@FBerthoudChrono
#GPHG2016 #AiguilledOr

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1
Grand Prix de l'Aiguille d'Or - GPHG 2016

Puissance, charisme et precision
L'expression contemporaine d’un horloger emblématique

La Cote des Montres™ le 10 novembre 2016



L’Aiguille d’Or décernée à Ferdinand Berthoud pour la montre Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1

Le chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1 en or gris, au caractère résolument affirmé, s’impose au travers d’un design à la fois sobre et sophistiqué. Conçu pour laisser entrer la lumière au cœur même des rouages du mouvement, le boitier laisse entrevoir la subtile beauté et la complexité des mécanismes de ce garde-temps d’exception. Le chronomètre FB 1 rend hommage avec virtuosité à l’œuvre incomparable de Ferdinand Berthoud.

« La propriété de la fusée est de rendre égale l’action du ressort sur le rouage, au moyen de la grandeur différente des rayons qui forment la spirale ».¹




Fruits d’une réflexion en hommage au génie horloger de Ferdinand Berthoud, le nouveau garde-temps de la Chronométrie Ferdinand Berthoud incarne une vision moderne des créations que pourrait réaliser le maître s’il vivait à notre époque. Karl-Friedrich Scheufele, président de la Chronométrie Ferdinand Berthoud, a souhaité inscrire ce nouveau garde-temps d’exception dans la continuité de l’œuvre du maître chronométrier, en privilégiant une approche contemporaine guidée par le même esprit d’innovation tout en s’inspirant des chronomètres de marine créés par le maître horloger. Abrité dans un imposant boîtier octogonal à hublots étanches, le nouveau Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1 est équipé d’un mouvement mécanique à remontage manuel inédit, animé par plus de 1120 composants. Entièrement développé, conçu et fabriqué de façon autonome par la Chronométrie Ferdinand Berthoud à Fleurier, le calibre FB-T.FC arbore un tourbillon à seconde centrale, une architecture caractéristique en piliers, un dispositif de régulation fusée-chaîne suspendu novateur et un cône mobile de réserve de marche, chacun faisant l’objet d’une demande de dépôts de brevets.




Le calibre FB-T.FC : un mouvement aux mécanismes inédits

Le nouveau Chronomètre Tourbillon à Fusée Chaîne Ferdinand Berthoud est animé d’un mouvement à remontage manuel exclusif, entièrement développé, conçu et produit par la Chronométrie Ferdinand Berthoud. Le calibre FB-T.FC présente une saisissante architecture en piliers, caractéristique des chronomètres de marine conçus par le maître horloger au XVIIIème siècle. Equipé d’un remarquable tourbillon basse fréquence (3 Hz) à seconde centrale, ce mouvement d’exception possède un dispositif de régulation à force constante à transmission fusée-chaîne suspendue, d’un système d’armage par différentiel ainsi que d’un mécanisme de réserve de marche très spécifique nommé « cône mobile suspendu ».



Fruit de près de trois ans de recherche et de développement couronnés de tests de fiabilité les plus pointus, le calibre FB-T.FC offre une précision et une régularité de marche exceptionnelles, certifiées par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC), une autonomie de 53 heures et un niveau de lisibilité optimal de ses fonctions heures, minutes, secondes et réserve de marche. Inspirés des régulateurs Ferdinand Berthoud, les bras du rouage, particulièrement fins et élancés, sont décorés avec le plus grand soin. Patiemment cerclés, anglés et moulurés, ils réfléchissent délicatement la lumière sur les pignons. Plusieurs des mécanismes inédits constituant ce nouveau calibre font l’objet d’une demande de brevet.




Fenêtre sur l’exceptionnel

L’architecture unique du calibre FB-T.FC met en lumière un fascinant jeu de symétries entre le barillet, la fusée et le tourbillon, visibles à travers le fond largement ouvert du boîtier octogonal. Posés sur des rouages aux bras effilés et soutenus par des piliers stylisés, le barillet, la fusée et le tourbillon semblent suspendus, offrant une sensation de légèreté aérienne. Les piliers en titane poli fixant les ponts à la platine génèrent un espace qui attire la lumière au cœur du mouvement et renforce le caractère épuré de cette construction exceptionnelle, constituée de plus de 1120 composants pour un diamètre de 35.50 mm et une hauteur de 8 mm. Les semi-ponts sont entièrement décorés à la main, satinés et anglés, et leurs flancs étirés, tandis que les rubis sont sertis dans des chatons finement polis et anglés.



