@Richard_mille #RM67_02 #MutazEssaBarshim #HighJump

RM 67-02 Automatique Mutaz Essa Barshim -
High Jump

Une montre athlétique

La Cote des Montres™ le 31 juillet 2017



C’est au stade olympique de Londres pendant les championnats du monde d’athlétisme que le public pourra découvrir aux poignets de Wayde van Niekerk et de Mutaz Essa Barshim les nouvelles créations de Richard Mille, la RM 67-02 Sprint et la RM 67-02 High Jump, versions sportives de la RM 67-01.


Richard Mille RM 67-02 Wayde Van Niekerk - Sprint

Richard Mille RM 67-02 Mutaz Essa Barshim - High Jump

Médaillé d’or olympique et détenteur du record du monde du 400 m et du 300 m, l’athlète pluridisciplinaire Wayde van Niekerk est le seul à être descendu à la fois sous les 10 secondes au 100 m, 20 secondes au 200 m, 31 au 300 m et moins de 44 secondes au 400 m. À ses côtés, on retrouvera le nouveau partenaire Richard Mille, Mutaz Essa Barshim, LE spécialiste du saut en hauteur. Double médaillé olympique, le Dohanais a établi ces cinq dernières années les quatre meilleures performances mondiales, démontrant qu’il a bien toutes les cartes en mains pour devenir le recordman de la discipline, vingt-quatre ans après Javier Sotomayor. La volonté de créer une montre adaptée, telle une seconde peau, à l’athlète au point de permettre entre eux une sorte de « symbiose » fut l’idée directrice de ce nouveau développement.

Mutaz Essa Barshim lors des 15 e Championnats du monde d’athlétisme de l’IAAF, au Stade national de Beijing, Chine, 28 août 2015

Parties de l’idée d’injecter de la sportivité dans la RM 67-01 dont la légèreté, la nesse et l’ergonomie convenaient parfaitement, les équipes de Richard Mille en ont retravaillé les lignes pour af rmer son caractère athlétique. L’apparition de 4 crénelures, signe caractéristique des montres sportives de la marque, contribue par ailleurs au renforcement de la structure.



Ce boîtier fait appel au Carbone TPT® et au Quartz TPT®, matériaux composites exclusifs Richard Mille, possédant une résistance exceptionnelle aux chocs. La faible épaisseur de l’ensemble lunette/ carrure/fond de 7,80 mm n’altère en aucune manière leurs propriétés physiques ni leurs capacités à assumer toutes les situations d’une pratique sportive de haut niveau.

Mutaz Essa Barshim victorieux après un saut à 2,36 m lors du meeting de Doha, le 5 mai 2017

La fabrication du Quartz TPT® réside dans l’intercalation de couches de bres de silices d’une épaisseur maximale de 40 microns. Déposées par une machine spéci que qui modi e l’orientation des bres de 45° entre deux couches, elles sont imprégnées de trois nouvelles résines de couleur pourpre pour la RM 67-02 High Jump du Qatari Mutaz et verte et jaune pour la RM 67-02 Sprint du Sud-Africain Wayde. Le Carbone TPT® utilisé pour la carrure est issu du même procédé mais à partir de ls de carbone.



Les lignes tendues, comme sous tension, du rotor en Carbone TPT® et or gris, des ponts et de la platine en titane grade 5 traités DLC du nouveau calibre maison extraplat CRMA7 soulignent résolument le caractère sportif de cette montre. Le minimum de deux heures d’usinage permettant d’obtenir un squelettage extrême de la platine conclut des centaines d’heures de programmation et de réglage des machines.



L’ensemble des rouages, optimisé par l’adoption d’une denture aux pro ls spécifiques produisant un angle de pression de 20°, permet une excellente transmission de la puissance du barillet au balancier à inertie variable qui garantit ainsi une marche constante durant 50 heures. Avec ses aiguilles satinées et biseautées et ses lignes acérées, le calibre CRMA7 dégage une puissante sensation de force.



