Nouveautés octobre 2006

L’invitation au voyage

Vacheron Constantin fête les 10 ans de la célèbre collection Overseas

La Cote des Montres™ le 14 octobre 2006



Lorsqu’en 1996 Vacheron Constantin lance sa très sportive collection Overseas, une légende voit le jour. Dix ans plus tard, la collection se porte mieux que jamais, confirmant l’excellence technique et la pureté esthétique de ses origines. Pour célébrer le dixième anniversaire de sa collection Overseas, Vacheron Constantin lui ajoute aujourd’hui pas moins de quatre nouveaux modèles Haute Horlogerie. En plus du chronographe en or jaune qui rejoint les autres chronographes, déjà très demandés, de la collection Overseas, celle-ci va maintenant compter trois montres Dual Time à deuxième fuseau horaire entièrement nouvelles. Avec son cadran brun chocolat totalement inusité associé à l’or rose, la première ne tardera pas à se constituer un solide cercle d’admirateurs; elle accompagne une version en or jaune dotée d’un classique cadran Overseas en argent guilloché ainsi que le cœur de la collection, un modèle Dual Time en acier inoxydable doté d’un cadran guilloché argenté ou noir – le compagnon de voyage idéal pour qui s’aventure régulièrement «au delà des mers»...


Parcourir les continents

L’idée de parcourir inlassablement un continent remonte aux premières années de la Maison. Dès 1810, Jacques Vacheron est le premier à s’élancer sur les routes d’Europe, cherchant à vendre les garde-temps issus des mains de ses artisans aux puissants et aux fortunés qu’il rencontrait au gré de ses périples. Plus la Maison prend de l’importance plus les voyages s’allongent. À partir de 1819, François Constantin prend le relais, trouvant les moyens de faire connaître les chefs-d’œuvre de la Maison jusqu’en Amérique du Nord et même du Sud. Vers 1930, s’apercevant qu’une proportion non négligeable de ses clients traverse régulièrement mers et océans pour affaires ou par plaisir Vacheron Constantin répond à leurs besoins évidents en créant, en 1932, sa première montre en acier inoxydable destinée à ces voyageurs aussi actifs qu’entreprenants.


Au fil du temps

Depuis 1973, Vacheron Constantin s’affirme comme un pionnier des montres ultra-fonctionnelles en acier inoxydable qu’attend l’époque. À tel point, d’ailleurs, que l‘Overseas se range parmi les garde-temps réussis de sa catégorie. Dans cette optique, il n’y a évidemment pas lieu d’être surpris en 1977 lorsque la Maison marque son 222e anniversaire par le lancement d’une montre en acier aux caractéristiques assez inattendues. Portant le nom de code «222», son boîtier monobloc comporte une lunette vissée, de type hublot, formant un ensemble résistant destiné à un usage intensif dans un environnement hostile. Équipée d’un bracelet intégré, la 222 est dotée d’aiguilles et d’index lumineux parfaitement lisibles à travers une glace saphir traitée antireflets ainsi qu’une couronne protégée par deux joints d’étanchéité. Réalisée en or, en acier ou dans une combinaison de ces deux métaux, la 222 offre une parfaite étanchéité jusqu’à 120 mètres. Son boîtier comporte également une protection rare pour l’époque: un écran de protection antimagnétique. Contemporaine d’esprit, parfaitement fonctionnelle et fort évidemment exclusive, elle abrite un mouvement à remontage automatique, le calibre 1121, armé par une masse oscillante en or 21 ct. Aujourd’hui, la 222 demeure une pièce-trophée qui a sa place dans toute collection de montres des années 1970. Précurseur de l’Overseas, la 222 marque le passage à l’âge adulte de la montre de qualité destinée aux monde du voyage, de l’aventure et du plein air.



En 1996, Vacheron Constantin lance la collection Overseas en trois tailles: hommes, intermédiaire et dames. Elle s’impose d’emblée comme l’une des réalisations les plus réussies du genre, son caractère hors du commun s’exprimant avec toute l’efficacité de ses lignes nettes, naturellement élégantes. En 2004, l’Overseas évolue encore. Elle conserve toute sa personnalité et sa pertinence mais voit ses dimensions s’accroître légèrement, ses lignes se caréner encore plus et son bracelet acquérir une souplesse accrue tandis que ses aiguilles et index lumineux augmentent sa lisibilité quelles que soient les circonstances, tout en soulignant son panache très contemporain. En 2004, une des améliorations techniques essentielles que reçoit l’Overseas est l’écran antimagnétique en fer doux offrant au mouvement une protection intégrale dans un environnement où se multiplient les sources de magnétisme susceptibles d’affecter la régularité et la précision même d’une Overseas.

