@Richard_Mille #RM33_02 #Automatique

RM 33-02 Automatique

Lifestyle et sportive à la fois

La Cote des Montres™ le 19 décembre 2019



  • Réinterprétation de la RM 033 sortie en 2011
  • Première montre automatique ronde en Carbone TPT®
  • Série limitée à 140 exemplaires

En alliant les performances d’une montre sportive à l’élégance d’une montre ronde, Richard Mille parvient à combiner deux caractéristiques que tout oppose. Julien Boillat, directeur technique habillage, fut en charge de la réinterprétation de la première montre ronde extraplate de la collection, la RM 033 présentée en 2011.



« Il nous paraît non seulement indispensable mais tout à fait logique d’apporter le même soin et la même attention à l’évolution des collections qu’à la création des modèles. Dotée de l’extrême polyvalence voulue par la marque, la RM 033 est une montre du quotidien. Avec mon équipe, nous avons repensé son esthétique sans dénaturer la version originale en accentuant ses lignes. Les éléments d’habillage, boîtier et cadran, ont été travaillés de manière à affirmer un caractère plus sportif » confie Julien Boillat.



Les lignes tendues de ce nouveau boîtier allient le galbe de la forme tonneau et l’élégance de la rondeur à une discrète allusion au sport dans le dessin des crénelures. Cette première montre ronde automatique en Carbone TPT® présente un habillage dans ce même matériau pour la lunette et le fond et en or rouge satiné pour la carrure. Le dessin du bracelet caoutchouc prolonge les deux crénelures placées de manière inédite à 6 et 12 h. Ces nouvelles lignes fuyantes contribuent également à la force de ce boîte très audacieuce.

La RM 33-02 s’anime à travers les rouages du calibre squeletté RMXP1 en titane grade 5. Battant au rythme d’un balancier à inertie variable cadencé à 3 Hz, il est remonté par un micro-rotor excentré en platine qui permet d’abaisser considérablement la hauteur totale du mouvement à 2,60 mm.



Sa capacité de remontage est améliorée par un système de remontage bidirectionnel. Cette finesse du mouvement ne limite en aucun cas l’expression architecturale, essentielle pour la marque. La platine, sablée humide et traitée Tytalit®, les surfaces microbillées, étirées, satinées et les anglages — tous réalisés entièrement à la main — accentuent les volumes, jouant des ombres et des lumières à travers un squelettage très graphique. Les éléments d’habillage comme les index participent eux aussi à cette sensation complexe de profondeur et de puissance. Façonnés en métal et or 5N, ils sont montés sur deux rails rigides en titane fixés entre le réhaut et le mouvement. Le cadran qui se déploie sur l’ensemble du calibre accentue les volumes tandis que la typographie des chiffres surdimensionnés apporte dynamisme et lisibilité parfaite de l’heure.



Jouer de la douceur de l’or opposée à la force du Carbone TPT®, tout comme allier les codes graphiques des univers lifestyle et sportif conjugués au masculin aussi bien qu’au féminin, illustrent la volonté qu’a Richard Mille de combiner au sein d’une montre des univers réputés antinomiques. La RM 33-02 Automatique est proposée en série limitée de 140 exemplaires.

« Redessiner est repenser »
Julien Boillat, directeur technique habillage

Julien Boillat

iI nous paraît non seulement tout à fait logique mais véritablement indispensable d’apporter le même soin et la même attention à l’évolution des collections qu’à la création des modèles.

Tout comme la RM 011 est à l’origine de la RM 11-03, la RM 33-02 est une nouvelle interprétation de la RM 033, notre première montre ronde et extra-plate. Dotée de l’extrême polyvalence voulue par la marque, la RM 033 est une montre du quotidien. Sans dénaturer la version originale, nous avons repensé son esthétique en accentuant ses lignes et en augmentant notam- ment son épaisseur de 6,2mm à 8,8mm. Les éléments d’habillage, boîtier et cadran, ont été travaillés de manière à affirmer un caractère plus sportif. En ce sens, la RM 33-02 effectue la délicate synthèse entre lifestyle et le style Sport.


