Nouveauté juin 2015

Hommage Millésime

Quand la restauration devient une vocation

La Cote des Montres™ le 22 juin 2015



Roger Dubuis lance la première création d’une série unique de garde-temps du 21e siècle basée sur des ébauches anciennes

La Manufacture Roger Dubuis s’attache depuis toujours à préserver et restaurer des pièces horlogères dans leur plus pure tradition, tout en renouvelant et modernisant ce prestigieux patrimoine.

Pour célébrer son 20e anniversaire, l’unique Manufacture 100 % certifiée Poinçon de Genève relance un projet de restauration unique entièrement dédié à sa collection Hommage : Millésime.



Comme son nom l’indique, ce concept marquera chaque année d’un « millésime » spécial. Fruit d’un travail de restauration extrêmement riche, ces créations uniques seront exclusivement disponibles dans les boutiques en nom propre et systématiquement associées à des ouvertures de boutique, pour souligner ces étapes importantes dans le développement du réseau de distribution de la Manufacture.

Un projet ambitieux, pour lequel une série d’ébauches anciennes seront restaurées selon les traditions ancestrales, et modernisées pour répondre aux spécifications actuelles du Poinçon de Genève à travers une série exceptionnelle d’éditions limitées. Chacun de ces garde-temps intégrera un quantième perpétuel, seul ou associé à l’une des trois autres plus grandes complications horlogères.



Quand M. Roger Dubuis décrit sa carrière, les amateurs d’horlogerie ne peuvent être que fascinés par son engagement profond et son amour du métier au sens le plus authentique et le plus traditionnel. Que ce soit en restaurant des pièces compliquées dans la Galerie d’Horlogerie Ancienne (rebaptisée par la suite Antiquorum), en consacrant son immense expertise aux ébauches dans le département Grande Complication d’une grande Maison genevoise, ou en fondant le Groupement Genevois des Cabinotiers, M. Roger Dubuis s’est toujours posé en gardien des professions horlogères.

« Mon caractère s’est forgé à travers la restauration », explique M. Roger Dubuis. « Qu’y a-t-il de plus émouvant et d’inspirant que de marcher sur les pas de ces horlogers d’un autre temps ? J’ai toujours éprouvé une immense admiration et un profond respect pour leur travail, leur discipline, leur intégrité et leur intelligence supérieure. L’objectif a toujours été de veiller à ce que les passionnés de complications horlogères puissent continuer à apprécier ces chefs d’œuvre – qu’il s’agisse de créations nouvelles ou anciennes – et de les perpétuer à notre tour. »




L’origine du concept Millésime

Cet épisode particulier dans la vie et l’histoire du Monde Incroyable de Roger Dubuis a commencé en 2001, quelques années seulement après la création de la Maison en 1995. A cette époque, M. Roger Dubuis avait acheté plusieurs ébauches en vue de les moderniser pour répondre aux exigences strictes du Poinçon de Genève. La première pièce de restauration unique dotée d’un calibre RD60 s’est vendue pour un million de francs suisses. Le projet fut ensuite suspendu jusqu’au retour de M. Roger Dubuis dans la société quelques années plus tard.

En 2015, pour célébrer son 20e anniversaire, la Manufacture Roger Dubuis rend hommage aux traditions horlogères ancestrales, en relançant ce projet de restauration basé sur des ébauches offertes par M. Roger Dubuis, fondateur et « âme » de la Manufacture, pour créer une série de pièces exclusives fidèles aux codes identitaires de la collection Hommage.



Uniquement disponible dans les boutiques Roger Dubuis et lancé pour célébrer l’ouverture d’un flagship store, un modèle Millésime sera produit chaque année et deviendra un rendez-vous annuel incontournable pour les connaisseurs et les collectionneurs.

Ces pièces de restauration exceptionnelles porteront toutes le prestigieux Poinçon de Genève et intégreront un quantième perpétuel, soit seul, soit associé à l’une des trois principales complications horlogères (répétition minute, tourbillon ou chronographe).

Chacune sera réalisée à partir d’un calibre offert par M.Roger Dubuis, et restaurée dans les plus grandes règles de l’art.

A l’instar des peintures restaurées pour reconstituer des parties abimées ou manquantes, il ne s’agit pas de nouveaux développements, mais de créations basées sur la restauration de pièces anciennes, dans le respect des traditions artisanales et de leur conception originale, ce qui nécessite parfois de reconstruire des éléments manquants.

