Nouveauté SIHH 2013

Excalibur Quatuor

Tel est le nom de la première montre en Silicium intégrant
quatre balanciers-spiraux

La Cote des Montres™ le 21 janvier 2013



Un événement exceptionnel dans l’histoire de la Haute Horlogerie signé Roger Dubuis. Une composition jouée simultanément par quatre solistes, accompagnés de cinq différentiels, qui signe le défi ultime porté à la gravité. Quintessence du génie mécanique de l’une des Manufactures les plus innovantes du 21e siècle, l’Excalibur Quatuor repousse les limites en matière de précision, et marque ainsi l’une des avancées majeures de l’horlogerie contemporaine.

Depuis les années 2000, le Silicium est utilisé pour des pièces techniques permettant d’augmenter la précision des mouvements. Dans sa quête perpétuelle de toujours vouloir repousser les limites techniques et relever des défis incroyables, Roger Dubuis présente la première montre de l’histoire de l’horlogerie dont le boîtier est entièrement fabriqué en Silicium.



Le Silicium a été choisi pour son unique légèreté et sa dureté sans pareil. En effet, ce matériau est 2 fois plus léger que le titane, lui-même déjà 2 fois moins lourd que l’acier, tout en étant 4 fois plus dur. Sa couleur unique, d’un gris profond et intense, ajoute encore à l’exclusivité de cette pièce emblématique. La structure atomique du Silicium est semblable à celle du diamant et, tout comme pour cette matière précieuse, sa mise en forme requiert des compétences très spécifiques et représente une véritable prouesse technique. C’est pour cela que Roger Dubuis a fait appel à de nombreux spécialistes et aux techniques les plus pointues pour façonner cette pièce exceptionnelle issue de ce « cristal métallique ».




Le balancier-spiral, âme de la montre mécanique

Cœur stratégique de la montre mécanique, le balancier-spiral – ou organe réglant – focalise depuis toujours les attentions. De lui dépend le comptage du temps, et donc la précision. A l’heure où seule une poignée de manufactures est à même de produire en interne les autres composants d’un mouvement, la réalisation « maison » d’un balancier-spiral relève de l’exception dans l’univers de la Haute Horlogerie. Roger Dubuis est justement une de ces très rares Manufactures totalement intégrées, capables de produire cette pièce maîtresse. Fort de ce précieux savoir-faire, concevant et associant non pas un, mais bien quatre balanciers-spiraux dans un même mouvement, le calibre RD101, l’horloger genevois ouvre aujourd’hui une porte jugée infranchissable jusqu’alors.


Deux innovations majeures au service de la précision

Pièce marquante du SIHH 2013 proposée en édition limitée, la montre Excalibur Quatuor matérialise mieux que toute autre la fougue, l’audace et le talent créatif de Roger Dubuis.Véritable concentré d’innovation horlogère dans le respect de la tradition, ce garde-temps d’exception ne se contente pas du tour de maître que représente l’intégration de quatre balanciers-spiraux, mais révèle également un mécanisme d’indication de la réserve de marche totalement inédit. Deux prouesses techniques (demande de brevet en cours), non pas destinées à servir l’art pour l’art, mais bien à assouvir l’une des quêtes les plus acharnées de toute l’histoire horlogère : la précision.



En raison de la gravité terrestre, une montre est soumise à des écarts de marche générés par des positions évoluant sans cesse, au gré des mouvements du poignet. Cette problématique, à laquelle le tourbillon apporte une réponse partielle, trouve avec la montre Excalibur Quatuor une réponse nouvelle. Fonctionnant par paires, les quatre balanciers-spiraux de l’Excalibur Quatuor, positionnés de manière spécifique, compensent de manière instantanée les écarts de marche dus aux changements de position. C’est dire que ce que le tourbillon accomplit d’ordinaire en une minute – à savoir tenter de compenser la gravité terrestre – l’Excalibur Quatuor le réalise de manière instantanée.


Une exceptionnelle fréquence à 16 Hz

Alors qu’un garde-temps classique doté d’un balancier oscillant à 4 Hz est considéré comme très précis, l’Excalibur Quatuor repousse les limites de la haute fréquence, puisque la montre aux quatre balanciers- spiraux dispose d’une fréquence à 16 Hz. Un fait exceptionnel, étant donné que les 16 Hz se rapportent au mouvement de base, et non à une fonction de celui-ci.



