#Baselworld2016

Chronographe à Heure Universelle
référence 5930

Une association rare très attendue par les connaisseurs

La Cote des Montres™ le 04 avril 2016



La nouvelle référence 5930 allie deux grandes spécialités Patek Philippe : le chronographe et l’Heure Universelle – un mariage de complications très rare, qui est connu des collectionneurs par une pièce unique de 1940 et va enchanter de nombreux passionnés. La manufacture genevoise propose aujourd’hui l’une des plus vastes palettes de chronographes – avec des mouvements allant du chronographe classique à remontage manuel et embrayage horizontal au chronographe monopoussoir avec répétition minutes et quantième perpétuel instantané, en passant par le chronographe à rattrapante à roues à colonnes le plus plat du monde.



Grâce à leur ingénieux mécanisme de fuseaux horaires breveté et à leur esthétique inimitable, les montres à Heure Universelle Patek Philippe font partie, elles aussi, des garde-temps les plus recherchés de leur catégorie. Le nouveau Chronographe à Heure Universelle référence 5930 marie le meilleur de ces deux mondes.

La montre N° 862 442 de 1940 (Patek Philippe Museum inv. P-996)

Patek Philippe n’a produit par le passé qu’un seul Chronographe à Heure Universelle connu – la montre N° 862 442 de 1940 (Patek Philippe Museum inv. P-996), une pièce unique qui possédait par ailleurs un cadran avec échelles pulsométrique et asthmométrique (respirations) et devait appartenir à un médecin. En lançant la nouvelle référence 5930, la manufacture propose pour la première fois ce duo de complications dans sa collection courante, en l’amenant aux standards techniques du XXIe siècle – un défi de taille, car aussi bien l’Heure Universelle que les chronographes Patek Philippe ont connu entretemps des progrès considérables. Leurs mécanismes sont devenus plus précis, mais aussi plus complexes, ce qui a rendu plus ardue la mission de réunir les deux fonctions dans un même mouvement.

La montre N° 862 442 de 1940 (Patek Philippe Museum inv. P-996)


Un nouveau microcosme mécanique

Construire un chronographe sur lequel le soleil ne se couche jamais, parce qu’il affiche en permanence les 24 fuseaux horaires, est un challenge au 100e de millimètre. L’Heure Universelle classique ne possède pas d’aiguille des secondes, alors que le chronographe arbore une fine trotteuse et un compteur 30 minutes. Là où se trouve sur la plupart des chronographes l’échelle divisée en fractions de seconde, l’Heure Universelle présente deux disques mobiles: le disque des villes, avec 24 noms de lieux représentant chacun l’un des 24 fuseaux horaires, et le disque des 24 heures, indiquant l’heure locale dans le fuseau en regard.



Le cadran d’un Chronographe à Heure Universelle regroupe donc un certain nombre d’indicateurs (aiguilles, disques) mus par différents mécanismes (mouvement de chronographe automatique, mécanisme d’Heure Universelle) devant fonctionner en parfaite harmonie. L’exigence du Poinçon Patek Philippe prescrivant de toujours rechercher la construction la plus élégante et la plus plate possible, même pour les mouvements automatiques, complique encore la tâche. Dans le même temps, le défi au 100e de millimètre ne peut tolérer aucun compromis en matière de qualité ou de précision. C’est pourquoi toute nouvelle montre Patek Philippe subit plusieurs mois de tests très rigoureux portant sur la fiabilité à long terme et la précision de marche. Le nouveau Chronographe à Heure Universelle référence 5930 a passé haut la main toutes ces épreuves.




Une nouvelle alliance entre deux mécanismes emblématiques

Le nouveau calibre mécanique CH 28-520 HU se base sur le mouvement chronographe automatique CH 28-520 PS à roue à colonnes et embrayage vertical, ainsi que sur le fameux mécanisme d’Heure Universelle Patek Philippe. Ce système ingénieux repose sur un projet de l’horloger genevois Louis Cottier datant des années 1930. La manufacture l’a ensuite optimisé, en faisant breveter deux développements majeurs en 1959 et 1999.