Le cadran, dont les lignes s’harmonisent avec celles du mouvement, est usiné dans une plaque de titane d’une épaisseur de seulement 4/10e de millimètre. Traité DLC noir, il est ensuite peint à la main aux couleurs des drapeaux des deux athlètes.



Pour parfaire l’agrément au porter de ses RM 67-02, Richard Mille leur a adjoint son nouveau bracelet confort. D’un seul tenant et antidérapant, son élasticité renforcée lui permet de venir se plaquer parfaitement contre le poignet et de s’adapter ainsi à chaque morphologie. Plus léger bracelet jamais créé par la marque, il a permis d’abaisser le poids de la RM 67-02 à seulement 32 grammes. La RM 67-02 se place ainsi comme la montre automatique la plus légère de la collection Richard Mille.



Mutaz, Wayde ainsi que Yohan Blake seront les dignes représentants de Richard Mille à Londres. Nous les assurons d’ores et déjà de tout notre soutien dans ces championnats du monde que nous leur souhaitons exceptionnels.

Mutaz Essa Barshim

Le grand saut

Muaz Essa Barshim aux championnats du monde en salle à Sopot, 2014

Mutaz Essa Barshim est l’un des plus grands athlètes de tous les temps. Il franchit la barre avec une telle aisance qu’on croirait qu’il danse dans l’air, comme un oiseau. C’est cette alliance de l’élégance et de la performance qui m’ont séduit. Le défi de réaliser une montre pour aller plus haut, toujours plus haut, au poignet d’un sportif et d’une personnalité aussi exceptionnels ne pouvait que me motiver. Depuis plus de quinze ans, je travaille à sortir la haute horlogerie de la niche dans laquelle elle s’était rangée, pour l’ouvrir à des disciplines nouvelles, pas ou peu explorées. Avec le saut en hauteur, le champ d’action était vierge ! Mais le défi de taille, car dans sa course aux records Mutaz utilise son seul corps. Il était donc impératif que la montre ne fasse qu’« un » avec lui, comme une seconde peau, qu’elle soit légère et aérienne, mais également confortable. La finesse et l’élégance de la RM 67-01 m’ont inspiré, Mutaz et nos équipes d’ingénieurs en Suisse ont ensuite parachevé l’idée. La RM 67-02 de Mutaz était née.

Muaz Essa Barshim


Mutaz Essa Barshim

Vice-champion olympique de saut en hauteur


Comment votre collaboration avec Richard Mille a-t-elle débuté ?
C’était au cours des Jeux Olympiques 2016, à Rio. Richard était présent et suivait la compétition avec beaucoup d’intérêt. Il a été attiré par mes performances mais aussi par ma proximité avec les fans de saut en hauteur. Lorsque nous avons échangé un moment le lendemain, il m’a expliqué en détail sa façon de travailler avec ses autres partenaires. J’ai été vraiment impressionné par tout ce qu’il m’a raconté des multiples contraintes à résoudre pour concevoir des montres spécifiques à différents sports. Et rien ne pouvant me faire plus plaisir que sa demande de rejoindre la famille Richard Mille, j’ai bien entendu accepté !

Le temps et la vitesse sont au cœur de votre vie, mais comment abordez-vous personnellement la notion de temps ?
En compétition, dans ma discipline le temps est un élément clé car une différence de quelques dixièmes de secondes au niveau du timing et de la course d’élan suffit à faire la différence entre un bon saut, un mauvais saut ou un saut extraordinaire. Ce n’est pas juste une question de timing en tant que tel, mais également de rythme et de cadence. Pour réaliser un très bon saut, il faut que le corps tout entier ressente ce rythme et ce timing, car ce sont eux qui procurent cette énergie ascendante. Hors des pistes, dans ma vie privée, la pression est moindre et le temps qui passe moins vite me permet de me détendre.

