Nouveauté juillet 2013

La collection de forme ovale a été inspirée d'une œuvre de restauration

Ovale Pantographe

La prestigieuse montre ovale à aiguilles télescopiques

La Cote des Montres™ le 09 juillet 2013



La prestigieuse montre ovale à aiguilles télescopiques, une création des deux anglais Vardon et Stedmann, est une pure merveille de l’horlogerie qui est passée par les ateliers de restauration de la marque fleurisanne en 1997. Cette montre a marqué les esprits, tant par sa forme elliptique enchanteresse que par la magie de sa complication. Ses deux aiguilles télescopiques suivent les contours du boîtier, s’allongeant et se raccourcissant au gré de l’ellipse, et s’approchent au plus près des chiffres comme pour nous présenter l’heure. Grâce à la subtilité de cette complication dite pantographe, le garde-temps semble être mu par une vie propre qui nous explique les mystères du temps.


La danse
subtile des
aiguilles
au gré
du temps 

Cette nouvelle ligne ovale et la maîtrise de la prestigieuse complication pantographe illustrent deux caractéristiques majeures qui sont propres à Parmigiani Fleurier. D’une part l’indépendance complète de la marque du fait de son appareil de production verticalisé. Cela garantit en d’autres termes, le potentiel de recréer les composants d’une haute complication réellement unique, la capacité de manufacturer les formes les plus originales. D’autre part, cela souligne une fois encore le lien indéfectible de Parmigiani Fleurier avec la Restauration. Les merveilles horlogères de nos pères sont un biais de connaissance et d’apprentissage, elles enseignent une exigence de bienfacture et constituent enfin une source d’inspiration intarissable pour les œuvres du présent. A l’image de la montre ovale et son interprétation aujourd’hui, la restauration chez Parmigiani Fleurier est ce dialogue constant entre l’excellence du passé et la recherche de ses expressions horlogères futures.




La complication Pantographe

Le point culminant de la nouvelle collection Ovale est indéniablement
la complication Pantographe avec la danse subtile des aiguilles au gré du temps


Ces dernières sont dites « pantographes » car elles obéissent au principe de l’instrument dont elles tiennent leur nom, c’est à dire la multiplication d’une longueur par un facteur donné pour atteindre une échelle de taille plus grande ou plus petite.

La précision des
machines, 
si parfaite soit-elle,
ne remplace
jamais l’œil

et le geste
de l’horloger
dans les étapes
cruciales 
Concrètement, une came au centre du mouvement détermine une certaine longueur, laquelle est ensuite répliquée un nombre X de fois sur l’ensemble de l’aiguille. En d’autres termes, c’est la mesure de cette came centrale qui donne les informations de déploiement de l’aiguille et qui la module au fil de sa course autour du cadran. Cette trajectoire et son élongation ont été soigneusement étudiées pour que l’ellipse décrite par les aiguilles soit harmonieuse et parfaite. Grâce à une simulation informatique, l’on s’est également assuré que l’aiguille des minutes ne soit jamais aussi rétractée que celle des heures – c’est à dire que l’on ne puisse pas confondre 12h15 avec 3h00 par exemple.

Malgré les attentes, le principal défi de cette pièce d’exception n’est pas la complication horlogère en elle-même, mais réside plutôt dans la découpe et surtout l’assemblage des aiguilles télescopiques. Après avoir envisagé plusieurs techniques différentes, les horlogers de Parmigiani Fleurier optent pour une technologie de pointe pour tailler les fins segments de titane qui composent les aiguilles. Il s’agit d’un découpage au laser de dernière génération fonctionnant à l’eau et à l’azote et garantissant une précision de 2 à 4 μm. Il a fallu une année de tests menés à l’école polytechnique de Lausanne pour aboutir à la finesse voulue.



Ceci nous mène à l’étape de l’assemblage où cet environnement excessivement hi-tech s’efface pour laisser place à la main humaine. En effet, la précision des machines, si parfaite soit-elle, ne remplace jamais l’œil et le geste de l’horloger dans les étapes cruciales. Et lorsqu’il s’agit de river les différents segments de titane entre eux, c’est une affaire de toucher et d’oreille. Il faut saisir au fil des percussions, le moment où le rivet se déforme – entendre ce «tac» particulier de la matière qui subit une altération pour cesser précisément son travail. A la fin de l’opération, les segments en titane doivent coulisser entre eux de façon complètement libre, mais sans le moindre jeu. C’est donc un équilibre extrêmement sensible que les horlogers doivent trouver à chaque intersection de la structure pour garantir le bon fonctionnement de l’ensemble.