Les spécialistes ont longuement travaillé pour adapter ces deux mécanismes l’un à l’autre. Ils ont déplacé des axes, aminci et reconstruit des ponts, modifié des écartements. Le calibre CH 28-520 HU peut donc être présenté à juste titre comme un nouveau mouvement. Il allie le meilleur de la grande tradition horlogère Patek Philippe à des innovations le plaçant à la pointe de la technique et de la fonctionnalité. Comme sur toutes les montres de la manufacture, le mode d’utilisation a été conçu pour être le plus simple possible. Le chronographe possède un poussoir de mise en marche/arrêt à 2h et un poussoir de remise à zéro à 4h servant également pour la fonction «flyback». Si l’on presse sur ce poussoir lorsque la trotteuse tourne, cette dernière revient immédiatement à zéro et lance un nouveau chronométrage. Grâce à la présence d’un embrayage vertical, l’aiguille de chronographe peut également être utilisée – avec un minimum d’usure et sans influence sur la précision et la réserve de marche – comme aiguille des secondes permanente.




Toutes les heures du monde

La fonction Heure Universelle se distingue, elle aussi, par sa grande facilité d’emploi. Les aiguilles centrales des heures et des minutes indiquent l’heure du fuseau horaire dont le «nom» se trouve à 12h. Les heures des 23 autres fuseaux se laissent lire d’un seul coup d’œil grâce au disque des villes et à celui des 24 heures, situé un peu plus au centre. La division de ce dernier en zones blanche et noire indique s’il fait jour ou nuit au lieu désiré. Lorsque le voyageur arrive dans un autre fuseau horaire, il lui suffit d’activer le poussoir à 10h. Les disques des villes et des 24 heures tournent alors par pas d’une heure dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, tandis que l’aiguille centrale des heures avance dans le sens horaire, également par crans d’une heure. La correction est achevée quand le nom de la ville désirée se trouve à 12h. Pendant ce processus, le mécanisme d’Heure Universelle et l’aiguille des heures sont déconnectés du mouvement de base afin d’éviter toute perturbation de l’amplitude du balancier ou de la précision de l’aiguille des minutes. L’aiguille de chronographe poursuit également sa course sans le moindre écart.




La complexité mécanique sous son plus beau jour

La fusion entre chronographe et Heure Universelle se manifeste également dans le boîtier classique rond de la nouvelle référence 5930 en or gris 18 carats. Ce boîtier présente les mêmes attaches de bracelet en «ailes» qui constituaient déjà un détail caractéristique des montres à Heure Universelle des années 1940 et 1950. Le poussoir des fuseaux horaires, placé comme il est d’usage à 10h, arbore un contour rectangulaire identique à celui des deux poussoirs de chronographe – une forme très répandue sur les chronographes classiques de la manufacture. Le boîtier est également doté d’un fond en verre saphir dévoilant toute la beauté et les finitions irréprochables du mouvement. Le centre du rotor est finement perlé, tandis que la masse oscillante proprement dite est ornée de Côtes de Genève circulaires et d’une Croix de Calatrava gravée. Le décor de côtes circulaires se poursuit sur les ponts rhodiés, avec anglages polis, trous moulurés et polis et gravures dorées conformes aux prescriptions du Poinçon Patek Philippe. Ces éléments forment un beau contraste avec l’éclat rouge des rubis, la couleur dorée du balancier Gyromax® et les reflets bleu-violet du spiral Spiromax® breveté en Silinvar®. Grâce à sa courbe finale Patek Philippe, ce spiral allie les oscillations concentriques d’un spiral Breguet avec la faible hauteur de construction d’un spiral plat classique.