La subtilité des niches

au sein d’une marque généraliste


« La cohérence. tout repose sur la stratégie originelle — qui n’a d’ailleurs jamais bougé d’un iota — à savoir l’ouverture au monde et à ses divers univers tels que le sport, le lifestyle, l’automobile, le golf, le polo, le cyclisme, l’art... »
Richard Mille

Malgré sa production limitée, Richard Mille propose un très large éventail de montres. Indifférente aux catégories standardisées dans lesquelles l’industrie horlogère se reconnaît, la marque, grâce aux liens étroits et profonds tissés avec ses clients et amateurs, a pu identifier des espaces d’expression technique et esthétique en affinité avec eux.

« J’aime raisonner comme certains constructeurs automobiles, explique Richard Mille, car l’approche est très comparable. Nous aussi avons nos Formule 1, nos GT, nos berlines, nos 4x4... Nous ne nous considérons plus comme une marque de niche mais comme une marque généraliste qui décline de multiples niches. »

Définir ces niches avec une rigoureuse précision assure leur pertinence. La marque Richard Mille aussi bien que son créateur en personne témoignent de leur volonté commune et prononcée d’ouverture à une multitude d’univers. Plus exclusive et rare que simplement luxueuse, la marque outrepasse son cadre initial du sport et de l’automobile pour se développer bien au-delà de son territoire d’origine.

PLUS EXCLUSIVE ET RARE QUE SIMPLEMENT LUXUEUSE, LA MARQUE OUTREPASSE SON CADRE INITIAL DU SPORT ET DE L’AUTOMOBILE POUR SE DÉVELOPPER BIEN AU-DELÀ DE SON TERRITOIRE D’ORIGINE.

« La notion de luxe qui était encore relativement homogène il y a quinze ou vingt ans a complètement explosé et le luxe de masse a fini par lasser, poursuit Richard Mille. Nos clients n’ont que très peu de chances de se croiser avec la même montre au poignet car notre collection est particulièrement étendue au sein d’une production annuelle limitée. Nous avons tenu, et sommes parvenus à dépasser l’apparente contradiction entre variété et cohérence en travaillant précisément cette idée de “gammes”. »

Les références RM 029 ou RM 033 entrent ainsi dans une catégorie citadine de montres à la fois sobres et fortes. Les RM 020, RM 67-01 ou encore RM 017, modèles dits lifestyle — équivalents des berlines dans le domaine automobile —, associent élégance des lignes et technicité.



LES RM 031, RM 039 OU LA PLUS RÉCENTE
RM 62-01 TOURBILLON ALARME VIBRANTE ACJ,
SONT À RAPPROCHER DES CONCEPT CARS
PUISQU’IL S’AGIT DE PIÈCES EXTRÊMES QUI ONT DEMANDÉ
DES EFFORTS DE DÉVELOPPEMENT CONSIDÉRABLES
ET SONT PRODUITS EN SÉRIES TRÈS LIMITÉES.


LA MONTRE SPORTIVE,
AU SENS ATHLÉTIQUE DU TERME,
EST INCARNÉE PAR LA RM 67-02,
ALORS QUE LA RM 67-01, PLUS LIFESTYLE,
ASSOCIE ÉLÉGANCE DES LIGNES
ET TECHNICITÉ.


LES RM 020, RM 67-01 OU ENCORE RM 017,
SONT DES MODÈLES LIFESTYLE
DE LA COLLECTION.

LA POSSIBILITÉ DE DÉVELOPPER ET SUBDIVISER TOUTES CES NICHES HORLOGÈRES TIENT À LA SOLIDE UNITÉ D’ARCHITECTURE, D’ERGONOMIE ET D’ESPRIT QUI LES STRUCTURE.

Viennent ensuite ceux que Richard Mille surnomme affectueusement les «moutons à cinq pattes», comme les RM 031, RM 039 ou la plus récente RM 62-01 Tourbillon Alarme Vibrante Airbus Corporate Jets. Ces modèles sont à rapprocher des concept cars, des pièces extrêmes qui ont demandé des efforts de développement considérables et sont produits en séries très limitées. Ces derniers sont l’expression la plus aboutie du savoir-faire technique et de l’expertise qui confèrent à la marque toute sa légitimité. La montre sportive, au sens athlétique du terme, est incarnée par la RM 67-02. Tout comme les 4x4 sont conçus pour pouvoir affronter les territoires les plus hostiles, les modèles RM 025, RM 032 ou encore la RM 60-01 sont pensés pour l’univers de la plongée sous-marine et de la voile. Simultanément sportifs, résistants et techniques, les divers modèles créés entre autres pour Rafael Nadal, Pablo Mac Donough et Bubba Watson relèveraient quant à eux de la catégorie des hypercars. Parmi les subdivisions des montres associées à l’univers automobile, on peut identifier un type GT, comme la RM 11-03, et des machines de course pensées pour un pilote comme la RM 36-01 Sébastien Loeb ou encore la RM 50-03 McLaren, en tout cas des monuments de technicité et de performance.

