L’Événement

Tudor et les 6 Heures de SPA-Francorchamps WEC

Carrefour des passions

La Cote des Montres™ le 16 mai 2013



Fibre de carbone, aluminium, céramique, acier, verre, polymère. Quelques minutes de contemplation d'un travail acharné avant la minute de vérité. Le départ est proche et le désir de conquérir le titre envahit chaque stand, s'empare de chaque concurrent venu pour affronter les illustres 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC. Le défi est conséquent, et le relever implique un duel effréné avec le temps, dont Tudor est désormais le gardien au sein du Championnat du Monde d'Endurance FIA (en anglais FIA World Endurance Championship), né de l'association de Jean Claude Plassart, ancien Président de l'Automobile Club de l'Ouest (ACO) et de Jean Todt, Président de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA). Un partenariat qui célèbre avec éclat le renouveau d'une discipline parmi les plus exigeantes et palpitantes dans l'univers des sports mécaniques. Dans une même tentative de capturer la fugue du temps, la maison horlogère et le pilote se font ainsi mutuellement écho, valorisant tour à tour tant la beauté du style que la complexité de la technique. C'est de ce lien naturel qu'est née une collaboration entre deux mondes unissant avec maestria l'incessante poursuite du progrès et la perpétuation d'une fière tradition de savoir-faire et d'authenticité.


La juste mesure de l'idéal



Les aiguilles facettées de la Tudor Chrono Fly-Back, développée pour les passionnés des sports automobiles, indiquent 14h30. Un ultime regard des équipes sur leur travail, résultat d'années de recherche, d'essais et d'analyses avant de présenter le fruit d'une vision née de la passion pour l'innovation. Aussitôt, les moteurs entament leur rhapsodie de vrombissements, et le départ est donné. Le chronomètre est en marche et ne s'arrêtera que lorsque se seront écoulées six longues heures de conduite intense durant lesquelles le représentant du plus parfait mélange de technologie, d'expérience et de talent aura su mener son équipe à la victoire.



Une philosophie en parfaite adéquation avec les valeurs de précision, de fiabilité et de performance que défend Tudor, qualités inhérentes à tout esprit novateur et audacieux. Julien Canal, vainqueur du trophée FIA WEC 2012 dans la catégorie LMGTE Am aux côtés de ses coéquipiers Patrick Bornhauser et Pedro Lamy, livre les clés du succès : « Pour réussir, il ne faut jamais oublier que l'on travaille en équipe et donner le meilleur de soi-même à chaque instant. Les concurrents deviennent de plus en plus compétitifs et le plateau des pilotes ainsi que leur niveau de conduite augmente à mesure que les techniques de pointe évoluent. Il faut donc constamment se renouveler tout en sachant préserver ses particularités. »


La perspective dans l'évolution



Ingénieurs et mécaniciens se tiennent aux aguets, les yeux rivés sur leurs écrans de contrôle, prêts à réagir au moindre signe d'inconstance sur la piste. Alexandre Roberge, ingénieur pour Chevrolet Corvette, souligne les nombreux enjeux impliqués dans un championnat tel que le FIA WEC : « La recherche incessante d'une supériorité technique, l'élaboration de matériaux toujours plus complexes sans oublier l'amélioration du confort et un soin du détail toujours plus poussé forcent une remise en question permanente des acquis. La moindre inattention peut coûter une victoire.» Un renouvellement indispensable pour assurer une évolution habile et pérenne des compétences propres aux artisans de précision. De l'esquisse du dessin technique à la mise en marche de la mécanique, l'ambition de l'ingénieur automobile comme du maître horloger tient en une seule devise : la quête de la perfection, en toute chose et en tout temps.


Le Titan SPA-Francorchamps



Etape incontournable de toute saison d'endurance, le circuit de Spa-Francorchamps, situé dans la région des Ardennes en Belgique, est l'un des parcours les plus emblématiques du calendrier des coureurs d'endurance. Avec ses 7 004m d'asphalte, façonné de telle manière qu'il constitue l'un des tracés les plus difficiles à aborder pour un pilote, aussi confirmé soit-il, tous les talents sont égaux devant le Titan de Spa-Francorchamps. Seule l'expérience fait la différence. Dynamique et provocateur, son dessin met en exergue la dextérité et la réactivité des concurrents, avec ses multiples chicanes et obstacles, dont le mythique Raidillon-Eau Rouge construit en 1939, pensé pour être négocié à une vitesse très élevée, mettant ainsi les compétences des compétiteurs à rude épreuve. Construit en 1921, Spa-Francorchamps constituait, à l'époque déjà, un défi important compte tenu du relief accidenté sur lequel il fut aménagé. C'est également sur les nombreuses portions rectilignes, propices à la réalisation de pics de vitesse, que les pilotes montrent tout le talent dont ils savent faire preuve, tenant en haleine des milliers de spectateurs pendant les 6 heures que dure la course, et ce depuis plus de 80 ans.