Tous les affichages d’un seul regard

L’intégration parfaite entre les deux complications apparaît aussi sur le cadran. A l’extérieur se trouve le disque bleu des villes, avec les noms des 24 lieux représentant chacun un fuseau horaire. Patek Philippe a utilisé pour cela l’échelle des villes réactualisée sur laquelle certains fuseaux sont définis par de nouveaux noms de lieux, tandis que d’autres ont connu un changement d’heure locale. Exemples: Dubaï au lieu de Riyad, Brisbane au lieu de Nouméa, ou l’heure locale de Moscou passée de UTC+4 à UTC+3. Entre le disque des villes et le disque des 24 heures prend place l’échelle des secondes pour le chronographe, une étroite bande circulaire blanche avec division ultraprécise en quarts de seconde – en accord avec la fréquence de 4 Hertz (28 800 A/h) permettant des mesures exactes au huitième de seconde.



Le disque des 24 heures tournant en permanence dans le sens contraire des aiguilles d’une montre sert simultanément d’indicateur jour/nuit, avec des chiffres clairs sur fond foncé et un symbole de la lune pour les heures nocturnes et des chiffres foncés sur fond clair et un symbole du soleil pour le jour. Le centre du cadran respecte la grande tradition des montres à Heure Universelle Patek Philippe en arborant un subtil décor guilloché à la main.



Ce motif rayonnant n’est interrompu que par les index appliques en or gris 18 carats et par le compteur 30 minutes du chronographe, qui se détache grâce à son fin cadre en or gris, à son échelle des minutes blanche et à son discret azurage. Un design très raffiné garantissant parallèlement une lisibilité optimale.



Le nouveau Patek Philippe Chronographe à Heure Universelle référence 5930 est lancé en 2016 dans une version avec boîtier en or gris et cadran bleu guilloché main. Il se porte sur un bracelet en alligator grandes écailles carrées, cousu main, de couleur bleu marine mat assortie au cadran, avec boucle déployante Calatrava en or gris 18 carats.

Patek Philippe Chronographe à Heure Universelle
référence 5930
 1     2     3     4     5   

Patek Philippe Chronographe à Heure Universelle
référence 5930

Caractéristiques techniques



Mouvement:Calibre CH 28-520 HU
Mouvement mécanique à remontage automatique
Chronographe à roue à colonnes et embrayage vertical
Heure locale
Indication des 24 fuseaux horaires
Indication jour/nuit
Diamètre total:33 mm
Mouvement de base:30 mm
Module de fuseaux horaires:33 mm
Hauteur totale:7,91 mm
Mouvement de base:4,9 mm
Module de fuseaux horaires:3,01 mm
Nombre de composant: 343
Nombre de rubis:38
Réserve de marche:Min. 50 heures, max. 55 heures
Masse oscillante:Rotor central en or 21 carats, remontage unidirectionnel
Balancier:Gyromax®
Fréquence:28 800 alternances par heure (4 Hz)
Spiral:Spiromax®
Piton:Mobile
Fonctions de la couronne:Couronne à deux positions :
  • Poussée : remontage du mouvement
  • Tirée: mise à l’heure
Affichages:Par aiguilles :
  • Heures et minutes de l’heure locale
  • Trotteuse du chronographe
  • Compteur 30 minutes du chronographe
Par disques :
  • 24 villes
  • 24 heures avec indication jour/nuit par la couleur et les symboles soleil/lune
Poussoirs:Mise en marche/arrêt du chronographe à 2h
Remise à zéro du chronographe et fonction « flyback » à 4h
Correction des fuseaux horaires à 10h (correction synchronisée des indications par sauts d’une heure pour l’aiguille des heures et par 1/24 de tour dans le sens antihoraire pour les disques des villes et des 24 heures)
Signe distinctif:Poinçon Patek Philippe
Boîtier:Or gris 18 carats
Fond :En verre saphir
Étanchéité :30 mètres (3 bars)
Dimensions du boîtier:Diamètre : 39,50 mm
Longueur (cornes à cornes) : 48,23 mm
Largeur (9h à 3h avec couronne) : 42,85 mm
Épaisseur (glace à glace): 12,86 mm
Entre-cornes : 21 mm
Cadran:3 zones :
  • Disque des villes bleu avec décalques blanches
  • Disque des 24 heures avec indication jour/nuit par la couleur et les symboles soleil/lune (jour : chiffres bleus sur fond argenté; nuit : chiffres blancs sur fond bleu)
  • entre bleu marine guilloché à la main
Index des heures :Appliques de type « bâton » en or gris 18 carats
Aiguilles :
  • Aiguilles des heures et des minutes de type «dauphine» en or gris 18 carats, 3 faces, avec revêtement luminescent Superluminova
  • Aiguille de chronographe de type «parfil» en acier rhodié
  • Aiguille du compteur 30 minutes de chronographe de type «bâton», avec contrepoids, en acier rhodié
Bracelet:Alligator grandes écailles carrées, cousu main, bleu marine mat
Boucle :Déployante en or gris 18 carats