Loin de l’odeur de carburant, des combinaisons en néoprène, des pistes de course ou de ski, la collection féminine Richard Mille affine sa segmentation au fur et à mesure qu’elle s’enrichit de nouveaux modèles. Adaptée en toutes circonstances comme la RM 037 en Carbone TPT®, raffinée et ornée de symboles comme la RM 71-01 Tourbillon Automatique Talisman, elle s’affirme puissamment joaillière avec les RM 19-01, RM 51-02 ou tout simplement pop et audacieuse comme les pièces mixtes de la collection Richard Mille Bonbon.

La possibilité de développer et subdiviser toutes ces niches horlogères tient à la solide unité d’architecture, d’ergonomie et d’esprit qui les structure. Tandis que les limites de la technicité peuvent être repoussées par la créativité, l’esthétique exprime la maîtrise des volumes de boîte et le design de cadrans. Cette capacité à évoluer sans jamais se perdre est l’expression d’une identité forte, celle qui, au premier coup d’œil révèle une montre Richard Mille.


TOUT COMME LES 4x4 SONT CONÇUS
POUR POUVOIR AFFRONTER
LES TERRITOIRES LES PLUS HOSTILES,
LES MODÈLES RM 025, RM 032
OU ENCORE LA RM 60-01 SONT PENSÉS
POUR L’UNIVERS DE LA PLONGÉE
SOUS-MARINE ET DE LA VOILE.



LA COLLECTION FÉMININE RICHARD MILLE
AFFINE SA SEGMENTATION AU FUR ET À MESURE
QU’ELLE S’ENRICHIT DE NOUVEAUX MODÈLES.

« J’AIME RAISONNER COMME CERTAINS CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES : IL Y A DES FORMULES 1, DES GT, DES BERLINES, DES 4x4... L’APPROCHE EST TRÈS COMPARABLE. JE CONSIDÈRE QUE NOUS NE SOMMES PLUS UNE MARQUE DE NICHE MAIS UNE MARQUE GÉNÉRALISTE QUI S’EXPRIME À TRAVERS LES MULTIPLES NICHES QU’ELLE DÉVELOPPE. »


RM 33-02 Automatique

Lifestyle et sportive à la fois




En alliant les performances d’une montre sportive à l’élégance d’une montre ronde, Richard Mille est parvenu à combiner deux caractéristiques que tout oppose. Sous la houlette de Julien Boillat, les équipes habillage Richard Mille ont repensé la première montre ronde extra-plate de la collection, la RM 033 présentée en 2011.

« Le défi de faire évoluer un modèle en lui adjoignant nos dernières innovations tant au niveau esthétique que technique est toujours passionnant. Dans le cadre du projet RM 33-02, nous sommes allés finalement au-delà d’une évolution, nous avons réellement repensé sa place dans la collection, créant ainsi cette berline sportive dotée d’un intérieur raffiné et d’une carrosserie dévoilant de manière intelligente ses gènes de sportive. »

Extra-plate ronde et sportive, la RM 33-02 s’anime à travers les rouages du calibre squeletté RMXP1 en titane grade 5. Les ponts ajourés et usinés dans ce même métal abritent une mécanique alliant le savoir-faire suisse et la technicité Richard Mille. Battant au rythme d’un balancier à inertie variable cadencé à 3 Hz, ce calibre est remonté par un micro-rotor excentré en platine qui permet d’abaisser considérablement la hauteur totale du mouvement à 2,60 mm.

