L'évènement

WR1, 10e Anniversaire

WR1, un triple record

La Cote des Montres™ le 06 juillet 2015



Le 5 juillet 2005, en Corse, le plongeur français Pascal Bernabé battait le Record du Monde de profondeur en Plongée sous-marine autonome (sans assistance et sans possibilité de sauvetage en cas d'accident au fond).

Il portait ce jour là, en plus de ses ordinateurs de plongée, la première montre réalisée par Ralf Tech, la WR1, du nom du record.



Pascal bernabe atteignait -330 mètres au bout de 35 minutes de descente dans le noir absolu et mettait près de 9 heures pour remonter en changeant 26 fois de bouteilles et en marquant de nombreux paliers de décompression.

Ce record constitue un exploit humain et technologique. Aucune autre montre de série n'est à ce jour descendue aussi profond au poignet d'un plongeur autonome que la Ralf Tech WR1.

Ce record reste aujourd'hui inégalé et constitue un exploit humain et technologique. Aucune autre montre de série n'est à ce jour descendue aussi profond au poignet d'un plongeur autonome que la Ralf Tech WR1.



C'est donc un triple record, pour Pascal Bernabe, pour l'horlogerie et pour Ralf Tech. Il constitue également le début de l'Histoire de notre marque dans l'horlogerie.

Nous vous livrons ici dans leur version originale les notes de Pascal Bernabé. Et nous vous invitons à partager cette aventure humaine et technologique hors du commun.

Nous célébrons cette année les dix ans du WR1 et de cette montre éponyme et iconique épuisée depuis près de 10 ans.

Mais... qui sait si elle ne reviendra pas...




WR1, les notes originales de 2005

Mardi 5 juillet 2005 Propriano, Corse. 8h du matin.


Cela fait des années que j'attends ce moment: sous mes palmes, déjà dans l'eau, 400 mètres de fond ! Les eaux du Valinco sont calmes. C'est inespéré! Nous avons dû reporter si souvent cette plongée à cause du vent! A mes pieds, la grosse bouée bleue à laquelle est fixée la corde de 350 mètres lestée de 50 kilos qui plonge vers les abysses... et qui m'attend. Dommage qu'il y ait cette boule dans le ventre qui ne disparaît pas malgré la relaxation, une respiration tranquille et surtout de si bonnes conditions. L'équipe s'affaire efficacement autour de moi. Hubert, François, Tono, Christian, Sophie et Frank se sont levés à 5 heures du matin pour préparer le matériel.

J'ai réduit le matériel au minimum, pour diminuer les risques d'erreur et de confusion au fond. Seules les quantités des gaz que je vais respirer ont été « surdimensionnées ». Ma hantise a toujours été d'en manquer. A 9h00 à ma Ralf Tech WR1, mon équipement est fin prêt. Un premier stop à -6 mètres pour faire une dernière vérification en compagnie de Sophie. Tout est bon. Je purge mon gilet stabilisateur et le vide m'engloutit.



Je franchis le cap des -100 mètres sans trop y prêter d'attention et commence à prendre de la vitesse. Je dépasse l'étiquette -150 mètres. Lors de mes premières plongées aux mélanges gazeux en 1993, cette profondeur me semblait quasi inaccessible. Mais depuis 1996 je suis redescendu une quinzaine de fois entre -150 et -174 mètres, souvent dans des conditions difficiles et avec des tâches à effectuer (Explorer, dérouler du fil, filmer, assister...), ce qui me procure un certain confort psychologique à cette profondeur.

Je viens de passer les -200 mètres pour la troisième fois depuis que je plonge profond. La première fois c'était dans l'immense caverne noyée de Fontaine de Vaucluse en 1998 à plus de ... 250 mètres. La deuxième fois, en mer au large des côtes espagnoles à -231 mètres avec la même équipe. C'est aujourd'hui presque une formalité puisque l'objectif est bien plus profond !

Toujours pas de SNHP (le fameux Syndrome Nerveux des Hautes Pressions qui empêche le corps de répondre aux ordres du cerveau).

La corde défile vite entre mes gants. J'arrive à la dernière bouteille de 20 litres accrochée à l'étiquette -250 mètres qui se trouve en fait à -265 mètres en raison de l'élasticité de la corde. Le SNHP commence à s'installer sous forme de tremblements légers, mais surtout j'ai plus de difficulté à me concentrer.



