Nouveauté Pre-Bâle 2013

Tourbillon RM 52-01 Skull Nano-céramique

Un univers anticonformiste orienté vers la créativité
et le développement : un appel à une révolution horlogère

La Cote des Montres™ le 18 avril 2013



La RM 52-01 Skull est une nouvelle pièce affirmant la liberté de création de la marque. Seconde pièce de la collection Skull lancée en 2012 avec la RM 052, la nouvelle RM 52-01 reprend la symbolique de la tête de mort qui évoque l’univers Richard Mille : un univers anticonformiste orienté vers la créativité et le développement, dans lequel chaque montre conçue est un appel à une révolution horlogère. La déclinaison s’avère très différente tant en terme de choix de matériaux qu’en terme d’exécution.

Ce modèle dispose du calibre tourbillon RM052 à remontage manuel, construit sur une platine en titane grade 5 traitée PVD. Le titane et son traitement PVD assure une grande rigidité, une excellente planéité des surfaces et est soumise à de nombreux tests de validation. Mais la comparaison avec la RM 052 s’arrête là : le crâne et l’arrière du crâne sont désormais sculptés dans de l’or rouge 5N et sont anglés à la main. Richard Mille a, pour le boîtier de la RM 52-01, utilisé une combinaison inédite de matériaux appelée nano-céramique.



Avec les études menées sur les lunettes de la RM 055 et de la RM 011 Nitrure de silicium, la manufacture jurassienne a acquis une très grande connaissance des céramiques, une excellente maîtrise dans la conception de formes complexes mais est avant tout parvenue à développer des céramiques à la qualité sans commune mesure en réduisant à l’extrême la porosité de la matière brute.

Pour la RM 52-01, c’est le TZP qui a été choisi pour la lunette et le fond. Ce matériau à la masse volumique faible (6g.cm3) possède une exceptionnelle résistance aux rayures et a un coefficient de conductivité thermique très faible. Composé de Zirconium à 95 % stabilisé par de l’Yttrium, le TZP offre une parfaite finition de par son grain plus prononcé. La lunette et le fond peuvent ainsi être microbillés et les angles polis à la main par le polisseur.

Pour la carrure, Richard Mille a souhaité faire appel aux nanotubes de carbone qui ont démontré à plusieurs reprises leur capacité à protéger contre les chocs le mouvement tourbillon placé en son centre. Associé à un polymère noir, la carrure en nanotubes de carbone apporte un gain de poids sur l’ensemble de la montre.

Ce boîtier tripartite très léger et d’un noir profond est assemblé au moyen de 20 vis spline en titane grade 5. La couronne dynamométrique traité DLC parfait cette construction.

La RM 52-01 est une édition limitée de 30 pièce en nano-céramique et crâne en or rouge 18K.

Richard Mille Tourbillon RM 52-01 Skull Nano-céramique
 1     2     3     4     5   
Références : RM 52-01 - RM52-01 - RM 052-01 - RM052-01

Richard Mille Tourbillon RM 52-01 Skull Nano-céramique

Spécifications techniques


Série limitée de 30 pièces en céramique TZP et nanotubes de carbone.

Calibre RM052 : mouvement tourbillon à remontage manuel avec heures, minutes.

Dimensions : 42.70 mm x 50.00 mm x 15.95 mm.

Caractéristiques principales

Réserve de marche : Environ 48 heures (±10%).

Platine du mouvement en titane Grade 5
La RM 52-01 Skull reprend la symbolique de la tête de mort. Fascinante d’un point de vue artistique, la RM 52-01 Skull l’est encore plus d’un point de vue technique. La platine est réalisée en titane grade 5, un alliage biocompatible qui offre une très grande résistance à la corrosion et une rigidité remarquable permettant ainsi un très bon fonctionnement du train d’engrenage. Cet alliage est composé à 90 % de titane, 6% d’aluminium et 4% de vanadium. Cette combinaison accroît encore ses propriétés mécaniques. C’est pourquoi il est fréquemment utilisé dans l’industrie aérospatiale, aéronautique et dans l’automobile.
Le maxillaire supérieur et la mandibule enserrent le rubis de la cage de tourbillon. Le Jolly Roger prend vie grâce aux 4 ponts qui relient le mouvement à la boîte.
La platine squelettée et les ponts ont été soumis à des essais complets de validation afin d’optimiser leurs capacités de résistance.

Balancier à inertie variable
Le balancier à inertie variable avec ressort à courbe terminale assure une plus grande fiabilité en cas de choc et lors du montage et du démontage du mouvement. Il garantit aussi une plus grande exactitude chronométrique à long terme. La raquette est supprimée pour permettre un réglage plus précis et reproductible grâce à 4 vis réglantes.

Barillet à rotation rapide (6 h par tour de barillet au lieu de 7.5 h)
Ce type de barillet présente les avantages suivants :
  • Phénomène de collage du ressort de barillet largement diminué et amélioration des performances.
  • Excellent delta de la courbe de ressort du barillet. Le choix s’est fixé sur le ratio idéal réserve de marche/performance/régularité.

Cliquet de barillet à recul progressif
Ce dispositif permet une efficacité accrue lors du remontage (environ 20%) en particulier en début du processus. Elimination de la surtension du ressort de barillet.

