Nouveauté juillet 2014

El Primero Stratos Flyback Rainbow

Un parfum de légende

La Cote des Montres™ le 02 juillet 2014



Habituée des défis techniques, Zenith a conçu en 1997 le modèle Rainbow Flyback sur la base du cahier des charges établi pour les forces aériennes de l’Armée française. Un garde-temps aussi performant que robuste, capable de résister aux situations les plus extrêmes. La marque à l’étoile s’inspire aujourd’hui de cet instrument de précision dans une version éminemment sportive. Son nom : El Primero Stratos Flyback Rainbow.



Lorsqu’il décide de créer les montres les plus fiables et les plus précises de son époque, Georges Favre-Jacot réunit tous les métiers de l’horlogerie sous un même toit en 1865 pour faire progresser les techniques de production. La première manufacture de l’histoire est née, et scellera à jamais le destin de Zenith : ce sera celui de la performance chronométrique. Près de 150 ans plus tard, la marque demeure fidèle à l’esprit visionnaire de son fondateur. Elle est la plus titrée de tous les temps dans le domaine de la chronométrie, avec pas moins de 2 333 prix à son actif. Ses créations ont jalonné de leurs avancées l’histoire de l’horlogerie contemporaine, avec plus de 300 brevets déposés pour un patrimoine riche de plus de 600 variations de mouvements, développés et réalisés au sein de la manufacture.



Le chronographe de série le plus précis au monde

En 1969, Zenith entre à jamais dans la légende en présentant El Primero, le premier chronographe automatique intégré de l’histoire, battant de surcroît à la vitesse exceptionnelle de 36 000 alternances par heure pour une précision au 1/10e de seconde, ce qui en fait aujourd’hui encore le chronographe de série le plus précis au monde. C’est donc tout naturellement que Zenith va répondre à l’appel d’offres lancé par le Ministère français de la Défense pour développer une montre à usage des chasseurs militaires d’autant que la marque s’est déjà taillé une réputation dans l’aéronautique au début du 20e siècle. Le cahier des charges auquel répond la manufacture est sans équivoque : il s’agit de développer une montre capable de conserver une précision à toute épreuve dans des conditions d’utilisation extrêmes – accélérations violentes de 9 à 11 G, variations de pression et de température, vibrations, champs magnétiques. La manufacture repousse une nouvelle fois les limites de la fiabilité et de la résistance pour relever ce défi exigeant. C’est ainsi qu’elle présente en 1997 le modèle Rainbow Flyback.




La réinterprétation d’un modèle mythique

Aujourd’hui, la marque à l’étoile s’inspire de ce modèle d’anthologie en proposant une réinterprétation : la El Primero Stratos Flyback Rainbow, mue par le calibre automatique El Primero 405 B. Si ce chronographe bat évidemment à la fréquence de 36 000 alternances par heure pour une précision au 1/10e de seconde, il est également doté d’une date, d’une échelle télémétrique et surtout, d’une fonction flyback ou retour en vol, fonction éminemment liée à l’aviation. Celle-ci permet d’arrêter, de remettre à zéro et de redémarrer le chronographe en une seule pression sur le poussoir, contre trois pressions sur un chronographe « standard ».

Zenith Rainbow Flyback,1997

Façonné en acier, le boîtier de 45,5 mm est surmonté d’une lunette tournante coiffée d’un anneau en aluminium. La glace saphir bombée emprunte sa forme à l’astrodôme, cette coupole vitrée située sur le dos du fuselage permettant la navigation astronomique. Tout en transparence lui aussi, le fond saphir gravé révèle la fascinante mécanique du calibre de série le plus précis au monde. Côté cadran, le compteur des minutes à 3h se pare de couleurs permettant la lecture de nuit dans les cockpits éclairés aux infrarouges tout comme le premier modèle développé en collaboration avec un pilote de chasse, tandis que celui des heures s’affiche à 6h et la petite seconde à 9h. Les index composés de superluminova blanc jouent de saisissants contrastes avec le noir du cadran et de la boîte, tandis que la trotteuse du chronographe affiche sa différence en se parant de rouge. Le réhaut flanqué d’une échelle télémétrique apporte de la profondeur à l’ensemble. Virile et stylée en diable, la El Primero Stratos Flyback Rainbow arbore un bracelet en acier.

Zenith El Primero Stratos Flyback Rainbow
 1     2     3     4     5   

Zenith El Primero Stratos Flyback Rainbow

Données techniques



  • Héritier des chronographes militaires Zenith
  • Boîtier en acier
  • Chronographe automatique à roue à colonnes avec fonction retour en vol

Mouvement :El Primero 405 B, automatique
Calibre :13 ¼ ‘‘‘ (diamètre : 30 mm)
Épaisseur :6,60 mm
Composants :331
Rubis :31
Fréquence:36 000 alt/h – (5 Hz)
Réserve de marche:50 heures min.
Finitions:Masse oscillante avec motif « Côtes de Genève »
Fonctions :Heures et minutes au centre
Petite seconde à 9 heures
Chronographe
à 3 compteurs
:Aiguille centrale du chronographe
Compteur 30 minutes à 3 heures
Compteur 12 heures à 6 heures
Échelle télémétrique
Guichet dateur :À 6 heures
Boîtier:Acier
Lunette tournante :Unidirectionnelle avec disque en aluminium noir
Diamètre:45,5 mm
Diamètre de l’ouverture :35 mm
Épaisseur:14,10 mm
Glace :Verre saphir bombé et traité antirefletsur ses deux faces
Fond :Verre saphir transparent
Étanchéité:10 ATM
Cadran:Noir avec compteur 30 minutes aux couleurs d'origine
Index des heures:Chiffres arabes en superluminova SLN C1
Aiguilles :Rhodiées, facettées et recouvertes de superluminova SLN C1
Référence :03.2061.405/21.M2060
Bracelet :Acier

 PUBLICITÉ
Tous les shooting
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Ferrari J50
Jaguar I-Pace
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Richard Mille, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Audemars Piguet, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Vacheron Constantin, 9 montres Tag Heuer, 10 montres Jaeger-LeCoultre, 11 montres Breitling, 12 montres Panerai, 13 montres IWC, 14 montres Zenith, 15 montres Montblanc, 16 montres Baume & Mercier, 17 montres A. Lange & Söhne, 18 montres Breguet, 19 montres Bell & Ross, 20 montres Chanel, 21 montres Chopard, 22 montres Piaget, 23 montres Tudor, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Blancpain, 26 montres BRM, 27 montres Roger Dubuis, 28 montres Corum, 29 montres Louis Vuitton, 30 montres Ulysse Nardin, 31 montres Dior, 32 montres Ebel, 33 montres Bulgari, 34 montres Jaquet Droz, 35 montres Parmigiani, 36 montres L.Leroy, 37 montres Ferdinand Berthoud, 38 montres Porsche Design, 39 montres JeanRichard, 40 montres Hermès, 41 montres Franck Muller, 42 montres Perrelet, 43 montres S.T. Dupont, 44 montres Ralf Tech, 45 montres H. Moser & Cie, 46 montres Salon de Genève, 47 montres Eterna, 48 montres Urwerk, 49 montres Yema, 50 montres Bucherer, 51 montres Ressence, 52 montres Greubel Forsey, 53 montres Van Cleef & Arpels, 54 montres Christophe Claret, 55 montres HYT, 56 montres MB&F, 57 montres Vulcain, 58 montres Frédérique Constant, 59 montres Vianney Halter, 60 montres Giuliano Mazzuoli,