@Richard_Mille #RM50_03 #McLaren_F1

RM 50-03 McLAREN-F1

Le tourbillon chronographe à rattrapante le plus léger au monde

La Cote des Montres™ le 17 janvier 2017



Innovations techniques incessantes, quête de précision et de progrès sont les dénominateurs communs partagés par McLaren F1 et Richard Mille.

Développé en collaboration avec le célèbre constructeur de Formule 1, le nouveau calibre de Richard Mille est un chef-d’œuvre technique offrant des performances mécaniques hors normes.

Pesant moins de 40 grammes avec son nouveau bracelet, la RM 50-03 est le chronographe mécanique le plus léger au monde. Cette performance a été obtenue grâce à des matériaux de haute technicité mis au service d’une architecture aérienne. Pour preuve l’introduction aux côtés du titane et du carbone TPT™ d’un matériau inédit pour un boîtier : le Graph TPT™.



C’est sur la base des recherches de l’Institut national du graphène de l’université de Manchester, inauguré en 2015, que ses usages ont été révélés. Le graphène a été isolé en 2004 par Andre Geim du département de physique de cette université. Six ans plus tard, en 2010, cette découverte lui a valu aux côtés de Konstantin Novoselov le prix Nobel de physique. Grâce à cette collaboration fructueuse avec l’université de Manchester, McLaren Applied Technologies et North Thin Ply Technology, Richard Mille est parvenu à produire un boîtier usiné dans un Carbone TPT™ amélioré. Ses propriétés physiques ont été considérablement augmentées grâce à des injections de graphène, un nanomatériau révolutionnaire, 6 fois plus léger mais 200 fois plus résistant que l’acier. Travaillant ensemble sur l’intégration du graphène dans leurs monoplaces, McLaren Technology Group et McLaren-Honda nous ont permis de découvrir dans ce matériau un moyen d’abaisser considérablement la densité du carbone tout en augmentant sa capacité de résistance.


Convaincus des avantages du graphène, nos ingénieurs avec ceux de North Thin Ply Technology en ont projeté les applications pratiques, et étudié son intégration dans le Carbone TPT™.

Remarquable par son graphisme ondulé, le Carbone TPT™ est constitué de 600 couches de filaments parallèles. Ces couches d’une épaisseur maximale de 30 microns sont imprégnées d’une résine dopée au graphène. Elles sont ensuite superposées par une machine CNC qui varie l’orientation des fibres de 45° entre deux couches. Chauffé à 120° à une pression de 6 bars, le composite est enfin solidifié. De multiples tests de contrôle et de validation opérés par McLaren Applied Technologies ont permis d’apporter les solutions appropriées pour produire le Graph TPT™ , matériau employé dans le domaine de l’horlogerie exclusivement par la marque.



Au sein de la manufacture Richard Mille, nos spécialistes dédiés à l’usinage des composants mouvements et des boîtiers ont assumé celui du Graph TPT™. De nombreuses heures de programmation des machines et la réalisation d’outils de coupe adaptés pour une précision au micron près en ont été les indispensables préalables. Sans compromis, le boîtier tripartite obtenu est à la fois ultrarésistant et très léger, tout en conservant une ergonomie parfaite et une apparence singulière.



Le mouvement de 7 grammes mérite à l’évidence son qualificatif « ultralight ». Le secret de ce poids plume réside dans l’association du titane grade 5 au carbone TPT™ pour la platine et les ponts ainsi que dans la squelettisation accentuée des composants. La densité, la rigidité et la faible conductivité thermique du titane en font un matériau de choix pour McLaren F1. Il permet d’alléger et de renforcer la structure des châssis et des éléments aérodynamiques mais aussi de produire des boîtes de vitesses, des bielles et autres soupapes. Fixée à la carrure, la cage transversale en carbone TPT™ – dont les lignes s’inspirent des triangles de suspension d’une Formule 1 McLaren- Honda - supporte le calibre RM50-03. En supprimant le cercle d’emboîtage, cette construction atypique garantit une intégration idéale du mouvement au boîtier. L’ensemble de ces solutions techniques octroie à cette pièce complexe une capacité de résistance hors du commun, éprouvée en interne par des chocs de 5000 g.



