L‘Événement

La place de la Lune dans l’univers scientifique
du pays de Saxe

Les montres à phases de lune signées A. Lange & Söhne
et autres témoins remarquables de la grande époque des travaux
de recherche sur la Lune en Saxe

La Cote des Montres™ le 26 septembre 2014



La Lune fait partie des astres qui sont les plus visibles à l’œil nu et qui fascinent le plus l’Homme depuis des milliers d’années. En Saxe aussi, de simples sujets, des érudits et des princes ont étudié l’unique satellite naturel de la Terre, sa trajectoire et son influence sur divers domaines de la vie. À Saxe, ce fut l’électeur Auguste 1er de Saxe qui, au XIe siècle, implanta l’astronomie et l’étude de la Lune dans le Land en créant la première grande collection d’appareils et instruments astronomiques baptisée Kunstkammer zu Dresden (collection du palais de Dresde) qui, à son tour, a donné naissance à l’actuel Salon des mathématiques et de la physique.



L’électeur Auguste de Saxe (1526-1586) s’intéressait à beaucoup de choses et collectionnait de nombreux travaux et objets dans les domaines de la mécanique fine, de la minéralogie et de la cartographie. Il était en outre animé par la passion des arts et des sciences, et aimait tout particulièrement observer les étoiles. En nouant contact avec des érudits et d’autres nobles également passionnés, il acquit un grand nombre d’instruments astronomiques. Ainsi, entre autres, c’est grâce aux échanges soutenus avec le landgrave Guillaume IV de Hesse-Cassel que le Salon des mathématiques et de la physique de Dresde peut aujourd’hui exposer une pièce particulièrement remarquable : l’horloge planétaire d’Eberhard Baldewein.



La collection Kunstkammer zu Dresden comportait plus de 10’000 objets issus des domaines scientifiques les plus variés occupant pas moins de sept pièces du palais.

La première salle de la Kunstkammer fut réservée aux pièces préférées d’Auguste, à savoir des montres et des instruments astrologiques et astronomiques. Parmi elles figurait l’indispensable mécanisme qui permettait de représenter de manière réelle la Lune. La révolution du satellite de la Terre dans le ciel nocturne et ses formes sans cesse changeantes ont poussé les érudits et artistes à se surpasser sans cesse en termes de découvertes. Il faut savoir qu’à l’époque, les calculs des mouvements et phases lunaires étaient encore très imprécis et s’écartaient souvent considérablement des résultats issus d’observations. Néanmoins et en dépit des valeurs connues aujourd’hui, la représentation mécanique exacte de la révolution synodique de la Lune représente toujours un grand défi pour les horlogers.



Certains modèles de l’actuelle collection de montres signée A. Lange & Söhne sont dédiés tout particulièrement à cet astre fascinant. Ainsi, la Grande Lange 1 Phases de Lune attribue le premier rôle à la Lune en la plaçant au centre du cercle des heures et des minutes; l’affichage orbital des phases de lune breveté de la Richard Lange Quantième Perpétuel « Terraluna » reproduit avec grande précision la constellation de la Lune, de la Terre et du Soleil ; et le cadran aux lignes clairement dessinées de la Lange 1 Tourbillon Quantième Perpétuel, il fournit en plus des informations précises sur la phase lunaire en cours.


Richard Lange Quantième Perpétuel « Terraluna »

devant un mécanisme lunaire de l’horloge d’Eberhard Baldewein (Cassel 1568)




Après qu’Eberhard Baldewein ait manufacturé une horloge planétaire pour le landgrave Guillaume IV, il fut mandaté par l’électeur Auguste 1er pour créer un autre modèle pour la Kunstkammer. Par les calculs complexes et la manufacture de chacun des rouages du système, dont certains sont asymétriques, Baldewein fixa de nouvelles références dans l’art horloger. Les affichages richement décorés du mécanisme de la Lune représentent, outre la phase de Lune en cours, aussi la position du satellite par rapport au Soleil, ainsi que sa trajectoire dans le ciel.



De la même manière, l’affichage orbitale des phases de Lune brevetée de la Richard Lange Quantième Perpétuel « Terraluna » représente une véritable révolution dans le domaine de l’horlogerie fine : c’est avec une précision inégalée qu’elle affiche la position de la Lune par rapport à la Terre et au Soleil.


