#WatchWonder2015

Montre Clé de Cartier - L’heure mystérieuse

La rencontre de deux symboles forts de l’horlogerie de Cartier

La Cote des Montres™ le 12 octobre 2015


La montre Clé de Cartier L’heure mystérieuse symbolise la rencontre de deux symboles forts de l’horlogerie de Cartier : la montre Clé de Cartier et la complication du mouvement mystérieux.



Leur conjugaison a donné naissance à cette montre à la présence forte, à l’image de son cadran où gravitent sans aucune attache les deux aiguilles ; une complication née du travail minutieux des horlogers de la Manufacture Cartier.


Cette prouesse d’horloger allie à l’invisible de sa complication la puissance de son cadran ajouré de chiffres romains de couleur bleue, faisant écho au saphir de la clé de remontoir.



Chiffres romains, chemin de fer de la minuterie, aiguilles en forme de glaive : cette création affiche les codes d’appartenance aux collections de Haute Horlogerie de Cartier.




L’Art et la forme

Puissance d’un design au service d’une Haute Horlogerie d’exception :
Clé de Cartier




Une simple forme

Le défi était, pour Cartier, de créer une nouvelle forme à partir du rond. Le résultat est une montre tout en retenue et en finesse, parfait accord d’équilibre et de juste proportion. Les volumes sont réduits à l’essentiel. Une maîtrise considérable a été déployée pour créer une fluidité dans les lignes, une élégante économie, un ensemble harmonieux. Les angles sont éliminés. La lunette est arrondie, les cornes adoucies. Chacun des éléments s’associe pour créer une perfection à la fois surprenante, intuitive et universelle. Tout est là, à sa place, comme une évidence.




Une simple courbe

Clé de Cartier introduit un nouvel élément dans le vocabulaire horloger de la Maison : la courbe tendue. De profil, la boîte est racée et élancée, organique et ergonomique. Ses contours, au plus près du poignet, donnent à ceux qui la portent une impression d’aisance et de confort. Fidèle au style de Cartier, elle est aussi belle au toucher qu’au regard. Sur le côté du boîtier, l’élément qui donne, par ressemblance, son nom à la montre : la couronne de remontoir.


Une simple révolution

Dans l’histoire de la Maison, les remontoirs font l’objet d’une innovation constante. Clé de Cartier s’inscrit dans cette dynamique. Mais cette fois, la couronne de remontoir n’est pas simplement l’un des signes distinctifs de la montre : c’est elle qui donne son nom à la montre. Sa ressemblance avec une clé est sans ambiguïté. L’ajustement de l’heure et de la date introduit un nouveau geste qui rappelle celui que l’on faisait pour remonter les horloges. Par sa taille, le remontoir est facile à manipuler mais son aspect fonctionnel n’est pas son seul atout : c’est aussi un bel objet en soi. Lignes épurées, formes profilées, un saphir serti au plus près du métal illumine la couronne. Développé spécialement pour son ergonomie, le nouveau mécanisme de remontage indexé permet de régler l’heure avec une grande facilité. Après chaque ajustement, la couronne reprend sa position initiale sans que les aiguilles ne bougent — un geste simple en apparence, né du savoir-faire de Cartier, qui s’accompagne d’un déclic rassurant et plaisant, évocation des rouages sophistiqués et complexes logés au cœur de ce calibre d’exception.

Chiffres romains, chemin de fer de la minuterie, aiguilles en forme de glaive — tous les codes de l’horlogerie de Cartier sont là et témoignent de la maîtrise virtuose avec laquelle cette forme simple et complexe a été conçue. Parce que l’évidence s’inscrit dans le cercle vertueux des heures de Cartier, la montre Clé de Cartier, créée en 2015, a inspiré aux artisans de la Manufacture deux interprétations de deux calibres emblématiques Manufacture : le mystérieux et le tourbillon volant.



Depuis plus d’un siècle, Cartier joue à apprivoiser le mystère... Les pendules mystérieuses, et les mouvements qui les animent, constituent un chapitre à part entière de l’histoire de la Maison.


L’art du mystère

On les dit « mystérieuses » car leurs aiguilles semblent flotter dans le corps transparent de ces garde-temps, sans lien visible avec le mouvement.

Ces « miracles de l’horlogerie », comme les appelait La Gazette du Bon Ton en 1925, sont nés de la collaboration de Louis Cartier et d’un horloger d’exception, Maurice Coüet. Ce dernier n’a pas 25 ans lorsqu’il est remarqué par Cartier – et déjà une solide expérience.