Coté finition, le meilleur du savoir-faire horloger est présent au cœur de cette mécanique avec des étirages, polissages, satinages, et autres berçages réalisés à la main. Chaque cadran en titane grade 5 traité PVD nécessite ainsi plus de 3 heures d’anglage et de polissage effectués dans notre atelier pour en souligner le pourtour. Autre exemple, le tambour de barillet, les roues de minuterie et de petite et grande moyenne sont cerclées sus et sous, anglées polies et rhodiées avant taillage.



Perfectionnement absolu du chronographe, cette montre combine échappement tourbillon et rattrapante. La réunion de ces complications au cœur d’une même mécanique requiert, pour un fonctionnement irréprochable, une transmission parfaite des énergies. Ainsi, l’obligation de diminuer les frottements a orienté la recherche vers l’amélioration du profil de la denture du barillet et du pignon de grande moyenne. Cette dernière a abouti à l’excellente distribution du couple et à l’optimisation du rendement. Les performances du mouvement et la qualité de l’énergie délivrée sont rapidement lisibles grâce aux indicateurs colorés dédiés à la réserve de marche (70 heures) et au capteur de couple. Les poussoirs creux du chronographe ne sont pas sans rappeler les prises d’air des Formule 1 McLaren-Honda, tandis que le dessin de la couronne reprend les lignes des jantes de compétition dessinées par l’équipe britannique.



La création d’un nouveau système de rattrapante et des études approfondies sur le travail des pinces ont permis de réduire de moitié la consommation d’énergie du chronographe tout en diminuant les frottements sur les axes. Commandant les différentes bascules de la rattrapante, la nouvelle roue à 6 colonnes a été conçue pour assurer, à long terme, une parfaite simultanéité des mouvements, un verrouillage total des fonctions et une grande pérennité des réglages.

Les extraordinaires qualités du graphène nous ont conduit à poursuivre les développements avec le fournisseur de bracelet BIWI S.A. Afin d’accroître l’élasticité et la résistance à l’usure, nous avons décidé d’intégrer ce nanomatériau dans le bracelet caoutchouc de la RM 50-03. Ces différents développements du graphène sont porteurs d’avancées techniques majeures aussi déterminantes pour Richard Mille que pour McLaren-Honda.



La RM 50-03 McLaren F1 est une série limitée numérotée produite à 75 exemplaires et disponible uniquement dans les boutiques Richard Mille. Chaque montre sera livrée avec une réplique au 1/5e de la McLaren F1 2017 conduite par le double champion du monde Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne.

Richard Mille RM 50-03 Tourbillon Chronographe à Rattrapante Ultralight McLaren-F1

Caractéristiques techniques




Édition limitée à 75 pièces en Graph TPT™

Calibre RM50-03 : Mouvement tourbillon à remontage manuel avec heures, minutes, chronographe à rattrapante, totaliseur 30 minutes et indicateurs de réserve de marche, de couple et de fonctions.

Dimensions : 44,50 x 49.65 x 16.10 mm.


Caractéristiques principales

Réserve de marche : Environ 70 heures (±10%), affichée sur une échelle numérique à 11 heures.