La tradition perdure



Le triangle d'or Francorchamps-Malmédy-Stavelot version 2013, c'est un total de 20 écuries, 35 voitures, 105 pilotes et 27 pays, tous fédérés par le seul désir de franchir les premiers la ligne d'arrivée de ce circuit tant convoité. Malgré l'implacable difficulté de son tracé jalonné de virages sans visibilité, connu pour être plus souvent qu'à son tour la proie des changements climatiques inopinés et de conséquentes variations de température, rares sont ceux qui n'abordent pas ce rendez-vous avec émotion, impatients de retrouver les singulières courbes du grand défi des Ardennes. Le charme de l'endurance opère depuis 1905 et les 35 000 fervents spectateurs rassemblés pour la course du samedi 4 mai n'ont pas manqué, par leur présence, de rappeler à la mémoire des organisateurs du championnat leur profond attachement à l'étape historique qu'est Francorchamps.


Célébration de l'avant-garde



L'enthousiasme général pour la discipline de l'endurance ressenti à Spa-Francorchamps dès la première saison du FIA WEC en 2012 n'a pas échappé à Pierre Fillon. Convaincu du bien-fondé d'un univers automobile en perpétuel mouvement, le Président de l'ACO place ses exigences à la hauteur des attentes du public : « Un championnat réussi est une compétition qui sait allier un beau calendrier, mais également une grille de concurrents représentative de ce qui a fait la renommée de courses telles que les 24 Heures du Mans, et qui comporte aussi bien des constructeurs que des équipes privées, des prototypes et des GT, des pilotes professionnels et des gentlemen drivers ». Le FIA WEC se donne ainsi les moyens de ses vastes ambitions en scellant un partenariat avec Tudor, dont les forces et les valeurs incarnent le point d'ancrage de l'endurance moderne selon Pierre Fillon: « Notre souhait est de faire de ce championnat un événement encourageant le développement de la recherche, de la technique de pointe et des nouvelles technologies que nous retrouverons dans les voitures de demain. Pour parvenir à ce degré de qualité, de nombreux projets ont été échafaudés, notamment l'introduction de nouveaux circuits dans le calendrier, l'intégration de nouvelles sources d'énergie et la mise en place, dès l'an prochain, d'un règlement qui révolutionnera véritablement le sport automobile, en cela qu'il sera entièrement orienté vers les nouvelles technologies ».


Austin : nouvel eldorado

A l'issue d'une course semée d'embûches, ponctuée de nombreuses sorties de pistes et d'accrocs sans gravité, le moment fatidique du classement approche. Il est 20h30, les jeux sont faits. Sur le podium, le Suisse Marcel Fässler, l'Allemand André Lotterer et le Français Benoît Tréluyer célèbrent avec leurs coéquipiers un triplé Audi réalisé avec la désormais incontournable hybride R18 e-tron quattro. Déjà sacré vainqueur du Championnat du Monde d'Endurance en 2012, le trio amorce une entrée en matière percutante dans la deuxième manche de la saison 2013 et place son équipe comme grande favorite du prochain challenge, dont la réputation précède incontestablement le nom : l'inimitable et fatidique épreuve des 24 Heures du Mans. Bertrand Baguette, seul pilote belge en lice aux 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC, n'aura pour sa part certes pas eu le bénéfice d'être prophète en son pays, terminant quatrième au classement de la catégorie LMP2, mais l'espoir de la victoire demeure, car nul ne peut prédire ce que réserve à ses hôtes l'imprévisible circuit de la Sarthe. La cinquième manche du championnat, tenue à Austin le 22 septembre prochain, sera le cadre d'une immersion exclusive dans les coulisses de ce rendez-vous inédit, qui explorera le monde de Tudor et de l'endurance à travers des perspectives uniques et originales. Le rutilant tracé de 5,51 km des 6 Heures du Circuit des Amériques, qui accueillera le FIA WEC pour la première fois, marquera ainsi le début de la nouvelle conquête américaine.

Grantour Chrono Fly-back

La performance a un nom



Développée et conçue pour offrir aux amateurs de montres animés par la passion automobile une part du rêve de l’endurance, la collection Tudor Grantour, composée des modèles Grantour Date, Chrono et Chrono Fly-Back, déploie une gamme dédiée spécialement à l’univers de la compétition automobile. Pièce maîtresse de cette ligne exclusive lancée en 2009, la Tudor Grantour Chrono Fly-Back, modèle de précision et de technologie de pointe, est en parfaite adéquation avec la philosophie du FIA WEC. Son chronomètre, gardien du temps historique comme des plus remarquables records de vitesse, a l’expédiente propriété de mesurer rapidement plusieurs intervalles de temps grâce à la remise à zéro de la fonction Fly-Back en cours de mesure et à sa relance instantanée, pour un suivi des performances inégalé.