Mutaz Essa Barshim victorieux après un saut à 2,36 m lors du meeting de Doha, le 5 mai 2017

Quelle était la teneur de vos échanges avec les équipes de Richard Mille durant le processus de conception de votre montre ?
Il était spécifiquement question de mettre au point une montre qui soit véritablement légère, flexible, très plate, et qui ne me déconcentrerait pas lorsque je m’élance pour sauter. Je voulais aussi qu’elle arbore les couleurs du drapeau qatari. Je suis vraiment fier de représenter mon pays et cela m’a beaucoup aidé, moralement, à surmonter les obstacles que j’ai rencontrés pour me qualifier aux championnats du monde et autres grandes compétitions aux quatre coins du globe.

Mutaz Essa Barshim victorieux après un saut à 2,36 m lors du meeting de Doha, le 5 mai 2017

Qu’attendez-vous de votre RM 67-02 ?
Qu’elle fasse partie intégrante de mon corps, de ma peau en quelque sorte, qu’elle fasse partie de moi. Bien évidemment, je n’imagine pas que porter une montre suffira à me faire sauter plus haut d’un simple claquement de doigts. En revanche, le soin et les détails qui ont été apportés à sa création et sa fabrication, tels que Richard me les a expliqués me procure une énergie positive qui m’incite à vouloir donner toujours le meilleur de moi-même.

Mutaz Essa Barshim

Quels parallèles peut-on établir entre cette montre et votre sport ?
Le sport que je pratique exige de moi une discipline maximale, car ma foulée doit à chaque pas être aussi légère et précise que chaque « tic-tac » de ma montre. Vous savez, dans ce sport, le corps est le seul outil dont on dispose. Je n’ai ni club de golf, ni raquette ou accessoire quelconque. En ce sens, ma pratique est très « pure » : je suis seul face à la barre et à sa hauteur. J’attends de ma montre qu’elle soit également très épurée, très précise, très soignée et pourtant aussi légère qu’une plume, et facile à porter tout en étant absolument fiable.

Anatomie de la montre

Richard Mille RM 67-02 Automatique Mutaz Essa Barshim - High Jump



Boîtier en quartz TPT®
Le Quartz TPT® est constitué de plus de 600 couches de laments parallèles de silice d’une épaisseur maximale de 45 microns. Elles sont imprégnées de nouvelles résines (verte et jaune) aux couleurs de la nation de l’athlète, spécialement développées pour la marque, puis intercalées par un système de dépose automatisé qui modifie l’orientation des fibres de 45° entre deux couches.

Rouages à profil de développante optimal
Tous les rouages du calibre CRMA7 ont été optimisés par l’adoption d’une denture aux pro ls spécifiques produisant un angle de pression de 20°. Ces trains d’engrenage assurent une excellente transmission du couple et un rendement optimal.



Calibre CRMA7
Septième calibre maison de Richard Mille, le CRMA7 est usiné dans du titane grade 5. Le calibre a été longuement soumis à des tests exigeants dans nos ateliers a n de valider ses performances.

Rouages à profil de développante optimal
Tous les rouages du calibre CRMA7 ont été optimisés par l’adoption d’une denture aux pro ls spécifiques produisant un angle de pression de 20°. Ces trains d’engrenage assurent une excellente transmission du couple et un rendement optimal.

RM 67-01 Automatic Extra Flat

Boîtier dynamique
Ces crénelures, désormais emblématiques des pièces sportives de Richard Mille, permettent de les différencier des modèles lifestyle tout en renforçant leurs structures.



Bracelet confort
Ce nouveau bracelet élastique « confort » a été spécialement développé par la marque pour les montres portées par les athlètes de la famille Richard Mille. Alternatif au bracelet en Velcro®, celui-ci est fabriqué d’un seul tenant pour encore plus de légèreté. Son élasticité renforcée lui permet de venir se plaquer parfaitement contre le poignet et de s’adapter ainsi à chaque morphologie, améliorant encore le confort au porter.