Calibre tourbillon ultralight en titane et carbone TPT™
Le calibre RM50-03 ne pèse que 7 grammes. Ce poids record est obtenu par l’utilisation de matériaux de haute technicité et par l’extrême squelettisation de ses composants.
Sa platine et ses ponts, réalisés en titane grade 5, offrent une très grande résistance à la corrosion et une rigidité remarquable permettant ainsi un très bon fonctionnement du train d’engrenage. Sa combinaison (90 % de titane, 6% d’aluminium et 4% de vanadium) permet d’accroître ses propriétés mécaniques.
Certains ponts dédiés au chronographe à rattrapante sont usinés dans du Carbone TPT™, un matériau également utilisé pour concevoir la cage transversale supportant l’ensemble du calibre ainsi que les ponts de barillet et de tourbillon. Fixée à la carrure, elle permet la suppression du cercle d’emboîtage au profit d’une intégration idéale du mouvement à la boîte.
L’ensemble de ces solutions techniques garantit à ce calibre complexe au rapport poids/résistance extrême une capacité de résistance à des chocs de 5000 g effectués dans nos ateliers.

Nouveau systeme de rattrapante
L’architecture moderne du calibre RM50-03 permet une disposition cohérente et rationnelle de ses composants.
Elle évite les superpositions inutiles et fait appel à des solutions techniques pour optimiser l’utilisation des fonctions. La traditionnelle roue à 8 colonnes des précédents chronographes de la marque a été remplacée par une roue à 6 colonnes. Commandant les différentes bascules de la rattrapante, cette dernière améliore les fonctionnalités du chronographe : optimisation de la simultanéité des actions, du verrouillage des fonctions et de la pérennité des réglages. L’étude approfondie de leur fonctionnement a abouti à la nouvelle ergonomie des pinces. La combinaison de ces divers développements a considérablement amélioré les performances chronométriques de ce calibre tourbillon, tout en réduisant de moitié la consommation d’énergie du chronographe par la diminution des frottements sur les axes.

Utilisation : le poussoir à 8 h démarre et stop l’aiguille des secondes du chronographe. Le poussoir à 4 heures stoppe la rattrapante et permet la lecture d’un temps intermédiaire sans arrêter le chronographe. Une nouvelle pression de ce poussoir permet à la rattrapante de rejoindre l’aiguille de chronographe et de poursuivre sa course avec elle.

Indicateur de couple :
Cette fonction indique la tension du ressort-moteur et permet d’optimiser le remontage. En dessous de 53 dNmm, le ressort est trop détendu. En revanche, au-dessus de 65 dNmm, la tension excessive peut nuire au fonctionnement du mécanisme, voire l’endommager. (Ces indications apparaissent sur l’échelle numérique à droite du barillet).
Le poussoir à 10 h permet de remettre à zéro les aiguilles.

Indicateur de fonctions
Lorsque l’on tire sur la couronne, l’aiguille indique le remontage, la mise à l’heure ou la position neutre, comme sur le sélecteur de changement de vitesses d’une voiture. Une aiguille à 4 heures affiche le mode sélectionné :
W (remontage) – N (neutre) – H (mise à l’heure des aiguilles).

Balancier à inertie variable
Ce type de balancier garantit une plus grande fiabilité en cas de choc et lors de l’assemblage et du démontage du mouvement : la précision s’en trouve donc améliorée à long terme. L’index de la raquette est supprimé. Le réglage plus fin et répétable de l’inertie est rendu possible par 4 masselottes orientables.

Barillet à rotation rapide (un tour en 6 heures au lieu de 7,5 heures)
Ce type de barillet présente les avantages suivants :
  • L’adhérence interne du ressort de barillet est considérablement réduite, améliorant ainsi les performances,
  • Excellent delta de la courbe de ressort du barillet avec une réserve de marche au rapport idéal entre performance et régularité.

Cliquet de barillet à recul progressif
Ce dispositif apporte un gain appréciable (environ 20 %) au remontage, surtout lorsque le ressort est peu armé. Il contribue également à une bonne répartition de la tension interne du ressort de barillet.

