Nouveauté SIHH 2011

Nicolas Rieussec Chronograph
Édition Anniversaire

190e Anniversaire du Chronographe
1821-2011: Montblanc célèbre l’invention du chronographe

La Cote des Montres™ le 08 février 2011



L’année 2011 sera une année mémorable pour le chronographe puisqu’il célèbrera alors son 190e anniversaire. Une complication de montre qui ne pourrait être plus proche de la marque Montblanc, qui non seulement représente l’art horloger suisse de haute qualité mais est aussi la marque d’instruments d’écriture la plus connue au monde. Chronos signifie temps et graphein, écrire. A l’origine le chronographe était un instrument d’écriture du temps et c’est en ces termes que Nicolas Rieussec, son inventeur, l’introduisit dans sa première présentation en 1821. Nicolas Matthieu Rieussec, né à Paris en 1781, s’était déjà établi en tant qu’horloger à l’île de la Cité à l’âge de 20 ans et il perfectionna son art chez les meilleurs horlogers de son époque. En 1817, le roi fit de lui l’horloger de la couronne.



Cinq ans plus tard à peine, à une course de chevaux au réputé Champ de Mars, Nicolas Rieussec inaugura une boite en bois dotée d’un mouvement de montre qui actionnait deux cadrans en émail blancs positionnés au dessus de celui-ci et gradués pour les secondes et minutes. Une aiguille fixe au bout de laquelle se trouvait de l’encre, était fixée au-dessus des cadrans. Pendant la course de chevaux, les cadrans tournaient et le chronométreur de la course appuyait sur un poussoir à chaque fois qu’un cheval franchissait la ligne d’arrivée, ce qui actionnait les aiguilles qui à leur tour touchaient les cadrans et y laissaient des petites marques d’encre. Les temps de course de chaque cheval et les différences de temps entre les chevaux pouvaient être ainsi enregistrés directement et de manière fiable, sans obliger le chronométreur à regarder sa montre à chaque passage d’un cheval sur la ligne d’arrivée. C'est la première fois dans l'histoire de l'horlogerie qu'un instrument put mesurer de facon précise de courts intervalles de temps. Rieussec n'avait pas seulement inventé un nouveau ségment de l'horlogerie – il lui avait aussi donné son nom. Inspiré par la notion « écrire le temps », il avait appelé son invention « chronographe ». Son principe eut vite fait de convaincre la direction des courses qui firent du chronographe de Rieussec leur instrument officiel de mesure du temps. Le bureau des brevets français ne fut pas moins impressionné et attribua à Nicolas Rieussec au printemps 1822 un brevet d’invention pour le premier instrument d’écriture du temps véritablement utilisable dans la pratique.



En 2008, Montblanc rendit son premier hommage à l’inventeur de cet instrument permettant de mesurer des brefs intervalles de temps en lui dédicaçant son innovant chronographe Montblanc Nicolas Rieussec. Comme sur l’original de 1821, les aiguilles du chronographe ne tournent pas au-dessus du cadran mais ce sont les disques des secondes et des minutes qui tournent sous des aiguilles fixes. Avec ceci Montblanc avait créé un nouveau visage du chronographe qui combine la tradition et l'innovation.


Le chronographe Rieussec fut le premier chronographe sur lequel l'indication du temps n'inter-agissait pas sur la fonction chronographe. Depuis lors, tous les chronographes Montblanc Nicolas Rieussec ont adopté ce principe. Pour son 190e anniversaire en 2011, la Manufacture de montres située au cœur de la région horlogère suisse du Locle lance le chronographe Montblanc Nicolas Rieussec édition anniversaire qui sera disponible en série limitée.




