Trésors de Vacheron Constantin
Un héritage horloger depuis 1755

« Treasures of Vacheron Constantin - A legacy of watchmaking since 1755 »

Un voyage initiatique au cœur du temps

Une exposition exceptionnelle du patrimoine horloger
de la Manufacture, du 24 juin au 14 août 2011,
au Musée National de Singapour

La Cote des Montres™ le 20 juillet 2011



Du 24 juin au 14 août 2011, en partenariat avec Vacheron Constantin, le Musée National de Singapour invite à découvrir l’histoire de la manufacture horlogère et celle de la Haute Horlogerie genevoise. Première grande exposition publique du patrimoine de la plus ancienne manufacture horlogère au monde sans interruption, « Treasures of Vacheron Constantin - A legacy of watchmaking since 1755 » lève le voile sur plus de 250 ans de créativité et de savoir-faire.

Juan-Carlos Torres, Chor Lin Lee, Hairani Hassan, Professor Tommy Koh, Jörg Al. Reding, Julien Marchenoir

Conçue tel un voyage initiatique autour de l’esprit des artisans cabinotiers du 18e siècle, l’exposition est une exploration à la découverte de l’évolution de la mesure du temps, de ses métiers et de l’influence des courants artistiques, une trilogie qui rythme l’histoire de Vacheron Constantin depuis sa fondation en 1755. Le visiteur remonte le temps au gré de 180 pièces d’exception issues du patrimoine de la Manufacture genevoise, exposées sur plus de 600m². Les montres content l’évolution de l’horlogerie genevoise, de son industrie et de son artisanat, du XVIIIe siècle à nos jours.

Professor Tommy Koh et les artisans de Vacheron Constantin

Des documents d’archives de Jean-Marc Vacheron et François Constantin aux outils d’horlogers, des établis des artisans cabinotiers genevois aux machines inventées par Georges Auguste Leschot - l’inventeur notamment du pantographe en 1839, appareil qui a révolutionné l’industrie horlogère en permettant une reproduction en série de composants - la scénographie donne vie à un univers technique et esthétique d’une incroyable richesse. La grande variété des pièces rassemblées ici constitue à elle seule un trésor vivant, unique en son genre. Elle démontre le savoir-faire et la créativité de Vacheron Constantin, de même que son incroyable capacité d’innovation depuis sa création. Des premières montres de poche aux pendules, des parures horlogères aux Grandes Complications, toutes prennent part à cette rétrospective, inédite, de l’histoire de Vacheron Constantin et de la tradition genevoise de Haute Horlogerie.

Juan-Carlos Torres, Chor Lin Lee, Professor Tommy Koh

Si une montre Vacheron Constantin est avant tout un instrument de lecture du temps, elle se plaît également à être une pièce de haute technologie, un symbole de statut social ou encore un accessoire du quotidien. Quelle qu’elle soit, elle demeure un concentré d’histoire et d’innovation, un réel objet d’art. Tel un livre ouvert sur le passé et le présent, les garde-temps exposés mettent en lumière les Métiers d’Art sans lesquels la Haute Horlogerie ne saurait rayonner avec autant d’éclat. La pièce maîtresse de l’exposition en est une brillante illustration : créée en 1923, la montre de poche Les Bergers d’Arcadie cristallise à elle seule l’alchimie des savoir-faire manufacturiers érigés sur la quête constante d’excellence. Ce chef d’œuvre marie les talents des horlogers, émailleurs et graveurs de la Maison dans un boîtier en triptyque fascinant, taillé dans l’or jaune. Une peinture miniature en émail Grand Feu technique genevoise représentant fidèlement et dans les moindres détails le célèbre tableau de Nicolas Poussin en orne le dos. Le double-fond est quant à lui enrichi d’un décor champêtre en ramolayé figurant une scène pastorale intégralement gravé à la main. Deux chérubins veillent sur le mouvement mécanique à remontage manuel également gravé à la main dans les règles de l’art, visible une fois la montre ouverte.

