10TH Anniversary

Un adulte créatif est un enfant qui a survécu !

HMX

Horological Machine fête ses 10 ans

La Cote des Montres™ le 04 juin 2015


En 2015, la marque MB&F célèbre son 10e anniversaire et on pourrait supposer que, comme pour tout anniversaire, c’est à elle de recevoir un cadeau.

Cependant, pour marquer l’anniversaire le plus important de son existence à ce jour, MB&F a voulu procéder à l’envers. Plutôt que d’attendre de recevoir, le laboratoire créatif a conçu la HMX — X pour le chiffre romain 10 — afin de dire merci aux Friends qui ont soutenu la marque au cours des dix dernières années. Au lieu de développer une pièce anniversaire ultra compliquée et chère — pratique courante dans l’horlogerie de luxe — MB&F a choisi de réduire sa marge sans renoncer à la qualité et de proposer une véritable Horological Machine à un prix sans précédent. Paradoxalement, avec une telle démarche, la HMX fut l’une des Machines les plus difficiles à développer tant MB&F a envisagé, testé et rejeté de combinaisons de formes, de finitions et de raffinements avant d’être totalement satisfaite du résultat.



Un adulte créatif est un enfant qui a survécu

Slogan du 10e anniversaire de MB&F, « Un adulte créatif est un enfant qui a survécu » fait référence à l’émerveillement de l’enfance qui a tendance à s’atténuer face aux réalités quotidiennes, quand on atteint l’âge adulte.

Enfant, le fondateur de MB&F Maximilian Büsser rêvait de devenir designer automobile et ses cahiers de dessins étaient remplis de supercars imaginaires. L’enfant a survécu chez l’adulte Maximilian Büsser et la HMX inspirée de l’univers automobile en est une preuve flagrante.




Faites ronfler vos moteurs

La HMX affiche des heures sautantes bidirectionnelles et des minutes traînantes. En apparence, le système est simple mais les indications apparaissent d’une manière et à un endroit qui font toute la différence. Les disques tournant au-dessus du mouvement portent des chiffres imprimés en miroir. Ils sont réfléchis à 90° et agrandis par deux prismes en saphir qui les projettent à la verticale sur le cadran frontal. La lumière diffusée à travers le capot transparent illumine la surface du moteur et rétroéclaire l’affichage de l’heure pour en augmenter la lisibilité.



A travers le capot en saphir, on aperçoit également, au- dessus du mouvement, deux «cache-culbuteurs» de type supercar, chacun portant un bouchon de remplissage d’huile chromé. Ces bouchons ne sont pas simplement décoratifs : ils sont parfaitement fonctionnels et les horlogers les dévissent pour huiler les rubis des disques d’affichage.

La HMX est équipée d’un mouvement mécanique à remontage automatique et elle est alimentée en « carburant » par un rotor en or 22 cts visible au fond du boîtier.

La HMX est limitée à 4 séries de 20 pièces en titane grade 5 et acier, rehaussées de noir Lotus, vert British Racing, rouge Ferrari ou bleu Bugatti.




Inspiration et réalisation

10 ans, c’est une étape importante pour tout le monde mais un anniversaire particulièrement significatif pour un petit laboratoire créatif horloger qui ne cesse d’aller à contre- courant, de prendre des chemins que les autres ne prennent pas et de créer non pas des montres mais des Machines cinétiques tridimensionnelles. En créant MB&F en 2005, Maximilian Büsser espérait que quelques collectionneurs auraient le courage de le suivre sur un terrain horloger inexploré – mais il n’imaginait pas l’importance de la révolution qui allait suivre.

« Dès que nous avons eu l’idée de la HMX, notre objectif était d’offrir quelque chose en retour à nos Friends : aux indispensables collectionneurs et amateurs qui ont permis à MB&F d’atteindre son 10e anniversaire » , affirme Maximilian Büsser. « Dans le secteur, l’habitude est de créer des pièces anniversaire extrêmement chères. Nous avons choisi de faire le contraire et la HMX est de loin l’Horological Machine la plus abordable jamais produite. C’est notre manière de dire merci.»

Néanmoins, la HMX fut une des Machines les plus difficiles à développer tant MB&F a envisagé, testé et rejeté de combinaisons de formes et de finitions, avec d’innombrables raffinements, avant d’être contente du résultat.



Indications

Sur la HMX, l’affichage vertical des heures et des minutes est dérivé des disques qui tournent à plat, au-dessus du mouvement. Chaque disque (un pour les heures sautantes bidirectionnelles, un pour les minutes) est imprimé de chiffres en miroir qui sont projetés à la verticale sur le cadran frontal. Ils sont réfléchis et agrandis par deux prismes triangulaires séparés par un espace vide. La lumière venant de l’avant ou du dessus peut inonder le mouvement et celle qui vient du dessus rétroéclaire les indications, les rendant d’autant plus lisibles.

Les angles des prismes en saphir cunéiformes sont calculés avec précision, de sorte que la lumière produite par les chiffres horizontaux est réfléchie à la verticale et non réfractée (déviée). A l’avant, une lentille convexe assure l’agrandissement. En matière de précision optique, le saphir est bien plus difficile à travailler que le verre. Il a fallu un long développement et une production méticuleuse pour créer des glaces qui réfléchissent et renvoient la lumière sans la moindre distorsion.

