@Patekphillipe #Calatrava

Patek Philippe annonce l’achèvement
de son nouveau bâtiment de production à Genève

Un événement marqué par la création d’une série limitée

La Cote des Montres™ le 20 juin 2020



Début 2020, la manufacture a terminé les travaux de construction entamés en juillet 2015 et lancé ses activités de production dans son nouveau bâtiment sur le site de Plan-les-Ouates, aux portes de Genève. Cet édifice au style très contemporain permet de regrouper en un même lieu tous les ateliers genevois de l’entreprise et de répondre à la complexité croissante de sa production. Il laisse par ailleurs une large place aux métiers de haut artisanat et à la formation. Doté de dimensions impressionnantes (10 niveaux, pour une longueur de près de 200 mètres), ce nouveau bâtiment venant s’ajouter à celui de 1996 a été également conçu pour anticiper la croissance de la manufacture durant les 20-30 prochaines années. Patek Philippe réaffirme ainsi son ancrage à Genève et sa confiance dans l’avenir de la belle horlogerie mariant tradition et innovation. L’achèvement de l’édifice est célébré par le lancement d’une montre commémorative, une Calatrava référence 6007 en acier au design exclusif, éditée dans une série limitée à 1000 exemplaires.



En 1996, Patek Philippe a fait œuvre de pionnière en inaugurant à Plan-les-Ouates, sous l’égide de Philippe Stern, alors président, une nouvelle manufacture de dimensions hors normes. L’entreprise était la première marque horlogère à s’installer dans cette commune genevoise surnommée aujourd’hui plaisamment « Plan-les-Watches ». Le but était de réunir sous un même toit les diverses activités dispersées sur une dizaine de sites à travers la ville et de se doter d’un outil de production permettant d’assurer l’indépendance de la firme à long terme. Mais même conçu de manière très généreuse, ce bâtiment s’est rapidement révélé trop petit face à l’expansion de la manufacture. En 2003, Patek Philippe a déménagé son secteur Habillement (fabrication des boîtiers et des bracelets et sertissage) dans la commune proche de Perly. En 2009, la firme a agrandi la parcelle de Plan-les-Ouates et transformé un bâtiment commercial existant pour y installer l’ensemble des ateliers de fabrication des composants destinés aux mouvements.




Des besoins croissants en espaces de production

En lançant le projet de construction d’un nouveau bâtiment, Thierry Stern, président depuis 2009, s’est fixé un double objectif : rapatrier à Plan-les-Ouates les unités installées à Perly et répondre aux besoins croissants en espaces, notamment pour la production et la formation. Le but n’est pas d’augmenter drastiquement le nombre de montres fabriquées chaque année (actuellement près de 62 000 pièces), qui restera toujours volontairement limité, ne serait-ce qu’en raison des critères de qualité ultrasévères fixés par le Poinçon Patek Philippe. Il s’agit plutôt, pour la dernière manufacture genevoise indépendante en mains familiales, de se doter d’un outil de production efficace et rationnel permettant de faire face aux défis du présent et de l’avenir.



Au cours du dernier quart de siècle, la collection courante Patek Philippe a beaucoup évolué. Les montres compliquées représentent aujourd’hui près de la moitié des modèles proposés. Les « complications utiles » (Quantième Annuel breveté, semainier, double fuseau horaire Travel Time, Heure Universelle, etc.) ont pris une importance croissante, augmentant le nombre de mécanismes particuliers. La philosophie de création de Patek Philippe, entièrement tournée vers l’utilisateur, a également entraîné la multiplication des systèmes destinés à simplifier, sécuriser et fiabiliser l’emploi des garde-temps, notamment des grandes complications. Résultat : la production exige un nombre moyen de composants par montre toujours plus élevé. Le choix de Patek Philippe de conserver une collection courante la plus variée possible (montres simples, petites complications, grandes complications, modèles « sport élégant », montres dames, montres joaillerie) ainsi qu’une palette de plus de 160 modèles différents, fabriqués dans de petites séries allant d’une dizaine de pièces à quelques centaines d’unités, et dotés d’une vaste gamme de mouvements 100 % « maison », accroît également les besoins en surfaces de production. A cela s’ajoute l’essor des pièces de haut artisanat.

En octobre 2015, lors d’une cérémonie officielle, Patek Philippe a procédé à la pose de la première pierre et cinq ans plus tard, là où se trouvait précédemment l’un des parkings de l’entreprise, se dresse maintenant le tout nouvel outil de production de la manufacture.