L’extraplate version sport

« Less is more »



Réputé depuis ses toutes premières créations pour la haute technicité de ses montres, Richard Mille l’est également pour équiper les poignets de grands champions sportifs — Felipe Massa en Formule 1, Rafael Nadal en tennis, Bubba Watson en golf, Alexis Pinturault en ski. Mais on sait moins que les pistes d’athlétisme ne sont pas un terrain inconnu pour Richard Mille.



En 2013, la marque avait ainsi saisi l’occasion de développer avec le sprinter jamaïcain Yohan Blake une montre tourbillon en nanotube de carbone à l’ergonomie révolutionnaire, toute en asymétrie. Il faut dire qu’ouvrir l’horlogerie à des collaborations actives avec des partenaires d’exception dans leur discipline est l’un des leitmotivs de Richard Mille depuis les débuts et qu’il excelle dans l’exercice de conjuguer technicité et sportivité.



Parmi plus de 70 références actuelles au sein de la collection Richard Mille, figurent notamment une montre adaptée aux régates, et d’autres spécifiquement réalisées pour le pilote de rallye Sébastien Loeb ou encore le joueur de polo Pablo Mac Donough. La RM 67-02 Automatic High Jump s’inscrit dans cette philosophie. S’agissant de cette dernière-née, la volonté de Richard Mille était de faire évoluer l’extraplate RM 67-01 pour ajouter à sa rare élégance un caractère très sportif. Une seule directive a été donnée aux ingénieurs lors du développement : réaliser une montre garantissant à chaque instant entre l’athlète et sa montre cette réelle « symbiose » rendue indispensable par le niveau d’exigence auquel il est soumis dans la pratique de sa discipline.



La célèbre formule « Less is more », emblématique du minimalisme affirmé de Mies van der Rohe qui l’avait reprise à son compte, est également celle qui définit le mieux la RM 67-02 à savoir l’essentiel à l’exclusion de tout superflu : heures et minutes. Les innovations résident ailleurs et principalement dans sa légèreté et sa résistance grâce aux moyens mis en œuvre pour la produire. Le calibre est protégé par un boîtier réalisé en Carbone TPT® et en Quartz TPT® — un matériau composite exclusif à Richard Mille — qui garantissent l’exceptionnelle résistance contre les chocs malgré la faible épaisseur de l’ensemble lunette/carrure/fond de 7,80 mm.



Au cœur de cette montre, en capacité d’assumer toutes les situations d’une pratique sportive au plus haut niveau, bat le septième calibre maison CRMA7 aux lignes acérées, particulièrement tendues. Son rotor en Carbone TPT® et or gris aux lignes filaires remonte une mécanique en titane grade 5. La platine et les ponts usinés dans ce matériau sont traités DLC noir et gris. Conclusion de centaines d’heures de programmation et de réglage des machines, un minimum de deux heures d’usinage est nécessaire pour réaliser le squelettage extrême d’une seule platine.



Optimisé par l’adoption d’une denture aux profils spécifiques, l’ensemble des rouages garantit l’excellence de la transmission de la puissance du barillet au balancier à inertie variable durant la marche constante de 50 heures. Les lignes du mouvement s’harmonisent avec celles du cadran usiné dans une plaque de titane d’une épaisseur de 4/10e de millimètre, traité DLC noir et peint à la main aux couleurs du drapeau de l’athlète.

La recherche de l’agrément au porter de la RM 67-02 est à l’origine de son nouveau bracelet confort car une montre ne saurait être dite « de sport » si son bracelet ne répond pas aux mêmes exigences. D’un seul tenant et antidérapant, son élasticité renforcée lui permet de venir se positionner contre le poignet de manière à épouser parfaitement chaque morphologie. Très léger, ce bracelet a en outre permis d’abaisser le poids de la RM 67-02 à seulement 32 grammes et faire ainsi de cette dernière la montre automatique la plus légère de la collection Richard Mille.