Bizarrement je tremble moins qu'à la Fontaine du Vaucluse au-delà de -200 mètres. Pas de troubles visuels évidents (problèmes de distance) non plus si ce n'est un « effet tunnel » avancé : mon champ de vision semble restreint. Je continue à descendre. Je note à peine la présence de l'étiquette des -300 mètres qui devrait pourtant me marquer. Un flasheur clignote, me signalant la zone très profonde.

J'atteins la marque des -320m (située à plus de -330m en raison de la distorsion de la corde) lorsqu'une grosse déflagration se produit dans mon oreille droite, accompagnée d'une violente douleur dans cette même oreille. Une de mes lampes, fixée sur mon casque, vient d'imploser.

Mon stress disparu depuis -70 mètres revient subitement. Sur le coup je suis persuadé d'avoir une grosse lésion du tympan. Le voyage s'arrêtera donc là pour moi ! -330m ... Pas mal tout de même ... J'amorce rapidement la remontée. La douleur à l'oreille ne s'amplifie pas. J'évite de penser à la suite, me concentrant uniquement sur les tâches immédiates à accomplir.



A -265 mètres, je récupère avec bonheur ma première bouteille de sécurité, le temps d'un premier petit stop. Puis la remontée reprend, plus lente. Aujourd'hui j'ai le sentiment que dès -220m, il me reste peu ou pas de symptômes du SNHP.

A -215 mètres, deuxième stop profond. Et c'est encore plus lentement que je rejoins mon palier et ma bouteille suivante à -165 mètres. L'oreille fait moins mal que prévu et je suis en terrain connu. A partir de -150 mètres la remontée devient extrêmement lente, d'autant plus que les bouteilles s'accumulent autour de moi, sur la corde et sur mon harnais. Lorsque j'arrive à -70 mètres, c'est 9 bouteilles relais de 20 litres que j'ai à gérer.

A -65 mètres je passe sur la seconde corde. J'y retrouve avec plaisir François, avec lequel j'explore habituellement des épaves profondes. Il vient aux nouvelles et me ravitaille. Je lui fais part de ma douleur à l'oreille et de très légères nausées. Il me déleste de 4 bouteilles et après un long moment passé en ma compagnie, rejoint ses propres paliers.

Hubert prend le relais vers -50 mètres. C'est un adepte des plongées « baroques » comme il les appelle : profondes en spéléo ou en mer jusqu'à -211 mètres (quand même !). Il me donne de l'eau mélangée à un médicament afin de prévenir les nausées. C'est ensuite Denis qui vient me voir et m'apporte une soupe de légumes que je bois dans des seringues géantes. Cette nourriture salée est une bonne alternative au lait concentré, crème de marron, compote, gel et eau déjà absorbés.

A partir de -30 mètres je commence à ressentir de plus en plus les effets de la forte houle de surface. Ma douleur à l'oreille s'amplifie et bientôt chaque mouvement de la corde va devenir un calvaire. La décompression tourne au supplice. Vers -12 mètres le mal de mer commence en plus à se faire sentir. Car en surface la houle s'est levée et Frank, resté sur la barge pour assurer la sécurité fait face à des vagues de plus de trois mètres !

Le fait de supporter la douleur et la nausée commence à m'épuiser. La fin de la décompression se fait en compagnie de 6 autres plongeurs qui m'accompagnent à -3 mètres et jusqu'à la surface que j'atteins après 8 heures 47 minutes de plongée.

Là je suis pris en charge puis rapidement évacué à terre. Je continue à respirer de l'oxygène encore une demi-heure à terre tout en me réhydratant abondamment.

L'aventure WR1 est une réussite totale. Mon matériel et ma montre Ralf Tech ont tenu bon.

Et surtout ... me voilà détenteur du nouveau Record du Monde de profondeur en Plongée !

Ralf Tech WR1

La montre originale



Dessinée et conçue par Frank Huyghe, la première WR1 avait été développée pour un record de -320 mètres d’ou le marquage sur son cadran.

Une série de 500 pièces avait été produite à Losone en Suisse en vue d’une commercialisation si le record était battu.