Tudor Grantour Chrono Fly-back
 1     2     3     4     5   

Boîtier:Acier, 42 mm, finition polie et satinée
Lunette:Acier ou or rose 18 ct fixe graduée, laquée noire
Mouvement :Chronographe mécanique à remontage automatique
Réserve de marche :Environ 42 heures
Poussoirs de chronographe:Acier ou or rose 18 ct, bi-stables, verrouillables, avec marquages rouges et noirs
Compteur totalisateur 60 minutes:À 9 h
Petite seconde :À 3 h
Date:À 6 h
Glace :Saphir
Couronne:Acier ou or rose 18 ct, vissée
Étanchéité:150 m
Bracelet :Acier ou acier et or rose 18 ct, ou cuir avec grandes perforations ou micro-perforé avec boucle déployante et fermoir de sécurité
Références :20550N et 20551N

Tudor & le Championnat du Monde
d'Endurance 2013

Une nouvelle empreinte
L'histoire du sport mécanique

Pit-Lane aux 6 Heures de Silverstone

La nouvelle est officielle, le calendrier 2013 de l’endurance se verra rehaussé de la couleur de la victoire. Cette saison, le rouge sera légion, dans les tribunes comme dans les stands. Le fameux bouclier rouge de Tudor s’enrichira désormais des initiales de la fine fleur de l’endurance, qui n’est autre que le très attendu Championnat du Monde d’Endurance FIA (en anglais WEC figurant pour World Endurance Championship). Union de deux forces mues par la passion du sport, le partenariat de Tudor et du WEC scelle une solide association entre technologie et puissance, élégance et fiabilité.

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest (ACO), Philippe Peverelli, Directeur de Montres Tudor SA

Tudor devient aujourd’hui partenaire officiel d’une branche historique et exclusive de la course automobile: l’endurance. Ce type de championnat se distingue des compétitions plus classiques de par sa capacité à mettre à l’épreuve la régularité des pilotes engagés ainsi que la fiabilité de leurs voitures sur un temps et une distance représentant un fabuleux défi. Emprunte du même esprit d’engagement, de performance et de fiabilité technique, Tudor capture toute la force, la subtilité, la finesse et la technologie de cette discipline taillée pour les plus grands dans un modèle de montre rugissant : la Tudor Grantour Chrono Fly-Back. Réunies par leur quête commune de la performance et de la perfection à travers les âges, Tudor et le FIA WEC célèbrent en 2013 le retour des glorieuses années de l’endurance.


La renaissance de l'endurance

Créée le 9 juin 2011 par Jean Todt, Président de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) et Jean-Claude Plassart, aujourd’hui ancien Président de l’Automobile Club de l’Ouest (ACO), la première ambition du FIA WEC consiste à renouer avec les débuts des courses automobiles d’endurance, organisées pour la passion du défi mais également exploitées dans le but de favoriser le développement technique de l’industrie automobile florissante du début du 20e siècle.

Une recherche permanente de nouvelles perspectives et une constance de qualité qui résonne de concert, parmi les valeurs chères à Tudor, avec celles de technologie, de savoir-faire, de performance et de fiabilité, défendues par le Président de la marque, Philippe Peverelli : « Tudor est très heureuse de communiquer sa passion pour le motorsport à travers le FIA WEC, une légende dans la course d’endurance. Cette vitrine de technologie représente ce qui nous pousse en avant chaque jour : notre engagement pour la qualité et notre passion pour la performance. »

Pierre Fillon, président de l’ACO depuis le 1er juin 2012, décrit avec enthousiasme l’origine de l’association naturelle entre Tudor et le FIA WEC : « Grâce à la prestigieuse marque de montres qu’est Tudor, le Championnat du Monde d’Endurance a trouvé le partenaire idéal, qui partage avec l’ACO les valeurs de la course d’endurance, une discipline basée sur le dépassement de soi, la sportivité et la technologie avancée ». Deux hommes décidés à porter au pinacle une discipline alliant subtilement le frisson de la compétition au charme des années dorées de sa pratique, s’expriment aujourd’hui d’une seule et même voix afin de mettre en valeur un héritage historique ainsi qu’un patrimoine artisanal, glorieux représentants d’une vision, d’un état d’esprit et d’un partenariat déjà légendaire.