Les montres sportives selon Richard Mille

Privilégier toujours le confort du porteur

Profilage et aérodynamisme - Légèreté

Si en 17 années le dessin des calibres sportifs a évolué, il respecte toujours le triptyque cher à la marque : assurer le meilleur de la technique et de l’innovation, affirmer un parti pris architectural et exprimer une forte dimension artistique. En privilégiant toujours le confort du porteur.

Profilage et aérodynamisme - Légèreté

Lorsqu’en 2004, Richard Mille présenta la RM 006 tourbillon portée par Felipe Massa sur la grille de départ d’un grand prix de Formule 1, rares étaient ceux qui la pensaient capable de résister à un seul tour de piste. Pourtant, deux saisons plus tard, Felipe, premier partenaire de la marque, continuait d’arborer fièrement sa montre sur les circuits. Véritable défi, cette entrée étonnante des montres Richard Mille dans l’univers des sports extrêmes s’explique par l’usinage, jusqu’alors inédit, de la platine de la RM 006 dans de la nanofibre de carbone, un matériau à la rigidité et à la résistance hors normes. Sa combinaison au titane grade 5, autre matériau fétiche, a permis de concevoir des calibres aux propriétés physiques jamais atteintes auparavant et de faire reconnaître les capacités de la marque à investir tous les champs d’activité traditionnellement inaccessibles à l’horlogerie classique.


Esthétique offensive - Absence de superflu

Absence de superflu - Mouvements squelettés

Quelques années plus tard, lorsqu’il s’est agi d’élaborer la nouvelle montre développée avec Felipe Massa, la RM 009, les ingénieurs Richard Mille se sont assigné un nouveau casse-tête, celui de l’allègement du boîtier. Malgré l’extrême difficulté de son usinage, ils ont retenu l’ALUSIC® — acronyme d’aluminium silicium carbone —, jusqu’alors réservé aux satellites, pour protéger le mouvement tourbillon en titane.
  • Profilage et aérodynamisme
  • Légèreté
  • Matériaux ultra-résistants
  • Absence de superflu
  • Mouvements squelettés
  • Esthétique offensive

Des innovations spécifiques distinguent également des autres créations de la marque les montres sport qui, telles des voitures de courses, vont à l’essentiel. La fonction dictant la forme, leur squelettisation à la fois plus importante et plus complexe a permis un allègement visuel des calibres tout en conservant leur grande résistance aux chocs. La tridimensionnalité des architectures squelettées de la RM 38-01 Bubba Watson comme de la RM 27-03 joue un rôle décisif dans la rigidité et la compacité maximales obtenues. Une RM 27-03 peut ainsi encaisser des chocs jusqu’à 10 000 g.

Avec leurs lignes acérées, les boîtiers des montres sportives af rment plus que jamais leur caractère dynamique tandis que leurs courbes ont été modernisées sans jamais être dénaturées.


Matériaux ultra-résistants - Mouvements squelettés

Mouvements squelettés - Esthétique offensive

Par sa faible épaisseur et son dessin plus dynamique, c’est la RM 27-01 qui a inauguré chez Richard Mille une nouvelle ère. Renforçant la structure du boîtier, les crénelures au niveau des vis qui sont apparues sur ce modèle sont rapidement devenues emblématiques des pièces sportives. Par ailleurs, la forme tonneau a été régulièrement réinterprétée pour s’adapter aux conditions de travail spéci ques des sportifs qui les portent: asymétrique pour la RM 59-01 Yohan Blake, armurée pour la RM 053 de Pablo Mac Donough ou extraplate pour la RM 67-02. Chez Richard Mille, chaque évolution esthétique satisfait à un besoin particulier. La RM 67-02 témoigne tout autant de l’évolution technique et artistique de la collection que du travail quotidien de recherche et développement avec les partenaires sportifs de la marque.

Le bracelet confort change les règles du jeu

Il n’y a pas que les montres dans la vie, il y a aussi les bracelets !



