#RallyPrincesses #RichardMille



Le 17e Rallye des Princesses Richard Mille

conjugue mécanique et glamour

La Cote des Montres™ le 14 juin 2016



En étant partenaire titre du seul rallye international sur route réservé aux femmes, pour la seconde année consécutive, la marque cultive sa part féminine. Pour cette édition 90 équipages de 9 nationalités différentes se sont affrontés dans la compétition et la bonne humeur entre Paris et Saint-Tropez, malgré des éléments déchaînés.



Jusqu’au départ donné sur l’élégante place Vendôme où les vérifications avaient eu lieu la veille, il s’en est fallu de peu pour que l’ensemble des équipages de l’édition 2016 du Rallye des Princesses Richard Mille reste immobilisé. Mais c’était sans compter sur le talent et l’enthousiasme de la créatrice et organisatrice de l’épreuve, Viviane Zaniroli : « Les Princesses viennent une fois encore de s’affranchir d’épreuves certes très belles, mais particulièrement exigeantes. Malgré des conditions de course exceptionnellement contraignantes en cette période de l’année, elles ont poursuivi l’aventure dans un esprit extraordinaire ».



Parties sous une pluie diluvienne le dimanche 29 mai, les concurrentes n’ont en effet retrouvé le soleil que le jeudi 2 juin pour l’ultime étape qui les a menées de Pont-Royal jusqu’à la place des Lices à Saint-Tropez. Mention spéciale à celles qui ont pris le départ en voiture ouverte et ont évolué pendant plusieurs jours trempées, dans un inconfort total.



C’est donc peu de dire que ce rallye de régularité sur route ouverte, auquel participent à la fois des « Historic », voitures de collection d’avant-guerre (Austin Healey), ou des « Classic », véhicules plus récents (Ferrari, Porsche, Jaguar...) est une véritable épreuve sportive. Pour parcourir plus de 1600 kilomètres et passer plusieurs épreuves particulièrement techniques, il faut aux participantes faire rimer concentration et précision. Le niveau de difficulté en impose, et le pilotage des 20 premières voitures est particulièrement pointu, tant pour les équipières que pour les mécaniques.



Élégance des autos anciennes, performance de la technique, sportivité et fair play, autant de valeurs qui ne pouvaient pas laisser Richard Mille insensible. Voilà plus de dix ans déjà, la marque présentait sa première montre pour femmes. Depuis, la RM 007, la RM 037, la RM 07-01, les tourbillons Michelle Yeoh, la RM 19-02 Tourbillon Fleur... sont venues enrichir une collection aujourd’hui largement étendue. « La créativité est présente au coeur de tous nos calibres, explique Richard Mille, jusque dans leur technique même. Lorsque nous créons des montres pour les collections femme, c’est toute une palette d’idées nouvelles qui s’ouvre à nous comme autant de nouveaux défis. » Et aujourd’hui, ce sont les clientes de la marque, invitées au volant de Porsche 956, qui portent les montres Richard Mille.



Alors certes, l’élégance et l’ambiance sont au rendez-vous : étapes enchanteresses dans des lieux magiques, tenues de soirées chic ou déguisements choc, arrivée en pente douce entre le Lubéron et la baie des Canoubiers. Mais son prestige, ce rallye le doit autant à l’esprit sportif et combatif de ses équipages.



L’esprit de compétition, de détermination, les concurrentes du ‘Rallye des Princesses Richard Mille’ n’en ont pas manqué. Cette édition qui devrait en effet rester dans les annales comme l’une des plus difficiles depuis la création de l’épreuve, en raison des conditions météorologiques épouvantables, mais également du tracé technique voulu par l’organisation, a été remportée par Marie-Christine Perin et Véronique Morel-Lab (Austin Innocenti n° 70). Dans la catégorie « Classic », c’est la Caterham de Servane Gabillon et Chantal Duc Dodon qui arrive en tête. Chapeau bas, Mesdames.




La collection Femme Richard Mille



Il y a plus de 10 ans, Richard Mille présentait son premier modèle de montre pour femmes. Au fil des années, la collection dédiée à la gent féminine s’est régulièrement enrichie et étendue. Désormais, elle offre une myriade d’options : métaux précieux, céramique, titane et saphir rose; tourbillons et automatiques; mouvements artistiquement sculptés dont certains conçus par les ingénieurs Richard Mille ; sertissage de pierres précieuses ; affichages de la date et des différentes fonctions; rotor breveté et mécanismes de remontage spécifiques ; et des centaines de déclinaisons possibles, serties ou non... Les bracelets en caoutchouc, satin ou cuir, sont proposés dans toutes les couleurs. Un bracelet gourmette et un bracelet métallique en or ont récemment complété la gamme.