Lors du processus de restauration, une valeur ajoutée exceptionnelle est apportée à la pièce afin de satisfaire aux exigences du Poinçon de Genève. Pour que ce modèle puisse être estampillé du Poinçon de Genève 2.0, et répondre à des critères relatifs à l’ensemble du garde-temps et pas seulement au mouvement, la Manufacture a dû moderniser un calibre du 19e siècle pour le faire homologuer conformément aux exigences du 21e siècle, qui s’appliquent non seulement à sa performance technique, mais aussi à l’ensemble de la montre assemblée.



Symboliquement destiné à la nouvelle boutique Roger Dubuis qui ouvrira ses portes à Genève en juillet 2015, le premier Millésime créé à partir de ces ébauches est le calibre RD181, un spécimen de la fin du 19e / début du 20e siècle, acquis par M. Roger Dubuis chez un antiquaire horloger et comprenant à l’origine une répétition minute, un quantième perpétuel et un chronographe.

Présentée par la Maison en 2015 en l’honneur de son père fondateur, cette montre de poche de 60 mm de diamètre est une création unique en son genre, dont le calibre est gravé de la signature de M. Roger Dubuis. Son propriétaire aura la possibilité de personnaliser ce précieux garde-temps en remplaçant quelques maillons par une série de plaques en or rose 5N qui pourront être gravées de messages.

Le fond de type « officier » est conçu de manière à porter une signature et une inscription personnalisée à la discrétion du client. Au cours des deux années complètes de développement de ce Millésime, le modèle RD181 a nécessité 1 950 heures de travail, dont 700 heures dédiées à la seule restauration du calibre.

Le quantième perpétuel a été modifié pour abriter deux affichages rétrogrades, évoquant les premiers modèles à quantième perpétuel développés et produits par la Manufacture Roger Dubuis.

Pour ce Millésime, une vaste palette de savoir-faire horlogers différents, et notamment de techniques décoratives pointues, a été mise en œuvre par des artisans maniant avec virtuosité les ficelles de leur métier. Le calibre, qui bat au rythme de 18,000 alternances par heure, présentait une platine, une couronne et une roue de sonnerie abimées, si bien qu’un travail de longue haleine dût être mené pour les démonter, les décorer et les réassembler sans les endommager.

L’un des composants a été remodelé pour former le chiffre 8, qui symbolise la chance et apparaît sur toutes les éditions limitées de Roger Dubuis. La boîte ronde du RD181 arbore une lunette convexe et des finitions polies / satinées contrastantes. La platine de couleur or rose 5N servant de cadran porte des aiguilles bleutées, des compteurs guillochés et une finition satinée soleil, avec un motif guilloché soleil sur la platine du quantième perpétuel. L’application directe de ces finitions sur la platine ne représente que l’un des défis techniques et esthétiques brillamment relevés par la Manufacture Roger Dubuis dans cette démarche inédite.



A travers le concept Millésime – exclusivement appliqué à la collection Hommage – la Manufacture témoigne son admiration pour les générations d’horlogers qui ont signé les lettres de noblesse de l’horlogerie mécanique, et rend hommage à l’héritage de son père fondateur et au créateur de cette collection : M. Roger Dubuis. Comme tous les modèles de la collection Hommage, ce Millésime est dédié aux amoureux de la Haute Horlogerie, et satisfait pleinement aux normes des instruments de précision les plus prestigieux. Il met à l’honneur les techniques horlogères ancestrales, telles que le guilloché, dans un audacieux mélange de tradition et de modernité.

Comme tous les garde-temps Roger Dubuis, l’ensemble du calibre est estampillé du Poinçon de Genève, chacun des composants étant façonné conformément aux critères esthétiques imposés par ce prestigieux sceau de qualité, gage de bienfacture horlogère.
Vingt métiers différents ont mis en commun leur savoir-faire respectif pour la décoration de ce garde-temps exceptionnel, qui a également été testé selon les critères techniques du nouveau Poinçon de Genève. Une simulation de port au poignet pendant une semaine a révélé une variation de marche d’une minute, ce qui est un véritable exploit puisque ce type d’essai est encore plus exigeant pour une montre de poche vieille de plus d’un siècle.

En fondant la Manufacture Roger Dubuis, M. Dubuis désirait créer un environnement idéal, au sein duquel sa passion pourrait pleinement s’épanouir. Mû par le désir d’accomplir de grandes réalisations sans jamais choisir la facilité, il a imaginé une Maison tournée vers le progrès, l’innovation, la performance technique et la qualité. Des valeurs fondamentales remarquablement perpétuées à travers le service de restauration et le concept du Millésime.