Denture du barillet et du pignon de grande moyenne à profil de développante
Le profil en développante centrale de ces dentures exerce une pression selon un angle optimal de 20°, ce qui améliore l’efficacité de l'engrenage et compense les éventuelles variations d'engagement. Il en résulte une excellente transmission du couple et une nette amélioration du rendement.
Mécanisme de mise à l’heure modulaire côté fond et modulaire
Il présente les avantages suivants en termes de longévité et d’entretien :
  • Ce module étant monté en dehors du mouvement, il peut être remplacé sans toucher à la platine lors d’une intervention ou d’une opération d’entretien,
  • Le montage ou le démontage de ce module à partir du fond ne nécessite pas le retrait des aiguilles ni du cadran.

Vis spline en titane grade 5 pour les ponts
Grâce à leur conception, ces vis offrent un meilleur contrôle du couple de serrage pendant l’assemblage. Ainsi, elles résistent parfaitement aux opérations de montage ou de démontage et sont peu sujettes au vieillissement.


Autres caractéristiques

  • Dimensions du mouvement : 31,10 mm x 32,15 mm
  • Épaisseur : 9,92 mm
  • Diamètre du tourbillon : 12,40 mm
  • Diamètre du balancier : 10 mm
  • Nombre de rubis : 43
  • Balancier : Glucydur, 2 bras et 4 vis de réglage
  • Moment d’inertie : 10 mg.cm², angle de levée 53°
  • Fréquence : 21 600 alternances par heure (3 Hz)
  • Spiral : elinvar par Nivarox®
  • Dispositif antichoc :KIF Elastor KE 160 B28
  • Arbre de barillet en Chronifer sans nickel (DIN x 46 Cr 13 + S), présentant les propriétés suivantes : inoxydable – antimagnétique – trempé

Boîtier en Graph TPT™
La lunette et le fond du boîtier font appelle au Graph TPT™, un Carbone TPT™ dont les propriétés physiques ont été considérablement augmentées par l’injection de graphène, un nanomatériau révolutionnaire, 6 fois plus léger que l’acier mais 200 fois plus résistant.
Grâce à cette collaboration fructueuse avec l’université de Manchester, McLaren Applied Technologies et North Thin Ply Technology, Richard Mille est parvenu à produire un boîtier usiné dans un Carbone TPT™ amélioré. De multiples tests de contrôle et de validation opérés par McLaren Applied Technologies ont permis d’apporter les solutions appropriées pour produire le Graph TPT™ , matériau employé dans le domaine de l’horlogerie exclusivement par la marque.

Remarquable par son graphisme ondulé très régulier, le Carbone TPT™ est constitué de 600 couches de filaments parallèles, eux-mêmes obtenus après l’écartement de fils de carbone. Ces couches d’une épaisseur maximale de 30 microns sont imprégnées d’une résine dopée au graphène. Elles sont ensuite assemblées par une machine spécifique qui empile les couches en variant l’orientation des fibres de 45° entre deux couches. Le composite est ensuite durci dans un four chauffé à 120° à une pression de 6 bars.

Au sein de la manufacture Richard Mille, nos spécialistes dédiés à l’usinage des composants mouvements et des boîtiers sont parvenus à maîtriser celui du Graph TPT™ au terme de nombreuses heures de mise au point des programmes et de réalisation d’outils de coupe adaptés pour une précision d’usinage au micron près.

Le boîtier de la RM 50-03 est étanche à 50 mètres, grâce à deux joints toriques en Nitril. Il est assemblé au moyen de 20 vis spline en titane grade 5 et de rondelles en acier inoxydable 316L.

Vis Spline en titane grade 5 pour le boîtier
Ces vis permettent une meilleure maîtrise du couple de vissage.
Peu sensibles aux manipulations lors du montage et du démontage, elles sont assurées d’un très bon vieillissement.

Couronne dynamométrique
Ce dispositif de sécurité permet d’éviter le remontage forcé, source de problèmes, tels que le bris de la tige ou la surtension du ressort du barillet.

Réhaut supérieur et inférieur
En Carbone TPT™, remplis de revêtement luminescent approuvé.