Juan-Carlos Torres et Chor Lin Lee à la conférence de presse

« Treasures of Vacheron Constantin - A legacy of watchmaking since 1755 » est bien plus qu’une exposition de montres. Sur place, pour quelques jours à l’ouverture de l’exposition, de talentueux artisans qui travaillent aux créations de la Manufacture livreront au visiteur quelques-uns de leurs secrets. Un graveur, un sertisseur, un guillocheur, un émailleur et un horloger seront présents pour témoigner de ce savoir-faire hérité des siècles passés et qui nourrit encore aujourd’hui une créativité sans cesse renouvelée.

Julien Marchenoir, Juan-Carlos Torres, Professor Tommy Koh, Jörg Al. Reding

L’initiation du visiteur débute dans un atelier de cabinotier du 18ème siècle, symbole des métiers originels de Vacheron Constantin qui ont façonné son identité. Identique à celui de la Maison du Quai de l’Ile de l’époque, l’atelier ouvre la porte sur les habitudes de travail des maîtres artisans de Genève : qu’ils soient horlogers, graveurs, orfèvres ou émailleurs, ces hommes nourris par la philosophie des Lumières constituent l’aristocratie de l’artisanat. C’est dans ce contexte propice à la liberté de création que Jean-Marc Vacheron conçoit ses montres de poche, dont la première connue signée « J M Vacheron à Genève », réalisée dans les années 1750, est exposée ici comme la digne aïeule d’un patrimoine historique exceptionnel. On remarque déjà son raffinement et le soin porté à l’esthétique de l’objet. Dotée d’un échappement à roue de rencontre, elle est ornée d’aiguilles en or très finement ciselées, tout comme le coq délicatement ouvragé en de très élégantes arabesques. La première montre connue de Vacheron Constantin témoigne déjà d’une double exigence technique et esthétique.

Juan-Carlos Torres et Professor Tommy Koh

Plongé dans cette époque qui a vu s’épanouir la Haute Horlogerie genevoise dont Vacheron Constantin est un des plus anciens et illustres représentant, le visiteur chemine dans un espace-temps thématique où chacun des métiers-phares de la Manufacture lui dévoile son art. Celui du maître-horloger s’illustre notamment par la montre de poche à Grande Complication réalisée en 1929 pour le Roi Fouad 1er. Par ses finitions soignées, son niveau de qualité élevé jusque dans les moindres détails et une proportion d’ensemble aboutie, son mouvement mécanique doté de 46 rubis renferme le summum de l’art horloger : un chronographe à rattrapante, un totalisateur 30 minutes, une petite sonnerie des heures seules, une fonction silence, une grande sonnerie au passage sur carillon à trois timbres, une répétition minutes, un quantième perpétuel, les phases et âges de la lune. C’est une occasion unique pour le visiteur de découvrir cette pièce, une des plus compliquées réalisée par la manufacture, dans la section dédiée au Maître horloger. Autant de prouesses techniques qui lui permettent de comprendre comment les horlogers, depuis toujours, ont appréhendé les heures et exprimé la complexité du temps.

Le maître horloger

Le maître horloger

La section dévolue aux Métiers d’Art témoigne avec éclat de la richesse exceptionnelle des arts décoratifs appliqués à la montre. Beauté des mouvements, beauté des boîtiers, beauté des cadrans, Vacheron Constantin n’a jamais privilégié aucun élément au détriment des autres. Horloger complet, il crée des mécanismes performants et élégants, du plus simple au plus compliqué. Fabricant de boîtes, il habille les mouvements plus qu’il ne les protège, les magnifie en leur insufflant son propre style. Fabricant de cadrans, il charge les meilleurs graveurs, guillocheurs, émailleurs et joailliers-sertisseurs de leur donner le visage idéal. Une vocation d’excellence résumée par l’adage de la Maison : « Faire mieux si possible, ce qui est toujours possible ».