Typiquement Montblanc Nicolas Rieussec

La particularité indéniable de cette édition anniversaire est certainement son visage incomparable qui caractérise tous les chronographes Nicolas Rieussec de Montblanc. Une guilloche très sobre, claire et classique souligne le caractère icône de la montre. Un tour d’heures situé à 12h fixé par des aiguilles bleuies et orné de chiffres Breguet noirs ou blancs affichent l’heure du jour.  A 6h, un pont en V émerge du cadran et met en valeur les rubis des deux disques rotatifs du chronographe: à gauche, un compteur 60 secondes et à droite un compteur 30 minutes. Sous les aiguilles des heures et des minutes se trouve un disque d’affichage de la date finement découpé entre les rayons duquel apparaît une platine décorée des côtes de Genève et de l’emblème Montblanc. L’ajourage du cadran sous le calendrier offre une vue détaillée du mouvement du chronographe et dévoile en particulier une partie de l’embrayage des disques. La périphérie du cadran est ornée d’un fin guillochage de style « grain de seigle », dans lequel deux cartouches, une à gauche, et une à droite sont lisses et portent respectivement les inscriptions CHRONOGRAPH et NICOLAS RIEUSSEC.




Un mouvement chronographe manufacture

Le calibre MB R110 mérite une attention particulière. Composé de 263 pièces, il réunit tous les traits marquants de l’histoire du chronographe. Un pilotage des fonctions classique grâce à une roue à colonnes et à un embrayage vertical moderne qui fonctionne pratiquement sans frottement préserve de toute usure prématurée dans le cas d’un enclenchement à long terme de la fonction chronographe. Le rouage n’est pas visible à l’œil nu mais il a un nouveau profil de denture qui lui aussi réduit le frottement et assure donc une meilleure transmission de la force. La fonction voyage avec réglage rapide de la date et de l’heure est extrêmement pratique lorsque l’on voyage entre les différents fuseaux horaires. Elle se fait indépendamment de la position de l’aiguille des minutes et est possible dans le sens horaire ou antihoraire. Ce mouvement manufacture Montblanc à remontage manuel est doté d’un double barillets et d’une réserve de marche de 72 heures. Le temps restant est affiché au dos de la montre. Le fond en verre saphir permet d’admirer non seulement la roue à colonnes, mais également le balancier à vis qui, grâce à une inertie de 12 mg/cm² et une fréquence d’oscillation de 28.800 alternances par heure (4 Hz), assure une haute précision et une haute stabilité de la marche.




De l’or rouge, de l’or blanc ou du platine
pour l’Edition Anniversaire

Afin de rendre hommage à l’anniversaire et à l’édition limitée, le chronographe Montblanc Nicolas Rieussec édition anniversaire ne sera disponible qu’en platine 950 et en or 18 carats, rouge ou blanc. Le côté droit du boîtier est orné d’une couronne cannelée embellie de l’emblème de Montblanc en nacre. Le poussoir du chronographe est placé dans une position inattendue, sur le flanc du boîtier à 8h. Cette place évite tout déclenchement malintentionné et il s’actionne facilement à l’aide du pouce. La boîte de montre massive en métal précieux est dotée d’un bracelet en cuir d’alligator cousu à la main dont uniquement les plus beaux morceaux de la peau ont été choisis. Le bracelet est orné d’une double boucle déployante en or 18 carats rouge ou blanc qui s’ouvre et se ferme aisément.



Les chronographes font aujourd’hui partie des modèles les plus recherchés parmi les instruments de temps. Cette popularité a donné l’idée à Montblanc de rendre hommage à l’inventeur du chronographe avec cette édition anniversaire du chronographe Montblanc Nicolas Rieussec. L’édition anniversaire sera limitée à 190 montres en or rouge 18 carats, 90 montres en or blanc 18 carats et 25 montres disponibles en platine 950.

