentrisme, un aspect qui a toujours été considéré comme un point faible des spiraux. Les horlogers de Montblanc devaient relever un défi de taille: miniaturiser le spiral cylindrique pour pouvoir l'installer dans le mécanisme à tourbillon d'une montre-bracelet. Le haut niveau de spécialisation de la Manufacture Montblanc à Villeret et l'expérience acquise au fil des ans ont permis à ces experts d'aller au-delà du « simple » spiral cylindrique et de l'équiper de deux courbes terminales Phillips. La courbure vers le haut de chacune des extrémités du spiral améliore considérablement la régularité de sa « respiration », et réduit d'autant l'erreur d'isochronisme. Montblanc a ainsi offert à ce chef-d'œuvre une marche extrêmement précise.

La double courbure de la spire interminable du pont de tourbillon tridimensionnel lui confère une beauté incomparable; sous ce pont, la grande cage de tourbillon effectue une rotation autour de son axe toutes les soixante secondes. Pour la Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama, le pont de tourbillon emblématique de Montblanc troque pour la première fois sa forme plane habituelle contre une forme convexe, créant une parfaite harmonie avec les deux globes du cadran. Plus de sept jours sont nécessaires à un maître horloger pour angler entièrement à la main ce pont de tourbillon unique et réaliser sa finition polie.

Le fonctionnement
Les indicateurs du Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama se règlent au moyen de la couronne, du poussoir à 8 heures et du correcteur intégré au flanc du boîtier à 4 heures. Une fois tirée, la couronne permet de régler l'heure de référence et d'ajuster simultanément l'affichage des heures du monde sur les échelles 24 heures des deux globes. Sur le boîtier, des poussoirs permettent de régler précisément l'heure locale au centre ainsi que l'heure de référence affichée par la rose des vents à 6 heures et synchronisée avec l'heure locale. Une fois les affichages synchronisés, l'utilisateur pourra facilement régler l'heure locale dans un autre fuseau horaire à l'aide du poussoir à 8 heures. Ce poussoir avance l'aiguille des heures par intervalles d'une heure sans affecter ni l'affichage des minutes fourni par une aiguille centrale, ni l'heure de référence à 6 heures, ni les indications des deux globes. En voyage, l'utilisateur peut aisément lire l'heure locale à l'aide des aiguilles centrales des heures et des minutes, vérifier l'heure de référence à 6 heures et connaître l'heure dans toutes les parties du monde grâce aux deux disques 24 heures entourant les globes.

Le boîtier
Le calibre MB M68.40 de 16¾ lignes de Montblanc est logé dans un boîtier en or rouge de 47 mm de diamètre et de 15,38 mm de hauteur. Le bracelet est en alligator des deux côtés et fixé entre deux paires de cornes arrondies et minutieusement polies à la main. Les noms de 24 villes de l'hémisphère nord et d'autant de l'hémisphère sud sont gravés au dos du boîtier avec les fuseaux horaires correspondants. Le numéro de l'exemplaire de l'édition limitée, de 01/18 à 18/18, le numéro de série ainsi que les numéros de référence sont gravés sur le verre saphir du fond du boîtier.


La Manufacture Montblanc à Villeret dans le Jura suisse

On distingue deux types de manufactures horlogères: des manufactures récentes qui utilisent des techniques de fabrication ultra modernes et des ateliers éprouvés par le temps qui respectent strictement les méthodes traditionnelles, comme si le temps s'était arrêté. Seules quelques manufactures de ce type sont en service aujourd'hui. Parmi elles, la Manufacture Montblanc, anciennement Minerva, établie à Villeret dans le Jura suisse. Depuis 157 ans, Villeret s'attache à produire des garde-temps uniques intégrant des complications avant-gardistes. Ses montres ont toujours été conçues selon des méthodes horlogères traditionnelles, inchangées par la révolution industrielle. L'art horloger authentique y prédomine depuis toujours, enrichi par de nombreuses années de savoir-faire traditionnel, avec aux commandes des vrais horlogers, et non des machines sans âme programmées par ordinateur pour exécuter sans réflexion des tâches prédéfinies. Aujourd'hui, la Manufacture Montblanc à Villeret se distingue par son respect de la tradition horlogère classique et sa quête de la plus haute qualité. Ce sont précisément ces spécificités que les collectionneurs et passionnés de montres recherchent aujourd'hui dans les mécanismes ultra sophistiqués, qui doivent témoigner de la plus grande méticulosité. Ces qualités rendent justice et donnent un réel sens au terme « luxe »; car la limitation des éditions de la Manufacture Montblanc-Minerva n'est pas le fait du hasard, elle est imposée par les limites strictes de la capacité de production annuelle.