Le maître graveur, Juan-Carlos Torres, Pr Tommy Koh

Le maître graveur

Les ateliers ainsi recréés, les artisans présents, leurs outils ainsi que les nombreuses pièces historiques incarnent la valeur intrinsèque que confère la main de l’homme à chaque garde-temps. Une valeur unique, précieuse, que Vacheron Constantin veille à perpétuer depuis plus de 250 ans dans le plus grand respect de la tradition artisanale.

Le maître sertisseur et Julien Tornare

Le maître sertisseur

« Cette première grande exposition des « Trésors de Vacheron Constantin - un héritage horloger depuis 1755 » pose les prémices d’un long périple culturel pour conter la richesse de notre histoire, en écho à celle de la Haute Horlogerie. Une histoire qui demeure celle d’une des plus belles démonstrations d’un travail communautaire, où chaque montre est le fruit d’une symbiose de talents et de la rencontre d’hommes et de femmes qui unissent leurs savoir-faire dans une même création. Il est de notre devoir de veiller à transmettre cet héritage humain, inestimable empreinte laissée à l’Histoire », Juan Carlos Torres, Directeur Général de Vacheron Constantin.

Le maître guillocheur

L’exposition « Treasures of Vacheron Constantin - A legacy of watchmaking since 1755 » lie ainsi passé, présent et futur dans un esprit de découverte et d’exploration. « Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur » : cette phrase de Winston Churchill trouve au cœur du Musée National de Singapour un écho particulier. Intimiste malgré ses 600m², l’exposition met en lumière ce temps qui règle les pas des hommes, accompagne l’évolution des techniques, des courants artistiques et des modes de vie. Chaque montre Vacheron Constantin renferme en son cœur une partie de l’histoire, celle de l’horlogerie en particulier, celle, plus large, de l’art, de la culture et de la société. Chacune laisse entrevoir l’identité d’une marque toujours en avance sur son temps, qui a déjà commencé à écrire un nouveau chapitre de son histoire et de celle de l’horlogerie en s’appuyant, comme hier, sur son héritage en perpétuelle innovation.



« Au gré de ce voyage, nous prenons conscience que la longue histoire de l’horlogerie concentre non seulement les développements et les innovations techniques, mais reflète également l’évolution du temps, de l’histoire en général, des tendances et des modes de vies », Chor Linn, Directeur du Musée National de Singapour.









N° 10198

Une des premières montres de poche J.-M. Vacheron - 1755


Vacheron Constantin - Montre de poche - 1755

Montre de poche - 1755
Argent, cadran en émail
Diamètre : 4.5 cm
Calibre 16''
Echappement à roue de rencontre, barillet avec fusée, remontage et mise à l’heure à une clé
Première montre de poche connue du fondateur de la Manufacture. Mouvement gravé avec l’inscription : “J:M:Vacheron A GENEVE “.

Vacheron Constantin - Montre de poche - 1755

N° 11294

La montre de poche la plus compliquée de l'exposition - 1929


Vacheron Constantin - Montre de poche - 1929

Montre de poche - 1929
Chronographe-compteur à rattrapante, quantième perpétuel, phases de la lune, répétition minutes à la demande sur 3 timbres, grande sonnerie sonnant les heures, les quarts d’heure sur 3 timbres, petite sonnerie sonnant les heures.
Or jaune 18K, émail, cadran argenté
Sur le fond les armoiries royales d’Egypte réalisées en émail genevois
Diamètre : 6.75 cm
Calibre RA 21'' chronographe-compteur à rattrapante, grande et petite sonneries sur trois timbres, quantième perpétuel, phases et âge de la lune, échappement à ancre, spiral "Breguet". 46 rubis.
Montre de poche offerte par la Colonie Suisse d’Egypte au Roi Fouad I en 1929.