Esthétique d'un ovale

Le studio de création de Parmigiani Fleurier a livré une importante recherche afin d’arriver à la forme ovale la plus aboutie en termes d’harmonie des proportions et d’ergonomie.



Le défi principal de cette quête a consisté à apporter une consonance masculine à ce produit tout en courbes et en arrondis, évoquant la féminité. Or la collection ovale est parfaitement équilibrée du point de vue des genres et c’est le fait de plusieurs décisions esthétiques déterminantes.

Carrure
singulière
de forme
elliptique
en tant
qu’élément
fédérateur 
Tout d’abord, le choix de l’ovale. Il a été décidé de se détourner de l’ellipse pure et glisser vers la forme en anse de panier, c’est-à-dire gonfler l’ovale sur sa diagonale afin de lui conférer une dimension plus masculine.

Ensuite, il s’est agit de trouver une proportion idéale entre la carrure et la lunette afin d’affiner le profil relativement épais de la montre. Pour ce faire, l’on a cherché une ligne séparatrice des deux éléments qui soit à une hauteur suffisamment définie pour créer une impression de finesse et casser les arrondis.

Enfin, le produit a gagné un aspect acéré et pointu grâce à l’anglage systématique de ses surfaces. Le fait de chanfreiner les volumes apporte des angles à la pièce, ajoute des droites là où il y avait des arrondis. Il en résulte un aspect affûté et tranchant par les jeux de lumière ainsi créés – un aspect résolument masculin en dépit des courbes.



On retrouve donc ici la même logique qui avait guidé la recherche esthétique autour de la Bugatti Super Sport. Un produit essentiellement rond lui aussi, auquel on avait ajouté des droites et des angles pour obtenir un jeu de lumière affinant le produit et pour gagner un effet général de nervosité, une dimension masculine.

Le design de la collection ovale est donc un jonglage délicat de courbes et de droites – à l’image des aiguilles du pantographe – pour atteindre cet équilibre magnifique des genres et cette élégance qui se nomme d’elle-même.


Ovale Pantographe

Le mouvement de base de l’Ovale Pantographe est le plus ancien de la maison Parmigiani Fleurier : il s’agit du calibre PF 110 consacré à la ligne Hebdomadaire. En y ajoutant le module des aiguilles rétractiles, ce nouveau mouvement porte le cigle PF 111 et rassemble donc un pantographe sur mouvement manuel avec une réserve de marche de 8 jours.

L’ovale pantographe se décline en un boîtier en or rose ou en or blanc mais garde toutefois le même cadran avec un motif grain d’orge – subtile alternance de droites et de courbes une fois encore – qui donne du relief à la pièce.

Très symbolique dans l’histoire de l’horlogerie, la couleur bleue est à l’honneur. Les aiguilles pantographes sont en titane bleui, nuance obtenue après une phase d’anodisation électrochimique. Les index et chiffres sont en acier bleui résultant d’un traitement PVD.

Parmigiani Ovale Pantographe
 1     2     3     4     5   

Parmigiani Fleurier Ovale Pantographe

Description technique




Mouvement:PF 111
Mouvement à remontage manuel
Réserve de marche:8 jours
Calibre:13’’’ x 10 ½’’’
Dimensions:29.3 x 23.6 mm
Epaisseur:4.9 mm
Fréquence:3 Hz – 21’600 A/h
Rubis :28
Barillets :Deux barillets en série
Raquette :À col de cygne
Nombre de composants:227
Décoration :« Côtes de Genève », ponts anglés à la main
Fonctions :Heures, minutes, quantième à guichet
Réserve de marche indiquée par disque
Boîtier:De forme ovale
Dimensions:45.0 x 37.60 mm
Epaisseur:12.2 mm
Matière:Or rose et or blanc 18 ct Finition polie
Etanchéité:30 m
Glace :En Saphir traitée antireflet
Couronne:Ø 6 mm
Fond :Avec glace en saphir
Numérotation :Numéro individuel gravé sur le fond
Cadran :Grain d’orge argenté, index et chiffres appliques traités PVD bleu
Aiguilles :Télescopiques qui s’adaptent au pourtour de la pièce
Bracelets :Alligator Hermès indigo
Boucle :Ardillon sur or rose et blanc 18 ct
Finition :Polie