Grâce à ses quatre balanciers décrivant chacun quatre alternances par seconde, la capacité d’oscillation de la montre Excalibur Quatuor est multipliée d’autant, tous les balanciers n’oscillant pas simultanément. Un nouveau gage de précision absolue, qui détrône le « tic-tac » d’une montre classique au profit d’une douce harmonie.


Quand la réserve de marche participe de l’inédit

Non contente de défier les lois de la gravité et de la haute fréquence, la montre Excalibur Quatuor propose également une lecture de la réserve de marche totalement inédite. Alors qu’un double affichage en croissant de lune tourne au même rythme que les barillets, soit environ 4 1⁄2 tours par jour, l’aiguille suit, mais à une vitesse moindre.



Au fur et à mesure que la montre se décharge, l’aiguille suit à son propre rythme le mouvement des barillets, de façon à se positionner précisément sur les deux croissants de lune pour indiquer la réserve de marche. Inventif, précis, intuitif, esthétique, novateur, ce mécanisme fait l’objet d’une demande de brevet et incarne parfaitement les valeurs de Roger Dubuis.


3 + 2 = 5 différentiels = 7 ans de recherche = innovation²

En 2005, Roger Dubuis avait déjà durablement marqué les esprits en présentant un double tourbillon volant avec différentiel. Une prouesse technique d’une maestria rare, dont la Manufacture a tiré toute l’expertise pour jeter les bases des sept ans de recherche nécessaires à la réalisation de la montre Excalibur Quatuor. Un chef d’œuvre horloger qui concentre aujourd’hui plusieurs exploits techniques extraordinaires, puisqu’au défi d’intégrer quatre balanciers et de proposer une réserve de marche inédite, s’ajoute la prouesse d’associer pas moins de cinq différentiels. Trois d’entre eux couplent les balanciers dans le rouage de la montre, l’un sur la roue de centre, les deux autres sur les roues de moyenne, assurant la moyenne des positions pour une précision sans concession. Le quatrième différentiel assure l’affichage de la réserve de marche, tandis que le cinquième relie la tige de remontage avec les deux barillets en parallèle.


Quand mécanique d’exception et puissance du design ne font qu’un

Icône du génie créatif de Roger Dubuis s’il en est, la montre Excalibur Quatuor transcende tous les codes qui ont bâti sa légende. Depuis la première esquisse jusqu’à sa présentation au SIHH 2013, cette œuvre magistrale aura mobilisé tous les savoir-faire de la Manufacture. Ainsi, dans sa quête perpétuelle de toujours vouloir repousser les limites techniques et relever des défis incroyables, Roger Dubuis surprend à nouveau et présente la première montre de l’histoire de l’horlogerie dont le boîtier est entièrement fabriqué en Silicium.

Ce « cristal métallique » dont la complexité technique reflète le savoir-faire exclusif de Roger Dubuis, apporte une dimension esthétique unique à ce chef d’œuvre horloger, disponible en trois exemplaires exceptionnels. Egalement disponible en or rose, l’Excalibur Quatuor sera produite à 88 exemplaires.

Une attention de chaque instant, puisque maîtres- horlogers, ingénieurs et designers ont collaboré main dans la main à chaque étape de création, afin que technique et design ne fassent qu’un. Chaque progrès, aussi infime soit-il, aura fait l’objet d’un équilibre savamment pensé. Les 590 pièces qui composent le calibre RD101 ne dérogent pas à la règle, puisque la conception, le façonnage, l’ajustage et la décoration à la main de chacun d’entre eux reflète la combinaison parfaite entre mécanique et esthétique.

Dans une mise en scène flamboyante, la première montre Roger Dubuis aux quatre balanciers-spiraux invite à une plongée spectaculaire au cœur de la haute technicité horlogère. Ses ponts et platines ont été épurés à l’extrême pour n’en garder que les éléments essentiels, offrant une interprétation des plus contemporaines de l’art ancestral du squelettage. Sublime écrin aux finitions extraordinairement raffinées, la montre Excalibur Quatuor captive et fascine. Aérien, audacieux, mais aussi puissant, ce joyau de la Haute Horlogerie moderne incarne mieux que tout autre l’esprit libre et avant-gardiste de Roger Dubuis. Pour magnifier cette impressionnante composition mécanique, le boîtier allie tous les codes qui ont façonné l’aura de la collection Excalibur : galbe rond imposant, lunette cannelée, protège- couronne et fixation du bracelet par trois cornes.