Vacheron Constantin - Montre de poche - 1929

N° 10727

La première montre gravée de l'exposition - 1778


Vacheron Constantin - Montre de poche - 1778

Montre de poche - 1778
Argent, cadran émail
Boîte gravure taille douce
Diamètre : 4.5 cm
Calibre 16", échappement à roue de rencontre, barillet avec fusée, remontage et mise à l’heure à clé.

Vacheron Constantin - Montre de poche - 1778

N° 10659

La pièce maîtresse de l'exposition - 1923


Vacheron Constantin - Montre de poche - 1923

Montre de poche - 1923
Or jaune, email, cadran email, mouvement gravé
Dos de la montre ornée d’une peinture miniature technique genevoise représentant le tableau de Nicolas Poussin “Les Bergers d’Arcadie,” exécutée par l’une des plus importantes peintres miniaturistes genevoises du début du XXe siècle, Mlle Marie Goll.
Diamètre : 5 cm
Calibre 17'' moyen, échappement à ancre, 18 rubis, entièrement décoré à main

Vacheron Constantin - Montre de poche - 1923

Vacheron Constantin - Montre de poche - 1923

N° 10439

La première montre guillochée de l'exposition - 1830


Vacheron Constantin - Montre de poche - 1830

Montre de poche - 1830
Boîte en or jaune
Cadran or jaune guilloché rayonnant à onze chiffres romains repoussés.
Clous des minutes et ceux marquant les secondes à 6 heures rapportés.
Aiguilles de type poire
Diamètre : 4.8 cm
Calibre 19'', échappement à cylindre, 4 trous en rubis, réglage et mise à l’heure à clé

N° 11324

La première montre émaillée de l'exposition - 1824


Vacheron Constantin - Montre de poche - 1824

Montre de poche - 1824
Or jaune, émail, cadran argenté
Email champlevé
Diamètre : 5.5 cm
Calibre 21'', échappement à cylindre, spiral plat, 4 trous en rubis, key winding and setting

N° 10174

L'une des montres au sertissage le plus sophistiqué - 1917


Vacheron Constantin - Montre dame - 1917

Montre dame - 1917
Boîte et bracelet chaîne en platine.
Couvercle rehaussé d’une intaille en émeraude gravée d’un portrait à la grecque.
Cadran argent grené à chiffres arabes.
Aiguille de type poire.
Dimensions : 2.02 x 1.8 cm
Calibre RA 6'' 12/12, échappement à ancre, spiral plat, 18 rubis.

N° 10726

La montre de poche Vacheron Constantin la plus fine


Vacheron Constantin - Montre de poche - 1931

Pocket watch - 1931
Platinum, silvered dial
Watch with a 0.95 mm ultra-thin movement
Diameter : 4.6 cm
Thickness : 3.6 mm
Caliber RA 17’’ 5/12, round, in brass, lever escapement, flat balance-spring,
18 jewels

Vacheron Constantin - Montre de poche - 1931

N° 11422

La montre de poignée Vacheron Constantin la plus fine


Vacheron Constantin - Montre de poche homme - 1955

Gentleman’s wristwatch Ultra-thin - 1955
18K yellow gold, silvered dial
Diameter: 3.2 cm
Caliber 9’’ - 1003, round, in rhodium-plated brass, lever escapement, beryllium balance, flat balance-spring, simple regulator,
17 jewels
The 9’’1003 movement was created specially for the Vacheron Constantin bicentenary (1755-
1955). This model (6099) was produced to celebrate this jubilee occasion, and each lug represents a branch of the Maltese Cross.

