Nouveauté janvier 2011

UR-110 Torpedo

Sécuriser une lecture du temps aisée et discrète voire furtive

La Cote des Montres™ le 24 janvier 2011



La nouvelle création Urwerk a pour nom de code « Torpedo », référence aux trois têtes chercheuses qui voyagent groupées sur le cadran de la UR-110. Leur mission : sécuriser une lecture du temps aisée et discrète voire furtive.



Sur la UR-110, trois pointeurs ont pris pour cible l’arc des minutes. Le trio infernal, en section groupée, survole la platine et ajuste sa position au fil des minutes qui passent. En effet, les modules des heures resteront en position rigoureusement parallèle tout au long de leur révolution. Cette performance est rendue possible grâce à une construction à trois niveaux de complexité :

  • Une tour centrale s’élevant sur toute la hauteur de la UR-110 garantit la stabilité et l’équilibre de toute la complication ;
  • Un carrousel central assure la rotation des modules mobiles des heures autour du cadran ;
  • Trois modules des heures - chacun formé d’une heure satellite avec aiguille des minutes - sont montés chacun sur un engrenage planétaire. Ces trois modules mobiles effectuent une contre-rotation constante compensant le mouvement circulaire du carrousel central.

La UR-110 s’inscrit dans la digne lignée des collections URWERK transcrivant le temps en heure satellite. Ici, l’heure fait face à la minute sur la section latérale – droite – de la montre. Le mobile suit un chemin vertical gradué de 0 à 60 minutes dans un mouvement descendant. L’ingéniosité de ce système permet une lecture du temps élégante et discrète, nul besoin de retrousser sa manche pour consulter son garde-temps.



« La UR-110 est une évolution logique de nos créations. Nous avons imaginé ici un « voyage silencieux ». Notre heure satellite effectue une rotation complète sur le cadran, mais une révolution feutrée comme effacée. Entre rotation et contre-rotation, l’effet produit est subtil. Il se passe quelque chose sur le cadran qui n’est pas décelable au premier coup d’œil, qui n’est pas naturel mais qui a l’apparence de la normalité. Tout en fluidité » explique Martin Frei.

La UR-110 feint la facilité, c’est là ce qui fait toute sa beauté. « Le développement de la UR-110 a mobilisé toute notre équipe sur près de 2 ans. Parmi les défis posés par cette pièce, trouver l’ajustement parfait entre le carrousel central et les modules des heures mobiles nous a causé bien des interrogations. Nous avons pour finir, opté pour une solution technique radicalement différente de nos autres créations. Pas de roulement à billes ici, mais un axe fixe courant sur toute la hauteur de la montre. Toute la complication satellite repose en équilibre parfait sur ce point d’ancrage  » explique Felix Baumgartner.

La UR-110 est une pièce dont la technicité se laisse admirer à travers une large glace saphir aux dimensions panoramiques. En plus de l’heure, le Control Board, présent sur la face de la montre, affiche une indication jour/nuit ; un « oil change », l’indicateur de service dû développer par Urwerk et un compteur 60-secondes.

La couleur métal prévaut sur le cadran. Une teinte mise à l’honneur sur cette création toute en titane. Sans fioriture, la UR-110 se veut sobre et ses seuls ornements se résument à sa finition parfaite. Au dos de la montre, touche ultime, le fond, lui aussi en titane renferme le système de remontage automatique régulé par deux turbines.

La technique n’aura jamais paru aussi belle

Urwerk UR-110 Torpedo
 1     2     3     4     5   

Urwerk UR-110 Torpedo

Spécification technique


Mouvement:Calibre UR 9.01 à remontage automatique
Balancier:Monométallique
Fréquence:28,800v/h, 4Hz
Rubis:46 rubis
Ressort de balancier:plat
Energie:Barillet simple
Reserve de marche:39 heures
Système de remontage:Rotor unidirectionnel régulé par une double turbine
Finition:Satinage, perlage et diamantage
Indications:Complication satellite avec modules des heures mobiles sur rouage planétaire
Control Board affichant une indication Jour / Nuit ; un « Oil Change » - l’indicateur de service développé par URWERK - et un compteur 60-secondes
Boitier :en titane en Grade 5 avec lunette en acier 316L
Dimensions:47mm X 51mm X 16mm
Couronne:avec protège couronne intégré.
2 positions de réglage
Etanchéité:3 ATM

 PUBLICITÉ
Tous les shooting
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Ferrari J50
Jaguar I-Pace
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Patek Philippe, 4 montres Audemars Piguet, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Breitling, 8 montres Panerai, 9 montres Vacheron Constantin, 10 montres Cartier, 11 montres Jaeger-LeCoultre, 12 montres IWC, 13 montres Tag Heuer, 14 montres Montblanc, 15 montres Baume & Mercier, 16 montres Zenith, 17 montres Breguet, 18 montres Chopard, 19 montres A. Lange & Söhne, 20 montres Bell & Ross, 21 montres Piaget, 22 montres Chanel, 23 montres Girard-Perregaux, 24 montres Blancpain, 25 montres Roger Dubuis, 26 montres Louis Vuitton, 27 montres Corum, 28 montres Tudor, 29 montres Dior, 30 montres BRM, 31 montres Ebel, 32 montres L.Leroy, 33 montres Bulgari, 34 montres S.T. Dupont, 35 montres Parmigiani, 36 montres Ralf Tech, 37 montres H. Moser & Cie, 38 montres Ferdinand Berthoud, 39 montres Franck Muller, 40 montres Chaumet, 41 montres Porsche Design, 42 montres Jaquet Droz, 43 montres JeanRichard, 44 montres Hermès, 45 montres Ulysse Nardin, 46 montres Salon de Genève, 47 montres Ressence, 48 montres MB&F, 49 montres Harry Winston, 50 montres Yema, 51 montres Frédérique Constant, 52 montres Perrelet, 53 montres Van Cleef & Arpels, 54 montres Wyler Genève, 55 montres Eterna, 56 montres Urwerk, 57 montres Bucherer, 58 montres HYT, 59 montres Greubel Forsey, 60 montres Christophe Claret,