Et puisque la quête de la qualité ultime est une préoccupation constante chez Roger Dubuis, le mouvement et la montre Excalibur Quatuor dans sa globalité sont estampillés du prestigieux Poinçon de Genève (en cours de certification). A l’instar de tous les garde-temps Roger Dubuis ; un exemple unique dans l’univers de la Haute Horlogerie.


De Roger Dubuis à Gregory Bruttin :

Deux générations de maîtres-horlogers au service d’un même idéal


Si la sagesse n’attend pas le nombre des années, il en va de même avec le talent lorsqu’il est mu par la volonté de repousser toujours plus loin les limites de l’art horloger. C’est précisément le cas de Gregory Bruttin, responsable du développement mouvements de la Manufacture Roger Dubuis. Touché par la grâce mécanique, c’est au jeune maître horloger et à son équipe que l’on doit la création de la montre Excalibur Quatuor. Un fait d’arme éclatant, qui augure de belles pages encore à écrire pour la Manufacture.

Roger Dubuis

Après des passages remarqués au sein de prestigieux noms de l’horlogerie suisse, Gregory Bruttin rejoint Roger Dubuis en 2002. Rencontre non seulement avec l’une des Manufactures les plus innovantes du 21e siècle, mais aussi et d’abord avec son fondateur, le maître horloger Roger Dubuis.

Un grand nom unanimement reconnu, non seulement pour sa virtuosité horlogère, mais aussi pour son caractère visionnaire et anticonformiste. Bâtisseur inspiré, Roger Dubuis a su positionner sa marque dès sa création en 1995 comme la seule à certifier tous ses calibres du prestigieux Poinçon de Genève.

Gregory Bruttin

Se nourrissant chacun du savoir-faire et de l’inventivité de l’autre, Gregory Bruttin et Roger Dubuis travaillent étroitement ensemble durant plusieurs années. En 2006, le jeune maître horloger reprend la responsabilité du bureau technique de la Manufacture. Très impliqué dans la stratégie mouvements, il participe à l’implémentation de l’atelier de prototypage comme partie intégrante de la direction technique. En 2009, il prend la tête du développement mouvements, avant d’être nommé Directeur Développement Mouvement en 2011.

Partageant les gènes de l’avant-garde, de l’excellence et du talent, les deux hommes alimentent un même terreau de créativité foisonnante. L’expression d’un ADN commun, en parfaite symbiose avec celui de la marque, qui a parfaitement su bâtir sa relève. Une Manufacture en état de grâce, qui propulse avec la montre Excalibur Quatuor une véritable étoile dans le ciel de l’absolu horloger.

Roger Dubuis Excalibur Quatuor
 1     2     3     4     5   

 PUBLICITÉ
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Ferrari 812 Superfast
Ferrari J50
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres Breitling, 10 montres Tag Heuer, 11 montres Panerai, 12 montres Vacheron Constantin, 13 montres IWC, 14 montres Montblanc, 15 montres Breguet, 16 montres Zenith, 17 montres Baume & Mercier, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Bell & Ross, 20 montres Piaget, 21 montres Chopard, 22 montres Blancpain, 23 montres Chanel, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Tudor, 26 montres Roger Dubuis, 27 montres Louis Vuitton, 28 montres Corum, 29 montres Ebel, 30 montres BRM, 31 montres Dior, 32 montres MB&F, 33 montres Bulgari, 34 montres Parmigiani, 35 montres L.Leroy, 36 montres Ulysse Nardin, 37 montres JeanRichard, 38 montres Ferdinand Berthoud, 39 montres Jaquet Droz, 40 montres Hermès, 41 montres Urwerk, 42 montres 29 Vendôme, 43 montres Porsche Design, 44 montres Ralf Tech, 45 montres Franck Muller, 46 montres H. Moser & Cie, 47 montres Bucherer, 48 montres Van Cleef & Arpels, 49 montres Vianney Halter, 50 montres Romain Jerome, 51 montres Christophe Claret, 52 montres Chaumet, 53 montres Ange Barde, 54 montres Anonimo, 55 montres Harry Winston, 56 montres Ressence, 57 montres Yema, 58 montres De Bethune, 59 montres Concord, 60 montres Rebellion,