« La créativité est présente au cœur de tous nos calibres, jusque dans leur technique même, mais lorsque nous créons des montres pour les collections femme, c’est toute une palette d’idées nouvelles qui s’ouvre à nous comme autant de nouveaux défis », explique Richard Mille. Car ce serait une erreur de penser qu’une montre pour femme se caractérise uniquement par son apparence et son raffinement.


RM 07-01 Skeletonised Ladies’ Automatic

L’apport coloré de la céramique




La RM 07-01 marque la première utilisation de la céramique dans la collection femme, alliant esthétique et robustesse. Au cœur du nouveau calibre maison CRMA2, le mouvement automatique squeletté a été spécialement développé pour cette montre.
RM 07-01 Skeletonised Ladies’ Automatic (2014) : Boîtier en céramique blanche ATZ, cadran central en jaspe serti de diamants.


RM 007 Ladies’ Automatic

La montre emblématique : beauté, ergonomie et technicité




La RM 007 est la première-née de la collection Richard Mille pour femme. Son rotor unique, composé d’une capsule transparente contenant des microbilles en or, s’est avéré être une véritable innovation alliant esthétique et efficacité du remontage.
RM 007 Ladies’ Automatic (2005) : Boîtier en or gris, cadran laqué et serti de diamants.


RM 051 Manual Winding Tourbillon Phœnix - Michelle Yeoh

Un exercice de style : aucun élément uniquement décoratif




Cette montre tourbillon d’exception s’inspire de l’oiseau légendaire qui renaît de ses cendres. Les lignes stylisées du phœnix mettent en valeur la complexité du mouvement et donnent à cette pièce le caractère d’une véritable œuvre d’art.
RM 051 Manual Winding Tourbillon Phœnix - Michelle Yeoh (2011) : Boîtier en or gris et phœnix sertis de diamants.


RM 037 Ladies’ Automatic

Des matériaux d’avant-garde




Disponible dans différentes versions en céramique noire, blanche, ou en or rouge, avec une grande diversité de sertissages, ce modèle abrite un calibre automatique squeletté CRMA1, un rotor à géométrie variable, un affichage surdimensionné de la date et un poussoir pour sélectionner le remontage, la mise à l’heure ou la position neutre.
RM 037 Ladies’ Automatic (2014) : Boîtier en carbone NTPT or, cadran en onyx noir serti de diamants.


RM 19-02 Manual Winding Tourbillon Fleur

Une fleur de conte de fées




La RM 19-02 Tourbillon Fleur incarne la tradition des automates, revisitée au travers d’une vision horlogère du XXIe siècle. En bas à gauche du cadran, une superbe fleur de magnolia renferme au creux de ses 5 pétales délicats fabriqués et peints à la main un tourbillon volant. Fonctionnant au gré des minutes ou à la demande, le magnolia s’ouvre et se referme au rythme régulier d’une chorégraphie sophistiquée.
RM 19-02 Manual Winding Tourbillon Fleur (2015) : Boîtier en or gris serti de diamants, motif floral peint à la main.





























 PUBLICITÉ
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Mercedes Maybach G650 Landaulet
Ferrari 812 Superfast
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Patek Philippe, 4 montres Audemars Piguet, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Tag Heuer, 9 montres Jaeger-LeCoultre, 10 montres IWC, 11 montres Breitling, 12 montres Panerai, 13 montres Vacheron Constantin, 14 montres Montblanc, 15 montres Zenith, 16 montres Bell & Ross, 17 montres Baume & Mercier, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Piaget, 20 montres Breguet, 21 montres Chanel, 22 montres Blancpain, 23 montres Chopard, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Tudor, 26 montres Roger Dubuis, 27 montres Corum, 28 montres Ebel, 29 montres Dior, 30 montres Eterna, 31 montres Louis Vuitton, 32 montres BRM, 33 montres Bulgari, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres L.Leroy, 36 montres Jaquet Droz, 37 montres Parmigiani, 38 montres JeanRichard, 39 montres Perrelet, 40 montres Christophe Claret, 41 montres MB&F, 42 montres Franck Muller, 43 montres Vianney Halter, 44 montres Anonimo, 45 montres Porsche Design, 46 montres Chaumet, 47 montres Yema, 48 montres Hermès, 49 montres Bucherer, 50 montres Urwerk, 51 montres Ralf Tech, 52 montres Wyler Genève, 53 montres HYT, 54 montres Harry Winston, 55 montres Ange Barde, 56 montres Greubel Forsey, 57 montres Graham-London, 58 montres Oris, 59 montres Carl F. Bucherer, 60 montres Giuliano Mazzuoli,