Montblanc Nicolas Rieussec Chronograph Édition Anniversaire
 1     2     3     4     5   

L’Horological TimeWriter Nicolas Rieussec
de Montblanc

Une exceptionnelle création commémorative



Le 190e anniversaire de l’invention du chronographe, littéralement « appareil qui écrit le temps », représente un événement à la signification particulière pour Montblanc. En effet, aucune marque n’incarne tout à la fois l’art de l’écriture et celui de la mesure du temps. D’une part, avec les instruments minutieusement réalisés dans la manufacture de Hambourg qui suscitent un vif engouement sur tous les continents et, de l’autre, par les prestigieuses montres Montblanc qui voient le jour dans la ville suisse du Locle et les modèles de la collection Villeret 1858 de Montblanc, à la fabrication essentiellement manuelle. En 2008, Montblanc a souhaité rendre un premier hommage à l’inventeur du chronographe en présentant la collection Star Nicolas Rieussec. En 2011, Montblanc célèbre la naissance du chronographe et commémore l’année 1821, au cours de laquelle Nicolas Rieussec utilisa pour la première fois officiellement son chronographe à secondes ou « compteur de chemin parcouru » à l’occasion d’une course de chevaux. Un premier cadeau à cet égard est l’édition anniversaire du chronographe Nicolas Rieussec, que nous avons déjà présentée et qui sera disponible dans une série limitée. Cependant, la seconde surprise dévoilée par Montblanc est plus importante, plus imposante et réservée à un cercle très restreint de collectionneurs.




L’Horological TimeWriter Nicolas Rieussec de Montblanc

Les signes identitaires du nouveau garde-temps en quelques mots : le prestigieux Horological TimeWriter Nicolas Rieussec de Montblanc mesure 33 cm de hauteur, 33 cm de largeur et 22 cm de profondeur pour un poids total de 19 kg. Ce chronographe de table possède un mouvement dédié à l’indication de l’heure, un chronographe animé par un mécanisme indépendant ainsi qu’un remonte-montres préprogrammé pour le remontage du chronographe-bracelet Nicolas Rieussec automatique. Les trois instruments sont insérés dans un cabinet métallique dont la face présente un satinage vertical. Il est recouvert d’un dôme de verre destiné à protéger le TimeWriter de la poussière et d’autres influences externes préjudiciables.

L’ensemble ne serait pas complet sans un exemplaire du chronographe Nicolas Rieussec Automatic Limited Edition de Montblanc en or rouge 18 carats. Composé d’un chronographe de table, d’un chronographe-bracelet et d’un remonte-montre, cette création exceptionnelle sera uniquement disponible dans une série strictement limitée de 19 exemplaires.

Néanmoins, comme les compétences essentielles de la marque résident dans la fabrication de montres-bracelets, Montblanc a souhaité collaborer avec un partenaire pour ce projet hors du commun. La marque a trouvé dans la manufacture d’horloges et de pendules Erwin Sattler le meilleur spécialiste pour ce type de garde-temps. L’Horological TimeWriter Nicolas Rieussec de Montblanc incarne ainsi un hommage unique en trois parties. En bonne logique, nous nous pencherons en premier lieu sur sa fonction chronographe.


1. Le chronographe de table Nicolas Rieussec
A l’image du cadran emblématique du chronographe-bracelet Nicolas Rieussec, la mesure de brefs intervalles temporels s’effectue sur la pendulette de table par l’entremise de disques rotatifs et d’aiguilles fixes, maintenus par un pont en forme de cintre. Le disque des 60 secondes décrit ses révolutions sur la gauche du cadran alors que la partie droite est réservée au compteur des minutes pourvu d’une échelle de 60 minutes, analogue à celle qui figurait sur les premiers chronographes à encre de Nicolas Rieussec. La durée des événements est enregistrée de manière purement mécanique par un dispositif autonome d’une facture particulière. Les roues dentées qui luisent du chaleureux l’éclat de l’or sont confectionnées lors de minutieuses étapes de fabrication au cours desquelles chaque dent est fraisée séparément dans du laiton massif. La taille d’une seule dent représente un processus qui peut s’étendre sur plusieurs minutes. Ces opérations sont suivies d’autres finitions haut de gamme, qui requièrent à leur tour temps et dextérité, à l’instar de l’anglage, du polissage de la surface de la roue et des flancs des dents ainsi que le dorage destiné à protéger le rouage des atteintes de la corrosion. Le grand barillet garantit une autonomie de marche de 360 heures pour 15 jours de mesures continues de brefs intervalles et transmet sa force par l’intermédiaire d’un système composé d’une fusée et d’une cordelette d’acier afin de compenser le moment d’inertie décroissant du long ressort moteur. Sa détente progressive est régulée par un balancier à vis muni d’un spiral bleui tel qu’il est utilisé dans les chronomètres de marine. L’organe réglant oscille à la cadence sereine et classique de 2,5 Hertz, soit 18'000 alternances par heure.

