@Montblanc #TimeWalker #Chronograph1000

TimeWalker Chronograph 1000
Édition Limitée 18

« La gloire ne se mesure pas en millièmes de seconde, mais la victoire qui en est à l'origine, si. »

La Cote des Montres™ le 09 avril 2017



Les pilotes automobiles travaillent constamment pour réduire leur temps par tour avec des voitures toujours plus puissantes et agiles, tirant partie de la technologie, des matériaux et de tout autre moyen pour remporter la victoire. Il en va de même pour Montblanc, qui est sans cesse à la recherche d'innovation et de moyens de repousser les limites des technologies utilisées en haute horlogerie. En 1916, la Manufacture Minerva a développé son célèbre compteur au centième de seconde, qui fut ensuite amélioré en 1936, plaçant Minerva sur la carte des spécialistes des montres professionnelles et des compteurs. Montblanc continue d'innover avec le Montblanc TimeWalker Chronograph 1000 Édition Limitée 18, un chronographe mécanique qui mesure le temps écoulé au millième de seconde.

Dans l'esprit de la course automobile, cette édition limitée prend sa place au rang des incontournables du monde des sports automobiles. De son design puissant à l'alliance de matériaux haute technologie haute performance, le Montblanc TimeWalker Chronograph 1000 Édition Limitée 18 est le summum de la technologie horlogère. Son mouvement à haute fréquence peut se vanter d'avoir à son actif deux brevets et vingt-deux brevets auxiliaires pour une combinaison inédite de performance et d'innovation.




Inspirée par la performance

L'esprit de la course automobile n'est pas seulement représenté à l'intérieur du garde-temps, mais également à l'extérieur, avec des éléments de design qui rappellent l'époque glorieuse de la course automobile. L'indicateur de la réserve de marche du chronographe s'inspire des anciennes jauges à essence, tandis que les éléments noirs et rouges, et l'indication des secondes précise au millième de seconde, rappellent les premiers tableaux de bords. Les couronnes et lunettes moletés évoquent les bouchons de réservoir vintage, et les perforations rouges du bracelet en alligator noir sont typiques des gants de pilote qui étaient si populaires chez les coureurs automobiles. Ce garde-temps sont dotés d'un balancier à haute fréquence, également inspiré des performances des voitures de course, et d'un chronographe monopoussoir à 12 heures, semblable aux compteurs Minerva utilisés, à l'époque, pour chronométrer les courses automobiles.




Une alliance de matériaux haute technologie

Des matériaux haute technologie ont été réunis en une combinaison sophistiquée pour le Montblanc TimeWalker Chronograph 1000 Édition Limitée 18, en commençant par le boîtier de 46,4 mm en titane et les cornes semi-squelettées, tous satinés et traités avec un revêtement en DLC noir pour une très haute résistance aux rayures, une grande robustesse et légèreté. La boite est complétée par un monopoussoir en titane à 12 heures et une lunette fixe en céramique noire, gravée de chiffres arabes blancs, un détail inspiré du code esthétique de la ligne améliorant la lisibilité et ainsi la performance.

Le cadran est composé de plusieurs lignes horizontales noires, d'indications rouges et d'un joint, rouge, qui est encadré par une glace saphir fumée, mettant en avant son look sportif inspiré des courses automobiles.


Le cœur du sujet

Enregistrer les temps au millième de seconde est un véritable prodige d'ingénierie horlogère. Le Montblanc TimeWalker Chronograph 1000 Édition Limitée 18 fonctionne avec un mouvement à deux cœurs: le premier indique les fonctions de temps, et le second pilote les indications du chronographe. Les heures et les minutes sont au centre du cadran avec de surcroît, un compteur de petite seconde, à 9 heures, et son aiguille rhodiée. L'affichage des heures, des minutes et des secondes fonctionne grâce à un grand balancier à 18 vis, qui bat à la fréquence traditionnelle de 18’000 alternances par heure. Ce balancier est partiellement visible à travers le cadran squeletté à 7 heures. Tous les autres indicateurs affichent les fonctions chronographe, priorité absolue de ce garde-temps exclusif. Le petit balancier du chronographe est visible à 10 heures et oscille à la fréquence de 360’000 alternances par heure (50 Hz). Afin de permettre un réglage minutieux et ainsi d'améliorer sa précision, le petit balancier du chronographe est équipé de deux spiraux, fixés l'un sur l'autre.