Le visage de la précision

Privilégiant la lecture du temps et l’affichage de sa mesure précise, le cadran du Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1 est aussi sobre d’apparence que complexe à réaliser techniquement. Les heures et minutes décentrées s’égrènent sur un cadran laqué blanc positionné à 12h. Se détachant d’un fond satiné noir ou ruthénium, l’échelle des secondes s’affiche sur un rehaut en saphir translucide sur le pourtour du cadran. Au centre, une ouverture aux contours soigneusement anglés laisse admirer le mobile des secondes et la roue d’entraînement de la cage de tourbillon, tournant chacun dans le sens opposé de l’autre. La réserve de marche du mouvement est quant à elle indiquée par une échelle gravée directement sur la platine, s’affichant au creux d’un compteur positionné à 9h. Son niveau d’autonomie est signalé par une flèche désignant l’adjectif « Haut » ou « Bas », inscrit en français, langue maternelle de Ferdinand Berthoud. Accompagnées de la certification « Chronomètre » paraphée au bas du cadran, les mentions « Val-de-Travers » et « Suisse » soulignent le caractère artisanal de ce précieux garde-temps conçus entièrement dans le berceau du maître-horloger.




Le raffinement d’un chronomètre authentique

Un soin très exigeant a été porté à l’exécution des aiguilles, inspirées de formes caractéristiques des créations signées Ferdinand Berthoud. La sobriété des lignes et le raffinement contemporain du Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1 se prolonge par un bracelet en alligator, rembordé et cousu main.

¹ Ferdinand Berthoud, Essai sur l’horlogerie, Paris, 1763, chapitre XXVI, article 449.

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1
Grand Prix de l'Aiguille d'Or - GPHG 2016
 1     2     3     4     5   

Le mouvement

Calibre - Fusée-chaîne - Réserve de marche - Tourbillon





Calibre

Hommage au maitre horloger-mécanicien du roi et de la marine.

Ce premier mouvement mécanique à remontage manuel, issue de la Chronométrie Ferdinand Berthoud à Fleurier, est une pièce hommage, qui s’inspire de l’œuvre exceptionnelle de son père fondateur et transcende les standards de la haute-horlogerie.

Saisissant de par sa conception architecturée et son exceptionnel niveau de lisibilité, le Calibre FB-T.FC est doté d’un système exclusif de régulation à force constante, à transmission fusée-chaîne suspendue, équipé d’un système de remontoir par différentiel. Il dispose également d’un mécanisme de réserve de marche très particulier.

Un tourbillon à seconde centrale garanti un réglage optimal au mouvement, dont la précision et la régularité de marche est attestée par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres.


Fusée-chaîne

De conception inédite, le mécanisme fusée-chaine développé par les ingénieurs de la Chronométrie Ferdinand Berthoud occupe un espace exceptionnellement réduit au sein du mouvement grâce à une construction de type « suspendue ».

Le barillet et la fusée du Calibre FB-T.FC sont reliés par une chaîne comportant pas moins de 474 maillons d’acier, dont plus de 300 goupilles de 0.30mm de diamètre assemblées à la main. La longueur totale de la chaîne est de 280mm. La tension maximale qui s’exerce sur cette dernière une fois mise en place est de 3.0 kilos.

Lorsque le ressort moteur est associé à une fusée, le tambour de barillet tourne dans un sens lors du désarmage du ressort et dans l’autre sens lors de son armage, ce qui assure l’enroulement de la chaine. Particularité du Calibre FB-T.FC, le mécanisme de fusée a été équipé d’un engrenage différentiel de conception originale.


Réserve de marche

Le Calibre FB-T.FC est pourvu d’un système spécifique d’affichage de la réserve de marche du mouvement.

Directement lié au barillet par une roue entraîneuse, le mécanisme utilise le mouvement d’armage et de désarmage du ressort-moteur pour faire monter et descendre un cône tronqué le long d’un axe fileté, fixé sur la platine.

Lorsque la roue entraîneuse se met à tourner sous l’action du barillet, celle-ci entraîne le cône grâce à deux longs tenons qui le poussent dans le sens horaire à la montée et dans le sens antihoraire à la descente, correspondant respectivement à l’armage et au désarmage du ressort-moteur.

Un bras mobile, muni à son extrémité d’un galet en rubis, fait office de palpeur, et mesure le mouvement ascendant et descendant du cône, éloignant ou rapprochant le bras du centre de rotation. Sur l’axe du bras, un élément, dont la forme évoque celle d’un râteau, transmet à une aiguille le niveau de réserve de marche du mouvement.


Tourbillon

Le mouvement du Calibre FB-T.FC dispose d’un organe réglant à tourbillon à seconde directe de conception nouvelle dont la performance est attestée par un certificat du Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres.

Disposant d’un balancier surdimensionné à inertie variable de forme aérodynamique qui oscille à basse fréquence (3 Hz), la cage du tourbillon du chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1 opère un mouvement orbital d’une révolution par minute.