Grande Lange 1 Phases de Lune

devant un globe céleste de Johannes Reinhold et Georg Roll (Augsbourg 1586)




Parmi les pièces de la collection Kunstkammer, on découvre l’existence d’un instrument fascinant daté de l’an 1586 : un globe céleste mécanique fabriqué à Augsbourg. Trois sphères superposées et plusieurs cercles qui les entourent retracent de nombreux processus astronomiques. De la représentation du firmament du jour aux données relatives aux levers et couchers du soleil en passant par l’affichage actuel de la position de la Lune, ce globe remplit pas moins de treize fonctions différentes.



La croissance et la décroissance de la lune se laissent aussi suivre avec exactitude sur l’actuel modèle de la Grande Lange 1 Phases de Lune, plus précisément sur l’affichage des heures et des minutes.


Une Grande Lange 1 Phases de Lune

devant un planétaire de William et Samuel Jones (Londres aux alentours de 1800)




Un planétaire est un ensemble mécanique mobile qui figure la position exacte de la Terre, du Soleil et de la Lune. Ces modèles sont très utiles pour suivre et expliquer les saisons, les phases lunaires et les phénomènes induits par la constellation comme les éclipses du Soleil et de la Lune. En fonction de la conception de la plaque de base, le planétaire permet également d’être utilisé comme calendrier et de déterminer chaque jour les positions du Soleil, de la Terre et de la Lune.



Le nouveau modèle de la Grande Lange 1 Phases de Lune est disponible en or jaune, or rose et platine. Un procédé de revêtement breveté et appliqué au disque lunaire confère à cette complication astronomique un aspect particulièrement soigné et riche en détail.


Lange 1 Tourbillon Quantième Perpétuel

devant un globe lunaire d’Ernst Fischer (Dresde 1875)




Ernst Fischer, né à Dresde, a modélisé une face de la Lune en se basant sur des photographies et ses observations. Quant à la face opposée du satellite, il a dû l’ignorer puisque la rotation synchrone de la Lune nous permet d’observer seulement la même face. En 1959, les premières images du côté sombre de la Lune ont été prises par l’engin spatial russe Luna 3. Dix ans après, c’est le premier homme qui a marché sur la lune. La Lune est la planète la mieux explorée par l’Homme à ce jour.



La Lange 1 Tourbillon Quantième Perpétuel allie deux complications classiques. La conception judicieuse du calendrier qui entoure l’affiche de l’heure permet une lecture simple et claire d’un grand nombre d’informations à la fois.


Dessins, thèses et histoires
reflètent la passion des auteurs pour la Lune

La Lune fait partie des astres qui sont les plus visibles à l’œil nu et qui fascinent le plus l’Homme depuis des milliers d’années. En Saxe aussi, de simples sujets, des érudits et des princes ont étudié l’unique satellite naturel de la Terre, sa trajectoire et son influence sur divers domaines de la vie. Cette grande attention a donné naissance à d’innombrables thèses, dessins et histoires qui, aujourd’hui encore, reflètent la passion des auteurs pour la Lune.



À l’époque des premières observations de la Lune, l’attention fut surtout accordée à sa trajectoire et au changement de sa forme. Puis, au début du XVIIe siècle, l’intérêt des chercheurs tourna progressivement vers l’étude de la surface puisqu’ils disposaient désormais de télescopes pour affiner les observations. Les anciennes cartes et les vieux globes de la Lune nous enseignent donc ce que les scientifiques et les passionnés de l’époque pouvaient voir et transposer en fonction des moyens dont ils disposaient. Des observations consciencieuses et des dessins très détaillés témoignent aujourd’hui encore de la grande passion et de la persévérance dont les auteurs ont su faire preuve. La célèbre carte de la Lune dessinée par l’astronome de Dresde Wilhelm Gotthelf Lohrmann (1796 – 1840) est un exemple type de l’état de la recherche au XIXe siècle. Puis, des siècles plus tard, la planète n’a toujours rien perdu de sa fascination d’antan sur l’Homme. Ursula Seliger, née à Dresde, fait partie de ces passionnés des temps modernes en créant, en 1960, une série complète de dessins au crayon de la Lune qu’elle a réunis dans un ouvrage en trois volumes.