Au vu d’un passé aussi distingué, rien ne pouvait mieux convenir au dixième anniversaire de l’Overseas en tant que réussite incontestée de Haute Horlogerie que ces quatre pièces à complications: trois modèles Dual Time à deuxième fuseau horaire, complication particulièrement utile aux grands voyageurs, ainsi que le chronographe en or jaune promis depuis si longtemps.


Longtemps attendu : le chronographe Overseas en or jaune



Actualisé en 2004, le chronographe Overseas n’était jusqu’ici disponible qu’en acier inoxydable. Pour marquer comme il se doit le dixième anniversaire de la collection Overseas, les stylistes de Vacheron Constantin ont enfin mis la dernière main au chronographe Overseas à remontage automatique en or jaune 18 ct. Les 42 millimètres de diamètre du boîtier s’ouvrent sur un large cadran à la lisibilité encore améliorée. Offrant 40 heures de réserve de marche, son mouvement mécanique, le calibre 1137, battant à 21’600 alternances/heure comprend bien entendu ces composants méticuleusement terminés à la main qui font la fierté de tout mouvement signé Vacheron Constantin. Homologué jusqu’à 25 000 A/m, son écran de protection antimagnétique préserve le mouvement et ses mécanismes complexes des perturbations causées par les champs magnétiques en tous genres typiques de l’environnement contemporain.

Affichant l’ensemble des caractéristiques propres aux chronographes Overseas: lignes carénées, bracelet soyeux et souples à maillons en demi croix de Malte, aiguilles et index recouverts de substance lumineuse, symboles de la croix de Malte et d’Overseas sans oublier ses dimensions maintenant discrètement augmentées, le chronographe Overseas en or jaune incarne les traditions d’horlogerie complexe de la collection elle-même. La couronne et les poussoirs vissés, ces derniers à l’aide d’un écrou de verrouillage moleté, protègent efficacement le mouvement des infiltrations de toute nature. Conçu pour résister à des pressions équivalentes à une immersion jusqu’à 150 mètres de profondeur, le chronographe Overseas reste parfaitement lisible même dans la pénombre grâce à la substance à forte luminosité appliquée sur ses index et aiguilles bâton en or. En plus de ses fonctions chronographiques – secondes, minutes, heures – le chronographe Overseas en or jaune comporte sur son superbe cadran guilloché à la manière de Vacheron Constantin deux compteurs jusqu’à 30 minutes et 12 heures respectivement, dotés chacun d’une aiguille en or 18 ct oxydé, ainsi qu’un calendrier quantième surdimensionné s’affichant dans deux fenêtres sous 12 heures.

Le pouvoir évocateur de cette réalisation hors normes s’affirme dans le dessin en demi croix de Malte des maillons du bracelet, forme qui se retrouve sur la lunette. Avec sa finition alternant surfaces mates et polies convenant à son élégance sportivement fonctionnelle, le chronographe Overseas en or jaune est idéalement conçu pour régner sur un poignet autant féminin que masculin.


Les nouvelles Overseas Dual Time à deuxième fuseau horaire

Nouveautés absolues dans la collection Overseas, les trois modèles Dual Time à deuxième fuseau horaire lancés au cours de la commémoration de la première décennie d’existence de la collection renforcent les positions de Vacheron Constantin au sommet de la Haute Horlogerie. À côté de deux modèles tout à fait convaincants, le premier en or jaune avec cadran argenté guilloché, le second en acier inoxydable suivant la tradition de la collection avec, à choix, un cadran guilloché argenté ou noir, les stylistes de la Maison lancent une troisième version particulièrement appétissante de cette pièce, en or rose doté d’un cadran brun chocolat du plus bel effet – réalisée dans une série mondialement limitée à 250 exemplaires.

