Prix de la Révélation Horlogère

XIIIe Grand Prix d'Horlogerie de Genève

Type 3 - Le Scaphandrier

Ressence porte le temps à la surface

La Cote des Montres™ le 26 novembre 2013



La Ressence type 3 gagne le Prix de la Révélation Horlogère au Grand Prix d'Horlogerie de Genève. Le fondateur de Ressence, Benoît Mintiens est honoré de recevoir le Prix de la meilleur Révélation Horlogère. Ce prix, apparu pour la 1ère fois cette année, récompense une montre créée par une marque qui a commercialisé son 1er modèle il y a moins de 5 ans !

Le Modèle Type 3 fait entrer la montre plateforme de Ressence dans la troisième dimension. Submergé dans un milieu liquide non réfractaire à la lumière, son affichage satellitaire épouse le contour d’une sphère de saphir pour se rapprocher encore un peu plus du regard de l’observateur. En maximalisant le contraste entre le fond noir et le graphisme blanc du cadran, le liquide semble interagir comme par capillarité avec l’œil pour donner l’impression que l’information est projetée à l’extérieur de la montre, comme sur un écran. Jamais la sensation de pouvoir caresser le temps n’aura été aussi palpable.

Tandis que les disques des jours, heures, minutes et secondes font leur révolution sous le dôme de saphir, le quantième déroule les mois sur le pourtour de la carrure. L’expression de la montre change à chaque instant, tout comme un visage se transforme au gré des émotions.



Avec le nouveau modèle Type 3, Benoit Mintiens, le créateur de Ressence, poursuit et approfondit une démarche entamée en 2010. Inspirée par sa vision de designer industriel, son approche se concentre sur l’expérience ressentie par l’utilisateur plutôt que sur la mise en scène d’une mécanique horlogère, même si celle-ci est digne d’une grande complication. D’où le parti pris initial de s’affranchir des aiguilles pour offrir une représentation dématérialisée du temps, plus épurée et poétique, mais tout aussi instinctive. Pour lire l’heure sur ses cadrans, il suffit de savoir interpréter un angle : les traits de longueurs différentes peints sur les disques des heures, des minutes et des secondes pointent dans la même direction que le feraient de véritables aiguilles. Bien qu’il s’agisse d’une montre mécanique, l’illusion de voir apparaître l’information sur un écran informatique est renforcée sur le modèle Type 3 par la courbure du verre et un effet « goutte d’eau » qui accentue le rendu des contraste noir/blanc du cadran.



Le modèle Type 3 est la preuve que comme l’écrivait Leonardo Da Vinci « la simplicité est l’ultime sophistication ». Car pour franchir cette nouvelle étape, Benoit Mintiens a dû mettre en œuvre plusieurs solutions techniques particulièrement originales.

L’ensemble de la montre prend place dans une sphère taillée dans un verre saphir antireflet extrêmement résistant. La forme du module d’affichage à l’origine plane a été revue afin de s’inscrire parfaitement dans celle du dôme en verre; entièrement réalisée en titane, cette complication (28 roues, 57 rubis) est enfermée dans un compartiment supérieur submergé par un liquide de type naphta non réfractaire à la lumière (indice 0), dont une valve thermique permet la dilatation.



La présence d’une membrane étanche en titane entre le module et le mouvement excluant toute liaison physique, celle-ci se fait par transmission magnétique. Les informations données par la base de temps (minutes et date) transitent à travers deux zones de la membrane amincies à cet effet. Afin d’éviter que ces champs magnétiques ne viennent perturber le fonctionnement du mouvement automatique, celui-ci est protégé par une cage de Faraday.



Enfin, la quête vers l’essentiel entamée par Ressence avec la fin des aiguilles se poursuit ici par la disparition d’un appendice horloger disgracieux et souvent gênant, la couronne. Celle-ci est remplacée par le fond en saphir de la montre que l’on tourne comme un gros bouton. Un système d’embrayage gravitationnel permet d’en dissocier les fonctions : face au cadran, on règle la mise à l’heure et la date ; en retournant la montre, on peut la remonter. Incurvé comme le cadran, ce fond repose uniquement au centre du poignet, à un endroit qui ne comporte aucun os. Le confort au porter est absolu.