Fabriqué dans un alliage de Cuivre-béryllium (CuBe), le balancier est équipé d’un spiral auto-compensateur en alliage inoxydable. La courbe terminale du spiral étant relevée à la main dans la plus pure tradition horlogère. Afin d’assurer un réglage fin de son amplitude, la serge du balancier est pourvue de deux jeux de masselottes fabriquées en maillechort, les unes étant pleines et les autres tronquées pour un réglage indépendant. Composées de 67 éléments la cage de tourbillon en titane est fixée par un pont muni d’une seule arche et équilibrée grâce à deux plots en or 18 carats. L’affichage d’une seconde centrale directe est rendu possible à la seule condition que la roue de seconde-centrale soit identique et coaxiale à la roue entraîneuse de cage du tourbillon.

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1

Chronométrie de Marine
Réf. : FB1.1




Boîtier :Or gris 18 carats, éléments de l’entre-corne en titane
Boîte de montre octogonale munie de quatre (4) glaces latérales en saphir traitées antireflet, permettant d’admirer des parties du mouvement
Couronne :Or 18 carats avec cabochon en or rose 18 carats
Diamètre :ø 44 mm
Épaisseur :13 mm
Étanchéité :30 m
Glace :Saphir chevée et cintrée, traitée antireflet
Fond :Vissé avec glace saphir traitée antireflet
Cadran :Argenté satiné vertical, ajouré au centre
Compteur des heures et minutes à 12H laqué blanc
Compteur de réserve de marche en creux à 9H
Aiguilles des heures, minutes et réserve de marche en or 18 carats bleui
Aiguille des secondes en bronze bleui
Mouvement :Calibre FB-T.FC
Mécanique à remontage manuel
Régulation à force constante à transmission fusée-chaîne suspendue
Tourbillon basse fréquence 3 Hz à seconde centre
Diamètre :15 ¾ lignes - 35.50 mm - épaisseur 8.00 mm
Rubis :46
Diamètre
balancier
:12 mm
Diamètre
cage de tourbillon
:16.55 mm
Réserve de marche:53 heures
Fréquence :21600 alternances / heures
Précision et régularité de marche du mouvement certifié par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres
Fonctions :Heures, Minutes, Secondes, Réserve de marche, Tourbillon
Bracelet :Cuir alligator double face rembordé et cousu main
Fermoir :Déployant de sécurité réglable en or gris 18 carats
Boucle :Ardillon en or gris 18 carats également disponible
Série limitée :50 exemplaires
Prix indicatif :212'000 CHF

 PUBLICITÉ
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Piaget Altiplano - 60 ans et toujours jeune
  • Promesse « Les Exceptionnelles » by Baume & Mercier
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Panthère de Cartier par Sofia Coppola
  • Panthère de Cartier
  • Cartier Panthère Royale
  • Cuir Neonude sur Petite Promesse Baume & Mercier
  • Montre Papyrus de Cartier
  • Bell & Ross BR S Novarosa
  • Roger Dubuis
  • IWC
  • Hublot
  • Breitling
  • A. Lange & Söhne
  • Ralf Tech
  • Zenith
  • HYT
  • Hublot
  • Corum
  • Panerai
  • Breitling
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Hermès
  • Hublot
  • Audemars Piguet
  • IWC
  • Hublot
  • Urwerk
  • Omega
  • Richard Mille
  • Richard Mille
  • Ralf Tech
  • Bell & Ross
  • BRM
  • Oris
  • Louis Vuitton
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Breitling
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Rolex
  • Baume & Mercier
  • Cartier
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Cartier, 8 montres Jaeger-LeCoultre, 9 montres IWC, 10 montres Tag Heuer, 11 montres Breitling, 12 montres Vacheron Constantin, 13 montres Zenith, 14 montres A. Lange & Söhne, 15 montres Panerai, 16 montres Montblanc, 17 montres Baume & Mercier, 18 montres Breguet, 19 montres Girard-Perregaux, 20 montres Roger Dubuis, 21 montres Piaget, 22 montres Bell & Ross, 23 montres Chopard, 24 montres Blancpain, 25 montres Chanel, 26 montres Dior, 27 montres Tudor, 28 montres Corum, 29 montres Louis Vuitton, 30 montres BRM, 31 montres Jaquet Droz, 32 montres Ebel, 33 montres Ulysse Nardin, 34 montres L.Leroy, 35 montres Ralf Tech, 36 montres Bucherer, 37 montres Bulgari, 38 montres Porsche Design, 39 montres Hermès, 40 montres JeanRichard, 41 montres HYT, 42 montres Chaumet, 43 montres Christophe Claret, 44 montres Parmigiani, 45 montres Franck Muller, 46 montres Perrelet, 47 montres Yema, 48 montres Oris, 49 montres Frédérique Constant, 50 montres Van Cleef & Arpels, 51 montres H. Moser & Cie, 52 montres Cresus, 53 montres Glashütte, 54 montres Graham-London, 55 montres Ange Barde, 56 montres 29 Vendôme, 57 montres Vulcain, 58 montres MB&F, 59 montres MATWATCHES, 60 montres Harry Winston,