 PUBLICITÉ
  • Cartier Panthère Royale
  • Cuir Neonude sur Petite Promesse Baume & Mercier
  • Montre Papyrus de Cartier
  • Bell & Ross BR S Novarosa
  • Vacheron Constantin Malte petit modèle
  • Chanel Première Squelette Camélia
  • Hublot Spirit of Big Bang Moonphase
  • Bulgari Serpenti Incantati
  • Dior et d’Opales
  • Jaquet Droz Grande Seconde Tourbillon Nacre
  • Richard Mille
  • BRM
  • Breitling
  • Ulysse Nardin
  • Cartier
  • Corum
  • Hublot
  • Cartier
  • Rolex
  • Panerai
  • Bell & Ross
  • Vacheron Constantin
  • Roger Dubuis
  • Ulysse Nardin
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Vacheron Constantin
  • Ralf Tech
  • Bulgari
  • Breitling
  • Hermès
  • Porsche Design
  • Ulysse Nardin
  • Bulgari
  • Corum
  • Corum
  • Corum
  • Anonimo
  • Montblanc
  • Breitling
  • Baume & Mercier
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Richard Mille
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Bucherer
  • Montblanc
  • Rolex
  • Tag Heuer
  • Bucherer
  • Rolex
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Montblanc
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Ralf Tech
  • Salon de Genève
  • H. Moser & Cie
  • Breitling
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Piaget
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • JeanRichard lance le compte à rebours rugbistique
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
    L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
    Lamborghini Huracan Performante
    Mercedes Maybach G650 Landaulet
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Richard Mille, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Hublot, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Breitling, 9 montres IWC, 10 montres Jaeger-LeCoultre, 11 montres Tag Heuer, 12 montres Panerai, 13 montres Vacheron Constantin, 14 montres Baume & Mercier, 15 montres Montblanc, 16 montres Chopard, 17 montres Zenith, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Piaget, 20 montres Breguet, 21 montres Chanel, 22 montres Girard-Perregaux, 23 montres Blancpain, 24 montres Bell & Ross, 25 montres Tudor, 26 montres Louis Vuitton, 27 montres BRM, 28 montres Corum, 29 montres Roger Dubuis, 30 montres Dior, 31 montres Bulgari, 32 montres Ebel, 33 montres Parmigiani, 34 montres Jaquet Droz, 35 montres L.Leroy, 36 montres Ulysse Nardin, 37 montres Franck Muller, 38 montres Porsche Design, 39 montres Hermès, 40 montres Perrelet, 41 montres JeanRichard, 42 montres Chaumet, 43 montres Christophe Claret, 44 montres MB&F, 45 montres Van Cleef & Arpels, 46 montres Anonimo, 47 montres Bucherer, 48 montres Vianney Halter, 49 montres Harry Winston, 50 montres Yema, 51 montres Eterna, 52 montres Concord, 53 montres H. Moser & Cie, 54 montres Ralf Tech, 55 montres De Bethune, 56 montres Wyler Genève, 57 montres Graham-London, 58 montres Ange Barde, 59 montres HYT, 60 montres Romain Jerome,