La mécanique expliquée

Lorsqu'on mesure un intervalle écoulé, l'aiguille des centièmes de seconde du chronographe fait le tour du cadran une fois par seconde. Mais au lieu de suivre une progression fluide, le mouvement circulaire est en fait composé de cent battements individuels imperceptibles à l'œil nu. Le balancier central du chronographe, auquel l'aiguille centrale du chronographe est fixée, bat en fait à chaque centième de seconde. Cependant, les millièmes de seconde sont mesurés différemment.

Pour aller plus loin et parvenir à mesurer les millièmes de seconde, les ingénieurs de Montblanc ont dû innover. Ils ont développé un mouvement avec un balancier qui bat à une fréquence de 360’000 alternances par heure. À cette rapidité, il accomplit100 mouvements de va-et-vient par seconde (50 fois dans une direction et 50 fois dans l’autre). Ce tempo ne détermine pas seulement le mouvement du mécanisme des centièmes de seconde, mais il définit également la cadence pour fournir l'impulsion d'énergie qui met en rotation un rouage innovant, le fameux «mobile de millièmes». Selon ce même fonctionnement, il tourne autour de son propre axe à une vitesse constante de dix rotations par seconde, donnant ainsi la relation avec laquelle les centièmes de seconde sont encore divisés en intervalles de dix. Le chronographe est contrôlé par une roue à colonnes à deux niveaux: un niveau contrôle le fouet qui démarre, arrête et remet à zéro les secondes, les minutes et les millièmes de seconde, quand l'autre niveau guide les marteaux pour remettre à zéro les minutes et les secondes. la remise à zéro de l'aiguille des centièmes de seconde suit un procédé particulier grâce à un disque avec ergot au centre du mouvement. Cet ergot, fait d'un alliage de cuivre, améliore la fiabilité du mécanisme.



Plutôt que de rester constamment en mouvement, le balancier dédié au chronographe commence à osciller qu’au moment du déclenchement du chronographe commandé par une fine lamelle en acier flexible, ou fouet, située latéralement à l’arrière de la pointe en forme de flèche de la bascule. Quand la fonction arrêt est activée, la fine lamelle en acier stoppe le petit balancier de 50 hertz et le tient immobile jusqu'à ce qu'il soit activé de nouveau.

La fonction chronographe est alimentée par son propre barillet, qui a une réserve de marche suffisante pour mesurer des intervalles de 45 minutes. On peut continuer à mesurer le temps écoulé indéfiniment en tournant la couronne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pendant que le chronographe est en marche, rechargeant ainsi l'énergie stockée dans le barillet. Le remontage destiné l’affichage des heures se fait grâce à un deuxième barillet qui assure une réserve de marche de 100 heures.

La grande réserve de marche contribue également à assurer une amplitude régulière du balancier qui bat à 360’000 alternances par heure, et qui, à son tour, améliore la précision de la mesure du temps — un net avantage pour parvenir à mesurer précisément des intervalles au millième de seconde.


Indication du millième de seconde

Le Montblanc TimeWalker Chronograph1000 Édition Limitée 18 est de façon surprenante particulièrement lisible car il fonctionn selon un schéma commun à la plupart des chronographes. Un double compteur à 6 heures contient une longue aiguille à la pointe rouge qui compte les secondes écoulées de 1 à 60, et une aiguille rouge plus courte qui mesure jusqu'à 15 minutes écoulées. Parmi les indicateurs du chronographe, on trouve l'aiguille rouge des centièmes de seconde sur l'axe central qui réalise une course complète de 360° à chaque seconde avec sa pointe courant le long de l'échelle des centièmes de seconde, située sur la périphérie du cadran. Les millièmes de seconde sont indiqués à 12 heures sur une cartouche inspirée par le compteur de vitesse des tableaux de bord des voitures vintage, et sur laquelle un triangle rouge progresse le long d'une échelle graduée de 0 à 9 qui va de lettre «N» (pour neutre) indiquant la position de repos en passant par le 0 jusqu’au 9 millièmes de seconde.