Pour Richard Mille, il n’y a pas que les montres dans la vie, il y a aussi les bracelets. Pour preuve le dernier-né qui équipe la RM 67-02.

Dessin du bracelet Velcro® conçu pour Rafael Nadal

Si depuis plus de dix ans les partenaires de la marque accumulent les performances avec leur montre au poignet, c’est parce qu’elles leur vont comme une seconde peau. Et aussi parce que l’ergonomie des modèles et leur confort au porter restent une préoccupation quotidienne.

Dessin du premier bracelet caoutchouc developpé pour Felipe Massa

Les athlètes sont depuis l’origine au cœur de la recherche et développement de Richard Mille. L’ergonomie, la fixation au boîtier, ainsi que les matériaux entrant dans la composition des bracelets font l’objet d’une attention toute particulière garantissant leurs capacités de résistance aux conditions les plus rudes. Le premier bracelet « sur mesure » fut conçu pour Felipe Massa qui le souhaitait en caoutchouc et laissant le plus possible passer l’air. Le dessin très soigné des larges ouvertures de ce bracelet aux lignes s’inscrivant dans la continuité de celles du boîtier et réalisé dans un matériau anallergique n’a pas altéré sa résistance mécanique jusqu’à 20 kilos et son succès ne s’est jamais démenti. Quelques années plus tard, c’est un bracelet Velcro® double attache qui sera monté sur la RM 027 de Rafael Nadal. Souple, confortable et résistant aux vibrations, sa fermeture totalement able permet également l’exactitude de l’ajustage. Ces qualités retiendront l’attention d’un autre partenaire, Romain Grosjean qui court en Formule 1, libre de porter sa montre sur sa combinaison.

Bracelet confort à son taux d’élasticité maximum

Le nouveau bracelet confort de la RM 67-02 est la réponse de Richard Mille à tous les athlètes de haut niveau qui, même en plein effort, exigent un confort maximal. Pour relever ce dé , les ingénieurs ont étudié l’un des accessoires essentiels de leurs tenues: leurs chaussures. Légèreté, maintien et sensations qu’elles procurent, autant d’informations précieuses synthétisées par Richard Mille pour innover avec ce bracelet tissé, d’un seul tenant et ne nécessitant donc pas de boucle de fermeture. Un tissage spéci que garantit une élasticité élevée autorisant la exibilité des mouvements. Il permet également une aération optimale, évitant ainsi tout risque de glissement de la montre soumise à l’intensité d’un effort. Difficile de faire plus léger que ce bracelet sans fermeture et renforcé par des inserts en titane au niveau du boîtier.

Le bracelet confort, créé en 2017, est le bracelet le plus léger de Richard Mille
Dessins à l’échelle 10/10 pour un bracelet en taille M

Caoutchouc, polyuréthane, Velcro®, quels que soient les matériaux utilisés chez Richard Mille, leur flexibilité et leurs réactions aux variations de température sont systématiquement analysées dans les moindres détails. À chaque champion qu’elle accompagne, quelle que soit sa discipline, la marque garantit la flexibilité, le confort et les qualités hypoallergéniques de ses bracelets.

Dessins du bracelet nid d’abeille en polyuréthane monté sur la RM 035 Chronofiable® Rafael Nadal

Richard Mille RM 67-02 Automatique Extra-plat

Spécifications techniques


Richard Mille RM 67-02 Automatique Extra-plat Mutaz Essa Barshim - High Jump

Calibre CRMA7 : Mouvement squeletté à remontage automatique avec heures et minutes.

Dimensions : 38,70 x 47,25 x 7,80mm.


Caractéristiques principales

Réserve de marche : Environ 50 heures (±10%).

Platine et ponts en titane grade 5
Le titane grade 5 et le traitement DLC noir confèrent une grande rigidité et une excellente planéité à la platine, assurant un fonctionnement parfait du train d’engrenage. Les ponts, eux aussi en titane grade 5, sont traités DLC gris. Tous ces composants sont satinés, microbillés et les angles polis à la main.