Cadran
En titane grade 5 avec traitement galvanique noir.

Lunette et fond
  • Côté lunette : verre saphir (1 800 Vickers) traité antireflet (des deux côtés)
  • Épaisseur : 1,10 mm

  • Côté fond de boîte : verre saphir traité antireflet (des deux côtés)
  • Épaisseur : 1,00 mm

Bracelet en caoutchouc injecté de graphène
La collaboration entre BIWI SA, entreprise suisse spécialisée dans le moulage de très haute précision d’élastomères vulcanisés et Richard Mille a permis d’intégrer le graphène au cœur du bracelet caoutchouc de la RM 50-03 afin d’améliorer son comportement caoutchoutique et ainsi sa résistance à l’usure.


Finitions

Mouvement
  • Anglages polis à la main
  • Blocages polis à la main
  • Fraisages microbillés au saphir
  • Points de contact rodés et polis
  • Pivots brunis

Pièces en acier
  • Surfaces étirées et microbillées
  • Anglages polis à la main

Roues
  • Moulures diamantées
  • Décorations circulaires sur les faces
  • Rhodiage (avant taillage de la denture)
  • Un minimum de retouches est effectué sur les rouages afin de préserver la géométrie et la performance

 PUBLICITÉ
  • Rolex
  • Chanel
  • Chopard
  • Breguet
  • Tudor
  • Zenith
  • Hublot
  • Tag Heuer
  • Rolex
  • Ulysse Nardin
  • Jaeger-LeCoultre
  • Panerai
  • Montblanc
  • Tag Heuer
  • Bulgari
  • De Bethune
  • Zenith
  • IWC
  • A. Lange & Söhne
  • Louis Vuitton
  • Bell & Ross
  • Roger Dubuis
  • Tag Heuer
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Anonimo
  • Bulgari
  • Ulysse Nardin
  • Girard-Perregaux
  • Piaget
  • Tag Heuer
  • Bucherer
  • Rolex
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Montblanc
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Ralf Tech
  • Salon de Genève
  • H. Moser & Cie
  • Breitling
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Piaget
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Tag Heuer
  • Zenith
  • Tag Heuer
  • Bucherer
  • Breguet
  • Richard Mille
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • JeanRichard lance le compte à rebours rugbistique
  • TAG Heuer optimise son outil de production
  • Richard Mille félicite le Manchester City Football Club
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Patek Philippe, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Hublot, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres IWC, 10 montres Tag Heuer, 11 montres Breitling, 12 montres Zenith, 13 montres Panerai, 14 montres Breguet, 15 montres Montblanc, 16 montres Vacheron Constantin, 17 montres Blancpain, 18 montres Baume & Mercier, 19 montres Chopard, 20 montres Piaget, 21 montres Bell & Ross, 22 montres Chanel, 23 montres A. Lange & Söhne, 24 montres Tudor, 25 montres Girard-Perregaux, 26 montres Rebellion, 27 montres Corum, 28 montres BRM, 29 montres Dior, 30 montres Louis Vuitton, 31 montres Bulgari, 32 montres Roger Dubuis, 33 montres Ebel, 34 montres Jaquet Droz, 35 montres L.Leroy, 36 montres Parmigiani, 37 montres Ulysse Nardin, 38 montres JeanRichard, 39 montres Porsche Design, 40 montres Hermès, 41 montres Vulcain, 42 montres Perrelet, 43 montres Bucherer, 44 montres Chaumet, 45 montres Eterna, 46 montres Christophe Claret, 47 montres Franck Muller, 48 montres H. Moser & Cie, 49 montres Anonimo, 50 montres MB&F, 51 montres Ralf Tech, 52 montres Yema, 53 montres Van Cleef & Arpels, 54 montres Graham-London, 55 montres Cabestan, 56 montres Ressence, 57 montres HYT, 58 montres De Bethune, 59 montres Greubel Forsey, 60 montres Ange Barde,