Quel que soit leur secteur d’activité, les cadres d’aujourd’hui semblent vivre entre deux avions. S’y retrouver de fuseau horaire en fuseau horaire et ne pas perdre le fil de ses contacts quels que soient l’heure et le lieu où ils se trouvent n’est pas de tout repos. C’est dire que le style affirmé, les fonctions techniques et les qualités propres de l’Overseas Dual Time tiennent autant de ses antécédents sportifs que des besoins du voyageur des temps modernes... Animé par le calibre 1222 à remontage automatique battant à 28’800 alternances/heure de Vacheron Constantin, ce nouveau modèle Overseas offre en plus des heures, minutes et secondes au centre, l’heure d’un autre fuseau horaire qu’affiche un sous-cadran à 6 heures auquel se rattache un petit indicateur des heures diurnes et nocturnes. L’affichage du deuxième fuseau horaire se règle facilement par la deuxième couronne de réglage, à deux heures sur la carrure. Un sous-cadran numéroté de 1 à 31 pour le quantième ainsi qu’un indicateur de réserve de marche complètent les fonctions de cette pièce d’exception. Ses aiguilles bâton et ses index sont bien entendu recouverts d’une substance lumineuse assurant sa lisibilité en toutes circonstances.

Fidèle à ses antécédents sportifs, l’Overseas à deuxième fuseau horaire bénéficie d’une efficace protection interne. Chaque mouvement Overseas est en effet blindé, c’est-à-dire entièrement recouvert d’un écran antimagnétique en fer doux, de manière à lui éviter tout dérèglement affectant sa régularité ou sa précision du aux innombrables champs magnétiques à l’œuvre dans pratiquement tous les environnements modernes.

Conçu selon de très stricts critères ergonomiques, le bracelet équipant les Overseas Dual Time offre au poignet souplesse et confort inégalés. L’ajuster au poignet est facile grâce à son fermoir à trois lames déployantes et doubles poussoirs de verrouillage. Enfin, la forme exclusive, en demi croix de Malte, de ses maillons et sa méticuleuse finition polie et satinée donnent au bracelet de la nouvelle Overseas une indiscutable élégance.

Vacheron Constantin Overseas Chronographe Or Jaune

Caractéristiques techniques


Référence:49150/B01J-9215
Mouvement:calibre V.C. 1137 chronographe mécanique à remontage automatique intégralement protégé par un écran antimagnétique en fer doux
Fonctions:heures, minutes et secondes; mécanisme de chronographe avec compteurs 30 minutes et 12 heures; calendrier quantième surdimensionné à 12 heures et réserve de marche de 40 heures
Épaisseur du mouvement:6,60 mm
Diamètre du mouvement:26,00 mm, soit 11 1/2’’’
Fréquence:21 600 a/ h
Boîtier:or jaune 18 ct
Étanchéité:jusqu’à 150 m
Cadran:argenté clair
Bracelet:or 18 ct jaune, fini satiné et poli, à maillons en forme de demi croix de Malte
Fermoir:En or jaune, à trois lames et double jeu de poussoirs de sécurité

Vacheron Constantin Overseas Dual Time

Caractéristiques techniques


Références:474507B01A-9226 et 47450/B01A-9227 (acier), 47450/B01J-9228 (or jaune), 47450/B01R-9929 (or rose)
Mouvement:calibre 1222 mécanique à remontage automatique intégralement protégé par un écran antimagnétique en fer doux
Fonctions:heures, minutes et secondes au centre; calendrier quantième et sous-cadran d’un deuxième fuseau horaire, indicateur jour/nuit, réserve de marche de 40 heures
Épaisseur du mouvement:4,95 mm
Diamètre du mouvement:26,00 mm, soit 11 1/2’’’
Fréquence:28 800 a/ h
Boîtier:acier inoxydable, or jaune ou or rose
Cadran:guilloché noir ou argenté, satiné brun
Étanchéité:jusqu’à 150 m
Bracelet:acier inoxydable poli et satiné, or jaune ou or rose, à maillons en demi croix de Malte
Fermoir:Fermoir en acier inoxydable, or jaune ou or rose, à lame triple, double sécurité à poussoirs d’ouverture.
Edition limitée:250 exemplaires pour la version en or rose, numéro individuel gravé au dos

L’antimagnétisme

Une histoire de plus de 160 ans pour Vacheron Constantin.
La marque fait figure de précurseur dans le domaine
de la recherche anti-magnétique appliquée à l’horlogerie

Conçue selon les critères de fonctionnalité contemporaine, la montre Overseas est dotée d’une protection anti-magnétique dans toutes ses versions. Ce développement technique lui permet d’évoluer avec la plus grande précision dans un environnement quotidien soumis aux multiples influences du magnétisme dont les effets ont pour conséquence d’altérer la marche et la précision de la montre, quelle que soit la technologie du mouvement, mécanique ou électronique.