N° 10167

La montre de poche Vacheron Constantin la plus légère


Vacheron Constantin - Montre de poche homme - 1945

Pocket watch - 1945
Aluminium, silvered dial
Back with engraving
Diameter: 4.5 cm
Caliber 17’’ - 439/7, round, main plate and bridges in aluminium, lever escapement, cut bimetallic compensation balance,
“Breguet” balance-spring, “swan’s neck” micrometric regulator,
17 jewels
A request was made by The Canadian Aluminium Limited Group of Companies to Vacheron Constantin to produce a watch entirely made of aluminium. The aim was to use this metal for a pacific purpose rather than for armament. The watch was a gift to thank employees for their 25 years of service to the Aluminium Group. The case is in aluminium, as are the dial and a large part of the movement.
This very accurate model is one of the lightest pocket watches ever made and weighs 19.61 grams, two times less than an equivalent gold or silver watch. Vacheron Constantin produced watches in aluminium from 1938 to 1952.

N° 10603

Prix du "Prestige de la France" - 1972


Vacheron Constantin - Montre "1972"

“1972” wristwatch
1972
18K white gold, silvered dial
Dimensions: 1.8 × 3.7 cm
Caliber 7’’ - 1052, oval -shaped, in rhodium-plated brass, lever escapement, two-arm annular balance, flat balance-spring, simple regulator,
22 jewels
In a ceremony that took place in Paris in 1972, the French Minister François-Xavier Oriole awarded the “Prestige de la France” distinction to Vacheron Constantin. This honour was intended to reward the Manufacture for its collaboration with talented Parisian jewellers. As a reminder of this ceremony, Vacheron Constantin created the “1972” wristwatch in a limited edition. Each model was accompanied by a lithograph entitled Le temps qui passe by artist Jean Carzou, who then publicly destroyed the lithographic stone once production of the “1972” was complete.

N° 10531

La montre représentant l'horlogerie genevoise lors de l'Exposition ºniverselle de Paris en 1889


Vacheron Constantin - Montre dame 1889

Lady’s wristwatch - 1889
Yellow gold, silver, rose-cut diamonds,
Case engraved using the pounced ornament technique, figures in relief, claw-set diamonds
Back with engraving
Dimensions: 7 × 6 cm
Caliber 9’’ R “circular”, round, in gilt brass, cylinder escapement, three-arm annular balance, flat balance-spring, 10 jewels, winding and set ting by turning the bezel.
A very rare wristwatch model of the late 19th century and the first to be produced in series.

Vacheron Constantin - Montre dame 1889

N° 10150

La Kallista, réplique d'une des montres les plus chères jamais créées
Vendue 5 millions USD en 1979


Vacheron Constantin - Montre homme 1979

Gentleman’s wristwatch - 1979
Silver-gilt, emerald-cut zircons
Dimensions: 3 × 2.5 cm
Replica of the wristwatch named Kallista, meaning “the most beautiful” in Greek. This unique piece was designed by the French-Italian artist Raymond Moretti (1931-2005).
The original is set with 118 flawless D colour emerald-cut diamonds totalling 130 carats. The frame was crafted from a gold ingot weighing 1 kg.

N° 10939

Propriété de Sir Bhupindra Singh, Maharajah de Patiala - 1916


Vacheron Constantin - Montre dame 1916

Lady’s wristwatch - 1916
Platinum, brilliant-cut diamonds,
silvered dial
Openworked and engraved case,
bead-set diamonds,
millegrain decoration
Dimensions: 6.5 × 6 cm
Caliber RA 6’’, curved baguette-shaped, in German silver, lever escapement, cut bimetallic compensation balance, flat balance-spring, simple adjustment index,
18 jewels
Formerly in the collection of Sir Bhupindra Singh, Maharajah of Patiala.