L’observateur se demande cependant comment il peut procéder au démarrage, à l’arrêt et à la remise à zéro du chronographe de table, qui est abrité par une cloche de verre. Le bouton pour le démarrage et l’arrêt de la fonction chronographe est situé sur la droite alors que le poussoir pour la remise à zéro est disposé sur la gauche. Une pression sur le bouton de départ relève le levier du frein disposé sur le balancier. Ce dernier se met en mouvement alors que les deux disques du chronographe visibles sur le cadran commencent simultanément leur rotation. Une seconde pression immobilise le balancier et stoppe la mesure du temps alors qu’une troisième activation les remet en mouvement et ainsi de suite. Le poussoir à gauche commande le double levier qui fait revenir à la position zéro les deux cames en forme de cœur des deux disques du chronographe. Cette opération peut également intervenir au cours d’une mesure. Remis en ce cas de manière instantanée à zéro, les compteurs débutent immédiatement une nouvelle mesure selon le principe de la classique fonction fly-back.


2. Le cours du temps
L’indication de l’heure, qui s’affiche sur un cadran dont le design reprend les traits caractéristiques des garde-temps Nicolas Rieussec, est commandée par un mouvement d’horlogerie indépendant du mécanisme du chronographe, constitué de roues en laiton à la finition tout aussi minutieuse que les composants du chronographe. Il dispose également d’une réserve de marche de 15 jours et d’un entraînement par l’intermédiaire d’une fusée et d’une cordelette d’acier qui garantissent un moment d’inertie constant. Afin que la rare élégance de tels raffinements techniques ne reste pas dissimulée au regard, le cabinet comporte une ouverture latérale qui offre un aperçu sur le fonctionnement des roues dorées et des imposants balanciers à vis avec leurs spiraux bleuis.

L’heure peut être consultée sur le grand cadran central, qui renoue avec la disposition typique du chronographe Nicolas Rieussec de Montblanc. Le tour d’heures en chiffres arabes noirs est souligné d’un guillochage en clous de Paris qui fait écho au motif guilloché qui entoure l’échelle noire en chemin de fer des minutes. Toutes les aiguilles sont réalisées en acier bleui : celles des heures et des minutes présentent une surface bombée alors que les aiguilles « feuille » de la réserve de marche sont légèrement cintrées et que les deux aiguilles planes du chronographe adoptent une forme triangulaire effilée. Le cadran est sablé, argenté et porte en lettres noires le nom de la création anniversaire « CHRONOGRAPH NICOLAS RIEUSSEC ». Les affichages du garde-temps comprennent, de gauche à droite, la réserve de marche de 15 jours pour le mouvement consacré à l’indication de l’heure, les compteurs 60 secondes et 60 minutes du chronographe ainsi que la réserve de marche de 360 heures de la fonction chronographe. Les deux ouvertures pratiquées dans le cadran à 9 heures et à 3 heures servent au remontage des barillets des deux mécanismes.