Un petit guichet à 3 heures indique la réserve de marche restante pour le mouvement du chronographe qui, une fois remonté au maximum, pourra fonctionner pendant plus de 45 minutes. L'indication de réserve de marche est utile pour le chronographe car il montre le temps de marche restant au chronographe au-delà des 15 minutes écoulées qu'il peut mesurer.


Mesure de la performance

Le remontage du mouvement destiné à l’affichage des heures s’effectue en tournant la couronne dans le sens des aiguilles d'une montre (la réserve de marche est approximativement de 100 heures). En tournant la couronne dans le sens contraire, le barillet dédié au mouvement du chronographe est remonté qui assure une précision optimale pendant plus de 45 minutes consécutives. Pour compter des intervalles plus longs, il est possible de remonter le barillet du chronographe en tournant la couronne pendant que le chronographe est en marche. En pressant le poussoir entre les cornes à 12 heures, le chronographe est enclenché et la longue aiguille rouge des secondes du chronographe accomplit chaque seconde sa révolution autour du cadran principal. Le double compteur à 6 heures compte ses tours. La petite aiguille rouge sur l'affichage de la réserve de marche du chronographe progresse graduellement vers le haut, alors que la flèche des millièmes de seconde à 12 heures, pointe immobile, vers le « N ». Lorsqu'on presse de nouveau le bouton du chronographe, l’ensemble du système s'arrête instantanément et la durée de l'intervalle écoulé peut être lu en, commençant par le nombre de minutes écoulées sur l'échelle interne du double compteur à 6 heures, puis les secondes écoulées sur l'échelle externe du même compteur, puis les centièmes de seconde sur l'échelle périphérique du cadran principal, et pour une précision ultime, les millièmes de seconde sont affichés à 12 heures. Le processus dans son intégralité est simple, clair, rapide et ne demande aucun calcul additionnel.

Ce garde-temps révolutionnaire est un témoignage de l'innovation perpétuelle de Montblanc qui repousse toujours plus loin les limites des possibilités technologiques. Équipé du calibre Manufacture Montblanc MB M66.26, ce chronographe monopoussoir à remontage manuel est décoré avec les plus hauts niveaux de standards de l'horlogerie suisse avec des décorations et des finitions qui incluent des Côtes de Genève, perlage, anglage et polissage réalisés à la main. En plus des mécanismes ingénieux, la Maison sait comment parer ses inventions de conceptions harmonieuses qui, dans le cas du Montblanc TimeWalker Chronograph 1000 Édition Limitée 18, capturent l'esprit et la soif d'aventure des premiers pilotes automobiles, de leur magnifiques engins de course, et des arbitres passionnés qui enregistrent les temps méticuleusement à l'aide des instruments de précision Minerva. Cette édition limitée réunit ces valeurs marquant le début d'un nouveau chapitre dans l'histoire de Montblanc.