La simplicité est l’ultime sophistication… 

Amener le temps à la surface
Un des éléments les plus marquants de l’ADN de Ressence est un affichage extériorisé du temps tout en gardant la logique de lecture avec des aiguilles. Une représentation du temps affleurant sans aiguilles physiques tel un écran mécanique. Type 3 va plus loin dans cette logique en passant de la 2D à un affichage sphérique en trois dimensions. A l’inverse de montres à aiguilles ou plusieurs couches d’informations se superposent pour créer une sorte de cavité au fond de laquelle se trouve le cadrant, le système d’affichage Ressence projette l’information à l’extérieur de la montre. TYPE 3 pousse cette démarche à l’extrême en éliminant la dernière barrière perceptible entre le cadrant et l’œil : la réflexion mais surtout la réfraction du verre. La solution est bien connue des scaphandriers. Pour éliminer la réfraction sous l’eau, le cadran est submergé dans un liquide. Hors de l’eau, l’effet visuel semble magique car pour comprendre trois-dimensionnellement un objet, le cerveau utilise le reflet d’une surface pour en comprendre la forme et la réfraction pour en interpréter la profondeur. En submergeant le module d’affichage, les repères visuels qu’utilise le cerveau pour comprendre un objet sont éliminés. L’effet est encore amplifié par le fait que le jeu d’ombres sur le cadran sphérique, n’est pas éliminé. Il faut le toucher pour le croire.

Ergonomie de lecture
De par son concept unique d’affichage affleurant, une superposition des aiguilles graphiques serait impossible. Pourtant la logique de lecture est identique à celle d’une montre à aiguille car leur position et leur taille sont semblables à un cadran normal. La représentation du temps par aiguilles requière un apprentissage mais une fois acquis, l’œil ne lit plus l’heure mais interprète l’angle entre les deux aiguilles.



En submergeant le module d’affichage dans le liquide, le contraste de lecture en est fortement amplifié. Le carbone du DLC noir devient encore plus foncé et semble absorber toute la lumière. Les graphs blanc en ressortent éclatant pour atteindre un contraste bien au-delà de ce qui est possible d’atteindre sans liquide. Le contraste est si intense et le noir si profond que le produit en devient dématérialisé pour n’afficher que l’essentiel. Type 3 ne se limite pas à un affichage monoplan mais utilise toute la surface d u verre pour projeter l’information grâce à des glaces en saphir qui recouvrent également les faces latérales de la montre. La lecture se fait sur 180°.

Mise à l’heure sans couronne
Le langage de forme Ressence se démarque notamment par sa pureté et son minimalisme tout en gardant une forte personnalité. Cette quête vers un design épuré passe par une logique de dématérialisation du grand temps qui s’illustre notamment par l’élimination des aiguilles et par l’affichage affleurant dissimulant toutes référence technique. Type 3 ouvre un nouveau chapitre dans cette quête en ôtant la couronne. Le saphir inférieur remplace les fonctions de la couronne. Les différentes positions de la couronne sont remplacées par des quarts sur le fond. Pour remonter la montre il faut tourner le fond dans le sens des aiguilles. Pour la date il faut prolonger cette rotation sur 200° pour arriver dans le quart de la date. En partant de la position neutre en tournant contre le sens des aiguilles, c’est la fonction de mise à l’heure qui s’enclenche. Un embrayage gravitationnel permet de déconnecter la rotation du fond pour la mise à l’heure affin de replacer le fond dans sa position neutre sans changer l’heure.

Architecture et Système
TYPE 3 se compose de trois éléments de base. La carrure centrale qui prend la forme d’une plaque usinée en titane de 2 mm d’épaisseur sans perçages intégrant les bague pour le bracelet. De part et d’autre de la carrure sont placés en partie supérieure le module d’affichage qui est submergé. Le liquide est encapsulé entre le saphir et la carrure. Sous la carrure se trouve le système de réglage de la montre pour la mise à l’heure par le fond ainsi que le mouvement placé dans une cage de Faraday. Le module d’affichage est indépendant et hermétiquement séparé du mouvement par la carrure qui est prise en sandwich entre le module de temps et le module de propulsion. Le transfert du mouvement de rotation de l’axe des minutes et de la date se fait par micro-aimants à travers une membrane en titane dans la carrure.