La platine squelettée et les ponts ont été soumis à des tests longs et exigeants afin de vérifier leur parfaite capacité de résistance.

Balancier à inertie variable
Ce balancier garantit une plus grande fiabilité en cas de chocs et lors du montage et du démontage du mouvement.
La précision s’en trouve améliorée à long terme. L’index de la raquette est supprimé. Le réglage plus fin et répétable de l’inertie se fait directement sur le balancier grâce à 4 masselottes orientables.

Rotor en carbone TPT® et or gris
En utilisant un rotor en carbone TPT® et or gris, muni d’un système d’inverseur OneWay® avec un roulement à billes en céramique, le barillet peut être remonté de manière efficace tout en gardant les dimensions compactes du mouvement squeletté extraplat.

Barillet à rotation rapide (un tour en 5 heures au lieu de 7,5 heures)
Ce type de barillet présente les avantages suivants :
  • L’adhérence interne du ressort de barillet est considérablement réduite, améliorant ainsi les performances.
  • Le ressort-moteur possède une excellente courbe delta, avec une réserve de marche au rapport idéal entre performance et régularité.

Rouages à profil de développante optimal
Tous les rouages du calibre CRMA7 ont été optimisés par l’adoption d’une denture aux profils spéciaux produisant un angle de pression de 20°. Cet angle de pression favorise le roulement et supporte mieux les différences d’entre axe.

Ces trains d’engrenage assurent une excellente transmission du couple et donc un rendement optimal.

Vis spline en titane grade 5 pour les ponts
Ces vis spline offrent un meilleur contrôle du couple de serrage pendant l’assemblage. Elles résistent parfaitement aux opérations de montage ou de démontage et sont peu sujettes au vieillissement.

Richard Mille RM 67-02 Automatique Extra-plat Wayde Van Niekerk - Sprint


Autres caractéristiques

  • Dimensions du mouvement : 28,40 x 31,25 mm
  • Épaisseur : 3,60 mm
  • Nombre de rubis : 25
  • Balancier : CuBe, à 4 bras, 4 vis de réglage
  • Moment d’inertie 7,5 mg.cm², angle de levée 50°
  • Fréquence : 28 800 alternances par heure (4 Hz)
  • Spiral : AK 3
  • Dispositif antichoc : INCABLOC 908.22.211.100 (transparent)

Boîtier
La lunette et le fond de la RM 67-02 sont usinés dans du quartz TPT®. Remarquable par son graphisme ondulé très régulier, il est constitué de multiples couches de filaments parallèles, eux-mêmes obtenus après l’écartement de fils de silice.
Les fibres de quartz sont généralement utilisées dans les applications très hautes performances pour leur tenue aux hautes températures, leur extrême résistance et leur transparence aux ondes électromagnétiques.
Ces couches d’une épaisseur maximale de 45 microns sont imprégnées de trois résines spéciales développées exclusivement pour Richard Mille : jaune et verte pour la version Wayde van Niekerk et pourpre pour la version Mutaz Essa Barshim. Elles sont ensuite empilées sur une machine spécifique qui modifie leur orientation de 45°. Chauffé
à 120°C, à une pression de 6 bars, le Quartz TPT® est alors prêt à être usiné sur une machine CNC, dans l’usine de boîtiers du groupe Richard Mille, ProArt.

La carrure est quant à elle usinée dans du carbone TPT®, un matériau composite issu du même procédé que le Quartz TPT® mais à base de fils de carbone.

Le boîtier de la RM 67-02 est étanche à 30 mètres, grâce à deux joints toriques en Nitril. Il est assemblé au moyen de 12 vis spline en titane grade 5 et de rondelles en acier inoxydable 316L.