Montblanc TimeWalker Chronograph 1000 Édition Limitée 18

Réf. : 116828




Mouvement :Calibre Manufacture Montblanc MB M66.26
Chronographe monopoussoir à remontage manuel avec un balancier pour l'indication de l'heure et un balancier dédié au chronographe
Chronographe :Monopoussoir avec roue à colonnes
Diamètre : 38,4 mm
Hauteur : 10,60 mm
Composants :488
Rubis :46
Réserve de marche :Env. 100 heures pour l'heure et environ 45 minutes pour le chronographe
Balancier :Indication de l'heure : Balancier à vis, diamètre : 11,4 mm, moment d'inertie: 26 mg.cm²
Chronographe : Annulaire lisse, diamètre : 6 mm
Fréquence :Indication de l'heure : 18 000 alternances par heure (2,5 Hz)
Chronographe : 360 000 alternances par heure (50 Hz)
Spiral :Indication de l'heure : Plat avec courbe Phillips
Chronographe: Plat
Platine :Maillechort rhodié, finition perlée sur les deux faces, bords anglés à la main
Ponts :Maillechort rhodié, « Côtes de Genève », finition perlée sur les deux faces, bords anglés à la main
Rouage :Doré, perlé, anglé, diamanté sur les deux côtés
Pignons : facetté et dentures polies, pivots brunis
Affichages
Montre :Heures et minutes au centre
Petite seconde à 9 heures
Chrono:Centièmes de seconde au centre (un tour/seconde)
Compteurs des 60 secondes écoulées et des 15 minutes écoulées avec aiguilles double indication et échelles correspondantes
Compteur de millièmes de seconde à 12 heures
Indication de la réserve de marche pour les millièmes de secondes à 3 heures
Boîtier :Alliance de matériaux constituée de titane DLC satiné noir
Cornes :Titane DLC satiné noir et lunette en céramique noire haute technologie
Glace :Saphir
Fond :Titane DLC noir avec vis, fond en verre saphir
Diamètre : 46,4 mm
Hauteur :17,34 mm
Étanchéité :3 bar
Couronne :Titane DLC noir avec finitions moletées et emblème Montblanc incrusté
Cadran :Noir grainé avec stries horizontale et ouverture transparente
Aiguilles des heures et des minutes de forme dauphine argentées avec SuperLuminova
Compteur petite seconde avec aiguilles argentées
Aiguilles chronographe rouge et noir
Bracelet :Alligator noir avec surpiqures rouges et perforations asymétriques
Boucle :Triple boucle déployante en acier inoxydable et DLC noir
Édition limitée :18
Certifié par le Montblanc Laboratory Test 500
* SuperLuminova® n'est pas une marque de Montblanc

 PUBLICITÉ
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Piaget Altiplano - 60 ans et toujours jeune
  • Promesse « Les Exceptionnelles » by Baume & Mercier
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Panthère de Cartier par Sofia Coppola
  • Panthère de Cartier
  • Cartier Panthère Royale
  • Cuir Neonude sur Petite Promesse Baume & Mercier
  • Montre Papyrus de Cartier
  • Bell & Ross BR S Novarosa
  • Anonimo
  • Roger Dubuis
  • IWC
  • Hublot
  • Breitling
  • A. Lange & Söhne
  • Ralf Tech
  • Zenith
  • HYT
  • Hublot
  • Corum
  • Panerai
  • Breitling
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Hermès
  • Hublot
  • Audemars Piguet
  • IWC
  • Hublot
  • Urwerk
  • Omega
  • Richard Mille
  • Richard Mille
  • Ralf Tech
  • Bell & Ross
  • BRM
  • Oris
  • Louis Vuitton
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Breitling
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Rolex
  • Baume & Mercier
  • Cartier
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Hublot
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Hublot, 4 montres Richard Mille, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Cartier, 7 montres Omega, 8 montres Jaeger-LeCoultre, 9 montres IWC, 10 montres Tag Heuer, 11 montres Vacheron Constantin, 12 montres Breitling, 13 montres Zenith, 14 montres Panerai, 15 montres A. Lange & Söhne, 16 montres Baume & Mercier, 17 montres Breguet, 18 montres Montblanc, 19 montres Roger Dubuis, 20 montres Chopard, 21 montres Bell & Ross, 22 montres Piaget, 23 montres Louis Vuitton, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Blancpain, 26 montres Tudor, 27 montres Dior, 28 montres Chanel, 29 montres Corum, 30 montres BRM, 31 montres Anonimo, 32 montres L.Leroy, 33 montres Ebel, 34 montres Jaquet Droz, 35 montres Bulgari, 36 montres Ulysse Nardin, 37 montres JeanRichard, 38 montres Ralf Tech, 39 montres Bucherer, 40 montres Porsche Design, 41 montres Franck Muller, 42 montres HYT, 43 montres Parmigiani, 44 montres Hermès, 45 montres Christophe Claret, 46 montres Romain Jerome, 47 montres Graham-London, 48 montres Chaumet, 49 montres Perrelet, 50 montres Urwerk, 51 montres Harry Winston, 52 montres MB&F, 53 montres Oris, 54 montres Yema, 55 montres Wempe, 56 montres Van Cleef & Arpels, 57 montres Ressence, 58 montres Grieb & Benzinger, 59 montres Vulcain, 60 montres H. Moser & Cie,