La nouvelle collection Overseas a été conçue afin de se mouvoir avec une aisance parfaite parmi les contraintes imposées par les champs magnétiques. Toutes les versions d’Overseas sont systématiquement munies d’un blindage sophistiqué en fer doux: composé de trois éléments distincts, qui encapsule totalement le mouvement. La norme de protection retenue par Vacheron Constantin est une des plus élevées et  garantit à la montre, quelle que soit la technologie du mouvement, une régularité et une fiabilité de fonctionnement d’exception en isolant le mouvement des perturbations extérieures potentielles.

La protection anti-magnétique dont bénéficie la nouvelle Overseas s’inscrit dans un ample contexte historique qui a vu Vacheron Constantin, la plus ancienne manufacture au monde sans interruption d’activité depuis sa fondation en 1755, s’intéresser très tôt à la problématique liée au magnétisme. En 1846, signée de la marque genevoise, est déjà réalisée la première montre conçue de telle manière à ce qu’elle demeure insensible aux effets du magnétisme : spiral, balancier et ancre étaient façonnés dans des alliages de bronze spéciaux. L’usage de spiraux en palladium est testé en 1862, année qui marque l’entrée de Vacheron Constantin au sein de l’Association pour la recherche des matériaux non-magnétiques.

La marque franchit un pas décisif en 1885, avec la fabrication de la première montre signée Vacheron Constantin dont l’assortiment intégral est conçu de manière à résister aux effets du magnétisme : un alliage de palladium est utilisé pour le balancier, le spiral, la roue d’ancre et le corps de l’ancre alors que l’ancre elle-même est en bronze et que la roue d’échappement est façonnée dans l’or.

Plus tard, le XXe siècle sera jalonné de diverses étapes matérialisant l’intérêt porté par Vacheron Constantin à la réalisation de montres insensibles au magnétisme. La réputation acquise de longue date par la marque dans ce domaine l’amène à fabriquer, dès 1954 et jusqu’en 1959, un chronographe anti-magnétique si bien conçu qu’il sera celui de nombreux ingénieurs en électrotechnique. Cette pièce à fond vissé et boutons poussoirs étanches de forme ronde étaient équipée d’un mouvement 13’’’ battant à 18'800 Alternances/heure, coiffé d’une calotte en fer doux protégeant sa marche des influences magnétiques.

Les fuseaux horaires

Explorés et maîtrisés depuis longtemps
par Vacheron Constantin

Les horlogers ont toujours dû tenir compte des besoins pratiques de leur époque, intégrant à leurs garde-temps les fonctionnalités appropriées. L’histoire des complications mécaniques confirme sans équivoque cette écoute des besoins: le mécanisme de répétition répondait à l’absence d’éclairage nocturne tandis que la fonction réveil servait de rappel de rendez-vous au cours de journées très occupées.

Apogée de la révolution industrielle, le XIXe siècle connut un bouleversement radical des communications et des manières de voyager, à commencer par l’arrivée du chemin de fer. Ce fleuron de la révolution industrielle allait chambouler la société elle-même en facilitant les déplacements. La planète dut bientôt être divisée en fuseaux horaires, adoptés selon le pays entre 1884 et 1911. Juste là, le monde s’était accommodé de centaines d’heures locales déterminées d’après la longitude. À elle seule, l’Europe connaissait une trentaine d’heures locales.

En 1876, le Canadien Sandford Fleming conçut le premier système mondial de fuseaux horaires. Il divisait la planète en 24 tranches verticales, chacune correspondant à 15° de longitude, articulées à partir du temps moyen de l’observatoire de Greenwich, le Greenwich Mean Time. Bien que n’adoptant pas les propositions de Fleming, la Conférence internationale des méridiens de 1884 se rallia à l’idée d’une journée universelle de 24 heures commençant à 0h00 minuit à Greenwich, soulignant qu’il ne s’agissait que d’une recommandation.