De 1963 à 1971, Ursula Seliger, née à Dresde, réalisa un grand nombre de dessins détaillés de la Lune qu’elle a méticuleusement annotés et répertoriés avec le plus grand soin. Le même objectif caractérise aussi la Grande Lange 1 Phases de Lune, à savoir représenter la réalité de la manière la plus exacte et la plus explicite possible.



Grande Lange 1 Phases de LuneDe 1963 à 1971, Ursula Seliger, née à Dresde, réalisa un grand nombre de dessins détaillés de la Lune qu’elle a méticuleusement annotés et répertoriés avec le plus grand soin. Le même objectif caractérise aussi la Grande Lange 1 Phases de Lune, à savoir représenter la réalité de la manière la plus exacte et la plus explicite possible.

C'est avec ses observations minutieuses
que le « paysan-astronome » George Palitzsch
a gagné le respect des nobles de son époque
Les dessins d’Ursula Seliger sont actuellement exposés au musée Palitzsch de Dresde qui, après de vastes travaux de rénovation, a rouvert ses portes début mai 2014. Ce musée a été baptisé d’après Johann George Palitzsch (1723 – 1788), un «paysan- astronome» qui, outre le travail de fermier, a consacré tout son temps à l’étude des astres. Sa célébrité, il la doit à la redécouverte de la comète Halley. En effet, sa passion pour les phénomènes célestes fut telle que la nuit de Noël, le 25 décembre 1758 plus précisément, il pointa son télescope en direction du firmament pour guetter l’apparition de la fameuse queue de la comète. Ça faisait des mois déjà que des astronomes du monde entier attendaient sa réapparition, annoncée dès 1705 par Edmond Halley (1656-1742). Ce dernier avait calculé que la comète, aperçue la dernière fois en 1682, reviendrait tous les 76 ans environ. Ainsi, la redécouverte par Palitzsch n’était pas le fruit du hasard, mais le résultat de nombreuses années de recherches faites, entre autres, dans les archives Mathematics and Physics Cabinet, dont il était un fervent usager. G. Palitzsch disparut en 1788 en laissant derrière lui une formidable collection composée d’au moins 3518 livres et de douzaines d’instruments scientifiques qui disparurent lors de la bataille de Dresde, près d’un quart de siècle plus tard. En hommage à George Palitzsch, l’Union astronomique internationale a baptisé en 1935 trois cratères sur la surface de la Lune à son nom. Le but du modeste musée de Dresde - qui se situe près de l’ancienne ferme du «paysan-astronome» qui a complètement disparu aujourd’hui - est de sensibiliser les enfants et les jeunes à découvrir leur environnement par l’observation attentive et directe comme G. Palitzsch le fût jadis.



En 2014, A. Lange & Söhne a présenté trois nouveaux modèles avec une dédicace particulière à la Lune. Ainsi, la Grande Lange 1 Phases de Lune attribue le premier rôle à la Lune en la plaçant au centre de l’affichage des heures ; puis, sur la Lange 1 Tourbillon Quantième Perpétuel, les phases lunaires s’affichent dans le cercle des petites secondes ; enfin, sur la Richard Lange Quantième Perpétuel « Terraluna » l’affichage orbital, composé de trois disques en or massif, est situé à l’arrière de la montre et indique, outre la phase de la Lune, aussi la position de celle-ci par rapport à la Terre et au Soleil.


Lange 1 Tourbillon Quantième Perpétuel

devant un volume d’« Autour de la Lune » de Jules Verne (1870)




Dans son livre « Autour de la Lune », publié en 1870, Jules Verne raconte l’histoire de trois hommes qui tournent dans un obus autour de la Lune. Les descriptions multiples et détaillées de la planète, presque un siècle avant le premier voyage sur la Lune, fascinent aujourd’hui encore de nombreux lecteurs.



La Lange 1 Tourbillon Quantième Perpétuel conjugue deux complications classiques et le design remarquable de la plus célèbre famille de montres créée par A. Lange & Söhne. L’idée géniale qui a consisté à placer le quantième autour du cadran des heures et des minutes permet d’avoir un grand nombre d’informations en un seul coup d’œil.