Un chantier de grande envergure

Le nouveau bâtiment Patek Philippe se démarque d’emblée par ses dimensions impressionnantes : 189 mètres de longueur, 67 mètres de largeur et une hauteur hors sol de 34 mètres, avec dix niveaux, dont quatre sous terre. Il se distingue aussi par son style architectural très contemporain destiné à marquer durablement le paysage de Plan-les-Ouates, avec de grandes surfaces vitrées (quête de lumière oblige) rythmées par des coursives en béton poli blanc s’étendant tout le long des façades ainsi que par des escaliers de secours de couleur bronze rappelant l’architecture new-yorkaise. L’allure d’un immense paquebot aux volumes épurés. À l’image des montres Patek Philippe, cette sobriété d’ensemble s’allie à des détails très raffinés comme la légère courbure horizontale des coursives – rappelant le design en octogone adouci du boîtier de la légendaire Nautilus – ou les garde-corps des escaliers de secours dotés d’une forme rappelant la découpe d’aiguilles de type « feuille ».




Tous les savoir-faire Patek Philippe en un même lieu

Les espaces intérieurs s’articulent en cinq « blocs » verticaux séparés par quatre cages d’escaliers et équipés d’une vingtaine d’ascenseurs et monte-charges. Le rez-de-chaussée et le premier étage sont dévolus à la fabrication et aux finitions manuelles des composants du mouvement (platines, ponts, rouages, pièces de forme, etc.), tandis que le deuxième étage est dédié à l’usinage, au polissage manuel et au montage des composants de l’habillement (boîtiers, bracelets) ainsi qu’au sertissage. En plus de la production courante, ces ateliers assurent également la fabrication et le stockage de pièces de rechange afin de consolider les activités de service après-vente, l’une des clés du succès de Patek Philippe, ainsi que la restauration de modèles anciens.



Le troisième étage abrite diverses entités liées à la production comme la recherche & développement dans le domaine des nouveaux matériaux et des nouvelles technologies (Patek Philippe Advanced Research), un atelier de haute horlogerie et une nouvelle unité de prototypage. Le quatrième étage offre de la place pour développer et transmettre tous ces métiers de haut artisanat que Patek Philippe s’attache à préserver (gravure main, émaillage, guillochage, marqueterie de bois, etc.). S’y trouvent également d’autres locaux qui seront dédiés à la formation des horlogers et du réseau de vente ainsi qu’un auditorium de 299 places.

Le bâtiment est couronné au cinquième étage par un restaurant de 880 places en attique jouissant d’une vue circulaire sur la campagne et les montagnes environnantes et par quatre salons VIP. Un large « boulevard » au premier sous-sol abritant les vestiaires permet aux employés une circulation aisée avant de rejoindre leurs postes de travail dans les étages. Quant au restant des quatre niveaux souterrains, il accueille l’ensemble des locaux techniques ainsi qu’un parking totalisant 635 places.




Une vision d’avenir

Le nouveau bâtiment Patek Philippe a été conçu pour respecter les standards de Haute Performance Energétique (HPE) édictés par la Loi cantonale genevoise sur l’énergie, tant au niveau de l’enveloppe que des installations techniques. Il permet notamment de valoriser les rejets thermiques en les utilisant pour le chauffage. Un dossier a été déposé pour obtenir le label Minergie-P, le plus haut label Minergie.

Les investissements se sont élevés à CHF 600 millions, dont CHF 500 millions pour le bâtiment et CHF 100 millions pour les aménagements et l’équipement technique d’avant-garde.

Les premiers déménagements ont eu lieu en juillet 2019 avec le transfert des unités de production de composants du mouvement depuis le bâtiment commercial aménagé en 2009, qui sera démoli. En février 2020, les ateliers de fabrication de l’habillement et de sertissage ont quitté Perly pour venir s’installer, eux aussi, dans leurs nouveaux pénates. Près d’un quart de siècle après l’inauguration du complexe de Plan-les-Ouates, les activités genevoises de Patek Philippe sont donc à nouveau toutes réunies sur un même site, avec des espaces supplémentaires pouvant accompagner la croissance de l’entreprise pendant deux ou trois décennies. De quoi assurer le succès de la manufacture familiale et son indépendance pour les générations à venir.

Nouveau bâtiment de production Patek Philippe

à Plan-les-Ouates (GE)


Maître de l’ouvrage :PATEK PHILIPPE GENÈVE SA
Architectes
Conception du bâtiment :Frisk de Marignac Pidoux, Genève
Développement
et réalisation des intérieurs
:Frei & Stefani SA, Thônex (GE)
Bâtiment HPE (Haute Performance Energétique)
Dossier en cours pour obtenir le label Minergie-P (le plus haut label Minergie)
Dates clés
Lancement du projet :Janvier 2014
Dépôt de l’autorisation
de construire
:15 décembre 2014
Début des travaux:Juillet 2015
Fin des travaux
de construction
:Avril 2020
Quelques chiffres
Longueur
(y compris coursives)
:189,40 m
Largeur
(y compris coursives)
:67,60 m
Hauteur hors sol
(hors technique en toiture)
:34 m
Profondeur :17 m
Nombre d’étages :10
(6 au-dessus du sol, 4 souterrains)
Surface totale :Environ 133 650 m²
Volume du bâtiment :Environ 542 000 m³ (environ 7 A380)
Volume total :Environ 606 300 m³
Budget global :CHF 600 millions
(dont CHF 500 millions pour le bâtimentet CHF 100 millions pour les aménagements et l’équipement)
Volume excavé :260 000 m³ (90 piscines olympiques)
Piliers :1100
Coffrages :113 000 m² (15 terrains de football)
Béton :8000 m³ (cube de 43 m de côté)
Armatures :Plus de 14 000 tonnes (2 tours Eiffel)
Épaisseur des dalles :50 cm