Montblanc Collection Villeret Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama
 1     2     3     4     5   

Montblanc Collection Villeret Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama

Réf. : 111675




Mouvement:Calibre Manufacture Montblanc MB M68.40
Mouvement mécanique à remontage manuel avec tourbillon en une minute et spiral cylindrique
Triple affichage des fuseaux horaires avec indication de l'heure locale, de l'heure de référence et des heures universelles
Dimensions:16¾ lignes (38,40 mm); hauteur = 10,50 mm
Nb. de composants:281, dont 91 pour la cage du tourbillon
Nb. de rubis:18
Réserve de marche:Env. 48 heures
Balancier:Balancier à vis de 14,5 mm de diamètre
Moment d'inertie : 59 mgcm²
Fréquence:18’000 alternances par heure (2,5 Hz)
Spiral:Spiral cylindrique avec double courbe terminale Phillips
Tourbillon:Tourbillon une minute avec spiral cylindrique
Platine principale:Maillechort rhodié, perlée sur ses deux faces
Ponts:Maillechort rhodié décoré de Côtes de Genève
Rouage:Bras facettés et anglés, surfaces polies diamant
Affichages:Heure locale : Heures et minutes au centre
Heure de référence : Aiguille des heures à 6 heures
Heure universelle : Fuseaux horaires sur 24 heures avec jour/nuit pour les hémisphères nord et sud
Boîtier:Or rouge 18 K (5N)
Glace:Verre saphir bombé inrayable traité antireflets sur les deux côtés
Fond:En or rouge 18 K (5N), avec noms des 24 villes des deux hémisphères gravés et ouverture en verre saphir
Dimensions:Diamètre : 47 mm
Hauteur : 15,38 mm
Étanchéité:3 bar
Cadran:En or 18 K, guilloché main de type vague autour de la cage du tourbillon et grainé sur la partie inférieure du cadran, tourbillon avec spiral cylindrique et pont en forme de double infini. Indication des heures universelles sur deux disques tournant autour des deux globes fixes affichant les 24 heures des fuseaux horaires et le jour nuit
Les globes représentent l'hémisphère nord à gauche et l'hémisphère sud à droite par des peintures miniatures des océans réalisées à la main et des gravures des continents et des méridiens. Indication de l'heure de référence à 6 heures sur une rose des vents en trois dimensions fait-main
Couronne :En or rouge 18 K (5N) ornée de l'emblème Montblanc en nacre
Poussoirs :À 8 heures pour l'heure locale et correcteur à 4 heures pour l'heure de référence
Bracelet:Bracelet en cuir d'alligator noir cousu main avec doublure en alligator
Boucle :Déployante en or rouge 18 K (5N)
Nombre de pièces:Édition limitée à 18 garde-temps
Prix : 250 000 € (TVA de 19 % incluse en Allemagne)

 PUBLICITÉ
Tous les shooting
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Ferrari J50
Jaguar I-Pace
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Richard Mille, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Audemars Piguet, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Vacheron Constantin, 9 montres Tag Heuer, 10 montres Jaeger-LeCoultre, 11 montres Breitling, 12 montres Panerai, 13 montres IWC, 14 montres Zenith, 15 montres Montblanc, 16 montres Baume & Mercier, 17 montres A. Lange & Söhne, 18 montres Breguet, 19 montres Bell & Ross, 20 montres Chanel, 21 montres Chopard, 22 montres Piaget, 23 montres Tudor, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Blancpain, 26 montres BRM, 27 montres Roger Dubuis, 28 montres Corum, 29 montres Louis Vuitton, 30 montres Ulysse Nardin, 31 montres Dior, 32 montres Ebel, 33 montres Bulgari, 34 montres Jaquet Droz, 35 montres Parmigiani, 36 montres L.Leroy, 37 montres Ferdinand Berthoud, 38 montres Porsche Design, 39 montres JeanRichard, 40 montres Hermès, 41 montres Franck Muller, 42 montres Perrelet, 43 montres S.T. Dupont, 44 montres Ralf Tech, 45 montres H. Moser & Cie, 46 montres Salon de Genève, 47 montres Eterna, 48 montres Urwerk, 49 montres Yema, 50 montres Bucherer, 51 montres Ressence, 52 montres Greubel Forsey, 53 montres Van Cleef & Arpels, 54 montres Christophe Claret, 55 montres HYT, 56 montres MB&F, 57 montres Vulcain, 58 montres Frédérique Constant, 59 montres Vianney Halter, 60 montres Giuliano Mazzuoli,