3. Le remonte-montres
Toutes les fonctions que nous venons de passer en revue sont surmontés par la troisième fonction proposée par l’Horological TimeWriter Nicolas Rieussec de Montblanc : un remonte-montres destiné à maintenir en fonctionnement les garde-temps dotés d’un mouvement automatique afin qu’ils disposent d’une réserve de marche suffisante, même si leur propriétaire ne les attache pas à son poignet pendant une durée prolongée. « Seul le meilleur est assez bon » : ce principe intangible qui a présidé à la conception de la pendule se retrouve logiquement sur le remonte-montres. Un ingénieux système électronique calcule les intervalles de remontage pour chaque mouvement. De ce fait, le ressort moteur du chronographe-bracelet Nicolas Rieussec ou de toute autre montre automatique est toujours conservé dans un état de tension optimal. D’autre part, après chaque période de remontage, le garde-temps est immobilisé dans une position parfaitement verticale afin de garantir une lisibilité absolue. Le remonte-montres est programmé sur le cycle de remontage d’un chronographe-bracelet automatique Nicolas Rieussec de Montblanc. Par l’entremise d’une clé USB, l’appareil peut toutefois être adapté à d’autres modèles ou marques. Le moteur électrique du remonte-montres répond à des exigences hors du commun. Il est fabriqué par le constructeur qui a livré en 1997 à la NASA les moteurs des deux « Mars Mobile ». Malgré les violentes secousses enregistrées lors du lancement et de l’atterrissage, un voyage de plus de 200 millions de kilomètres et des températures de -130 °C, les appareils ont fonctionné à complète satisfaction pendant plusieurs années. Les roues du remonte-montres présentent les mêmes caractéristiques de qualité que les éléments des mécanismes horlogers. Leurs dents sont aussi fraisées individuellement avant d’être soumises à une minutieuse finition.


Sous la protection du dôme de verre

Afin de protéger cette splendide pièce maîtresse qui comprend un garde-temps, un chronographe et un remonte-montres des pernicieuses influences extérieures telles que la poussière ou les brusques changements de température, le Horological TimeWriter Nicolas Rieussec de Montblanc est disposé sous un dôme de protection en verre minéral. Comme il requiert un remontage régulier pour alimenter en énergie les barillets du garde-temps et du chronographe, la manufacture a opté ici pour une solution aussi raffinée que pratique. La cloche en verre est élevée et abaissée par un système de vérins, entraînés par un moteur électrique et une courroie crantée. Cette commande est pilotée par un détecteur de mouvement dissimulé dans le cabinet. Afin que le Horological TimeWriter Nicolas Rieussec de Montblanc puisse fonctionner sans raccordement électrique permanent, le remonte-montre, le système d’élévation du verre, l’éclairage LED et l’actionnement des boutons du chronographe sont alimentés en énergie par une batterie disposée dans le socle de la pendule. Elle offre en outre l’avantage d’abaisser considérablement le centre de gravité et d’assurer ainsi la meilleure stabilité possible.


La mesure du temps au poignet

Comme cette création anniversaire ne serait pas complète sans une montre-bracelet adaptée, un chronographe Nicolas Rieussec Edition Anniversaire de Montblanc en or rouge 18 carats fait partie intégrante de l’ensemble. Trois ans à peine après son lancement, ce chronographe-bracelet qui se singularise par la présence de disques tournants pour les totalisateurs en lieu et place des aiguilles des chronographes conventionnels est devenu un classique très convoité. Et comme ce modèle en série limitée fait partie de l’Horological TimeWriter avec remonte-montres intégré, il est équipé du calibre automatique de manufacture MB200. Le mouvement de chronographe à un seul poussoir associe la commande traditionnelle par roue à colonnes et un embrayage moderne à disque, il possède deux barillets qui assurent une autonomie de marche de 72 heures, une indication de la réserve de marche, un deuxième fuseau horaire avec une indication jour/nuit correspondante et la date. Sur sa face, il présente le cadran typique des montres Nicolas Rieussec avec un cercle d’heures légèrement décentré, les affichages uniques dédiés à la mesure de brefs intervalles temporels et un guillochage en grain d’orge alors que le fond en verre saphir révèle toute la beauté d’un mécanisme classique de chronographe, la réserve de marche et un mouvement décoré selon les plus nobles traditions horlogères. Cette complexe vie intérieure est abritée par un imposant boîtier de 43 mm en or rouge 18 carats, qui se noue autour du poignet à l’aide d’un bracelet en alligator brun avec une boucle déployante en or rouge ou peut être fixé sur le remonte-montres de l’Horological TimeWriter Nicolas Rieussec de Montblanc.