Richard Lange Quantième Perpétuel « Terraluna »

devant un disque lunaire d’une horloge (aux alentours de 1742)
fabriquée par Vincent van Amelonsen




Le disque lunaire en arrière-plan fait partie d’une horloge de parquet fabriquée aux alentours de 1742 par l’horloger néerlandais Vincent van Amelonsen. Celle-ci se trouve actuellement au célèbre atelier spécialisé dans la restauration de montres anciennes de Frank Dornacher à Dresde. Le travail de restauration du disque consiste à recolorer certaines parties après avoir soigneusement nettoyé l’ouvrage et l’avoir débarrassé des traces de corrosion.



L’affichage des phases de lune breveté de la Richard Lange Quantième Perpétuel « Terraluna » est placée du côté du mouvement de la montre. La Lune, rendue visible par un dispositif astucieux, évolue dans le sens contraire des aiguilles d’une montre autour du disque céleste parsemé de 2116 étoiles.

 PUBLICITÉ
  • Cartier Panthère Royale
  • Cuir Neonude sur Petite Promesse Baume & Mercier
  • Montre Papyrus de Cartier
  • Bell & Ross BR S Novarosa
  • Vacheron Constantin Malte petit modèle
  • Chanel Première Squelette Camélia
  • Hublot Spirit of Big Bang Moonphase
  • Bulgari Serpenti Incantati
  • Dior et d’Opales
  • Jaquet Droz Grande Seconde Tourbillon Nacre
  • Chopard
  • Richard Mille
  • BRM
  • Breitling
  • Ulysse Nardin
  • Cartier
  • Corum
  • Hublot
  • Cartier
  • Rolex
  • Panerai
  • Bell & Ross
  • Vacheron Constantin
  • Roger Dubuis
  • Ulysse Nardin
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Vacheron Constantin
  • Ralf Tech
  • Bulgari
  • Breitling
  • Hermès
  • Porsche Design
  • Ulysse Nardin
  • Bulgari
  • Corum
  • Corum
  • Corum
  • Anonimo
  • Montblanc
  • Baume & Mercier
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Richard Mille
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Bucherer
  • Montblanc
  • Rolex
  • Tag Heuer
  • Bucherer
  • Rolex
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Montblanc
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Ralf Tech
  • Salon de Genève
  • H. Moser & Cie
  • Breitling
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Piaget
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • JeanRichard lance le compte à rebours rugbistique
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
    L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
    Lamborghini Huracan Performante
    Mercedes Maybach G650 Landaulet
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Richard Mille, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Hublot, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Breitling, 9 montres IWC, 10 montres Jaeger-LeCoultre, 11 montres Tag Heuer, 12 montres Panerai, 13 montres Vacheron Constantin, 14 montres Baume & Mercier, 15 montres Montblanc, 16 montres Chopard, 17 montres Zenith, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Piaget, 20 montres Breguet, 21 montres Chanel, 22 montres Girard-Perregaux, 23 montres Blancpain, 24 montres Bell & Ross, 25 montres Tudor, 26 montres Louis Vuitton, 27 montres BRM, 28 montres Corum, 29 montres Roger Dubuis, 30 montres Dior, 31 montres Bulgari, 32 montres Ebel, 33 montres Parmigiani, 34 montres Jaquet Droz, 35 montres L.Leroy, 36 montres Ulysse Nardin, 37 montres Franck Muller, 38 montres Porsche Design, 39 montres Hermès, 40 montres Perrelet, 41 montres JeanRichard, 42 montres Chaumet, 43 montres Christophe Claret, 44 montres MB&F, 45 montres Van Cleef & Arpels, 46 montres Anonimo, 47 montres Bucherer, 48 montres Vianney Halter, 49 montres Harry Winston, 50 montres Yema, 51 montres Eterna, 52 montres Concord, 53 montres H. Moser & Cie, 54 montres Ralf Tech, 55 montres De Bethune, 56 montres Wyler Genève, 57 montres Graham-London, 58 montres Ange Barde, 59 montres HYT, 60 montres Romain Jerome,