Pascal ayant dépassé la profondeur prévue de 10 mètres, la WR1 est ainsi devenue à -330 mètre la montre 100% de série la plus profonde au Monde, ce qu’elle est toujours, toutes les profondeurs suppérieures ayant été atteintes avec des prototypes dédiés.

Ralf Tech WR1
 1     2     3     4     5   


Ralf Tech WR1

Caractéristiques techniques de 2005


Mouvement :Mécanique à remontage automatique RTA00X®
Rubis :25
Fréquence :28'800 a/h, 4Hz, incablocs
Réserve de Marche :44 heures
Étanchéité réelle :400M / 1200FT
Conforme à la norme ISO 6425 « montres de plongée »
Fonctions :Heures, minutes, secondes, date, calcul du temps d'immersion
Boîtier :En acier chirurgical 316L poli
Diamètre :46mm (hors couronne)
Cadran :Noir mat
Verre :Saphir traité antireflets de 3,5 mm d'épaisseur
Index :Luminescents professionnels "Superluminova®" C1
Lunette :En acier vissée unidirectionnelle
Insert :Aluminium noir et rouge
Couronne :Vissée renforcée
Fond :Vissé et gravé avec numérotation dans la série
Bracelet :En silicone noir
Entre cornes :24mm
Boucle :24mm
Série limitée :500 pièces

 PUBLICITÉ
  • Cartier Panthère Royale
  • Cuir Neonude sur Petite Promesse Baume & Mercier
  • Montre Papyrus de Cartier
  • Bell & Ross BR S Novarosa
  • Vacheron Constantin Malte petit modèle
  • Chanel Première Squelette Camélia
  • Hublot Spirit of Big Bang Moonphase
  • Bulgari Serpenti Incantati
  • Dior et d’Opales
  • Jaquet Droz Grande Seconde Tourbillon Nacre
  • Richard Mille
  • BRM
  • Breitling
  • Ulysse Nardin
  • Cartier
  • Corum
  • Hublot
  • Cartier
  • Rolex
  • Panerai
  • Bell & Ross
  • Vacheron Constantin
  • Roger Dubuis
  • Ulysse Nardin
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Vacheron Constantin
  • Ralf Tech
  • Bulgari
  • Breitling
  • Hermès
  • Porsche Design
  • Ulysse Nardin
  • Bulgari
  • Corum
  • Corum
  • Corum
  • Anonimo
  • Montblanc
  • Breitling
  • Baume & Mercier
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Richard Mille
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Bucherer
  • Montblanc
  • Rolex
  • Tag Heuer
  • Bucherer
  • Rolex
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Montblanc
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Ralf Tech
  • Salon de Genève
  • H. Moser & Cie
  • Breitling
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Piaget
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • JeanRichard lance le compte à rebours rugbistique
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
    L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
    Lamborghini Huracan Performante
    Mercedes Maybach G650 Landaulet
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Richard Mille, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Hublot, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Breitling, 9 montres IWC, 10 montres Jaeger-LeCoultre, 11 montres Tag Heuer, 12 montres Panerai, 13 montres Vacheron Constantin, 14 montres Baume & Mercier, 15 montres Montblanc, 16 montres Chopard, 17 montres Zenith, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Piaget, 20 montres Breguet, 21 montres Chanel, 22 montres Girard-Perregaux, 23 montres Blancpain, 24 montres Bell & Ross, 25 montres Tudor, 26 montres Louis Vuitton, 27 montres BRM, 28 montres Corum, 29 montres Roger Dubuis, 30 montres Dior, 31 montres Bulgari, 32 montres Ebel, 33 montres Parmigiani, 34 montres Jaquet Droz, 35 montres L.Leroy, 36 montres Ulysse Nardin, 37 montres Franck Muller, 38 montres Porsche Design, 39 montres Hermès, 40 montres Perrelet, 41 montres JeanRichard, 42 montres Chaumet, 43 montres Christophe Claret, 44 montres MB&F, 45 montres Van Cleef & Arpels, 46 montres Anonimo, 47 montres Bucherer, 48 montres Vianney Halter, 49 montres Harry Winston, 50 montres Yema, 51 montres Eterna, 52 montres Concord, 53 montres H. Moser & Cie, 54 montres Ralf Tech, 55 montres De Bethune, 56 montres Wyler Genève, 57 montres Graham-London, 58 montres Ange Barde, 59 montres HYT, 60 montres Romain Jerome,