La finesse de ce dernier ne limite en aucun cas l’expression architecturale, essentielle pour la marque. La platine, sablée humide et traitée Titalyt®, les surfaces microbillées, étirées, satinées et les anglages — tous réalisés entièrement à la main — accentuent les volumes, jouant des ombres et des lumières à travers un squelettage très graphique.



Les éléments d’habillage comme les index participent eux aussi à cette sensation complexe de profondeur et de puissance. « Nous avons monté ces index façonnés en métal et or 5N sur deux rails rigides en titane fixés entre le réhaut et le mouvement. Le cadran qui se déploie sur l’ensemble du calibre accentue les volumes tandis que la typographie des chiffres surdimensionnés ajoute du dynamisme à la parfaite lisibilité de l’heure », détaille Julien Boillat. « Les lignes tendues de son boîtier allient le galbe de la forme tonneau et l’élégance de la rondeur à une discrète allusion au sport dans le dessin des crénelures ». Cette première montre ronde automatique en Carbone TPT® présente un habillage avec ce même matériau pour la lunette et le fond et en or rouge satiné pour la carrure.

Étanche jusqu’à 30 mètres, le boîtier tripartite maintenu par 14 vis spline en titane grade 5 est monté sur un bracelet en caoutchouc fermé par une boucle déployante elle aussi en titane grade 5. Le dessin de ce dernier prolonge celui des deux crénelures placées de manière inédite à 6 et 12 h. Ces nouvelles lignes fuyantes contribuent elles aussi au dynamisme de ce boîtier déjà très audacieux.

Jouer de la douceur de l’or opposée à la force du Carbone TPT® tout comme allier les codes graphiques des univers lifestyle et sportif illustre bien cette volonté de Richard Mille de combiner au sein d’une montre des univers réputés antinomiques. La RM 33-02 Automatique est pro-posée en série limitée à 140 exemplaires.




Le calibre extra-plat, RMXP1

Focus


Derrière la RM 033 lancée en 2011, Richard Mille a concentré des efforts de développement d’une ampleur insoupçonnée. Son calibre est produit par l’un des partenaires de longue date de la marque, Vaucher Manufacture, reconnue dans le monde de l’horlogerie comme l’un des meilleurs motoristes.



Cette société est responsable de la fabrication d’une partie des mouvements automatiques, les autres étant développés in-house depuis 2012. Le calibre RMXP1 est basé sur une architecture pensée pour équiper la RM 033.



Il s’est imposé par sa finesse, 2,6 mm, sa fiabilité et les nombreuses possibilités de modifications qu’il offre. Richard Mille l’a retenu afin de pouvoir concilier finesse et remontage automatique et résoudre ainsi le plus élégamment possible un problème techniquement complexe. Une micro-masse oscillante est en effet intégrée dans le corps du calibre RMXP1, à la même hauteur que ses autres composants.


Les ingénieurs mouvement ont réussi à remédier à la diminution de sa capacité de remontage due à sa taille inférieure par rapport à une masse traditionnelle. Ils ont introduit un système de remontage dans les deux sens de rotation de la masse façonnée dans un bloc du métal le plus lourd disponible dans l’horlogerie, le platine 950. La combinaison de ces éléments offre à ce micro-rotor une inertie qui permet au calibre d’afficher une durée de marche de 45 heures, mais surtout d’atteindre ce seuil sans demander des mouvements excessifs de la part du porteur. D’autre part, le calibre RMXP1 est réalisé à partir de composants en titane, métal choisi pour sa légèreté mais surtout sa rigidité.


Sa platine a bénéficié d’un traitement par électroplasma Titalyt® et les ponts sont finis PVD noir. Tous sont terminés à la main et témoignent de ce soin qui caractérise l’approche de haute horlogerie de Richard Mille. Ce calibre est en outre squeletté selon des modalités esthétiques révélatrices de l’identité de la marque. Dans la RM 33-02, les ajourages sont visibles côté cadran, dont les contours ont été épargnés, dans un style qui rappelle la RM 67-01. La finition satinée du titane augmente l’impression de contraste et de relief, affirmant ainsi le caractère de la RM 33-02. Bien lisible à travers le verre saphir, l’expression graphique émane indiscutablement de la technicité même du mouvement.