Roger Dubuis Hommage Millésime
 1     2     3     4     5   

Roger Dubuis Hommage Millésime

Caractéristiques techniques




Mouvement : Mécanique à remontage manuel
Calibre : RD181
Répétition minutes, quantième perpétuel bi-rétrograde et chronographe
Production : 1 pièce pour l’ouverture de la boutique de Genève
Certification : Poinçon de Genève
Fonctions : Jour rétrograde par guichet à 6 heures
Mois et année par guichet à 9 heures
Date rétrograde par guichet à 12 heures
Lune astronomique à 3 heures
Petite seconde à 3 heures
Sonne les heures, les quarts d’heure et les minutes à la demande, par activation d’un verrou à 3 heures
Déclenchement, arrêt et remise à zéro du chronographe à 9 heures
Correcteurs : Correcteur de lune à 2 heures
Correcteur de jour à 4 heures
Correcteur de date à 8 heures
Correcteur de mois et d’année à 10 heures
Décorations : Rhodié, décor « Côtes de Genève », finitions « Poinçon de Genève », gravure spéciale pour le Poinçon de Genève
Nombre de pièces : 558 composants
Rubis : 28
Diamètre : 20’’’
Epaisseur : 12.20 mm
Fréquence : 2.5Hz (18,800 alt/h)
Boitier
Diamètre : 60mm
signature de M. Roger Dubuis gravée en or rose sur le fond de boîte
Epaisseur : 22 mm
Cadran : Glace saphir
Compteurs :Or rose à finition guilloché
Phases de lune : En lapis lazuli avec lune en or rose
Date rétrograde : à 12 heures
Petite seconde : à 3 heures
Jours rétrogrades : à 6 heures
Mois et années : à 9 heures
Bracelet : Chaîne en or rose
Boucle : Or rose

 PUBLICITÉ
  • Porsche Design
  • Ulysse Nardin
  • Bulgari
  • Corum
  • Corum
  • Corum
  • Anonimo
  • Montblanc
  • Breitling
  • Vacheron Constantin
  • Vacheron Constantin
  • Blancpain
  • Hublot
  • Zenith
  • Girard-Perregaux
  • Jacob & Co.
  • Patek Philippe
  • Bulgari
  • Chanel
  • Hublot
  • Rolex
  • Chanel
  • Chopard
  • Breguet
  • Tudor
  • Zenith
  • Hublot
  • Tag Heuer
  • Rolex
  • Ulysse Nardin
  • Richard Mille
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Bucherer
  • Montblanc
  • Rolex
  • Tag Heuer
  • Bucherer
  • Rolex
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Montblanc
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Ralf Tech
  • Salon de Genève
  • H. Moser & Cie
  • Breitling
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Piaget
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • JeanRichard lance le compte à rebours rugbistique
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Patek Philippe, 4 montres Hublot, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres Tag Heuer, 10 montres IWC, 11 montres Breitling, 12 montres Panerai, 13 montres Zenith, 14 montres Vacheron Constantin, 15 montres Baume & Mercier, 16 montres Montblanc, 17 montres Chopard, 18 montres Breguet, 19 montres Girard-Perregaux, 20 montres Piaget, 21 montres Blancpain, 22 montres Bell & Ross, 23 montres A. Lange & Söhne, 24 montres Corum, 25 montres Tudor, 26 montres Chanel, 27 montres Dior, 28 montres Louis Vuitton, 29 montres Bulgari, 30 montres BRM, 31 montres Ebel, 32 montres Roger Dubuis, 33 montres Jaquet Droz, 34 montres Porsche Design, 35 montres Parmigiani, 36 montres Ulysse Nardin, 37 montres L.Leroy, 38 montres Hermès, 39 montres Bucherer, 40 montres JeanRichard, 41 montres Franck Muller, 42 montres Yema, 43 montres MB&F, 44 montres Anonimo, 45 montres HYT, 46 montres Van Cleef & Arpels, 47 montres Perrelet, 48 montres Harry Winston, 49 montres Chaumet, 50 montres Ralf Tech, 51 montres Urwerk, 52 montres Jacob & Co., 53 montres Christophe Claret, 54 montres Graham-London, 55 montres Ange Barde, 56 montres Bovet, 57 montres Greubel Forsey, 58 montres Alpina, 59 montres Eterna, 60 montres Romain Jerome,