Vis Spline en titane grade 5 pour le boîtier
De par leur forme, ces vis offrent un meilleur contrôle du couple de serrage pendant l’assemblage. Ainsi, elles résistent parfaitement aux opérations de montage ou de démontage et sont peu sujettes au vieillissement.

Réhaut supérieur
En carbone, avec les index remplis d’un matériau luminescent homologué.

Cadran
En titane grade 5 traité DLC et peint à la main
Épaisseur : 0,40mm

Glace
Côté lunette : en saphir (dureté 1 800 Vickers) traité antireflet (des 2 côtés)
Épaisseur : 1,00 mm
Fond du boîtier : en saphir traité antireflet (des 2 côtés)
Épaisseur : 1,00 mm au centre et 1.75 mm à la périphérie


Finitions

Mouvement
  • Anglages polis à la main
  • Fraisages microbillés
  • Découvertes microbillées
  • Traitements DLC noir et gris pour la platine et les ponts

Pièces en acier
  • Surfaces sus-satinées
  • Anglages polis à la main
  • Découvertes polies à la main
  • Pourtours étirés

Décolletages
  • Extrémités lapidées et polies
  • Pivots roulés (brunissage)
  • Faces des tenons polies-bloquées

Rouages
  • Moulures au diamant
  • Angles polis au diamant
  • Adoucis circulaires sur les faces
  • Rhodiages (avant taillage de la denture)

 PUBLICITÉ
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Panthère de Cartier par Sofia Coppola
  • Panthère de Cartier
  • Cartier Panthère Royale
  • Cuir Neonude sur Petite Promesse Baume & Mercier
  • Montre Papyrus de Cartier
  • Bell & Ross BR S Novarosa
  • Vacheron Constantin Malte petit modèle
  • Chanel Première Squelette Camélia
  • Hublot Spirit of Big Bang Moonphase
  • Hermès
  • Hublot
  • Audemars Piguet
  • IWC
  • Hublot
  • Urwerk
  • Omega
  • Richard Mille
  • Richard Mille
  • Ralf Tech
  • Bell & Ross
  • BRM
  • Oris
  • Louis Vuitton
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Montblanc
  • Breitling
  • Chanel
  • Dior
  • Bell & Ross
  • Hublot
  • Chopard
  • Anonimo
  • Ralf Tech
  • Vacheron Constantin
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Breitling
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Rolex
  • Baume & Mercier
  • Cartier
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Richard Mille
  • Zenith
  • Zenith
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Richard Mille, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Hublot, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Breitling, 9 montres IWC, 10 montres Jaeger-LeCoultre, 11 montres Vacheron Constantin, 12 montres Tag Heuer, 13 montres Zenith, 14 montres Panerai, 15 montres Montblanc, 16 montres A. Lange & Söhne, 17 montres Girard-Perregaux, 18 montres Baume & Mercier, 19 montres Chanel, 20 montres Bell & Ross, 21 montres Tudor, 22 montres Breguet, 23 montres Chopard, 24 montres Blancpain, 25 montres Piaget, 26 montres Louis Vuitton, 27 montres Roger Dubuis, 28 montres Dior, 29 montres BRM, 30 montres Corum, 31 montres Ebel, 32 montres L.Leroy, 33 montres Jaquet Droz, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres Urwerk, 36 montres Franck Muller, 37 montres JeanRichard, 38 montres Bucherer, 39 montres MATWATCHES, 40 montres Hermès, 41 montres Vulcain, 42 montres Eterna, 43 montres Oris, 44 montres Bulgari, 45 montres Porsche Design, 46 montres Parmigiani, 47 montres Yema, 48 montres Cresus, 49 montres Graham-London, 50 montres Harry Winston, 51 montres Romain Jerome, 52 montres S.T. Dupont, 53 montres Ralf Tech, 54 montres Perrelet, 55 montres Chaumet, 56 montres Celsius X VI II, 57 montres Bombardier, 58 montres Bovet, 59 montres Schwarz Etienne, 60 montres Anonimo,