Richard Mille RM 33-02 Automatique

Description technique




Édition limitée de 140 pièces en Carbone TPT® et or rouge

Diamètre du boîtier : 41,70 x 8,80 mm

Caractéristiques principales

Calibre RMXP1 : Mouvement squeletté à remontage automatique avec heures, minutes et rotor monobloc excentré en platine.

Réserve de marche : Environ 45 heures (±10%).
La réserve de marche effective dépend du temps d’utilisation du chronographe.

Platine et ponts en titane grade 5
L’utilisation du titane grade 5 pour ces composants - traité Titalyt® pour la platine et PVD noir pour les ponts - confère une grande rigidité à l’ensemble de la montre et une excellente planéité à la platine, pour un fonctionnement parfait du train d’engrenage et la stabilité du mouvement.

La platine squelettée et les ponts ont été soumis à des tests de validation longs et exigeants afin de s'assurer qu’ils répondent aux standards de résistance les plus rigoureux.

Balancier à inertie variable équilibré
Ce type de balancier représente le meilleur de l’innovation. Il garantit une plus grande fiabilité en cas de chocs et lors du montage et du démontage du mouvement. La précision chronométrique s’en trouve améliorée à long terme. L’index de la raquette est supprimé. Le calibrage plus fin et répétable de l’inertie se fait directement sur le balancier grâce à 4 masselottes orientables.

Micro-rotor monobloc
Afin d’assurer un remontage optimal du rotor excentré, le micro-rotor monobloc a été conçu pour s’armer de façon bidirectionnelle. Sa fabrication en platine massif permet une distribution idéale des masses par rapport à l’épaisseur de la montre.

Vis spline en titane grade 5 pour les ponts et le boîtier
Les vis spline offrent un meilleur contrôle du couple de serrage pendant l’assemblage. Elles résistent parfaitement aux opérations de montage ou de démontage et sont peu sujettes au vieillissement.


Autres caractéristiques

  • Diamètre du mouvement : 33,00 mm
  • Épaisseur : 2,60 mm
  • Nombre de rubis : 29
  • Arbre du barillet : acier AP 20
  • Balancier : en Glucydur®, à 4 bras, moment d’inertie 5,75 mg•cm², angle de levée 53°
  • Fréquence : 21’600 alternances par heure (3 Hz)
  • Spiral : Nivaflex®
  • Dispositif antichoc : INCABLOC 908.22.211.100 (transparent)
  • Pierres de la roue d’échappement : Rubifix (transparent)
  • Tige à deux positions : remontage manuel, mise à l'heure

Boîtier
La conception et la réalisation de la montre suivent une approche holistique pour le mouvement, le boîtier et le cadran. En conséquence, la fabrication a été réalisée selon des spécifications extrêmement rigoureuses.

La lunette et le fond sont en Carbone TPT®, un matériau remarquable dont la finition unique est obtenue en superposant des centaines de couches de fibres de carbone via un procédé automatisé qui modifie l’orientation de la trame entre chaque couche. Après être chauffé à 120 °C dans un autoclave semblable à ceux utilisés pour la fabrication des composants aéronautiques, le carbone est alors prêt à être usiné chez Richard Mille. Au cours de cette phase, les différentes couches de Carbone TPT® se révèlent, ce qui génère des motifs aléatoires et rend chaque pièce unique.
La carrure est en or rouge 5N.

Le boîtier tripartite est assemblé au moyen de 14 vis spline en titane grade 5 et de rondelles en acier inoxydable 316L résistantes à l’usure. Ce système est complété par l’intégration des cornes dans le couple de serrage du boîtier.
Le boîtier est étanche à 30 mètres, grâce à deux joints toriques en Nitrile.

Cadran
Fabriqués en métal, les chiffres sont montés sur deux rails rigides en titane, reliés entre eux et fixés directement sur le mouvement.

Épaisseur : 0,75 mm

Rehauts
Fabriqués en PVD 5N traité titane ; index remplis d’un matériau luminescent homologué.