Vacheron Constantin - Montre dame 1916

Vacheron Constantin - Montre dame 1916

Vacheron Constantin - Montre dame 1916

 PUBLICITÉ
  • TAG Heuer Link – Bella Hadid
  • Cartier Libre
  • Corum Golden Bridge Rectangle Sertie
  • TAG Heuer présente 3 nouveaux modèles femme de sa célèbre collection MONACO
  • Chopard montre Lotus Blanc
  • De nouvelles couleurs pour la collection Millenary d’Audemars Piguet
  • Van Cleef & Arpels Montre sautoir Cerf-Volant
  • CHANEL CODE COCO
  • Corum Heritage Sublissima
  • Girard-Perregaux Cat’s Eye La Fenice
  • Jaeger-LeCoultre
  • Ralf Tech
  • Hublot
  • Hublot
  • Parmigiani
  • Corum
  • Jaeger-LeCoultre
  • Hublot
  • IWC
  • Vacheron Constantin
  • Audemars Piguet
  • Breitling
  • Ferdinand Berthoud
  • Hublot
  • Vacheron Constantin
  • Ulysse Nardin
  • Audemars Piguet
  • Girard-Perregaux
  • Baume & Mercier
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • Schwarz Etienne
  • Bell & Ross
  • Tag Heuer
  • Tag Heuer
  • Anonimo
  • Corum
  • Montblanc
  • Hublot
  • BRM
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Zenith
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Maier
  • Zenith
  • Bucherer
  • Hublot
  • Rolex
  • Corum
  • Vacheron Constantin
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Zenith
  • Panerai
  • Cartier
  • Richard Mille
  • Bucherer
  • Tag Heuer
  • Richard Mille
  • Tag Heuer
  • Tudor
  • Girard-Perregaux
  • Hublot
  • MATWATCHES
  • Bucherer
  • Girard-Perregaux
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  • Kering finalise l'acquisition de la marque de Haute horlogerie Ulysse Nardin
  • Hublot et l’Ajax prolonge leur partenariat
  • Une neuvième édition pour le salon Rocollection
  • Yann Guichard et Zenith arrivent second de la Route du Rhum
  • Passion for Watches : Le rendez-vous incontournable des passionnés de belles montres
  • JeanRichard partenaire du LOU Rugby
  • Soirée Bell & Ross aux Invalides
  • La Maison Louis Vuitton inaugure sa Manufacture Horlogère : La Fabrique du Temps
  • La boutique de Richard Mille Paris s'installe avenue Matignon
  • Le chef italien Carlo Cracco, nouveau partenaire Richard Mille
  • Walter Lange fête ses 90 ans
  •  PUBLICITÉ
      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Audemars Piguet, 3 montres Hublot, 4 montres Richard Mille, 5 montres Patek Philippe, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres IWC, 10 montres Vacheron Constantin, 11 montres Tag Heuer, 12 montres Zenith, 13 montres Breitling, 14 montres Chanel, 15 montres Baume & Mercier, 16 montres Panerai, 17 montres Breguet, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Montblanc, 20 montres Blancpain, 21 montres Chopard, 22 montres Girard-Perregaux, 23 montres Piaget, 24 montres Tudor, 25 montres Roger Dubuis, 26 montres Bell & Ross, 27 montres BRM, 28 montres Corum, 29 montres Dior, 30 montres Louis Vuitton, 31 montres L.Leroy, 32 montres Bucherer, 33 montres Ebel, 34 montres Ulysse Nardin, 35 montres JeanRichard, 36 montres Parmigiani, 37 montres Ralf Tech, 38 montres Bulgari, 39 montres Porsche Design, 40 montres Jaquet Droz, 41 montres Jacob & Co., 42 montres Perrelet, 43 montres Anonimo, 44 montres MATWATCHES, 45 montres Chaumet, 46 montres Franck Muller, 47 montres Hermès, 48 montres Ferdinand Berthoud, 49 montres Frédérique Constant, 50 montres Richemont, 51 montres MB&F, 52 montres De Bethune, 53 montres Van Cleef & Arpels, 54 montres Harry Winston, 55 montres Alpina, 56 montres Urwerk, 57 montres Cresus, 58 montres S.T. Dupont, 59 montres HYT, 60 montres Schwarz Etienne,