Pendule mystérieuse Modèle A Cartier Paris, 1914Platine, or - Cristal de roche - Diamants taille rose Émail blanc - Quatre cabochons de saphir Agate blanche pour le socle. Mouvement rectangulaire 8 jours, doré, échappement à ancre, balancier bimétallique. La mise à l’heure et le remontage se font par une clé placée sous le socle.
Cette innovation donne à Cartier une plus grande liberté dans ses recherches esthétiques. En 1923, fruit d’une nouvelle évolution technique, le mouvement est logé au sommet des célèbres pendules mystérieuses Portique. Extrêmement rares, certaines d’entre elles exigent plus d’un an de travail et l’intervention de nombreux ateliers.
La production de ces complications n’a jamais cessé et se déploie aujourd’hui à travers une collection de montres de Haute Horlogerie, dont la montre Rotonde de Cartier Mystérieuse, révélée au SIHH 2013. Une exigence et une curiosité qui hissent technique et virtuosité au rang d’arts.
Nick Welsh, Collection Cartier © Cartier

À partir de 1911, il devient le fournisseur exclusif de Cartier. La première pendule mystérieuse, baptisée Modèle A, sort des ateliers en 1912. Maurice Coüet s’est inspiré des pendules de Jean- Eugène Robert-Houdin, célèbre illusionniste et inventeur de la magie moderne. Le Modèle A connaît plusieurs variantes liées à la nature du socle, au décor du cadran et de l’encadrement ou encore à la forme des aiguilles. 1920 voit la naissance du modèle dit « à axe central ».

Cette innovation donne à Cartier une plus grande liberté dans ses recherches esthétiques. En 1923, fruit d’une nouvelle évolution technique, le mouvement est logé au sommet des célèbres pendules mystérieuses Portique. Extrêmement rares, certaines d’entre elles exigent plus d’un an de travail et l’intervention de nombreux ateliers.

La production de ces complications n’a jamais cessé et se déploie aujourd’hui à travers une collection de montres de Haute Horlogerie, dont la montre Rotonde de Cartier Mystérieuse, révélée au SIHH 2013. Une exigence et une curiosité qui hissent technique et virtuosité au rang d’arts.

Montre Clé de Cartier - L’heure mystérieuse
 1     2     3     4     5   

Clé de Cartier - L’heure mystérieuse

Palladium



Boîtier :Palladium 950 millièmes
Affichage mystérieux de l’heure et de la minute
Diamètre :41 mm
Couronne :En palladium 950 millièmes ornée d’un saphir
Glace et fond :Saphir
Cadran :Argenté ajouré effet soleil
Aiguilles :En forme de glaive en acier rhodié
Épaisseur du boîtier :11,25 mm
Étanchéité :Jusqu’à 3 bar (~30 mètres)
Mouvement :Calibre 9981 MC
Mécanique Manufacture à remontage manuel
Affichage mystérieux de l’heure et de la minute
Diamètre d’encageage :13 lignes ¾, soit 31,28 mm
Diamètre total :31,9 mm
Épaisseur :4,61 mm
Nombre de rubis :27
Nombre de pièces :158
Balancier :28 800 alternances / heure
Réserve de marche :Environ 48 heures
Bracelet :Alligator noir
Boucle :Double déployante réglable en or gris 18 carats

Clé de Cartier - L’heure mystérieuse

Or rose 18 carats



Boîtier :Or rose 18 carats
Affichage mystérieux de l’heure et de la minute
Diamètre :41 mm
Couronne :En or rose 18 carats ornée d’un saphir
Glace et fond :Saphir
Cadran :Argenté ajouré effet soleil
Aiguilles :En forme de glaive en acier rhodié
Épaisseur du boîtier :11,25 mm
Étanchéité :Jusqu’à 3 bar (~30 mètres)
Mouvement :Calibre 9981 MC
Mécanique Manufacture à remontage manuel
Affichage mystérieux de l’heure et de la minute
Diamètre d’encageage :13 lignes ¾, soit 31,28 mm
Diamètre total :31,9 mm
Épaisseur :4,61 mm
Nombre de rubis :27
Nombre de pièces :158
Balancier :28 800 alternances / heure
Réserve de marche :Environ 48 heures
Bracelet :Alligator noir
Boucle :Double déployante réglable en or rose 18 carats

 PUBLICITÉ
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Mercedes Maybach G650 Landaulet
Ferrari 812 Superfast
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Patek Philippe, 4 montres Audemars Piguet, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Tag Heuer, 9 montres Jaeger-LeCoultre, 10 montres IWC, 11 montres Breitling, 12 montres Panerai, 13 montres Vacheron Constantin, 14 montres Montblanc, 15 montres Zenith, 16 montres Bell & Ross, 17 montres Baume & Mercier, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Piaget, 20 montres Breguet, 21 montres Chanel, 22 montres Blancpain, 23 montres Chopard, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Tudor, 26 montres Roger Dubuis, 27 montres Corum, 28 montres Ebel, 29 montres Dior, 30 montres Eterna, 31 montres Louis Vuitton, 32 montres BRM, 33 montres Bulgari, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres L.Leroy, 36 montres Jaquet Droz, 37 montres Parmigiani, 38 montres JeanRichard, 39 montres Perrelet, 40 montres Christophe Claret, 41 montres MB&F, 42 montres Franck Muller, 43 montres Vianney Halter, 44 montres Anonimo, 45 montres Porsche Design, 46 montres Chaumet, 47 montres Yema, 48 montres Hermès, 49 montres Bucherer, 50 montres Urwerk, 51 montres Ralf Tech, 52 montres Wyler Genève, 53 montres HYT, 54 montres Harry Winston, 55 montres Ange Barde, 56 montres Greubel Forsey, 57 montres Graham-London, 58 montres Oris, 59 montres Carl F. Bucherer, 60 montres Giuliano Mazzuoli,
1