Le Horological TimeWriter Nicolas Rieussec de Montblanc avec remonte-montres incorporé et un chronographe-bracelet automatique en édition limitée Nicolas Rieussec de Montblanc sera dévoilé lors du SIHH 2011 à Genève avant de disparaître du marché aussi rapidement qu’il y sera apparu. Car cet ensemble commémoratif ne sera réalisé qu’à 19 exemplaires, qui ont déjà suscité une vive demande avant la première mondiale. Les amateurs qui n’auront pas la chance d’acquérir l’une de ces précieuses créations lors de leur présentation seront contraints d’attendre impatiemment qu’un Horological TimeWriter figure sur le catalogue de l’une des grandes ventes aux enchères internationales.

 PUBLICITÉ
  • TAG Heuer présente 3 nouveaux modèles femme de sa célèbre collection MONACO
  • Chopard montre Lotus Blanc
  • De nouvelles couleurs pour la collection Millenary d’Audemars Piguet
  • Van Cleef & Arpels Montre sautoir Cerf-Volant
  • CHANEL CODE COCO
  • Corum Heritage Sublissima
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Piaget Altiplano - 60 ans et toujours jeune
  • Promesse « Les Exceptionnelles » by Baume & Mercier
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Ulysse Nardin
  • Audemars Piguet
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Schwarz Etienne
  • Bell & Ross
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Anonimo
  • Corum
  • Montblanc
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • F. P. Journe
  • Louis Vuitton
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Vacheron Constantin
  • Bell & Ross
  • Vacheron Constantin
  • Louis Vuitton
  • Tag Heuer
  • Anonimo
  • Bell & Ross
  • Ulysse Nardin
  • Maier
  • Zenith
  • Bucherer
  • Hublot
  • Rolex
  • Corum
  • Vacheron Constantin
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Zenith
  • Panerai
  • Cartier
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Hublot, 4 montres Richard Mille, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres Vacheron Constantin, 10 montres Breitling, 11 montres IWC, 12 montres Tag Heuer, 13 montres Zenith, 14 montres Baume & Mercier, 15 montres Girard-Perregaux, 16 montres Panerai, 17 montres Breguet, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Chanel, 20 montres Montblanc, 21 montres Bell & Ross, 22 montres Tudor, 23 montres Louis Vuitton, 24 montres Chopard, 25 montres Blancpain, 26 montres Corum, 27 montres Piaget, 28 montres Dior, 29 montres Roger Dubuis, 30 montres BRM, 31 montres Ebel, 32 montres Bucherer, 33 montres Maier, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres L.Leroy, 36 montres Jaquet Droz, 37 montres JeanRichard, 38 montres Bulgari, 39 montres Anonimo, 40 montres Perrelet, 41 montres Hermès, 42 montres Porsche Design, 43 montres Franck Muller, 44 montres Parmigiani, 45 montres Schwarz Etienne, 46 montres Cresus, 47 montres Van Cleef & Arpels, 48 montres HYT, 49 montres Romain Jerome, 50 montres MB&F, 51 montres Chaumet, 52 montres Yema, 53 montres Christophe Claret, 54 montres Ikepod, 55 montres Ralf Tech, 56 montres Urwerk, 57 montres Vulcain, 58 montres H. Moser & Cie, 59 montres Richemont, 60 montres Ange Barde,