Tudor Grantour Chrono Fly-Back


Tudor Grantour – La performance a un nom

Développée et conçue pour offrir aux amateurs de montres animés par la passion automobile une part du rêve de l’endurance, la collection Tudor Grantour, composée des modèles Grantour Date, Chrono et Chrono Fly-Back, déploie une gamme dédiée spécialement à l’univers de la compétition automobile. Pièce maîtresse de cette ligne exclusive lancée en 2009, la Tudor Grantour Chrono Fly-Back, modèle de précision et de technologie de pointe, est en parfaite adéquation avec la philosophie du FIA WEC. Son chronomètre, gardien du temps historique comme des plus remarquables records de vitesse, a l’expédiente propriété de mesurer rapidement plusieurs intervalles de temps grâce à la remise à zéro de la fonction Fly-Back en cours de mesure et à sa relance instantanée, pour un suivi des performances inégalé.


Valeurs de connaisseurs

Inspirée du monde du Grand Tourisme, la Chrono Fly-Back se positionne comme le modèle phare de la ligne et compte parmi les montres les plus en vue de la marque Tudor, grâce à ses particularités conçues pour refléter innovation et tradition, qualité et fiabilité. Des valeurs qui inspirent communément les pilotes d’endurance concourant pour le trophée FIA WEC et les horlogers Tudor, pour qui l’ordinaire est matière de l’extraordinaire. Pensée pour habiller le poignet des pilotes avec discrétion pour un ressenti léger lors des montées d’adrénaline et l’orner avec faste au moment de brandir le trophée, la Tudor Chrono Fly-Back est le témoin de l’instant présent.

Le style et l'allure

Son cadran, orné d’un disque marqué de rouge et cerclant le compteur de petite seconde à 9 h, rappelle les courroies de transmission des moteurs, et son boitier en acier, développé dans un format contemporain de 42 mm, révèle une ligne dynamique, solide et précise, reflétant l’environnement exigeant du milieu de la compétition automobile de très haut niveau. De nouveaux index biseautés ou encore un rehaut portant la minuterie viennent également compléter les multiples enrichissements des modèles Grantour, redessinés en 2011 pour affirmer davantage leur tempérament sportif et racé, avec un nouveau dessin des proportions et l’affinement de nombreux détails, tels qu’un nouveau fermoir de sécurité, un bracelet comportant grandes ou petites perforations, rappelant le cuir des gants des pilotes de l’âge d’or de l’endurance et, pour la première fois chez Tudor, une composition acier et or rose 18 carats.

 PUBLICITÉ
  • Van Cleef & Arpels Montre sautoir Cerf-Volant
  • CHANEL CODE COCO
  • Corum Heritage Sublissima
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Piaget Altiplano - 60 ans et toujours jeune
  • Promesse « Les Exceptionnelles » by Baume & Mercier
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Panthère de Cartier par Sofia Coppola
  • Panthère de Cartier
  • Cartier Panthère Royale
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • F. P. Journe
  • Louis Vuitton
  • Vacheron Constantin
  • Richard Mille
  • Vacheron Constantin
  • Bell & Ross
  • Vacheron Constantin
  • Louis Vuitton
  • Tag Heuer
  • Anonimo
  • Bell & Ross
  • Ulysse Nardin
  • Bulgari
  • Anonimo
  • Roger Dubuis
  • IWC
  • Hublot
  • Breitling
  • A. Lange & Söhne
  • Ralf Tech
  • Zenith
  • HYT
  • Hublot
  • Corum
  • Panerai
  • Breitling
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Corum
  • Vacheron Constantin
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Zenith
  • Panerai
  • Cartier
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Breitling
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Rolex
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Richard Mille, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres Tag Heuer, 10 montres Vacheron Constantin, 11 montres IWC, 12 montres Breitling, 13 montres Zenith, 14 montres Panerai, 15 montres Baume & Mercier, 16 montres A. Lange & Söhne, 17 montres Breguet, 18 montres Montblanc, 19 montres Girard-Perregaux, 20 montres Bell & Ross, 21 montres Chopard, 22 montres Blancpain, 23 montres Chanel, 24 montres Piaget, 25 montres Tudor, 26 montres Corum, 27 montres Roger Dubuis, 28 montres Louis Vuitton, 29 montres Dior, 30 montres BRM, 31 montres L.Leroy, 32 montres Ebel, 33 montres Bulgari, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres F. P. Journe, 36 montres Jaquet Droz, 37 montres Hermès, 38 montres Perrelet, 39 montres Porsche Design, 40 montres JeanRichard, 41 montres Anonimo, 42 montres Yema, 43 montres Franck Muller, 44 montres Parmigiani, 45 montres Christophe Claret, 46 montres Urwerk, 47 montres Ralf Tech, 48 montres MB&F, 49 montres Oris, 50 montres Greubel Forsey, 51 montres Graham-London, 52 montres Harry Winston, 53 montres Bucherer, 54 montres Bombardier, 55 montres S.T. Dupont, 56 montres Ange Barde, 57 montres H. Moser & Cie, 58 montres Romain Jerome, 59 montres Chaumet, 60 montres HYT,