Denture du barillet et du pignon de grande moyenne à profil de développante
Le rouage à profil de développante au centre avec un angle de pression de 20° favorise le roulement, supporte mieux les différences d’entre axe, assure une excellente transmission du couple et un rendement nettement amélioré.

Vis spline en titane Grade 5 pour les ponts
Ces vis permettent une meilleure maîtrise du couple de vissage. Peu sensibles aux manipulations lors des montages et des démontages, elles sont assurées d’un très bon vieillissement.

Autres caractéristiques

  • Dimensions du mouvement : 32.80 x 30.90 mm - Epaisseur : 6.87 mm
  • Diamètre du tourbillon : 10.90 mm
  • Diamètre du balancier : 9.12 mm
  • Nombre de rubis : 19
  • Balancier : Glucydur, 2 bras, 4 vis de réglage
  • Moment d’inertie : 11.50 mg.cm2, angle de levée 53°
  • Fréquence : 21’600 alternances par heure (3 Hz)
  • Spiral : ELINVAR de Nivarox®
  • Dispositif antichoc : KIF ELASTOR de KE 160 B28
  • Arbre de barillet : en Chronifer sans nickel (DIN x 46 Cr13 + S),
    dont les caractéristiques sont les suivantes :
    inoxydable, antimagnétique, trempé.

Boîtier
La RM 52-01 fait appelle au TZP pour la lunette et le fond. Ce matériau à la masse volumique faible (6g.cm3) possède une exceptionnelle résistance aux rayures et à un coefficient de conductivité thermique très faible.
Composé de Zirconium à 95 % stabilisé par de l’Yttrium, le TZP offre une parfaite finition de part son grain plus prononcé. La lunette et le fond peuvent ainsi être microbillés et les angles polis à la main par le polisseur.
Pour la carrure, Richard Mille a souhaité faire appel aux nanotubes de carbone qui ont démontré à plusieurs reprises leur capacité à protéger contre les chocs le mouvement tourbillon placé en son centre. Associé à un polymère noir, la carrure en nanotubes de carbone apporte un gain de poids sur l’ensemble de la montre.
Le boîtier de la RM 52-01 est étanche à 50 mètres. Il est assemblé au moyen de 20 vis spline en titane grade 5 et de rondelles en acier inoxydable 316L résistantes à l’usure.

Vis Spline en titane grade 5 pour le boîtier
Ces vis permettent une meilleure maîtrise du couple de vissage. Peu sensibles aux manipulations lors des montages et des démontages, elles sont assurées d’un très bon vieillissement.

Couronne dynamométrique
Ce dispositif de sécurité permet d’éviter le remontage forcé, source de problèmes, tels que le bris de la tige ou la surtension du ressort du barillet.

Réhaut supérieur et inférieur
Réhaut supérieur en carbone, réhaut inférieur en titane grade 5 DLC.

Glace
  • Côté lunette : en saphir (dureté 1800 Vickers) traité antireflet (des 2 côtés)
    Epaisseur : 1,50 mm
  • Côté fond : en saphir traité antireflet (des 2 côtés)
    Epaisseur : 1.20 mm au centre et 2.04 mm aux extrémités

Finitions

Mouvement
  • Anglages polis à la main
  • Sections fraisées microbillées
  • Faces supérieures étirées ou polies

Pièces en acier
  • Surfaces microbillées
  • Surfaces satinées
  • Anglages polis à la main
  • Traits tirés en long
  • Traits brouillés
  • Traits tirés en long sur les flancs
  • Moulures polies

Décolletages
  • Extrémités lapidées et polies
  • Pivots brunis

Rouages
  • Moulures au diamant
  • Adoucis circulaires sur les faces
  • Rhodiage (avant taillage de la denture). Un minimum de retouches est effectué sur les rouages afin de préserver la géométrie et la performance.

 PUBLICITÉ
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Mercedes Maybach G650 Landaulet
Ferrari 812 Superfast
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Patek Philippe, 4 montres Audemars Piguet, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Tag Heuer, 9 montres Jaeger-LeCoultre, 10 montres IWC, 11 montres Breitling, 12 montres Panerai, 13 montres Vacheron Constantin, 14 montres Montblanc, 15 montres Zenith, 16 montres Bell & Ross, 17 montres Baume & Mercier, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Piaget, 20 montres Breguet, 21 montres Chanel, 22 montres Blancpain, 23 montres Chopard, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Tudor, 26 montres Roger Dubuis, 27 montres Corum, 28 montres Ebel, 29 montres Dior, 30 montres Eterna, 31 montres Louis Vuitton, 32 montres BRM, 33 montres Bulgari, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres L.Leroy, 36 montres Jaquet Droz, 37 montres Parmigiani, 38 montres JeanRichard, 39 montres Perrelet, 40 montres Christophe Claret, 41 montres MB&F, 42 montres Franck Muller, 43 montres Vianney Halter, 44 montres Anonimo, 45 montres Porsche Design, 46 montres Chaumet, 47 montres Yema, 48 montres Hermès, 49 montres Bucherer, 50 montres Urwerk, 51 montres Ralf Tech, 52 montres Wyler Genève, 53 montres HYT, 54 montres Harry Winston, 55 montres Ange Barde, 56 montres Greubel Forsey, 57 montres Graham-London, 58 montres Oris, 59 montres Carl F. Bucherer, 60 montres Giuliano Mazzuoli,