La restauration, une philosophie de marque

La restauration est ce dialogue constant entre l'excellence du passé et la recherche des ses expressions horlogères futures



L'atelier de restauration de Parmigiani Fleurier peut surprendre par sa petitesse : Un atelier de taille raisonnable, quelques établis en bois autour desquels s’affairent en silence les rares horlogers qui sont qualifiés dans cet art. La restauration est une petite activité au sein de la marque, très petite même, mais son impact est sans commune mesure avec sa taille. Il est absolument colossal.

La restauration est le domaine d’expertise de Michel Parmigiani et cet art constitue l’âme de la marque. Cela s’explique à deux titres.



Tout d’abord, c’est la restauration à part entière qui a entraîné la création de Parmigiani Fleurier. Grâce à ses compétences horlogères et sa méthodologie exemplaire, Michel Parmigiani se voit confier dans les années 80, la maintenance de la collection Maurice Yves Sandoz d’une richesse inestimable. C’est ainsi qu’il fait la rencontre déterminante de Pierre Landolt, Président de la Fondation de Famille Sandoz, dont l’admiration et la confiance dessinent les prémices de la grande aventure horlogère du présent. Michel Parmigiani se voit confier en 1996, les moyens et ressources de production pour créer une marque qui porte son nom.



Dès lors, Parmigiani Fleurier se tourne vers le présent et devient créatrice de pièces horlogères. Mais l’impact de la restauration subsiste bien au-delà du petit atelier qui s’y consacre. Selon Michel Parmigiani, la restauration constitue l’âme de la marque car elle est la meilleure source d’apprentissage et de connaissance dont ses horlogers disposent. Comprendre les merveilles horlogères de nos pères apporte une maîtrise technique d’envergure, fait naître une exigence d’excellence inconditionnelle et inspire les esprits pour les montres de demain.

Toutes les créations horlogères de Parmigiani Fleurier puisent leur inspiration et leur force des œuvres prestigieuses du passé dont nous sommes les garants.




L'éthique de Parmigiani :

Une volonté de faire face à l'histoire


Expliquer l’éthique de restauration instaurée par Michel Parmigiani commence par une distinction de taille. Restaurer ne veut pas dire réparer. Cet art n’est pas à comprendre comme une remise en fonction d’une pièce ancienne – sorte de service après-vente pour antiquaires. La restauration c’est au contraire un effort de restitution ; c’est le fait de redonner à une pièce sa nature d’origine intacte, la faire renaître des affres du temps, la débarrasser bien souvent des interventions successives de mains inexpertes. C’est l’art de restaurer à une pièce sa gloire du passé.




Méthodologie de restauration

Mener l’enquête : Aborder le travail de restauration d’objets mécaniques nés du génie des maîtres du passé doit être fait dans le respect de leur méthode. Prélude essentiel à la compréhension du chef-d’œuvre, un long travail de recherche doit être entrepris, avant même de toucher à la pièce. Souvent sans signature et objet unique en son genre, elle oblige le restaurateur à parcourir ouvrages et musées pour dénicher certaines œuvres apparentées susceptibles d’indiquer un fonctionnement de mécanisme, voire à jouer les « Sherlock Holmes » pour démasquer quelques traces ou empreintes laissées par le frottement d’une roue qui n’est plus. Avant de démonter la pièce, le restaurateur passe ainsi beaucoup de temps à la déshabiller des yeux.



S’immerger dans le passé : L’artisan expert doit impérativement s’immerger dans les savoir-faire et tours de main du passé afin de les comprendre pour les reproduire fidèlement. Il doit, pour ce faire, maîtriser parfaitement les connaissances des branches apparentées, telles que l’orfèvrerie, l’émaillerie, la gravure-ciselure, les méthodes de dorure ou la verrerie.



La conservation : Très spectaculaire, l’oxydation des composants empêche souvent le mouvement de bien fonctionner. Commence alors un méticuleux travail de «dérouillage» et de polissage. Quelquefois, le restaurateur estime qu’il est préférable de tout entreprendre pour conserver un composant essentiel du mécanisme, plutôt que de le refaire à neuf.