Néanmoins vers 1929 la plupart des nations avaient accepté le système des fuseaux horaires, parfois avec certains accommodements, y compris ici et là une heure locale divergeant par une fraction d’heure du fuseau horaire du système GMT. C’est encore le cas aujourd’hui. Cette uniformisation progressive des heures amena parallèlement l’industrie horlogère à adapter son offre en conséquence. C’est alors qu’apparurent les premières montres de poche à cadran 24 heures. D’autres manières de lire l’heure dans plusieurs fuseaux horaires ou endroits éloignés furent également mis au point. Avant la seconde guerre mondiale, seule une poignée de marques de grand prestige offrait des garde-temps calibrés sur les 24 fuseaux horaires couvrant la Terre entière, permettant la lecture simultanée de l’heure dans plusieurs grandes villes du monde. Certains modèles du genre se retrouvent dans la collection Vacheron Constantin, habituellement sous le vocable de montres «à heure universelle» ou «World Time». Comme de nombreuses d’autres réalisations de la marque, ces garde-temps sont très recherchés par les collectionneurs, atteignant des sommes impressionnantes lors de ventes aux enchères.

La miniaturisation engendrée par les progrès techniques de l’après-guerre encouragea la réalisation de montres-bracelets visant elles aussi à afficher l’heure des 24 fuseaux horaires. À partir des années 1960, Vacheron Constantin lança plusieurs modèles originaux comportant deux voire trois mouvements affichant chacun un fuseau horaire – des réalisations qui, toutes, incarnaient l’esprit inventif de ses horlogers et leur volonté de marier recherches fonctionnelles et esthétique audacieuse.

 PUBLICITÉ
  • Van Cleef & Arpels Montre Papillon Secret
  • Panthère de Cartier par Sofia Coppola
  • Panthère de Cartier
  • Cartier Panthère Royale
  • Cuir Neonude sur Petite Promesse Baume & Mercier
  • Montre Papyrus de Cartier
  • Bell & Ross BR S Novarosa
  • Vacheron Constantin Malte petit modèle
  • Chanel Première Squelette Camélia
  • Hublot Spirit of Big Bang Moonphase
  • Hublot
  • Audemars Piguet
  • IWC
  • Hublot
  • Urwerk
  • Omega
  • Richard Mille
  • Richard Mille
  • Ralf Tech
  • Bell & Ross
  • BRM
  • Oris
  • Louis Vuitton
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Ulysse Nardin
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Montblanc
  • Breitling
  • Chanel
  • Dior
  • Bell & Ross
  • Hublot
  • Chopard
  • Anonimo
  • Ralf Tech
  • Vacheron Constantin
  • Tudor
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Girard-Perregaux
  • Roger Dubuis
  • Bucherer
  • Richard Mille
  • Girard-Perregaux
  • Breitling
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Breitling
  • Girard-Perregaux
  • Cartier
  • Rolex
  • Baume & Mercier
  • Cartier
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Hublot
  • Girard-Perregaux
  • Zenith
  • Zenith
  • Zenith
  • Richard Mille
  • Zenith
  • Zenith
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Richard Mille, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Hublot, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres IWC, 10 montres Tag Heuer, 11 montres Breitling, 12 montres Vacheron Constantin, 13 montres Panerai, 14 montres Breguet, 15 montres Montblanc, 16 montres A. Lange & Söhne, 17 montres Zenith, 18 montres Chopard, 19 montres Baume & Mercier, 20 montres Blancpain, 21 montres Chanel, 22 montres Bell & Ross, 23 montres Louis Vuitton, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Piaget, 26 montres BRM, 27 montres Tudor, 28 montres Corum, 29 montres Roger Dubuis, 30 montres Dior, 31 montres Ebel, 32 montres Jaquet Droz, 33 montres Bulgari, 34 montres L.Leroy, 35 montres JeanRichard, 36 montres Urwerk, 37 montres Bucherer, 38 montres MATWATCHES, 39 montres Porsche Design, 40 montres Ulysse Nardin, 41 montres Parmigiani, 42 montres Yema, 43 montres Franck Muller, 44 montres Perrelet, 45 montres Hermès, 46 montres Ralf Tech, 47 montres MB&F, 48 montres Anonimo, 49 montres Vulcain, 50 montres Oris, 51 montres Chaumet, 52 montres Ange Barde, 53 montres Eterna, 54 montres Van Cleef & Arpels, 55 montres Harry Winston, 56 montres H. Moser & Cie, 57 montres Romain Jerome, 58 montres Vianney Halter, 59 montres Frédérique Constant, 60 montres Cresus,