Module d’affichage du temps
L’affichage est sphérique (R125mm) avec traitement DLC (Diamond-like-carbon). Tous les composants sont en titane sauf les roues qui sont en nickel phosphore. Les éléments graphiques gravés dans la matière sont remplis avec de la Super Luminova (blanc, gris et orange). Le système d’affichage est inventé, développé et breveté par Ressence a une architecture indépendante du mouvement comportant 28 roue et 57 rubis (pour un total de 82 rubis), intégrant trois satellites désaxés bi-axiaux inclinés et un anneau de quantième extérieur. Le module de temps comporte également un cardan et un système d’absorption des choques. Le module est immergé dans son intégralité. Un système de valve thermostatique permet de reprendre les dilatations du liquide en fonction de la température ambiante. De par la forme sphérique du module, les satellites désaxés sont sous un angle de 3° pour les heures et de 4,75° pour les secondes et le jour. Les satellites sont affleurant à la surface principale.

Ressence Type 3 - Le Scaphandrier
 1     2     3     4     5   

Ressence Type 3

Caractéristiques techniques




Fonctions:Date, Jour, Heure, Minute, Secondes (360’’)
Architecture:Carrure centrale hermétique pris en sandwich entre le module de temps et le module de propulsion.
Système:Transfert du mouvement par micro-aimants à travers une membrane en titane.
Carrure:44mm de diamètre, titane grade 5.
Glaces:2 dômes en saphir creux
Hauteur 6,5 mm 
Épaisseur de parois 1mm
Antireflet extérieur SINI sur verre supérieur
Antireflet intérieur sur verre inférieur
Affichage:Affichage sphérique R125mm en titane grade 5 avec traitement DLC noir.
Eléments graphiques gravés dans la matière et rempli avec de la Super Luminova® blanche, grise et orange avec luminosité verte et orange.
Module:Système breveté, inventé et développé par Ressence®.
Module indépendant comportant 28 roues et 57 rubis.
Titane grade 5 intégrant trois satellites désaxés bi-axiaux incliné de 3° et 4,75° et un anneau de quantième extérieur.
Cardans et un système d’absorption de choques.
Le module est immergé dans son intégralité.
Valve thermique pour compenser la dilatation du liquide
Mouvement :Mouvement automatique sur base 2824-2
120 composants, 25 rubis
Réserve de marche :36 heures
Fréquence du balancier :28.800 A/h
Rotor :Visible en forme d’anneau
Composants:407
Composants hors mouvement 287.
Dimensions:44 x 15 x 52 (Dia x H x L)
Poids:175 grammes
Édition limitée:50 pièces numérotées + 5 prototypes

Benoît Mintiens



Né en Belgique, Benoît Mintiens a d’abord pensé devenir ingénieur naval, avant de s’orienter vers la profession de designer industriel. Il obtient une licence en Design Industriel (Anvers) en 1998 ; il entre la même année chez Enthoven & Associates, dont il est Senior Consultant. Parallèlement à son travail dans ce cabinet de design anversois, il complète sa formation par un Master in Business Administration (Vlerick, 2003).


Projets de design

Les projets de design s’enchaînent, entre autres pour :


Frisk (designer attitré de tous les produits)
Browning (design de fusils et carabines)
Thalys (design d’une nouvelle génération des trains grand vitesse)
Air France (design siège La Première)
SNCF (design d’une nouvelle génération de TGV Réseau et Duplex)
Maxi-Cosy (design d’un buggy pliable 3D)
YSIN Opera (design d’un hybride entre une tente et une caravane High-End)
Giorgetti (design d’un lounge chair)
LG (design de réfrigérateur, Smartphone, aspirateur, conditionnement d’aire...)
Clear Channel (design de lignes de mobilier urbain / vélos / toilettes)
Orfit (design de système de traitement pour la radio oncologie)
Omega Pharma (design du Predictor)
Lebeau Courally (design de lignes d’accessoires)
Daikin (design de pompe à chaleur)
Fiskars (design d’outils de jardinage)
Ethnicraft (design de meubles en teak)
Siemens (design de trams)

Durant ces années, Benoît Mintiens a toujours été très tenté par l’idée de créer un nouveau concept de montres. Au milieu des années 2000, un ami lui donne l’occasion de le faire en lui demandant de réaliser un design original de montre pour homme… avec un maximum de diamants! Afin d’échapper au piège du « bling,bling », Benoît choisit d’utiliser le diamant pour ses qualités fonctionnelles, notamment sa capacité de réfraction. Mais alors qu’il travaille sur un prototype, TAG Heuer sort sa Diamond Fiction Watch, basée sur un concept proche du sien: des LED’s qui affichent l’heure en illuminant un « écran » de diamants. Le projet tombe à l’eau, mais pas l’envie qu’éprouve Benoît de créer une montre différente de tout ce qui a été fait auparavant.