La reconstitution : Lors d’une reconstitution, il est impératif pour les restaurateurs de garantir la réversibilité de leurs actions afin d’être sûrs de ne pas modifier l’original. Un dossier complet, écrit et photographique, retrace toutes les étapes et signale toujours les parties reconstituées des autres.

Une exigence d'excellence inconditionnelle inspire les esprits

pour les montres de demain

 PUBLICITÉ
  • Breguet Reine de Naples 8918 en Émail « Grand Feu »
  • Breitling Navitimer Automatic 35
  • La Montre Maillon de Cartier
  • Vacheron Constantin Égérie
  • Égérie automatique
  • Égérie phase de lune
  • Égérie phase de lune pavé diamants
  • Zenith DEFY Midnight
  • MAI TROPPO Bvlgari
  • Over The Moon, a short film by CHANEL
  • Omega
  • Hublot
  • Audemars Piguet
  • Bucherer
  • Tudor
  • Hublot
  • TAG Heuer
  • Bell & Ross
  • Panerai
  • Harry Winston
  • Bulgari
  • Patek Philippe
  • TAG Heuer
  • Hublot
  • Omega
  • Jacob & Co.
  • TAG Heuer
  • Bell & Ross
  • IWC
  • RALF TECH
  • Zenith
  • Jaeger-LeCoultre
  • Jacob & Co.
  • Breitling
  • Panerai
  • Patek Philippe
  • Hublot
  • Chanel
  • LVMH
  • Watches & Wonders
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Panerai
  • Bucherer
  • Hublot
  • Les Ambassadeurs
  • Richard Mille
  • Cartier
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Panerai
  • Bulgari
  • Roger Dubuis
  • Vacheron Constantin
  • Hublot
  • Grand Prix de Genève
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Bucherer
  • Frédéric Arnault est nommé Président-directeur général de TAG Heuer
  • Watches & Wonders Geneva annule son édition
  • LVMH annonce la première exposition de ses marques horlogères suisses à Dubai
  • CHANEL prend une participation dans la Manufacture KENISSI
  • Le SIHH et Baselworld harmonisent leurs dates à partir de 2020
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Breitling comme nouvelle marque partenaire
  • Richard Mille annonce son retrait du SIHH
  • CHANEL prend une participation dans Montres Journe SA
  • Kering nomme Patrick Pruniaux directeur général de ses maisons horlogères suisses
  • Swatch Group a décidé de quitter Baselworld
  • Hublot nomme Benoit Lecigne comme directeur général de tous les pays sous sa responsabilité
  • Bucherer annonce l'acquisition de Tourneau LLC
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Zenith comme nouvelle marque partenaire
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Richard Mille, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Omega, 6 montres Cartier, 7 montres Hublot, 8 montres TAG Heuer, 9 montres Jaeger-LeCoultre, 10 montres Vacheron Constantin, 11 montres Panerai, 12 montres Breitling, 13 montres Zenith, 14 montres IWC, 15 montres Tudor, 16 montres A. Lange & Söhne, 17 montres Blancpain, 18 montres Montblanc, 19 montres Chopard, 20 montres Bell & Ross, 21 montres Chanel, 22 montres Baume & Mercier, 23 montres Breguet, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Corum, 26 montres Piaget, 27 montres Roger Dubuis, 28 montres Louis Vuitton, 29 montres BRM, 30 montres Bucherer, 31 montres Bulgari, 32 montres Ikepod, 33 montres Dior, 34 montres Hermès, 35 montres Yema, 36 montres Jacob & Co., 37 montres RJ, 38 montres Harry Winston, 39 montres RALF TECH, 40 montres Ange Barde, 41 montres L.Leroy, 42 montres Ebel, 43 montres Chaumet, 44 montres Van Cleef & Arpels, 45 montres Perrelet, 46 montres JeanRichard, 47 montres Bombardier, 48 montres Parmigiani, 49 montres Franck Muller, 50 montres MB&F, 51 montres Christophe Claret, 52 montres F. P. Journe, 53 montres Wyler Genève, 54 montres Alpina, 55 montres H. Moser & Cie, 56 montres Eterna, 57 montres Jaquet Droz, 58 montres Ulysse Nardin, 59 montres Porsche Design, 60 montres Ralph Lauren Watch & Jewelry,