L’affichage vertical frontal fait de la HMX une montre idéale pour les pilotes car il n’est pas nécessaire de lâcher le volant pour lire l’heure.



Machine

Enfant, Maximilian Büsser rêvait de devenir designer automobile et, comme beaucoup de petits garçons avant et après lui, il remplissait des cahiers de dessins de voitures extravagantes et ultra rapides. Cependant, contrairement à la majorité, Maximilian Büsser a gardé une âme d’enfant qui s’est développée et épanouie avec MB&F. HMX est une supercar de poignet !

Compte tenu de sa forme complètement anticonformiste, le boîtier de la HMX est extrêmement difficile à fabriquer : tout a été peaufiné encore et encore, les lignes, les courbes, le choix des métaux, les finitions et les couleurs. Les options ont été définies en fonction de la robustesse, de l’harmonie des couleurs et finitions ainsi que du poids : la HMX ne devait pas seulement être belle sous tous les angles, mais également ni trop lourde, ni trop légère. Finalement, on a jugé que l’acier et le titane grade 5 présentaient les qualités idéales pour le boîtier de la HMX.

« Je veux pouvoir rester fier de tout ce que je fais et je le ressens avec plus d’intensité aujourd’hui que 10 ans auparavant », explique Maximilian Büsser. « Je ne suis pas content si tout n’est pas parfait et le moindre détail compte, encore plus pour une pièce anniversaire. »



Dans le design de la HMX, on peut reconnaître l’empreinte de plusieurs supercars, en particulier le style Superleggera du célèbre carrossier italien Carrozzeria Touring – créateur d’automobiles comme la Disco Volante Alfa Romeo — qui résonne dans la « carrosserie » de la Machine.

Les quatre couleurs de la HMX sont des couleurs d’écuries de course dûment sélectionnées : le noir de Lotus, en référence à celle qui a remporté le plus grand nombre de victoires dans l’histoire de la course automobile ; le vert des équipes anglaises qui a remplacé le tricolore rouge- blanc-bleu prévu à l’origine mais déjà utilisé par les Etats- Unis ; le bleu de Bugatti inspiré, semble-t-il, des paquets de cigarettes Gauloise que fumait Mme Bugatti et le rouge de Ferrari qui est la couleur officielle des écuries de course italiennes.

MB&F HMX
 1     2     3     4     5   

MB&F HMX

Caractéristiques techniques




Moteur : Horloger tridimensionnel à remontage automatique composé d’heures sautantes et minutes traînantes développé en interne par MB&F sur une base Sellita
Remontage :Automatique par un rotor en or 22 cts
Réserve de marche: 42 heures
Fréquence du balancier: 28’800 a/h, 4 Hz
Nombre de composants: 223
Nombre de rubis: 29
Fonctions : Heures sautantes bidirectionnelles et minutes affichées par deux prismes saphir réfléchissants avec lentille grossissante intégrée
Boîtier:Titane Grade 5 et acier inoxydable aux variations de couleurs suivantes
Lotus Black, British racing green, Bugatti blue et Ferrari red
Dimensions: 46.8 mm x 44.3 mm x 20.7 mm
Nombre de composants: 44
Etanchéité du carter moteur: 30 m / 90’ / 3 atm
Verres saphir : 2 verres saphir fumés de qualité optique
Verres saphir pour le dessus, le fond et la face avec traitement antireflet des deux côtés
Bracelet :Cuir de veau partiellement perforé avec couleur accordée au mouvement
Boucle : Ardillon en titane
Editions limitées : 4 x 20 pièces en titane grade 5 et acier

 PUBLICITÉ
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Mercedes Maybach G650 Landaulet
Ferrari 812 Superfast
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Patek Philippe, 4 montres Audemars Piguet, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Breitling, 9 montres IWC, 10 montres Tag Heuer, 11 montres Jaeger-LeCoultre, 12 montres Panerai, 13 montres Vacheron Constantin, 14 montres Zenith, 15 montres Breguet, 16 montres Montblanc, 17 montres Baume & Mercier, 18 montres Chopard, 19 montres Piaget, 20 montres Bell & Ross, 21 montres A. Lange & Söhne, 22 montres Chanel, 23 montres Blancpain, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Tudor, 26 montres Roger Dubuis, 27 montres Louis Vuitton, 28 montres Corum, 29 montres Dior, 30 montres BRM, 31 montres Bulgari, 32 montres Ebel, 33 montres Eterna, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres Parmigiani, 36 montres L.Leroy, 37 montres Jaquet Droz, 38 montres Franck Muller, 39 montres Hermès, 40 montres Anonimo, 41 montres Perrelet, 42 montres Vianney Halter, 43 montres Yema, 44 montres Porsche Design, 45 montres JeanRichard, 46 montres Chaumet, 47 montres MB&F, 48 montres Urwerk, 49 montres Christophe Claret, 50 montres Van Cleef & Arpels, 51 montres Harry Winston, 52 montres Bucherer, 53 montres HYT, 54 montres Wyler Genève, 55 montres Graham-London, 56 montres Dodane, 57 montres Ralf Tech, 58 montres Bombardier, 59 montres Vulcain, 60 montres Ressence,