 PUBLICITÉ
  • À la rencontre des Zenith Dreamhers
  • Vacheron Constantin Heures Créatives Heure Romantique
  • Patek Philippe Twenty~4
  • Un nouveau look féminin pour la Royal Oak Concept Tourbillon Volant d’Audemars Piguet
  • CHANEL Mademoiselle J12 Acte II
  • Jaeger-LeCoultre 101 Snowdrop & 101 Bangle
  • CHANEL Mademoiselle Privé Bouton
  • Breguet Reine de Naples 8918 en Émail « Grand Feu »
  • Breitling Navitimer Automatic 35
  • La Montre Maillon de Cartier
  • TAG Heuer
  • Bell & Ross
  • Chopard
  • Hublot
  • Zenith
  • Audemars Piguet
  • De Bethune
  • IWC
  • TAG Heuer
  • Girard-Perregaux
  • TAG Heuer
  • Audemars Piguet
  • Zenith
  • Corum
  • Omega
  • Jaeger-LeCoultre
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Tudor
  • Hublot
  • Breguet
  • Eterna
  • Parmigiani
  • Bulgari
  • Jacob & Co.
  • Richard Mille
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Jaeger-LeCoultre
  • Rolex
  • Cartier
  • Hublot
  • Zenith
  • Patek Philippe
  • Hublot
  • Chanel
  • LVMH
  • Watches & Wonders
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Panerai
  • Bucherer
  • Hublot
  • Les Ambassadeurs
  • Richard Mille
  • Cartier
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Frédéric Arnault est nommé Président-directeur général de TAG Heuer
  • Watches & Wonders Geneva annule son édition
  • LVMH annonce la première exposition de ses marques horlogères suisses à Dubai
  • CHANEL prend une participation dans la Manufacture KENISSI
  • Le SIHH et Baselworld harmonisent leurs dates à partir de 2020
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Breitling comme nouvelle marque partenaire
  • Richard Mille annonce son retrait du SIHH
  • CHANEL prend une participation dans Montres Journe SA
  • Kering nomme Patrick Pruniaux directeur général de ses maisons horlogères suisses
  • Swatch Group a décidé de quitter Baselworld
  • Hublot nomme Benoit Lecigne comme directeur général de tous les pays sous sa responsabilité
  • Bucherer annonce l'acquisition de Tourneau LLC
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Zenith comme nouvelle marque partenaire
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Audemars Piguet, 2 montres Richard Mille, 3 montres Rolex, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Omega, 6 montres Cartier, 7 montres Baume & Mercier, 8 montres Jaeger-LeCoultre, 9 montres Hublot, 10 montres TAG Heuer, 11 montres Zenith, 12 montres A. Lange & Söhne, 13 montres IWC, 14 montres Montblanc, 15 montres Bell & Ross, 16 montres Panerai, 17 montres Breitling, 18 montres Vacheron Constantin, 19 montres Chopard, 20 montres Girard-Perregaux, 21 montres Breguet, 22 montres Piaget, 23 montres Blancpain, 24 montres Tudor, 25 montres Chanel, 26 montres BRM, 27 montres Corum, 28 montres Roger Dubuis, 29 montres Louis Vuitton, 30 montres Bulgari, 31 montres RJ, 32 montres Dior, 33 montres Ebel, 34 montres Jacob & Co., 35 montres Jaquet Droz, 36 montres Parmigiani, 37 montres De Bethune, 38 montres L.Leroy, 39 montres Ralf Tech, 40 montres Ikepod, 41 montres Yema, 42 montres Porsche Design, 43 montres A. Lange & Söhne, 44 montres Hermès, 45 montres Eterna, 46 montres Chaumet, 47 montres Frédérique Constant, 48 montres Perrelet, 49 montres Grand Seiko, 50 montres Ange Barde, 51 montres Wyler Genève, 52 montres Romain Gauthier, 53 montres Graham-London, 54 montres Rebellion, 55 montres Giuliano Mazzuoli, 56 montres Valbray, 57 montres Urwerk, 58 montres Harry Winston, 59 montres MB&F, 60 montres Bucherer,