En 2007, il finalise son premier design horloger : la ZeroSerie ; puis il fonde en 2009 la marque Ressence afin d’en assurer lui-même la production.

En janvier 2011, lors de sa présentation au salon horloger Suisse GTE (Geneva Time Exhibition), la montre Ressence décroche le 2e prix du Super Watch Award, avec mention spéciale du jury. Un bel encouragement à continuer sur la voie de l’innovation.

Ressence en bref

Prototypes 
Première introduction de Ressence à Bâle 2010 avec 3 prototypes fonctionnels.

ZeroSeries Type 1000 
Attendue de longue date, les ZeroSeries ont été livrée au cours de l’été 2011. Il s’agit d’une production pilote de 50 pièces, composée de 30 versions aluminium et 20 versions titane.

SeriesOne Type 1100 
La production d’une seconde génération de TYPE 1000 a été entre-temps lancée. Les SeriesOne ont subi des modifications, principalement destinées à optimiser le processus d’assemblage. Les SeriesOne représentent une production de 150 montres.

Les SeriesOne sont disponibles depuis le printemps 2012.

Les SeriesOne arborent désormais le label « Swiss Made ». Comme pour les ZeroSeries, plus de 80% des composants sont fabriqués en Suisse le restant étant produit principalement en Allemagne. En outre, Ressence a entamé une collaboration avec un atelier d’horlogerie situé à Genève où se fait désormais l’assemblage.

Type 3 
Présentation de deux prototypes durant le salon de Bâle 2012. Un an plus tard Ressence présente la version définitive de la montre TYPE 3 à l’occasion du salon de Bâle 2013.

 PUBLICITÉ
  • Van Cleef & Arpels Montre sautoir Cerf-Volant
  • CHANEL CODE COCO
  • Corum Heritage Sublissima
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Piaget Altiplano - 60 ans et toujours jeune
  • Promesse « Les Exceptionnelles » by Baume & Mercier
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Panthère de Cartier par Sofia Coppola
  • Panthère de Cartier
  • Cartier Panthère Royale
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • F. P. Journe
  • Louis Vuitton
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Vacheron Constantin
  • Bell & Ross
  • Vacheron Constantin
  • Louis Vuitton
  • Tag Heuer
  • Anonimo
  • Bell & Ross
  • Ulysse Nardin
  • Bulgari
  • Anonimo
  • Roger Dubuis
  • IWC
  • Hublot
  • Breitling
  • A. Lange & Söhne
  • Ralf Tech
  • Zenith
  • HYT
  • Hublot
  • Corum
  • Panerai
  • Breitling
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Corum
  • Vacheron Constantin
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Zenith
  • Panerai
  • Cartier
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Breitling
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Rolex
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Richard Mille, 5 montres Omega, 6 montres Cartier, 7 montres Patek Philippe, 8 montres Jaeger-LeCoultre, 9 montres Vacheron Constantin, 10 montres Panerai, 11 montres Breitling, 12 montres Tag Heuer, 13 montres IWC, 14 montres Zenith, 15 montres Baume & Mercier, 16 montres Breguet, 17 montres Montblanc, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Bell & Ross, 20 montres Chopard, 21 montres Blancpain, 22 montres Girard-Perregaux, 23 montres Tudor, 24 montres Piaget, 25 montres Corum, 26 montres Chanel, 27 montres Dior, 28 montres Louis Vuitton, 29 montres Roger Dubuis, 30 montres Jaquet Droz, 31 montres BRM, 32 montres L.Leroy, 33 montres Bulgari, 34 montres Ebel, 35 montres F. P. Journe, 36 montres Ulysse Nardin, 37 montres JeanRichard, 38 montres Porsche Design, 39 montres Anonimo, 40 montres Perrelet, 41 montres Franck Muller, 42 montres Hermès, 43 montres Christophe Claret, 44 montres Parmigiani, 45 montres Yema, 46 montres MB&F, 47 montres Ralf Tech, 48 montres Van Cleef & Arpels, 49 montres H. Moser & Cie, 50 montres Chaumet, 51 montres Harry Winston, 52 montres Graham-London, 53 montres De Bethune, 54 montres Eterna, 55 montres Ressence, 56 montres de Grisogono, 57 montres MATWATCHES, 58 montres Oris, 59 montres Bucherer, 60 montres Ikepod,