Glace
  • Côté lunette : verre saphir (1 800 Vickers) avec traitement anti-reflet (des deux côtés)
    Épaisseur : 1,00 mm
  • Fond de boîtier : verre saphir avec traitement anti-reflet (des deux côtés)
    Épaisseur : 1,00 mm au centre et 1,53 mm à la périphérie


Finitions

Mouvement
  • Platine en titane grade 5 poli main, sablé humide et traité Titalyt®
  • Ponts en titane grade 5 sablés humides et traités PVD, avec surfaces supérieures polies à la main
  • Blocages polis à la main
  • Pivots roulés (brunissage)
  • Moulures au diamant côté ponts
  • Pignons avec piqûres

Pièces en acier
  • Surfaces microbillées et étirées à la main
  • Surfaces sablées au saphir
  • Anglage et polissage à la main

Roues
  • Rhodiages (avant taillage de la denture)
  • Corrections minimales apportées aux roues afin de préserver leur géométrie et leurs performances

 PUBLICITÉ
  • Vacheron Constantin Égérie
  • Égérie automatique
  • Égérie phase de lune
  • Égérie phase de lune pavé diamants
  • Zenith DEFY Midnight
  • MAI TROPPO Bvlgari
  • Over The Moon, a short film by CHANEL
  • Cartier, l’esprit de la panthère
  • Breguet Classique 9065 en nacre de Tahiti
  • Van Cleef & Arpels Histoires d’Amour
  • Chanel
  • Reservoir
  • MB&F
  • Breitling
  • Roger Dubuis
  • Audemars Piguet
  • Louis Vuitton
  • TAG Heuer
  • Breguet
  • Hublot
  • Zenith
  • Bell & Ross
  • Breitling
  • RALF TECH
  • Chanel
  • Hublot
  • Breitling
  • Breguet
  • Bell & Ross
  • Hermès
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Zenith
  • Panerai
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Panerai
  • Bucherer
  • Hublot
  • Les Ambassadeurs
  • Richard Mille
  • Cartier
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Panerai
  • Bulgari
  • Roger Dubuis
  • Vacheron Constantin
  • Hublot
  • Grand Prix de Genève
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Bucherer
  • A. Lange & Söhne
  • Hublot
  • Bulgari
  • RJ
  • Panerai
  • SIHH
  • Watches & Wonders Geneva annule son édition
  • LVMH annonce la première exposition de ses marques horlogères suisses à Dubai
  • CHANEL prend une participation dans la Manufacture KENISSI
  • Le SIHH et Baselworld harmonisent leurs dates à partir de 2020
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Breitling comme nouvelle marque partenaire
  • Richard Mille annonce son retrait du SIHH
  • CHANEL prend une participation dans Montres Journe SA
  • Kering nomme Patrick Pruniaux directeur général de ses maisons horlogères suisses
  • Swatch Group a décidé de quitter Baselworld
  • Hublot nomme Benoit Lecigne comme directeur général de tous les pays sous sa responsabilité
  • Bucherer annonce l'acquisition de Tourneau LLC
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Zenith comme nouvelle marque partenaire
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Vacheron Constantin, 3 montres Richard Mille, 4 montres Audemars Piguet, 5 montres Hublot, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres Patek Philippe, 10 montres TAG Heuer, 11 montres Breitling, 12 montres Zenith, 13 montres A. Lange & Söhne, 14 montres Chanel, 15 montres Baume & Mercier, 16 montres Panerai, 17 montres IWC, 18 montres Blancpain, 19 montres Bell & Ross, 20 montres Breguet, 21 montres Tudor, 22 montres Chopard, 23 montres BRM, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Corum, 26 montres Roger Dubuis, 27 montres Montblanc, 28 montres Piaget, 29 montres Reservoir, 30 montres Dior, 31 montres Louis Vuitton, 32 montres MB&F, 33 montres RJ, 34 montres Parmigiani, 35 montres RALF TECH, 36 montres Yema, 37 montres Hermès, 38 montres Porsche Design, 39 montres Bulgari, 40 montres Eterna, 41 montres Ebel, 42 montres L.Leroy, 43 montres Jaquet Droz, 44 montres JeanRichard, 45 montres Vulcain, 46 montres Urwerk, 47 montres Frédérique Constant, 48 montres Giuliano Mazzuoli, 49 montres H. Moser & Cie, 50 montres Harry Winston, 51 montres Ulysse Nardin, 52 montres Chaumet, 53 montres Alpina, 54 montres Bucherer, 55 montres Graham-London, 56 montres Artya, 57 montres Daniel Roth, 58 montres Vianney Halter, 59 montres Dodane, 60 montres MATWATCHES,